Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Lun 22 Mai - 18:27
Quelque part en Louisiane, une petite ville modeste, bâtie adossée au mississipi, en face de l'état du même nom. Des fondations construites dans la boue, qui s'enfoncent lentement, noyant peu à peu les bâtisses dans un infâme camaieu de marron. Des champs de coton à l'abandon, des fermes misérables, une eau plus boueuse que la terre, des animaux malingres et des alambics antidiluviens dans lesquels frelâtent des alcools qui brûlent plus qu'ils n'étanchent la soif.

Un petit coin de purgatoire au milieu des Etats-Unis d'Amérique, pas tout à fait remis de sa dernière guerre. Le genre d'endroit où la lumière de Dieu doit briller deux fois par ans, et encore.

Un piège où se noyait les rêves des naufragés de la vie, où échouaient ceux que la fortune avait abandonné.

Et où un exorcite devait passer la nuit.

Guillaume marchait dans les faubourgs de la petite ville, maugréant et ronchonnant comme à son habitude. Pour sa défense, il avait (pour une fois) de quoi se plaindre.

En effet, en plus de la météo qui semblait bien décidée à faire des siennes, sa hiérarchie l'avait informé qu'il lui faudrait rallier une autre ville pour pouvoir rentrer à l'Ordre. Et, non content de le forcer à prolonger son périple, Komui l'avait également informé qu'il lui était formellement interdit de s'aventurer hors de la dite ville. En effet, ce dernier craignait que l'exorciste ne fasse quelque mauvaise rencontre dans les marécages et landes sauvages du pays : alligators, serpents, ours rednecks, loutres et autres créatures étaient autant de dangers susceptibles de s'en prendre à lui une fois le jour tombé. Sans compter les akumas qui voudraient peut être venger leur frère dont il venait de se débarasser.

De mauvaise grâce, le Français avait donc fini par se payer une chambre dans une pension plus que correcte, où il avait déposé le peu d'affaire qu'il avait enmené avec lui. Les frais de ce séjour retombant sur les finances de l'Ordre Noir, il en avait profiter pour demander à ce qu'on lui prépare une baignoire d'eau chaude, où il avait pu faire ses abblutions  ainsi qu'un une assiette creuse pour qu'Edgar puisse en faire de même.

Le dit volatille et l'exorcistes débarrassés de la boue qui bouchait les pores de leurs peaux, ils avaient tenté de se reposer dans le lit douillet qui les attendait, sans succès. De guerre lasse, les eux compères avaient conjointement décidé de faire un tour en ville en attendant l'heure du souper.

Constatant que la ville était loin d'être en bon état, une fois sortis de la rue principale, le Rouerguat tenta de relativiser le prolongement de son séjour. Après tout, plus personne ne l'attendait à l'Orde. Soren était parti, l'abandonnant seul à son sort. Quand à Oda....

Le cœur de l'homme se serra, avant de se glacer lentement. Il s'arrêta au beau milieu de sa marche sans but, retenant quelque soupir.

Il se sentit soudainement très seul.

Il avait eu un ami, et il l'avait perdu.
Il avait eu une amie, et il l'avait perdu.
Il avait eu une fille, et il l'avait également perdu.


Il jeta un œil autour de lui, cherchant quelque chose, quelqu'un, qui pourrait mettre fin à sa solitude.
Non loin, il entendait une cacophonie étrange, une musique bizarre qui lui était néanmoins familière.
Les cris des artistes, le mugissement des bêtes et des manœuvres, tout semblait désigner un cirque.
L'homme se tourna vers le corbeau perché sur son épaule, les haussa, puis se dirigea, main dans les poches vers ce qui était sans doute la seule attraction de la ville.




Welcome in my world, brother.
_
† L’œil de la Nuit †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Guillaume Verdier† L’œil de la Nuit †
Guil' chuchotte en #342D7E

"Tout ce qui est glauque, on y est abonnés."

FP - Banque - FT - Relations


...

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 107 ▐ Autres Comptes : Bianca Ricchiardi (Compte gelé)
Masculin
▐ RPG Age : 32 ans
▐ Personnalité : Désenchanté - Cynique - Indiscipliné - Sensible - Solitaire - Noctambule - Excessif - Anxieux - Tendre
▐ Parcours RP : .
Non-disponible.
Ordre Chronologique des Rps sur la Fiche Relations.
Rp en Cours:

Pansements et thé - Eugénie
Innocence et Piranhas - Soren
Dixie's Freaks- Ash

Total Rp Terminés: 360points

Rang: F

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Lun 22 Mai - 23:29
Dixie's Freaks
PV Guillaume Verdier


L'artiste boudait et maugréait au fond de sa roulotte. Il n'était pas content, et il le faisait savoir par son mutisme inhabituel et son air ennuyé, ainsi que l'état lamentable de la roulotte. Il fallait bien qu'il s'occupe et il ne s'occupe qu'en détruisant des trucs.
Cela faisait plusieurs jours déjà que cela durait, et étrangement, à part les grands patrons qui se plaignaient de son inactivité lors des représentations, personnes d'autre ne s'était plains. Certaine bénissait même ce silence apaisant, sans la voix criarde de l'allumette, et sortant sans ses kabooms bruyantes.

Pourquoi était-il ainsi ? Simple pourtant.
Pluie... Pluie... Pluie...
Le cirque avait choisi de faire un tour dans les états du sud, histoire de changer un peu d'air et de renouveler leurs publics de curieux septiques par des péqueneux bouseux.
Ça encore, ça ne dérangeait pas l'allumette au contraire, il pensait pouvoir s'amuser là-bas, comme partout ailleurs, mais il ne connaissait pas un détail, léger détail qui pourtant aller l'obliger à rester dans sa roulotte.
Même dans le sud, il pleut et la saison n'était pas très clémente en ce moment.
Sa peur irraisonnée de l'eau l'avait poussé à fuir l’extérieur autant que possible.

Quelque chose vint toquer à la porte de la roulotte, et l'allumette l'ignora, ou ne l'entendit pas, en même temps son audition n'était pas des plus efficaces.
La porte s'ouvrit, et comme il ne se retournait toujours pas, la personne rentra dans la roulotte et vint lui tapoter l'épaules ce qui eut pour effet de le faire sursauter et enfin remarquer la présence de l'intrus.

Quelques secondes plus tard, se fut une allumette surexcitée qui se précipita à l’extérieur montrant son contentement au monde entier en criant sa joie. Ce qui fit soupirer bien des artistes du cirque qui savait ce que cela signifiait.
Il faisait enfin beau, le premier rayon de soleil depuis des jours, et le cirque allait enfin pouvoir présenter "l'aborigène flamboyant" qui manquait à l'appel.

À peine arriver dans la zone dédiée aux représentations et exhibition que l'allumette sortie se mit à faire ce qu'il savait faire le mieux : se mettre en danger avec plein de trucs dangereux du genre couteau, kabooms et autres machins en feux.
Il s'amusait tellement à présent et si cela attirait l'attention de la foule et bien tant mieux, ça ne faisait que l'excité davantage et l'incitait à se mettre encore plus en danger.

Et puis il eut une idée, une idée idiote et que ses "patrons" n'auraient jamais approuvé, mais ils n'étaient pas là, et il était trop pris au jeu pour s’arrêter maintenant.

"Hey! Hey! Qui veut jouer ?! Qui ? Qui ?", s'exclama-t-il en attrapant un de ses flambeaux.

Il concédera la foule. Quelques mâles alphas levaient la main, surement dans le but d’impressionner leur belle et prouver leur suprême virilité face à la grande et fragile allumette. Mais ce n'était pas eux les plus intéressants dans le lot de curieux.
Il finit par designer quelqu'un avec un grand sourire jusqu'aux oreilles et l'invita à monter sur la petite scène, le petit gars avec un drôle de truc noir sur l'épaule. Un piaf ? Qu'importe, il avait une tête marrante.





Music :
 
Bomberman ✖

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mumuse !
Aime:
N'aime pas: avatar
Ash ReinhartBomberman ✖
“Boom! Boom! Kaboom!”



_________________________________________




_________________________________________

Ash parlotte en RED


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 34 ▐ Autres Comptes : Nathanaël D'Amaranthe
Masculin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Déjanté
▐ Parcours RP : Indisponible 5/5
Mais hésitez pas à demander quand même, on sait jamais XD

+I’m snowed under with boredom
PV Lena K. Friedwald
Arche de Noé ~ ? ~ (2 = 20pts)


+ Kangaroos in the top paddock
PV Cyclamën Animae (Numéro 13)
Arche de Noé ~ 2 avril ~ (4 = 40pts)

+ Dixie's Freak
PV Guillaume Verdier
États-Unis (Sud) ~ 3 février ~ (2 = 20pts)

+ Cutie Fuckin' Kitty
PV Tanyah Schäfer
États-Unis (Sud) ~ 30 janvier ~ (4 = 40pts)

+ No, I'm not singing in the rain
PV Íris Shiva Válisdóttir
Etat-Unis ~ 15 janvier ~ (4 = 40pts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Mar 20 Juin - 18:20
Le cirque n'avait pas l'air dans un bien meilleur état que le reste de la ville, mais au moins, ici...ici... Bon, pour l'instant il n'y voyait pas vraiment davantage, les forains semblant aussi tristes et résignés que les sédentaires locaux.

Si on faisait exception du grand escogriffe qui était monté sur scène . Entre ses doigts, il faisait danser mille dangers, des lames portant trace de rouille, des torches, et d'autres accessoires pyrotechniques. L'homme cependant, ne montrait aucun signe de stress ou de peur. Pas plus qu'il ne montrait des signes de concentration quelconques. Le feu et le danger étaient sa vie, et il les manipulait comme s'il s'agissait de vieux amis.

La foule néanmoins, ne voyait pas les choses du même œil : elle retenait son souffle à chaque passe périlleuse, ne s'autorisant que de brefs soupirs de soulagement lorsque le jongleur rattrapait in-extremis ses dangereux outils de scène, au plus grand bonheur de ce dernier, apparemment.

Les émotions qu'il provoquait au sein du public ne semblaient néanmoins a lui suffire aussi s'avança t'il sur la scène, sans faire cesser le vol de ses flambeaux. Puis, sans prévenir, il en rattrapa un de la main, et éclata dans un grand :

"Hey! Hey! Qui veut jouer ?! Qui ? Qui ?"


Quelques gaillards, passablement avinés, relevèrent le défi de l'allumette. Quelques dames étaient présentes dans l'assemblé, si bien qu'ils jugeaient avoir une chance de les impressionner en prouvant que ce que faisait l'artiste devant eux n'était pas aussi compliqué que ça en avait l'air.
Bizarrement, plutôt que de ridiculiser l'un de ces m 'as-tu-vu, ce fut sur Guillaume que le saltimbanque jeta son dévolu, le désignant avec un grand sourire.

Le Rouergat jeta un œil autour de lui, considérant les autres badauds qui le regardaient d'un œil mauvais, souhaitant son échec prochain. Sans plus perdre de temps à subir leur regard courroucé, l'exorciste monta sur scène, Edgar s'envolant de son épaule pour partir se réfugier en haut d'un chapiteau de toile, l'encourageant d'un vilain croassement.

Arrivé à côté de l'énergumène, le rouquin commença subitement à s'inquiéter : il avait beau être doué de ses mains, peut être réussir à jongler avec un objet à la fois, il avait peur de ce que pouvait bien lui réserver l'autre. C'est ainsi qui osa demander, avec quelques difficultés, au maître de cérémonie :

« Je...je suis sensé faire quoi ? »

Spoiler:
 




Welcome in my world, brother.
_
† L’œil de la Nuit †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Survivre
Aime:
N'aime pas: avatar
Guillaume Verdier† L’œil de la Nuit †
Guil' chuchotte en #342D7E

"Tout ce qui est glauque, on y est abonnés."

FP - Banque - FT - Relations


...

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 107 ▐ Autres Comptes : Bianca Ricchiardi (Compte gelé)
Masculin
▐ RPG Age : 32 ans
▐ Personnalité : Désenchanté - Cynique - Indiscipliné - Sensible - Solitaire - Noctambule - Excessif - Anxieux - Tendre
▐ Parcours RP : .
Non-disponible.
Ordre Chronologique des Rps sur la Fiche Relations.
Rp en Cours:

Pansements et thé - Eugénie
Innocence et Piranhas - Soren
Dixie's Freaks- Ash

Total Rp Terminés: 360points

Rang: F

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Mar 20 Juin - 23:49
Dixie's Freaks
PV Guillaume Verdier


L'heureux élu sembla hésitant à ramener ses fesses sur la scène, et l'esprit simplet du forain ne se dit pas, ne serait-ce qu'une seconde, que peut-être, il aurait dû se contenter d'un volontaire réellement volontaire.
Son regard doré fut un instant captivé par l'oiseau qui prit son envol, comme l'aurait été un chien fasse à un papillon à la seule différence que l’allumette ne lui courait pas après... Pour l'instant.

Surement dus au fait qu'il était ainsi distrait par le volatile, il mit quelques secondes à se rappeler qu'il avait un spectacle à donner. Il faillit un instant dévisagé le rouquin qui était monté sur la scène, oubliant que c'était lui qui l'avait invité/forcé à le rejoindre pour jouer.
Heureusement, il ne le fit pas, pas parce qu'il venait de se rappeler, mais parce qu'il n'aimait pas fixer les gens dans les yeux. Fixer une foule ça allait, il ne laissait jamais son regard assez longtemps pour apercevoir le blanc des yeux des spectateurs. Une personne seul sur la scène qui le regardait d'un air à la fois perdu et nerveux... Nope, l’allumette n'aimait pas voir ça. Son regard était bien tourné vers le malheureux à ses côtés, mais il ne cessait de divaguer à droite et à gauche sans se fixer, et surtout sans passer par les yeux de l’autre.

Ah oui, c'est vrai... Le jeu. Le jeu.

Il se remit à sourire, se rappelant enfin du pourquoi un spectateur était à côté de lui après quelques secondes de latence. Les paroles du rouquin l'avaient sans doute mis sur la voie et qu'importe si la légère absence de l’allumette ne le rassurait pas.

Il posa, ou plutôt jeta ses torches encore enflammées dans le bas d'eau prévue à les accueillir. Ses collègues n'étaient pas contents quand il les laisse allumé quand il ne s'en servait pas.
Il attrapa plutôt ses couteaux de lancé. Oh, il les aimait ceux-là.
D'un doigt et d'un sourire, il montra la vieille planche en bois déjà percé de centaine de trous et orné d'une cible.

"Là! Là ! Faut lancer et pfiou! Oh je sais je sais!", s'exclama-t-il tout excité avant de tendre les couteaux au rouquin.
"Toi lances et moi prend la pose !"

Il ricana, tout content de son idée.

Oh !

Il allait oubliait quelque chose, un petit détail. On ne l'appelait pas l'Aborigène flamboyant pour rien.
Il reprit les couteaux juste avant que les mains du rouquin ne les aient touchés, les pourtant à ses cheveux.

"Dernière chose ! Détail eetttt POUF!"

Sous le "mot magique", à moins que ce ne soit à cause de l'excitation qu'il ressentait, la pointe de ses cheveux couleur blé se mit à rougeoyer et à flamber, enflammant les lames des couteaux à proximité et recouvert d'un liquide inflammable... Comme n'importe quel objet en possession de l'allumette.

Il retendit les armes au spectateur qui allait les lancer, faisant suffisamment attention pour lui tendre la parti épargné par les flammes bien sûr. Et dès que l'autre ait eu le courage de les prendre, il se tourna pour rejoindre la planche et se planter devant, droit, fier, fou à lier.



HRP:
 





Music :
 
Bomberman ✖

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mumuse !
Aime:
N'aime pas: avatar
Ash ReinhartBomberman ✖
“Boom! Boom! Kaboom!”



_________________________________________




_________________________________________

Ash parlotte en RED


▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 34 ▐ Autres Comptes : Nathanaël D'Amaranthe
Masculin
▐ RPG Age : 25 ans
▐ Personnalité : Déjanté
▐ Parcours RP : Indisponible 5/5
Mais hésitez pas à demander quand même, on sait jamais XD

+I’m snowed under with boredom
PV Lena K. Friedwald
Arche de Noé ~ ? ~ (2 = 20pts)


+ Kangaroos in the top paddock
PV Cyclamën Animae (Numéro 13)
Arche de Noé ~ 2 avril ~ (4 = 40pts)

+ Dixie's Freak
PV Guillaume Verdier
États-Unis (Sud) ~ 3 février ~ (2 = 20pts)

+ Cutie Fuckin' Kitty
PV Tanyah Schäfer
États-Unis (Sud) ~ 30 janvier ~ (4 = 40pts)

+ No, I'm not singing in the rain
PV Íris Shiva Válisdóttir
Etat-Unis ~ 15 janvier ~ (4 = 40pts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Re: Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Dixie's Freaks [PV: Ash Reinhart]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Freaks Squeele... une BD à ne pas louper :)
» [Film] Freaks, La monstrueuse parade
» Hart of Dixie
» dixie driver's club
» Freaks (1932, Tod Browning)

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Amériques :: États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: