Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 A Common Path [Lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
A Common Path [Lena]
Dim 8 Mar - 15:57
A Common Path




L’odeur saline.
Celle qu’elle détestait.
Toujours.
Toujours présente.
L’odeur saline.
Qui s’effaçait.
Petit à petit.
Pour celle du Renouveau.


L’hiver s’était montré anormalement rude. Anormalement présent. Anormalement silencieux durant les derniers mois. À Édimbourg, l’été et sa chaleur s’était installé bien trop rapidement. À Dunkerque, la neige et la fraîcheur avaient persisté -car l’Innocence continuait de jouer avec eux-. Tout comme ici, au Danemark, qui voyait seulement le printemps arriver, dans un instant paisible qui ne ressemblait pas à ce qu’ils avaient enduré ces dernières semaines.

Elle en était convaincue.
Il ne s’agissait que d’une tromperie.
Un instant de calme.
Avant une nouvelle tempête.


Mais ce calme, elle l’appréciait. Il laissait place à des températures plus douces. Il voyait les fleurs éclore et les arbres reprendre leur couleur verte. Et c'était presque étrange. Trop étrange, toute cette normalité, toute cette banalité, toute cette sérénité, pour eux, qui étaient bien trop habitués au pire et aux catastrophes. Culpabilisant, même, de profiter de ces jours ensoleillés pour prendre le temps de se reposer, de soigner les blessures, les traumatismes, les esprits, dans ce Manoir qui semblait s’inscrire hors du temps, loin de tout. Car là-bas, la vie suivait son cours, avec réconfort et chaleur.

Pour autant.
Ils ne perdaient pas de vue l’essentiel.
Leur objectif.
Que Bonnie avait relancé quelques jours plus tôt.


La blonde avait pris contact avec eux, proposant une rencontre. Ils y avaient longuement réfléchi. Et finalement, elle s’était mise en chemin.

Et sur la route menant à Rødekro, elle se remémorait les paroles de son amie. Il s’agissait d’une Apôtre, une amie de Bonnie, qui semblait s’éloigner de son Destin -elle aussi-, pourtant tout tracé -lui aussi-. Perdue, elle ignorait quelle direction prendre. Et elle, avait quelque peu hésité à accepter. Ses rencontres avec les autres Noés ne s’étaient -relativement- jamais très bien passées. Toujours, quelque chose avait provoqué l’irréparable. Seule Bonnie semblait faire exception, malgré tout ce qu’elles avaient vécue ensemble. Et elle lui avait assuré : l’Autre était quelqu’un de bien. Suffisamment pour la faire rencontrer un hôte, suffisamment pour lui faire rencontrer une exorciste, malgré tous les risques qui entouraient cette rencontre.

Et surtout.
Elle lui faisait confiance.
Alors elle avait accepté.
Et elle aurait tôt fait de savoir si elle avait eu raison.


Petite, Rødekro grouillait pourtant de vie, d’histoire, de voix. Toujours bien trop. Et tout ne semblait que cohue. Tout, se mélangeait bien trop et elle peinait toujours à se détacher du Monde, si présent. Intérieurement, elle remercia son amie d’avoir songé à organiser le rendez-vous loin du centre-ville, près d’un jardin. Loin des bruits, loin des oreilles indiscrètes, loin des yeux suspicieux. Une Apôtre et une exorciste. N’importe quel allié, peu importe son camp, aurait pu reconnaître l’une ou l’autre et fournir des informations nuisibles, source de situations instables.

Et ici.
L’odeur des fleurs se faisait plus présente.
Et le calme, plus constant.


À ses côtés, l’animal stoppa sa marche, fixant une silhouette solitaire. Sur un banc, à l’abri du soleil, sous l’un de ces immenses sapins du Nord -ceux-là même qui préservaient leur secret-, la silhouette attendait. Et, peut-être qu’au fond, elle choisit d’y voir un signe. Alors, laissant de côté les doutes, les craintes, elle s’approcha de la personne pour s’arrêter à sa hauteur. La description que Bonnie lui avait fournie correspondait parfaitement. Même s’il aurait été difficile de se tromper avec ses cheveux si particuliers et ses yeux qui étaient semblables à deux rubis. Et à ses côtés, l’animal s’assit, soufflant après ces longues heures de marche.

« Bonjour, » lui sourit-elle. Parce qu’elle n’oubliait pas à quel point c’était important. « Vous êtes Lena ? »

Maintenant qu’elle la fixait à son tour, elle en était certaine. Impossible de se fourvoyer sur l’identité de l’Autre. De l’Apôtre. Un instant, les doutes revinrent. Car elle n’oubliait pas non plus, les horreurs que certains pouvaient créer. Mais ça serait différent avec elle. Elle avait confiance.

« Je suis Célania, » dit-elle en tendant sa main. Et ça semblait stupide. Un geste si commun et anodin pour une rencontre pareille. « Et lui, c’est Melchior, » ajouta-t-elle en désignant l’imposant chien qui avait tenu à venir avec elle.

Et elle saurait bientôt.
Si elle avait eu raison de venir seule.



© GASMASK


Célania's theme


A Common Path [Lena] ZXDOz5K
©️Destiny

A Common Path [Lena] KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- A Common Path [Lena] XGJaXns - A Common Path [Lena] V54XpHz -

A Common Path [Lena] ZyJ11Y6 A Common Path [Lena] 2gcon0C A Common Path [Lena] GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: A Common Path [Lena]
Mer 15 Avr - 1:48


A Common Path (Célania)




Célania (car c’était son prénom (et tu avais d’abord demandé son prénom car c’est ce qui te permet de t’accrocher et (de ne pas oublier ne pas sombrer (et son nom à lui me tendra toujours la main tu le sais)) Célania car c’était le nom qu’avait prononcé Bonnie (et tu avais confiance en Bonnie (Bonnie que tu aimerais réussir à prendre (vraiment) dans tes bras (un jour (tu espères (toujours))) Célania c’est celle qui pourrait peut-être t’aider (m’aider (un peu comme si il était possible de m’aider (c’est amusant (en réalité c’est effrayant (m’aider)). Alors tu étais là assise sur ce banc tu regardais la fin de l’hiver le début du printemps tu attendais (quelque chose dont tu as l’habitude maintenant (attendre (car j’ai attendu si longtemps pour eux)) tu attendais Célania et tu te demandais naïvement s’il était encore possible pour toi de (tisser (suivre le chemin que la bergère t’as montré (tisser la laine pour tisser des liens) faire quelque chose de bien (juste quelque chose de bien (une fois (protéger).

Si tu pensais appréhender au début (rencontrer un exorciste car tu sais que tu n’es pas digne de confiance (tu es le monstre de l’histoire (celui qu’on oublie (alors que pourtant toi tu n’oublies pas) celui qu’on oublie après avoir sauvé la princesse) il se trouve que tu te constatais étonnement détachée comme loin comme si (au fond tu n’y croyais pas (comme si quelqu’un t’aiderait comme si toi gamine tu pouvais protéger quoi que ce soit) et pourtant tu étais là (pour Bonnie et pour Soren (ce nom qui te calme et un doux sourire naît sur tes lèvres (Soren pour se rassurer (Soren pour ne pas oublier). Et ta tête se redressa quand tu crus voir arriver une silhouette de loin (et tu décidas de continuer à faire (ce que tu avais déjà fait si bien d’innombrables fois) tu continuas d’attendre). Quand elle arriva plus près tu remarquas le chien et ton regard s’illumina (comme si tu te réveillais enfin (elle était là)) « Bonjour, vous êtes Lena ? » Et il y avait un sourire sur ton visage (et tu te demandes un instant quelle couleur tu donnerais à celui-là) et alors comme tu arrivais enfin à le faire tu souris tout naturellement à ton tour et tu répondis (c’était quelque chose comme) : “Bonjour” (et c’était déjà beaucoup pour toi) bonjour c’était incroyablement banal mais incroyablement réconfortant pour toi c’était comme tu es tellement normal que tu ne mérites qu’un banal bonjour (comme une sorte de soulagement) et tu hoches la tête à l’entente de ton prénom.

“Je suis Célania et lui, c’est Melchior”, et je prends instinctivement cette main tendue et (immédiatement (je me souviens)). “Je suis désolée” je suis désolée de vous voler votre chaleur (que de toute façon je vais perdre car entre mes mains elle ne dure jamais longtemps) je suis désolée car (je ne suis qu’un monstre) je ne voulais pas vraiment mais curieuse de savoir à quel point ta main était chaude (vérifier ce que Bonnie m’avait dit) je n’ai pas pu m’empêcher de la saisir “pour ma main. Froide”. Tout aussi soudainement ton attention se tourne vers le chien “il est gentil je peux le toucher ?” et tu te penches doucement pour le laisser sentir ta main et venir lui caresser la tête (car tu aimes tout ce qui est doux (ça te rappelle les chaussures (Eugénie) et Olann (Bonnie)) tu relèves la tête pour demander : “Bonnie m’a dit que vous pourriez m’aider ?”





A Common Path [Lena] 62323_s
(merci mam, Ig ❤ )

A Common Path [Lena] U9A0XkD
A Common Path [Lena] ByAyCCd
by sis ❤
LES KDOS :feels::
 

aesthetic by Ig ❤:
 

Merci Nina ❤:
 
:: Psychopure ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Le protéger ?
Aime:
N'aime pas: Lena Friedwald
Lena Friedwald:: Psychopure ::

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."




Lena brûle des hôpitaux en #980a31



▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 279 ▐ Autres Comptes : la fille du Sommeil (c'est le capitaine Aaliyah) et (Sept ?) Niilo peut être
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais (sinon 17)
▐ Personnalité : Paradoxales — Nombreuses — Indifférentes — Dépendantes — Emprisonnées — Amoureuse (L ?) — Amicales ? (?) — Lectrices
▐ Parcours RP : IRP : {chronologique}

novembre
Arche ft. Bonnie (90)
Inde ft. Ava. (20) // Ab.
Portugual ft. Izû {10/3}
France ft. Satis et Alix (40) // Ab.
France ft. Khan (10) // Ab.

décembre
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (110)
Allemagne ft. Tyki (40) // Ab.
Allemagne ft. Lily (50) >En cours

janvier
Suisse ft. Reynald (100)
Suisse ft. Reynald (40) >En cours
France ft. Eugénie (80)
France ft. Lysandre (80)
Arche ft. Salvatore (30) // Ab.
Arche ft. Ash (40) // Ab.

février
Écosse ft. Soren (90)
Arche ft. Ada (30) >En cours
Arche ft. the gang (20) >En cours

mars
Pérou ft. Cutie (40) // Ab.
Epistolaire ft. Soren (10)

avril
France ft. Soren (130)
Arche ft. Cassidy (80) >En cours
USA ft. Akira (70) > En cours
France ft. Soren (100)

Intrigue: La colère de la Mère ft. le Clan Noé et les gentils (120)

mai
Arche ft. Bonnie (30)
Célania (20)
Soren (10)

juin
Les pacis (10)
//intrigue//
Blasius (20)


HRP : FP ; 50 ; Anniversaire ; 150 ; Msg ;100 ; (300 pts.)

Total des points : 1840

Rang C {3/6} conditions
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Common Path [Lena]
Mer 6 Mai - 16:50
A Common Path




Et tout lui paraissait si calme.
Si. Naturel.
Comme. Commun.


Comme si. Aujourd’hui et avec espoir. Les deux camps n’existaient enfin plus. Alors que le troisième naissait. Dans la normalité. Loin des champs de bataille.

Et la jeune femme, qui lui rendait son sourire -un sourire si timide mais si doux-. Qui lui répondait. D’une salutation semblable à la sienne. Si commune. Aucune animosité entre elles. Aucune tension. Aucune crainte. Alors l’espoir que leurs idéaux puissent réellement émerger dans l’horreur de la Guerre. Grâce à une rencontre ordinaire et pourtant. Si importante. Et elle la vit, hocher la tête, confirmant -toujours si simplement- son identité. Et elle, était -simplement- contente de ne pas s’être trompée. Même si. Ses cheveux si singuliers. Ses yeux presque hypnotisants. Laissent peu de place aux doutes.

Et -toujours si simplement- sa main qui serrait la sienne. Inscrivant davantage leur rencontre dans une normalité qui n’avait pas lieu d’être. Comme si. Elles n’auraient jamais dû être ennemies. Et elle espérait. Qu’elles ne le seraient jamais. Et cette banalité, qui effaçait les dernières craintes qui auraient pu persister. Car aujourd’hui, elle ne redoutait rien. Aujourd’hui, ça irait. Car aujourd’hui, les opposés n’existaient plus.

Alors, son sourire.
Plus large.
Ravi.
De constater que le dialogue était finalement possible.


Lena serait la précurseure. La première. Et elle espérait. Pas la dernière. Aujourd’hui, elle ne voulait retenir que les possibilités, les convictions et l'espoir.

« Je suis désolée, » dit-elle, sa main dans la sienne. « pour ma main. Froide. »

Et un air étonné sur son visage. Ne comprenant pas son besoin de s’excuser. Alors qu’elle n’aurait jamais songé à relever une chose pareille. Sa main, gelée. Mais le lui reprocher ? Jamais. Elle l’avait attendu. Longtemps, probablement. Et le printemps, sans doute. Mais l’air, toujours frais. Alors sa main froide, sa faute peut-être. Alors les excuses, inutiles. Même si. Elles la confortaient dans son impression. La Noé semblait amicale, attentive aux autres. Suffisamment pour s’excuser d’une banalité pareille.

« Oh ! Hm, aucun problème. »

Et en réalité, elle n’avait pas su quoi réponde. Quoi lui dire pour la rassurer. Mais elle savait -du moins espérait- savoir quoi faire. Alors elle s’empressa de fouiller dans ses poches, observant du coin de l’œil Lena porter son attention sur Melchior.

« Il est gentil je peux le toucher ?
Il est plus gentil qu’il en a l’air, » lui apprit-elle dans un nouveau sourire.

Quoi que.
Un instant de doute.
Devant l’animal qui ressemblait à une imposante peluche.
Aussi gentil qu’il en avait l’air, alors.


Quoi que. Elle se souvenait de ses parents. De leur insistance pour qu’elle prenne Melchior avec elle. Juste au cas où. Car on ne sait jamais. Il pourrait aider. Mais il fallait avouer. Que l'au cas où, semblait davantage s’appliquer aux moments de réconforts qu’aux combats. Un haussement d’épaules. Au moins. Il était apprécié au manoir. Et enfin, sortant ses mains de ses poches. Tendant une paire de gants à la jeune femme.

« Tenez, pour vos mains. Je suis désolée que vous ayez eu à m’attendre si longtemps. »

Et enfin, présentations faites, elle s’assit à ses côtés, sur le banc, reposant ses jambes du voyage. Et enfin, présentations faites, le chien bailla pour ensuite s’allonger à leurs pieds. Juste au cas où, songea-t-elle avec un sourire amusé.

« Bonnie m’a dit que vous pourriez m’aider ? »

Et la question. Délaissant la normalité. Les ramenant à la réalité. Leur réalité. Et la question. L’aider ? Une légère grimace sur son visage en l’entendant. Aider. Semblait un bien grand mot pour elle et ce qu’elle pouvait faire. Elle n’avait jamais aidé réellement. Elle n’avait jamais eu la prétention de le faire. Mais elle voulait. Réellement. Avec Gwen, et leurs idéaux nouveaux. Elle avait envie d’y parvenir, de les instaurer dans cette réalité. Et aider, une simple passerelle. Pour en finalité, sauver. Mais il était trop tôt -bien trop tôt- pour pouvoir déjà y prétendre. Prématuré, sans doute.

« Bonnie s’est peut-être… Un peu avancée. Mais je peux essayer. » Et une nouvelle -et courte- hésitation avant de reprendre, un sourire plus confiant aux lèvres. « Elle ne m’a pas beaucoup parlé de vous alors… Dites-moi, comment je peux vous aider ? »

© GASMASK


Célania's theme


A Common Path [Lena] ZXDOz5K
©️Destiny

A Common Path [Lena] KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- A Common Path [Lena] XGJaXns - A Common Path [Lena] V54XpHz -

A Common Path [Lena] ZyJ11Y6 A Common Path [Lena] 2gcon0C A Common Path [Lena] GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: A Common Path [Lena]
Jeu 5 Nov - 20:54


A Common Path (Célania)




Et peut-être que tu avais remarqué la mine étonnée (et peut-être que tu l’avais ignoré comme tu avais ignoré toutes les autres (ou alors tu avais noté justement (précisément que) seulement de l’étonnement (surtout pas de jugement) et alors (peut-être que déjà tu avais été soulagée)) et alors peut-être que Célania pourrait réellement t’aider même si (au fond enfin tu) te sentais coupable (si coupable car qui pourrait t’aider Lena ? (tu étais la petite fille qui marchait (presque) seule dans les nuits enneigées de l’hiver tu étais la petite fille malade (un peu dérangée du genre de maladie que l’on chuchote seulement et le genre de chuchotements qui nous poursuit dans le noir une présence inquiétante (terriblement angoissante) derrière notre oreille (elle vous souffle dans le cou) pour constamment nous rappeler (et marteler) que (tu ne méritais pas) nous n’étions qu’une erreur pauvre créature solitaire (incomprise) qui marchait désespérément) mais Lena maintenant tu marches seule jeune femme dans la lumière (enfin sa lumière elle qui a été la première a éclairé ton visage (tu te souviens Lena de son sourire qui illuminait le jardin)) « Tenez, pour vos mains. Je suis désolée que vous ayez eu à m’attendre si longtemps. » et probablement que tu les regardas bien trop longtemps (comme si tu ne les voyais pas vraiment) probablement qu’elle le remarqua (mais elle ne dit rien et alors (peu importe à quel point tu l’aimais avant) tu l’aimas au moins un peu plus quand ta main hésitante vint se saisir des gants (que tu garderas bien trop précieusement en réalité)).  



« Bonnie s’est peut-être… Un peu avancée. Mais je peux essayer. Elle ne m’a pas beaucoup parlé de vous alors… Dites-moi, comment je peux vous aider ? » et alors que tu enfiles consciencieusement le tissu chaud autour de tes doigts fins tu t’arrêtes brusquement pour la regarder “Je suis sûre qu’elle a exagérément embelli le peu qu’elle vous a dit en réalité” (en réalité je (ne devrais pas être là je ne mérite pas enfin) être aidée ?) comment peut-elle m’aider ? Et tu réalises que (il n’a jamais été question de toi mais de toi qui veux l’aider lui (enfin son nom (si précieux pour toi)) tu veux enlever les nuages qui assombrissent ses yeux tu voudrais pouvoir voir éternellement la couleur de son sourire (ou au moins la voir tous les jours qu’il te reste à vivre)) mais la guerre (la guerre si terrible enfin la guerre cette mangeuse d’âmes) la guerre jamais ne chassera les nuages (la guerre les apporte (annonciatrice funèbre de la fin (et les larmes))) et il t’avait donné l’idée un peu folle (un peu au moins aussi folle que toi Lena) et si ? et si quelque part dans cet univers ? Et s'il existait un futur dans notre monde où il y avait la paix ? (où alors tu ne verrais plus que dans ses yeux ces deux magnifiques pierres de jade briller (et peut-être alors que tu y verrais le reflet de ton propre sourire)).  

“Il y a … cette personne” Soren et tu reprends ton souffle Lena “Je veux la protéger à tout prix encore une fois une pause tu la regardes “c’était un exorciste” et ton regard qui se perd un peu dans le vague “il m’a dit une fois qu’il ne voulait pas servir la guerre, qu’il ne voulait plus “ (alors il a oublié mais enfin) “la guerre fait tellement de mal et ce mal ne s’arrêtera pas, pas même avec la victoire de l’un des deux camps. et il m’a transmis l’idée un peu naïve et complètement folle (mais enfin folle ce n’est pas ce qui m’effraie) que la paix peut-être serait une solution” . La paix une totale utopie mais alors (si elle peut chasser les nuages alors) je la poursuivrai (pour revoir encore une fois ton sourire).  





A Common Path [Lena] 62323_s
(merci mam, Ig ❤ )

A Common Path [Lena] U9A0XkD
A Common Path [Lena] ByAyCCd
by sis ❤
LES KDOS :feels::
 

aesthetic by Ig ❤:
 

Merci Nina ❤:
 
:: Psychopure ::

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Le protéger ?
Aime:
N'aime pas: Lena Friedwald
Lena Friedwald:: Psychopure ::

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."




Lena brûle des hôpitaux en #980a31



▐ IRL Age : 19 ▐ Messages : 279 ▐ Autres Comptes : la fille du Sommeil (c'est le capitaine Aaliyah) et (Sept ?) Niilo peut être
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais (sinon 17)
▐ Personnalité : Paradoxales — Nombreuses — Indifférentes — Dépendantes — Emprisonnées — Amoureuse (L ?) — Amicales ? (?) — Lectrices
▐ Parcours RP : IRP : {chronologique}

novembre
Arche ft. Bonnie (90)
Inde ft. Ava. (20) // Ab.
Portugual ft. Izû {10/3}
France ft. Satis et Alix (40) // Ab.
France ft. Khan (10) // Ab.

décembre
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (110)
Allemagne ft. Tyki (40) // Ab.
Allemagne ft. Lily (50) >En cours

janvier
Suisse ft. Reynald (100)
Suisse ft. Reynald (40) >En cours
France ft. Eugénie (80)
France ft. Lysandre (80)
Arche ft. Salvatore (30) // Ab.
Arche ft. Ash (40) // Ab.

février
Écosse ft. Soren (90)
Arche ft. Ada (30) >En cours
Arche ft. the gang (20) >En cours

mars
Pérou ft. Cutie (40) // Ab.
Epistolaire ft. Soren (10)

avril
France ft. Soren (130)
Arche ft. Cassidy (80) >En cours
USA ft. Akira (70) > En cours
France ft. Soren (100)

Intrigue: La colère de la Mère ft. le Clan Noé et les gentils (120)

mai
Arche ft. Bonnie (30)
Célania (20)
Soren (10)

juin
Les pacis (10)
//intrigue//
Blasius (20)


HRP : FP ; 50 ; Anniversaire ; 150 ; Msg ;100 ; (300 pts.)

Total des points : 1840

Rang C {3/6} conditions
Revenir en haut Aller en bas
Re: A Common Path [Lena]
Sam 20 Fév - 15:04
A Common Path




Si -étrangement- calme.
Si -étrangement- naturel.
Même si. Parfois.
Il fallait patiemment attendre.
Que la brise souffle du courage.
Que les oiseaux chanteurs donnent l’exemple.


S’exprimer -avouer- puis. S’envoler.
Alors. Attendre patiemment -et ça serait le temps qu’il nécessaire, elle n’était pas pressée -seulement fatiguée-, l’animal non plus -simplement content d’enfin se reposer-- qu’une nouvelle brise portant l’odeur des fleurs apaise. Qu’une nouvelle brise fasse s’envoler l’hésitation du timide Rubis. Alors. Patiemment. Un temps de silence -et elle ignorait déjà combien de temps s’était écoulé, le temps n’était qu’abstrait lorsque c’était vraiment important-. Un temps nécessaire pour que le tissu change de propriétaire -et le silence jamais plus brisé que par la nature alentour- dans un geste effacé.

Et.
Ce n’était rien.
C’était si peu en réalité.


Si peu -et en réalité, pas tant que cela lorsque l’on ne possédait déjà presque plus rien-. Et pourtant. Si important. Car. Lena -puisque c’était le nom du rubis effacé- acceptait. Et. Puisqu’elle acceptait. Les craintes s’envolaient dans la brise. Le dialogue se nouait. Et. Peut-être -lorsque la patience s’envolerait aussi-. Une nouvelle amitié. Encore une, qui pourtant, ne devrait pas exister -qui ne devrait pas même être envisagé, c’était bien ce qu’on lui avait répété, de très nombreuses fois. Aucun dialogue, aucun compromis-. Car. Noé. Exorciste. Ennemis. Et pourtant. Assises, côte à côte, sous la brise encourageante -et elle portait maintenant l’odeur familière des grands sapins-. Et. Rien. Rien d’autre qu’un échange et maintenant plus que jamais. De l’espoir.

Et c’était presque.
Inhabituel.
D’être ainsi.
De ne ressentir aucune crainte.


Inhabituel. Mais appréciable. Alors. Une pensée fugace mais forte. Ce serait possible. À la condition de le rendre possible. De tout faire pour. De ne pas abandonner. Continuer et concrétiser. Avec l’aide du Rubis, s’il acceptait. Grâce à l’aide de Bonnie. Elle avait fait le premier pas -et c’était déjà bien plus qu’elle n’avait osé lui demander-. À leur tour de faire le second. De nouer réellement. Alors. Une question. Pour comprendre et répondre au mieux aux enjeux de cette rencontre si inhabituelle et pourtant si commune -banale, en vérité, elle semblait horriblement banale-. Et un regard -patient toujours-, vers la jeune femme, consciencieusement occupée à protéger ses mains du froid printanier -et peut-être les gants étaient-ils trop petits, peut-être étaient-ils trop grands mais c’était les seuls qu’elle possédait et ça ne ferait pas une si grande différence-. D'une attention curieusement lointaine -et en réalité, c’était comme si elle s’était perdue dans ses pensées et elle, connaissait ce sentiment suffisamment bien pour attendre, en silence, pour ne pas brusquer-.

Et.
Comme extirpée brusquement des méandres qu’eux seuls connaissaient
-ou peut-être qu’ils pensaient les connaître-.
Deux rubis profonds, comme deux flammes volontaires.


Et elle, surprise de la voir suspendre son geste ainsi pour simplement lui répondre -et c’était comme si la première tâche avait nécessité toute sa concentration, comme si réaliser les deux simultanément lui était impossible.-.

« Je suis sûre qu’elle a exagérément embelli le peu qu’elle vous a dit en réalité. »

Et. Doucement. Patiemment. Ça commençait à se dessiner dans son esprit abîmé. Le temps s'écoulait -sans toutefois qu’elle ne puisse évoquer à quelle vitesse- et elle commençait à comprendre. Ce que Bonnie avait expliqué. Cette façon qu’avait Lena de se comporter. S’effacer. S’excuser. Se rabaisser. Et. C’était un peu comme si elle n’osait pas. Se montrer. S’affirmer. Être. Alors. Quelque peu désolée en commençant à comprendre -et dans un sens, elle aurait préféré se tromper-. En écoutant cette pensée -cette impression- qui s’instaurait progressivement -et c’était tellement inattendu de voir ceux qu’on lui avait décrits comme des monstres depuis son entrée à la Congrégation comme étant parfois si… Réservés ? Mais. En réalité, peut-être qu’il fallait simplement s’intéresser pour mieux connaître. S’intéresser, comme elle l’avait fait auprès de ses anciens camarades -pour mieux savoir et réconforter- et qui serrait doucement son cœur. Songer. Qu’en réalité. Elles n’étaient pas si différentes l’une de l’autre.

Alors.
Même si ce n’était rien.
Même si c’était aussi insignifiant qu’une paire de gants.
Quelques mots doux.
Pour se rappeler à ceux -tout aussi bienveillants- de Bonnie.


« Hm, je ne pense pas que ce soit dans ses habitudes de faire ça… Je veux dire, il n’y aurait eu aucun intérêt à ce qu’elle vous flatte plus que nécessaire. » Et. Hésitante dans ses mots car c’était son habitude. Mais. Convaincue toutefois. « Je suppose qu’elle a simplement dit la vérité. Sur nous deux. »

Car.
Mentir.
Cacher.
Omettre.


Ça n’avait aucun autre intérêt que de briser une confiance que le monde voulait déjà rendre si fragile. Inexistante. Et mentir. Son amie ne l’avait jamais fait -et elle savait que, si un jour elle le faisait, alors ça serait pour la protéger même si elle ne voulait pas l’être et qu’ici, maintenant, il n’y avait rien à cacher par un mensonge-. Elle l’avait toujours aidé. Elle l’avait sauvé. Alors. Elle ne pouvait imaginer une description du timide Rubis autrement que par des mots justes et honnêtes. Pour ne briser aucune confiance. Et. Puisqu'il n’était pas question de briser mais de créer. D’aider -car ça, ça avait toujours été le plus important-. Il fallait -mieux- comprendre. Alors. Une nouvelle question. Une nouvelle hésitation. Et un autre temps de silence nécessaire -et toujours, de la patience parce qu’elle savait que mettre des mots sur des pensées était d’une complexité parfois bien trop difficile -sans doute parce qu’ils n’exprimaient pas assez ce qui était fort-- seulement comblé par la brise -encourageante toujours- qui s’amusait avec les sapins. Et. Enfin. Comme un déclic lorsque Melchior éternua brusquement avant de se recoucher lourdement à leurs pieds. Une réponse. Pour lui permettre de comprendre pourquoi c’était si important pour elle -important, pour trahir ce qu’ils nommaient une famille, pour aller à l’encontre d’une mémoire, même si ça semblait impossible-.

« Il y a … cette personne. Je veux la protéger à tout prix, » finit-elle par dire, avant de marquer une nouvelle pause.

Et. Un fin sourire sur son visage. Car. C’était encore ça. Encore cette raison si importante. Protéger des personnes qui étaient bien trop chères. Et. En réalité. C’était sans doute la meilleure des motivations. Les idéaux aidaient -ils permettaient de suivre un objectif, de travailler en harmonie pour l’atteindre-. Mais. En vérité. Protéger, c’était agir pour une raison plus juste, plus importante. C’était écouter son cœur. Et. C’était immuable. Ils avaient tous quelqu’un à protéger.

« C’était un exorciste. »

C’était.
Et un instant.
Elle redoute la suite.


Elle redoute d’entendre et d'apprendre. Pas parce qu’il était exorciste. Mais. Parce qu’il était. Non. Lena avait dit. Qu’elle voulait le protéger. Donc. Toujours vivant. Mais alors. S’il était. Alors. C’était qu’il n’était plus. Et. S’il n’était plus. Alors. C’était qu’il était parvenu à sortir du rouage infernal qu’était la guerre -comment ? Et surtout. À quel prix ?-. Alors. Un doute persistait. Pourquoi ce besoin viscéral de le protéger s’il n’était plus. Lena était l’hôte d’une mémoire parasite et lui avait été un exorciste -et c’était déjà là un véritable problème en soi-. Mais le simple fait de côtoyer le Rubis ne le mettait pourtant pas en danger direct si aujourd'hui, il ne portait plus le rosaire. Peu probable que l’Ordre Noir ait gardé un œil sur lui. Alors. Une légère appréhension de comprendre. Qu’il ne possédait plus d’Innocence. Mais. Qu’il n’avait peut-être pas quitté la guerre pour autant.

« Il m’a dit une fois qu’il ne voulait pas servir la guerre, qu’il ne voulait plus. La guerre fait tellement de mal et ce mal ne s’arrêtera pas, pas même avec la victoire de l’un des deux camps. Et il m’a transmis l’idée un peu naïve et complètement folle que la paix peut-être serait une solution. »

Ah.
Alors.
Protéger.
Mais aussi.


Suivre et partager une idée -un idéal, plutôt-. Pour espérer un futur paisible, où il suffirait d’oublier les craintes et les peines, où chaque jour nouveau ne résulterait pas d’une angoisse de le vivre. Un futur en paix. Et ça. Ses mots. Elle les comprenait. Elle y croyait. Elle les partageait. Un rêve devenu commun car toutes deux le partageaient -et toutes ces personnes qui l’avaient suivi aussi-. Alors. Ennemies. Et pourtant. Tellement semblables -et Bonnie n’avait ni menti, ni exagéré, elle avait simplement dit la vérité-. Ennemies. Mais un but qui pourrait se partager et surtout, une aide qui pourrait s’apporter. Mais. Vaguement. Une pensée pour cet exorciste qui avait été. Et qui interrogeait sa curiosité -et elle était un vilain défaut- sur son identité.

« Je crois que vous avez raison. Quoiqu'il se passe, quoi qu’il arrive… Peu importe qui gagne, ils ne s’arrêteront jamais. Au fond, j’ai l’impression qu’ils en sont simplement incapables, qu’ils sont juste… Trop aveuglés, alors… En fait, je pense qu’ils ont besoin d’aide. Qu’on les aide. À arrêter ça d’une autre façon qu’en s’entre-tuant… » Et. C’était comme un écho. Une idée. Qui complétait la sienne. C’était compatible. « Cette personne… Vous vous voyez toujours ou… ? »

Ou ils s’étaient perdus.
Ou si l’aide dont elle avait besoin été tout autre.


© GASMASK


Célania's theme


A Common Path [Lena] ZXDOz5K
©️Destiny

A Common Path [Lena] KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- A Common Path [Lena] XGJaXns - A Common Path [Lena] V54XpHz -

A Common Path [Lena] ZyJ11Y6 A Common Path [Lena] 2gcon0C A Common Path [Lena] GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: A Common Path [Lena]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A Common Path [Lena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Scandinavie-
Sauter vers: