Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 La Solitude des nombres premiers || Betty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La Solitude des nombres premiers || Betty
Sam 31 Oct - 23:44
Regard

Pour la première fois depuis longtemps, Lily, tu n’avances pas de ta démarche douce et légère, mais traînes des pieds pour avancer. Tu n’as ni envie d’être là, ni envie de te rendre dans ce sinistre établissement qui t’attend, encore moins pour une mission comme celle qu’il te faut faire. Cela fait plusieurs jours maintenant que tu as quitté ta petite maison en Allemagne, pour venir te perdre à l’autre bout de l’empire ici, et tu n’as qu’une envie : rentrer chez toi auprès de ton fils.

Mais les ordres sont les ordres et, bien que tu ne puisses te rappeler maintenant ce qu’il arrive à ceux qui les transgressent, tu as cette intuition te tordant l’estomac, celle qui te rappelle qu’il te faut être fidèle à ta nouvelle famille — et à ce vieux monsieur triste que tu apprécies tant maintenant. Alors voilà, Lily, tu continues d’avancer, la mine triste et le regard baissé, jusqu’à ta destination et cet akuma qu’il faut réussir à faire quitter l’établissement, sans heurts, afin de lui faire rejoindre vos rangs et, ainsi, lui permettre d’être utile à la guerre.

Maintenant que tu y penses, ce n’est même pas une mission qui devait t’être donnée — et alors un soupire de passer la barrière de tes lèvres (et tes bras de se resserrer autour de toi, comme si tu avais froid (et la tristesse de se resserrer autour de ton cœur, à l’idée d’être confrontée à l’une de ces machines (une âme brisée en tant de morceaux qu’il serait impossible de les recoller (et tes parents, Lily, ont ils eu leur âme brisée eux aussi ?)))) — mais étant déjà en ville pour affaires, il était évident que tu étais celle qui finirait par en être chargée.

Délicatement, tu frappes du poing sur la grande porte en bois et écoutes le bruit résonner de l’autre côté, comme s’il annonçait plus que ta venue — comme s’il savait que tu étais plus qu’une humaine (un bout de divin, sans doute (c’est ce qu’ils croient tous, non ?)) — comme s’il annonçait des choses funestes, comme à chaque fois qu’un Souvenir se déplace quelque part, en vérité (et la tristesse de quitter ton cœur pour venir teinter ton regard).
« Vous êtes ? » demande t’on d’une voix austère, lorsqu’un visage (austère) apparaît.
« Mademoiselle Pennyworth. Je suis attendue » rajoutes tu, avec un peu plus de fermeté, espérant ainsi réussir à rentrer.
Ce n’est pourtant pas ton genre Lily — la gentille Lily (douce Lily (qui chante pour la lune (qui chante pour cajoler les enfants (et ensorcelle leurs cauchemars (il est facile de dompter les monstres lorsqu’on en est un))))) — mais les ordres sont les ordres et c’est ainsi, il te faut parfois porter un costume qui te déplaît et t’étouffe afin de les réaliser, qu’importe ce que tu peux en penser — et Ars de te donner la force nécessaire (lui qui est toi (et toi qui est lui (et alors son humeur est tienne (et sa force se lit dans son regard (et la visage austère de s’incliner (et la porte de s’ouvrir en grand pour te laisser passer (et un soupire, encore, de s’échapper de tes lèvres))))))).
« Par ici, je vous prie. »


Les explications furent longues et ennuyeuses et tu n’en as, en vérité, écouté que les premiers mots, avant de laisser ton esprit dériver comme il le fait si souvent, passant d’une idée à une autre, d’un souvenir (sans doute douloureux) à une question (qui restera sans réponse), comme le ferait un (enfant) papillon ; et lorsqu’elles prennent fin, tu jettes un regard perdu à ton interlocuteur (c’est le temps que ton esprit revienne, lui qui se trouve encore quelque part, entre Orion et Andromède), avant d’esquisser un sourire poli (pour faire oublier ces mains anxieuses (et cet esprit égaré)).
« Merci.
Nous allons vous accompagner jusque la salle des visites maintenant, si vous le voulez bien.
Très bien. » Tu croises son regard une seconde ou deux, avant de le détourner, n’arrivant à le soutenir
Pour ton plus grand soulagement, peu de monde s’y trouve — L’Enfant de la Lune est, dans le fond, une âme bien solitaire (bien que partagée) — et tu peux te détendre un peu, en attendant que l'on t’amène le jeune homme que tu es venue voir. Tu voudrais fuir à toutes jambes, petite Lily, quitter cet endroit où la douleur est tant présente qu’elle suinte des murs, et ce n’est qu’un miracle qui te fait rester sur place.

Un regard, triste (rêveur (perdu (souffrant (vide)))) croise le tien (triste (perdu (souffrant (vide ?)))) et, aussitôt, tu voudrais tout savoir de l’enfant à qui il appartient. Oubliée la Machine et la mission, seule compte ces yeux bleus, ce visage blanc et la peinture sous ces ongles. C’est pourquoi, dans un sourire timide, tu lui adresses un geste de la main.
© GASMASK




La Solitude des nombres premiers || Betty I0gb
Mood:
 

Merci ♥:
 

L'Enfant de la Lune

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Réparer mes erreurs
Aime:
N'aime pas: Lily Pennyworth
Lily PennyworthL'Enfant de la Lune
De battre mon cœur s'est arrêté

Lily rêve en #FF6699

La Solitude des nombres premiers || Betty PFaVvrL La Solitude des nombres premiers || Betty EiVNcSW La Solitude des nombres premiers || Betty OHQVbZF

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 684 ▐ Autres Comptes : Gwen ― Sebastian ― Annabelle ― Nour ― Oskar ― Maxence ― Magdalena ― Jean-Jean ― Æsa ― Enos ― Amaury ― Amak ― Arsène
Féminin
▐ RPG Age : 21 ans
▐ Personnalité : Coupable
▐ Parcours RP :
12/4 Indisponible.


www ۞ Lena [4]

www ۞ Ankk [5]
www ۞ Xuan [7/3]
www ۞ Bonnie [4]
www ۞ Akira [3]

www ۞ Saphira [2]
www ۞ Louis [3/3]
www ۞ Adam [2/3]

www ۞ Sehrazat [2]
www ۞ Lion [2/3]
www ۞ Jace
www ۞ Betty [1]

Rang C
1785 pts
Rang B dans 3 conditions

Revenir en haut Aller en bas
Re: La Solitude des nombres premiers || Betty
Dim 1 Nov - 1:44
Et elle avançait (mais où allait-elle ?). Et on la poussait (mais où l'amenaient-ils ?). Et parfois, elle tombait au sol (avait-elle oublié de tenir sur ses deux jambes ?). Et on attrapait son bras pour la forcer à se relever (sans aucune douceur). Et on lui criait dessus (avait-elle peur ?). Et les autres la regardaient (et ils ne faisaient rien (pourquoi ferait-elle quoi que ce soit ? (elle était à sa place ici, à leurs yeux))). Et il fallait la faire sortir de la chambre (pour encore la nettoyer (ses murs étaient remplis de peintures)). Et le directeur était en colère (pour ne pas changer (les peintures sur les toiles (pas sur les murs (les murs ne rapportaient rien)))).

Mais elle n'avait plus aucune idée de comment s'écoulait le temps (pour elle, les jours se ressemblaient (pour elle, il n'y avait plus rien qui importait)). Tout ce qu'elle voulait (parce qu'elle pouvait vouloir quelque chose? (croyait-elle qu'ils lui laisseraient cette volonté ? ce pouvoir ?)) c'était être seule. Parce qu'être seule faisait tellement moins mal (et elle ne cherchait plus à se souvenir (parce que les souvenirs, ça fait si peur (trop peur)). Parce que les jours se ressemblaient et qu'il n'y avait plus qu'elle (et sans Aria, que faire ? (mais qui était Aria ?)). Et les couloirs étaient les mêmes (ils se ressemblaient tous (si blancs (devenus si crasseux))). Et si ses parents voyaient ça, ils (ils quoi ? (ils ne feraient rien (ils l'aimaient tant, Betty (mais ils ne savaient rien (oh les beaux murs de l'hôpital (loin des murs de la Narrenturm)))))).

Et elle s'écroulait sur une chaise (ils la poussaient dessus). Face à une toile si blanche (et elle voulait la recouvrir de peinture). Elle restait muette, ils avaient réussi à la faire taire (mais jamais son art). Elle était dans son monde, dans une bulle, en sécurité (ils ne pourraient jamais la déloger (peu importe ce qu'ils feraient)). Et elle attrapa son pinceau, les gestes étaient naturels (sa main bougeait avant qu'elle ne lui dise de bouger). Et puis, elle lâcha le pinceau, prenant la peinture sur ses doigts, sur ses mains (et c'était là qu'elle commençait sa véritable magie). Et le directeur savait qu'il pourrait vendre une nouvelle pièce (très bientôt).

Et si les larmes devraient couler sur son doux visage, il n'en était rien (parce qu'elle était loin (trop loin). Et les chuchotements venaient jusqu'à ses oreilles (et les petits surnoms qu'ils aimaient tant lui donner). Une infirmière passait pour changer la toile et elle était repartie (comme si elle était en transe (n'était ce point le cas ?)) Et les yeux de l'enfant s'attardaient sur une inconnue (elle n'était jamais venue ici (et elle ne ressemblait pas aux autres)). Et la main de l'enfant se remit à bouger (pour ne pas oublier le visage de la jolie inconnue). Et de nouveau, elle avait de la peinture plein les doigts (mais cela importait peu). Tout ce qui importait était de mémoriser ce visage (pour remplacer les souvenirs vacances). Et elle ne sait comment réagir à son signe de la main (elle continuait de peindre (quand on ne sait pas, on ne fait rien)).

Et les patients passaient (mais elle ne bougeait pas).
Et les infirmières passaient (mais aucune ne venait vers elle).
Elle était la seule à rester plantée sur sa chaise (à peindre).
La seule chose qui changeait c'était la jolie inconnue.
Le Lys Oublié
Elisabeth SchneiderElisabeth SchneiderLe Lys Oublié
La Solitude des nombres premiers || Betty Dc83b1b419069d69946726536e32b126574c19cf


▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 12 Féminin
▐ RPG Age : 13 ans
▐ Personnalité : dans son monde.
▐ Parcours RP :
{ RANG F › 0 (hrp) + 0 (rp) = 0 pts. }
RANG E dans 400 pts.
CONDITIONS REMPLIES : 0/2.
Betty ne parle pas, pour l'instant...

Revenir en haut Aller en bas
 
La Solitude des nombres premiers || Betty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Autres pays-
Sauter vers: