Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Ven 11 Sep - 12:56
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ?
feat. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dans l'Adversité, la transformation opère A. V. Rockwell

Depuis qu’il était rentré – et depuis peu – Alexander n’avait pas fait grand-chose. Il ne s’était pas remis à la poésie, et il ne l’avait même pas cherché. C’était comme s’il n’avait plus envie, et qu’il n’avait même plus de besoin particulier. Auparavant, Dieu sait comme il aurait griffonné sur ce petit carnet. Celui qu’il avait sauvé de cette maudite nuit. Mais désormais, pour tout le monde – sauf pour lui – le passé était enterré et on en parlerait plus, puisque le terrain avait été déblayé et qu’une maison trônait sur cette tombe gigantesque qu’avaient été les ruines de son enfance. Ses mâchoires se serrèrent à cette pensée. Comment avaient-ils pu ? Comment avaient-ils osé faire une chose pareille ? Ils forçaient le deuil. Mais c’était uniquement avec du temps que l’on guérissait et pas de la sorte.

Plus le temps passait et moins Alexander acceptait toute cette situation. Tout allait en empirant ! Et cette fois-ci, il serra des poings. Il fallait que ça change. Il fallait que les choses bougent et il n’y avait rien de mieux que ce qui allait lui arriver.

On frappa à la porte de sa chambre, dans cette immense tour noire. Alexander sursauta et se retourna. Hésitant, il alla – toutefois – ouvrir cette dernière et découvrit une Lenalee souriante qui lui confia que le Grand Intendant désirait le voir. Il ajusta son serre-tête, laissa les fils tomber sur le côté. Ses cheveux désormais lissés, il avait opté pour une coupe originale ; les cheveux étaient un peu plus longs à sa gauche. Une franche passait toujours sur son front. Et ses vêtements n’avaient pas changé. Toujours une petite chemise blanche, et un gilet de smoking noir. Le jeune adulte se dirigea vers le bureau de Komui Lee, son cadenas et sa petite clé dans sa main, serrés fortement.

On lui expliqua la situation. La mission qu’il devait accomplir. Rejoindre une jeune exorciste – plus que lui – et l’aider à expliquer une situation particulière dans un casino clandestin. Phénomènes étranges étaient toujours synonyme de cristal divin, et Alexander ne le savait que trop bien. Il accepta alors la mission et partit sur le champ. Désormais, il était inutile de prendre le train ; l’arche était parfaitement à disposition et en un rien de temps, le jeune homme se retrouverait à Edimbourg où il devait retrouver l’exorciste qui serait sa partenaire là-bas. Si son nom ne lui disait rien du tout ; il replongea dans le passé et jusqu’à son premier jour à la Congrégation. Hereata de Montcalm avait trouvé un visage et des émotions liées dans la tête du poète. Se souviendrait-elle de lui ?

Qui savait ?

Après quelques instants, il se retrouva face à elle. Lui avait beaucoup changé. « Bonjour, je suis l’exorciste que l’on vous a envoyé en soutien. Je suis Alexander. »

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Ven 11 Sep - 16:47
Cette fin septembre nuageuse enveloppait la capitale de l’écosse d’une aura mystique qui impressionnait fortement Hereata. Son imagination fébrile inventait milles créatures magiques, milles histoires fantastiques à vivre au détour des ruelles sombres et brumeuses d’Edimbourg. Comme l’exorciste aurait voulu parcourir ces lieux emplis de mystères et ce laisser bercer par les légendes locales qui ressemblaient tant à celles que lui racontait son breton de père quand elle était petite.

Mais malheureusement, la couronnée de fleur ne pouvait pas y compter pour aujourd’hui. Elle avait reçu ordre d’attendre  l’arrivée d’un coéquipier qui devait l’aider. Identité du nouveau venu ? Inconnu. C’était un peu frustrant. Alors en patientant, la vanuatane n’avait pour seul loisir que de coller son nez à la vitre et d’écarquiller les yeux pour observer la ville, laissant libre court à sa fantaisie.  

D’un certains coté, cela lui faisait du bien de rêvasser. La vie n’avait pas été drôle depuis son arrivée dans l’ordre noir et même si elle gardait le sourire, la demoiselle devait bien avouer que ça allait de mal en pis. Il n’y avait qu’à voir cette mission.

L’adolescente, tout juste remise de graves blessures reçues lors de son combat contre un akuma nommé Sébastian, avait débarqué en écosse il y a trois jours de cela sur les traces d’une équipe traqueurs qui avait mystérieusement disparu.  Les trois hommes enquêtaient sur des phénomènes étranges. Lors de leur dernier rapport, ils avaient évoqué une histoire de dés magiques apportant chance et richesse à quiconque les possédait. Selon eux, leur propriétaire, un petit escroc ayant fait fortune dans les jeux d’argents et les courses de chevaux,  les gardait jalousement enfermés dans un coffre-fort  hyper surveillé et sécurisé. Le seul moment où il les sortait c’était pour aller dans les casinos clandestins où il avait l’habitude de parier.  

Puis plus rien. Silence radio. On avait découvert leur planque vide et leurs golems détruits. Le Q.G avait alors suspecté la présence d’agent du comte, akuma ou noé. Craignant qu’ils ne soient sur la piste d’une innocence, ils avaient envoyé Hereata.

Sauf que depuis lors, impossible pour l’exorciste de mener son enquête : on ne laissait pas rentrer les gamines de 16 ans dans les lieux de débauche et de jeux d’argents… l’adolescente soupira. Pourtant, elle avait bien essayé d’y aller déguiser mais ça n’avait pas marché. Après, il fallait qu’elle se rende à l’évidence. L’ilienne se faisait toujours repérer à cause de sa si voyante couronne de fleurs…  Nouveau soupir.

Soudain on toqua à la porte. L’exorciste sursauta et se leva d’un bond pour aller ouvrir. Derrière le panneau de bois ce tenait un jeune homme brun à l’allure élégante qu’elle reconnut aussitôt  avant même qu’il n’ouvre la bouche :
« Bonjour, je suis l’exorciste que l’on vous a envoyé en soutien. Je suis Alexander. »

La demoiselle poussa un cri de joie et dans un joyeux élan, entoura de ses deux bras son coéquipier pour câlin de retrouvaille :
« Monsieur Alexander ! Cela faisait longtemps !!! »

Oui, la fille des îles continuait d’appeler le jeune homme ainsi, persuadée depuis leur première rencontre qu’un garçon aussi bien vêtu ne pouvait être que noble. Et comme il fallait être poli avec ceux ayant du sang bleu, Hereata lui donnait le titre de « Monsieur ».
Mais cette supposée ascendance ne réfrénait en rien l’affection envahissante qu’avait la vanuatane pour le brun. D’autant qu’elle n’avait pu le revoir depuis cette sombre journée en Italie où elle lui avait sauvé la vie en faisant face à un akuma nommé Scar.
Longtemps l’avertissement du suppôt du comte avait hanté son esprit, mais aujourd’hui, ses craintes étaient envolées. Son ami (car oui , la demoiselle le considérait comme tel) était bien là, devant elle et à priori en bonne santé.

La brunette relâcha le jeune homme et lui sourit :
«  Que je suis contente de te revoir. Si j’avais su, je t’aurai amené des cookies.  Mais vas-y… entre, ne reste pas sur le pas de la porte. A moins que tu veuilles que nous partions immédiatement pour que je puisse te montrer les lieux de l’enquête ? »
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Mar 15 Sep - 12:35
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ?
feat. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dans l'Adversité, la transformation opère A. V. Rockwell

Lorsqu’il l’aperçut, il comprit. Alexander se souvint d’elle. C’était la toute première personne qu’il avait rencontré ! Le tout premier soir où, plus jeune, il se sentait totalement perdu. Elle avait été là pour lui, et tout deux s’étaient perdus dans la Congrégation. Hereata ne semblait pas l’avoir oublié, et cela le toucha. Cela lui alla même droit au cœur. « Monsieur Alexander ! Cela faisait longtemps ! » Il rougit un peu, et sous sa demande entra. Il referma la porte. « A moins que tu veuilles que nous partions immédiatement pour que je puisse te montrer les lieux de l’enquête ? » Il sourit et fit un simple non de la tête.

Il repensa à ce petit mot qu’elle lui avait laissé à l’infirmerie. C’était elle qui l’avait sauvé. En plus de ces petits gâteaux. « Non non, je pense que nous avons quelques petites minutes avant de partir. » Il posa son arrière-train sur une chaise, non pas qu’il était exténué de son voyage, mais il était désireux de parler un peu avec elle. L’anglais ouvrit alors le petit carnet récapitulatif de sa mission et des raisons pour lesquelles il avait du la rejoindre. Son regard cobalt trouva celui de son amie, et il la questionna un peu pour des éclaircissements. Plus aucunes traces des traqueurs ? Comment cela avait-il été possible ? Aucun trace de l’ennemi aux alentours ?

Et pour terminer ; « Le rapport parle de « phénomènes étranges » ; mais je n’ai pas bien saisi de quoi il s’agissait. Est-ce que tu aurais compris ? » Même si le poète était intelligent, pour les choses qui étaient dénuées de logique ; il avait beaucoup de mal ! Peut-être qu’elle ne pourrait rien lui dire de plus et qu’il faudrait y jeter un œil. Dans ce cas, ils ne tarderaient pas à y aller. Néanmoins, l’exorciste avait quelque chose à lui dire. Si elle lui avait dit qu’elle était contente de le revoir ; lui n’avait rien dit.

Et Valshe ne pouvait pas laisser les choses telles qu’elles. Il devait lui livrer ce qu’il avait sur le cœur. Il déglutit, angoissé de se souvenir de toute cette haine qu’il avait ressenti ce jour-là, en Italie lors de ce combat durant lequel il failli perdre la vie. Si elle n’avait pas été là, Alexander se serait vidé de son sang, et il aurait été tué des mains de Scar. Ses muscles se crispèrent lorsqu’il repensa à la douleur qu’il avait ressentie lorsque deux lames avaient traversé sa chair. L’anglais en possédait une mémorable cicatrice. La. Sur son flanc gauche.

« J’aimerais d’abord te remercier. Pour tout ce que tu as fais pour moi ; je sais que tu m’as sauvé la vie, ce jour-là en Italie. Je sais que tu es aussi venue me voir à l’infirmerie lorsque j’étais encore inconsciemment. J’ai apprécié ton mot et tes gâteaux à leur juste valeur… » L’émotion venait, les larmes grimpaient jusqu’à ses yeux. Et étaient désireuse de couler le long de ses joues. Mais il se contenait. La clé qui pendait à son cou était le symbole même de son évolution. Elle était l’ouverture du coffre des émotions, celui qu’Alexander tentait – tant bien que mal – garder fermé. « Je suis très heureux d’avoir une alliée. Une amie telle que toi, Hereata. » Il était inutile d’en rajouter, ses yeux remplis de larmes, brillant d’émotions, lui hurlait ; Merci pour tout ce que tu as fais pour moi.

Il n’avait pas rougit. L’adolescent était en voie de devenir un homme et de tuer ses démons pour toujours. Cette mission lui était importante, et presque décisive.

 


hrp:
 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Sam 26 Sep - 18:15

En route pour le désert


Hereata, Alexander, Anne et Ayden

Il faisait bon et je n'avais pas cours. Je n'étais même pas spécialement creuvé, mais ça m'a pourtant largement suffit pour piquer une sieste. Allongé sur le canapé, ça ne m'a pas pris plus de cinq minutes pour tomber dans les bras de Morphée.
Plongé dans le plus beau de mes rêves, j'en ai vite oublié toutes mes reponsabilités extérieures, tout le reste. Même cette histoire d'innocence à deux pas de chez moi. Tout ça, je l'avais mis de côté.
Mais tout commence à devenir beaucoup plus étrange lorsque j'entends une voix m'appeler. D'abord, j'ai juste l'impression que je fais un rêve un peu bizarre. Mais l'appel devient plus fort, et me tire de mon sommeil.

"Maître Noé, des exorcistes ont été repérés en ville".

Je baille à m'en décrocher la mâchoire.
Donc c'était juste l'appel des akumas. Pff, ces akumas ne pensent décidément qu'à faire le travail. Ils ne font jamais de pause?

A peine réveillé, je dois déjà me reconcentrer sur le boulot. D'après le rapport des akumas, il y aurait un type qui aurait une innocence dans le casino. Et après qu'ils aient éliminé les traqueurs, il fallait bien s'attendre à l'arrivée d'exorcistes. ça va rendre la tâche plus compliquée. Mais au moins, je connais bien le terrain.
Je me relève doucement en grognant. Bon, finalement, on dirait que c'est à mon tour d'aller sur place. Ce serait assez ennuyant que ces exorcistes arrivent avant moi. Si j'y arrive assez rapidement, je pourrai même trouver l'innocence avant qu'ils n'entrent dans le casino.
Et ça fera au moins une bonne nouvelle à rapporter au Comte Millénaire. Depuis la mort de William, j'ai l'impression qu'il a un peu perdu la tête. Si je lui rapporte de bonnes nouvelles, il se calmera peut être. Bon, je dois absolument détruire cette innocence.

Remotivé, je me dirige vers la sortie, déterminé. Le chien vient courir dans mes jambes, langue pendue, attendant sa promenade. Désolé mon gros, mais cette sortie n'est vraiment pas faite pour toi.
J'entends des bruits de pas derrière moi et me retourne pour croiser le regard noisette de Virginia.

-Ayden, tu sors quelque part?

Ah merde. Pour une fois, je n'ai pas vraiment réfléchi à une excuse pour m'absenter. Après tout, je suis plutôt du genre à faire une bonne sieste l'après midi, pas à flâner n'importe où dans les rues.
Quand je pars en mission à l'étranger, j'arrive bien à trouver une excuse bidon pour m'absenter longtemps. Mais pour une mission à côté de chez moi, je n'y ai pas vraiment réfléchi.

-Oui, je...

Je suis interrompu par un clébard qui essaie littéralement de me grimper dessus. Le chien... oh, le chien!

-Je vais aller promener Goldi pendant un moment. Comme Colin est en cours toute la journée, c'est à moi de m'y coller.

Virginia m'adresse un sourire rassuré. On dirait bien que ça a encore marché. La pauvre est vraiment trop naïve. Enfin, heureusement pour moi.

-D'accord. A tout à l'heure, alors.
-A tout à l'heure chérie.

Génial, j'ai un clébard sur les bras maintenant...

Goldi devant moi, la langue pendue et s'excitant comme un fou, je déambule dans les rues d'Edimbourg, que je connais par coeur maintenant. Et il ne me faut pas très longtemps pour arriver devant le casino.
Je lève les yeux vers le grand bâtiment, nostalgique. J'ai souvent fréquenté cet établissement dans ma jeunesse. C'est comme ça que j'ai trouvé un moyen pour contourner mes problèmes d'argent. Jusqu'à ce que je me rende compte que c'était trop dangereux.
Enfin, maintenant c'est de l'histoire ancienne. J'ai une situation stable et un boulot pour gagner mon pain. Mais maintenant, pour aujourd'hui au moins, on va retourner comme au bon vieux temps.
Je me retourne vers Goldi et me penche vers lui, un doigt menaçant pointé vers lui.

-Toi, tu ne bouges pas d'ici, d'accord? Pas bouger!

Bon, d'accord, parler à un chien comme ça, c'est ridicule. Mais c'est peut être un vrai idiot, il est bien fidèle. Je pense qu'il m'attendra vraiment ici.
Je me détourne de Goldi, ignorant ses gémissements, et me dirige vers l'entrée du casino, où une gamine au teint pâle semble attendre. Je l'observe un moment, essayant de déceler le type de partenaire qu'elle ferait. Mais l'hôte de Deficien n'a pas vraiment le profil de la femme d'action.

Enfin, il ne faut pas se fier aux apparences, surtout chez les Noés. Et surtout, il ne faut pas la sous estimer. Si son jeune âge me pousse à me comporter en figure paternelle, Fortuna ne manque pas de me mettre en garde. Depuis l'incident d'Arechi, il faut se méfier de tout le monde... Bordel.
Enfin, ça ne va pas m'empêcher d'essayer au moins d'installer une bonne ambiance. Je me dirige vers elle et lui souris.

-Salut gamine! Désolé pour le retard. Moi, c'est Ayden, ton partenaire pour aujourd'hui. Je crois qu'on s'est déjà croisé, après le bal du Comte, non?




Spoiler:
 
Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 214 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Noah party (+10)

Total: 1122 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dim 27 Sep - 17:27

Tu te tordis les doigts nerveusement, les faisant craquer sans pourtant ressentir la moindre douleur. Assise sur ton lit dans ta chambre de l'Arche, tu observais ta garde-robe d'un œil critique et scrutateur¸ bien décidée à trouver la tenue parfaite pour mener à bien la mission qui t'avait été confiée en ce jour. Tu devais aller enquêter au sein d'un casino clandestin où il s'était passé des choses des plus étranges. Tu n'avais pas connaissance des détails ; un Akuma était venu ce matin pour te dire que tu avais été désignée pour t'occuper de cette histoire, en compagnie de l'un de tes frères. Tu n'avais, bien malgré toi, pas retenu le nom de ce dernier, mais tu ne doutais point que tu n'aurais aucun mal à le reconnaître une fois que tu seras sur place. Mais en attendant, tu devais te décider sur la tenue à adopter ; comment une jeune demoiselle comme toi devait-elle s'habiller pour se rendre dans un casino clandestin ? Tu n'en avais pas la moindre idée, malheureusement. Te levant de ton lit, tu farfouillas un moment dans ton armoire. Tu sortis plusieurs robes, toutes aux coloris sombres. Tu les étalas sur ton matelas et les contemplas un long moment avant de jeter ton dévolu sur une robe bleue nuit. Rapidement, tu te débarrassas de la robe trop simple que tu portais actuellement pour enfiler l'habit plus travaillé que tu avais choisi. Après cela, tu te dirigeas dans la petite salle de bains adjacente, observant ton reflet dans le miroir. Tu ôtas ta queue de cheval habituelle et coiffas soigneusement tes cheveux, laissant tes mèches blondes retomber sur tes épaules.

Tu ne mis pas longtemps à sortir de la salle de bains. Oh, ce n'était pas que tu n'étais pas coquette. Il t'arrivait d'avoir envie de prendre soin de toi une fois de temps en temps. Cependant, tu n'en avais pas l'envie ce soir. L'angoisse te tordait le ventre, monopolisait la moindre de tes pensées. Tu étais bien plus nerveuse qu'à l'accoutumée. En même temps, quoi de plus normal. Après la mort subite et violente de William, ce frère que tu n'avais pas eu le temps de connaître, l'ambiance était bien plus tendue pour vous autres, Apôtres de Noé. Si certains ne le montraient absolument pas, il était difficile pour toi de garder ton calme, de rester lucide quand l'angoisse se faisait trop forte. Tu n'avais nullement envie de finir comme ton frère, c'était certain. Il avait dût beaucoup souffrir avant que la mort ne s'empare de son corps, cela avait vraiment dût être horrible. Mais le plus inquiétant dans toute cette histoire encore, c'était le fait que vous tous ignoriez qui était le responsable d'un tel massacre. Le coupable pouvait être aussi bien un Exorciste qu'un Descendant de Noé. Tu ne savais trop quoi en penser et cela ne te plaisait guère ; tu commençais tout juste à t'intégrer à cette nouvelle famille qui était la tienne, tu n'avais pas envie que le doute et la peur ne viennent tout gâcher. Tu étais trop longtemps restée seule avec tes angoisses et, grâce à Esper, tu avais réussis à t'ouvrir sur le monde qui t'entourait, à créer des liens plus ou moins forts avec tes semblables. Pendant un temps, cela avait été presque paradisiaque. Mais, après le drame encore tout récent qui vous avait tous secoué, tu ne savais plus trop sur quel pied danser.

Tu secouas vivement la tête, brusquement. Tu ne pouvais laisser ces pensées néfastes te miner. Tu ne pouvais indéfiniement vivre dans la peur et l'angoisse. Puis, il était fort possible que le Comte ne pensait pas les paroles dures qu'il vous avait adressé après le bal. Lui aussi avait dut être fort secoué par la perte d'un membre de votre famille, il avait très vraisemblablement perdu sa lucidité pendant un temps. Le visage pâle et l'air perplexe, tu hochas distraitement la tête pour toi-même. Sans plus attendre, tu attrapas une veste s'harmonisant parfaitement avec ta robe puis tu te pressas de sortir de ta chambre. L'air déterminé, tu te dépêchas de quitter l'Arche. Et bientôt, tu te retrouvas dans les rues de Edimburgh que tu ne connaissais pas si bien que ce que tu aurais aimé. Tu marchas quelques minutes, puis tu t'arrêtas un moment une fois arrivée à destination. Une petite grimace se peignit sur tes traits ; ce n'était vraiment pas le genre de lieux où tu aimerais traîner durant ton temps libre. Mais puisque tu étais obligée de t'y rendre … Soit. Tu n'avais plus qu'à attendre ton partenaire. Paresseusement, tu t'adossas contre le mur juste à côté de la porte du casino. Tu laissas ton regard s'égarer sur le bout de tes bottines en cuir, l'air un peu hagard et le regard dénué de la moindre expression. Tu n'eus cependant pas le temps de te perdre dans la contemplation fascinante de tes chaussures, une voix forte t'interpelant. « Salut gamine! Désolé pour le retard. Moi, c'est Ayden, ton partenaire pour aujourd'hui. Je crois qu'on s'est déjà croisé, après le bal du Comte, non? » Tu pâlis lorsque le brun mentionna soirée après le bal qui avait secoué votre famille.

Tu te mordis l'intérieur des joues et fronças les sourcils légèrement. Oh, tu n'étais pas agacée par le comportement du prénommé Ayden, bien au contraire. Ses manies te laissaient quelque peu indifférente, mais la mention de la fameuse soirée te mettait mal à l'aise, te déstabilisait. Aussi, mis-tu un peu de temps à lui répondre. « Bonjour … Je m'appelle Anne. Enchantée de faire votre connaissance, monsieur Ayden. » lui avais-tu répondu, la voix faiblarde, mais polie. Tu regardas un moment le visage très humain du brun, avant de détourner le regard, un peu mal à l'aise. « En toute honnêteté … je n'en suis pas sûre, monsieur Ayden. Je dois avouer que la soirée a été très confuse pour moi et, à part celui d'Esper, je ne me souviens pas précisément des visages qui m'ont entouré ce soir-là. Ce n'est pas impossible, votre visage m'est familier, mais je n'en suis pas certaine … J'en suis désolée ... » Tu marquas une courte pause, fixant les pavés londonnien d'un regard insistant, avant de lever les yeux une nouvelle fois vers ton interlocuteur. « Cependant, je ne suis pas certaine que ce soit le moment idéal pour parler de cela, monsieur Ayden. L'Ordre Noir a très certainement eu vent de cette étrange histoire qui nous a mené en ces lieux et, si possible, j'aimerais que nous évitions une confrontation directe avec de potentiels exorcistes. Il serait donc judicieux que nous nous mettions au travail, je pense … Mais si vous le souhaitez, nous pourrons parler de cette soirée une fois notre tâche accomplie. En attendant, avez-vous des détails sur les rumeurs qui courent ici ? » Tu attendis patiemment la réponse de ton aîné, ne sachant trop encore sur quel pied danser avec lui.
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dim 27 Sep - 17:42
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ?
feat. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dans l'Adversité, la transformation opère A. V. Rockwell

Lorsqu’il l’aperçut, il comprit. Alexander se souvint d’elle. C’était la toute première personne qu’il avait rencontré ! Le tout premier soir où, plus jeune, il se sentait totalement perdu. Elle avait été là pour lui, et tout deux s’étaient perdus dans la Congrégation. Hereata ne semblait pas l’avoir oublié, et cela le toucha. Cela lui alla même droit au cœur. « Monsieur Alexander ! Cela faisait longtemps ! » Il rougit un peu, et sous sa demande entra. Il referma la porte. « A moins que tu veuilles que nous partions immédiatement pour que je puisse te montrer les lieux de l’enquête ? » Il sourit et fit un simple non de la tête.

Il repensa à ce petit mot qu’elle lui avait laissé à l’infirmerie. C’était elle qui l’avait sauvé. En plus de ces petits gâteaux. « Non non, je pense que nous avons quelques petites minutes avant de partir. » Il posa son arrière-train sur une chaise, non pas qu’il était exténué de son voyage, mais il était désireux de parler un peu avec elle. L’anglais ouvrit alors le petit carnet récapitulatif de sa mission et des raisons pour lesquelles il avait du la rejoindre. Son regard cobalt trouva celui de son amie, et il la questionna un peu pour des éclaircissements. Plus aucunes traces des traqueurs ? Comment cela avait-il été possible ? Aucun trace de l’ennemi aux alentours ?

Et pour terminer ; « Le rapport parle de « phénomènes étranges » ; mais je n’ai pas bien saisi de quoi il s’agissait. Est-ce que tu aurais compris ? » Même si le poète était intelligent, pour les choses qui étaient dénuées de logique ; il avait beaucoup de mal ! Peut-être qu’elle ne pourrait rien lui dire de plus et qu’il faudrait y jeter un œil. Dans ce cas, ils ne tarderaient pas à y aller. Néanmoins, l’exorciste avait quelque chose à lui dire. Si elle lui avait dit qu’elle était contente de le revoir ; lui n’avait rien dit.

Et Valshe ne pouvait pas laisser les choses telles qu’elles. Il devait lui livrer ce qu’il avait sur le cœur. Il déglutit, angoissé de se souvenir de toute cette haine qu’il avait ressenti ce jour-là, en Italie lors de ce combat durant lequel il failli perdre la vie. Si elle n’avait pas été là, Alexander se serait vidé de son sang, et il aurait été tué des mains de Scar. Ses muscles se crispèrent lorsqu’il repensa à la douleur qu’il avait ressentie lorsque deux lames avaient traversé sa chair. L’anglais en possédait une mémorable cicatrice. La. Sur son flanc gauche.

« J’aimerais d’abord te remercier. Pour tout ce que tu as fais pour moi ; je sais que tu m’as sauvé la vie, ce jour-là en Italie. Je sais que tu es aussi venue me voir à l’infirmerie lorsque j’étais encore inconsciemment. J’ai apprécié ton mot et tes gâteaux à leur juste valeur… » L’émotion venait, les larmes grimpaient jusqu’à ses yeux. Et étaient désireuse de couler le long de ses joues. Mais il se contenait. La clé qui pendait à son cou était le symbole même de son évolution. Elle était l’ouverture du coffre des émotions, celui qu’Alexander tentait – tant bien que mal – garder fermé. « Je suis très heureux d’avoir une alliée. Une amie telle que toi, Hereata. » Il était inutile d’en rajouter, ses yeux remplis de larmes, brillant d’émotions, lui hurlait ; Merci pour tout ce que tu as fais pour moi.

Il n’avait pas rougit. L’adolescent était en voie de devenir un homme et de tuer ses démons pour toujours. Cette mission lui était importante, et presque décisive.

 


hrp:
 

J'ai reposté pour qu'on ait le bon ordre ; Alexander - Hereata - Ayden - Anne.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Mar 29 Sep - 17:28
Le jeune homme répondit par la négative à la proposition de l’adolescente d’aller visiter les lieux où se déroulaient les événements étranges :
« Non non, je pense que nous avons quelques petites minutes avant de partir. »
 
Hereata lui rendit son sourire et le regarda s’asseoir, un peu intriguée. A priori le brun voulait lui dire quelque chose. Quelque chose qu’elle pressentait important. Il y avait il eut d’autre ordre en provenance du Q.G.? Des informations de dernières minutes peut-être ?  Dans l’expectative, elle le laissa donc ouvrir un carnet et le lire après avoir pris soin de fermer la porte derrière lui.
 
En fait, non. Rien de nouveau. Monsieur Alexander voulait juste en savoir un peu plus sur la mission. Sa camarade lui fit un rapport détaillé des derniers événements, prenant soin de n’omettre aucun détail.
Par exemple , quand le jeune homme lui demanda :
« Le rapport parle de « phénomènes étranges » ; mais je n’ai pas bien saisi de quoi il s’agissait. Est-ce que tu aurais compris ? »
 
Elle lui répondit :
«  D’après ce que j’ai découvert en arrivant ici, Monsieur Peterson Wallas , le parieur, ce serait vanté à maintes et maintes reprises que depuis qu’il était entré en possession des dés, il s’était vu doté d’une chance insolente. Chose qui a été confirmée durant l’enquête des traqueurs. Sauf qu’il y a aussi d’autres témoignages qui disent qu’il triche ou qu’il utiliserait de la « magie » pour arriver à ses fins. Deux hommes, des habitués des casinos clandestins, m’ont notamment juré avoir vu les dés rouler tout seuls sur le tapis pour faire des doubles six. Une femme, une serveuse du nom de Merida, affirme que parfois une brume verdâtre et à peine visible s’en échappe pour déplacer la bille à la roulette. Quant à un des barmans, il refuse de jouer avec Peterson au poker depuis que le roi de trèfle lui a dit que sa femme le cocufier en compagnie du boucher de Longjohn Street. Ce qui d’ailleurs c’est avéré véridique. Je lui ai demandé si les dés étaient sur la table ce soir là. Il me l'a confirmé. Les rapports des traqueurs relatent de nombreux autres témoignages. leur dénominateur commun est toujours le même: les dés.  Il faut avouer que tous ces détails semblent indiquer que nous avons bel et bien affaire à la manifestation d’une innocence. Non 
 
Mais tandis qu’elle parlait, la vanuatane avait l’impression que son compagnon avait la tête ailleurs. Il semblait anxieux et un peu triste. Elle s’arrêta dans ses explications pour observer son visage crispé.
La voix du jeune homme se fit entendre comme pour répondre à l’interrogation muette de la couronnée de fleurs :
« J’aimerais d’abord te remercier. Pour tout ce que tu as fais pour moi ; je sais que tu m’as sauvé la vie, ce jour-là en Italie. Je sais que tu es aussi venue me voir à l’infirmerie lorsque j’étais encore inconsciemment. J’ai apprécié ton mot et tes gâteaux à leur juste valeur… Je suis très heureux d’avoir une alliée. Une amie telle que toi, Hereata.»
 
Un doux sourire un peu triste étira les lèvres de la fille des iles. Elle se dirigea vers son ainé et le serra très fort dans ses bras sans un mot. Après une étreinte de quelques secondes, la vanuatane le relâcha, puis, toujours souriante, mais cette fois joyeusement, elle lui saisit les mains, le regardant droit dans les yeux:
 
«  Monsieur Alexander, Vous n’avez pas besoin de me remercier. Je suis aussi très fière de vous avoir comme ami. Je sais que vous auriez fait la même chose pour moi. N'est ce pas?»

D'un coup son visage lumineux devint grave:
«  Vous ne le savez peut être pas, mais vous êtes le premier exorciste que j’ai rencontré en arrivant à la congrégation. Je me souviendrai toute ma vie de notre escapade dans le passage secret menant à la bibliothèque. »
 
L’adolescente ria en songeant aux péripéties de ce périple nocturne.
 
« J’étais anxieuse ce soir-là. Je me retrouvais loin de ma famille, de mes amis, dans un lieu inconnu, entourés de gens bizarres. Je ne me sentais pas du tout à ma place. Mais grâce à vous et votre gentillesse je me suis sentie mieux. J’ai su que je pourrai me plaire dans l’ordre noir. Alors c’est plutôt moi qui devrais vous dire merci. »
 
Elle serra doucement les mains de son camarade avant de brutalement changer de sujet ;  Sans prévenir, notre demoiselle se dirigea vers son sac pour en tirer un sachet rempli de cookies :

«  Oh ! Goutez cela ! Une toute nouvelle recette ! Choco -cannelle-pomme avec des éclats de caramel au beurre salé. C’est une exclusivité ! Vous m’en direz des nouvelles ! »
 
Notre pâtissière en herbe insista jusqu’à que l’homme aux yeux cobalt goûte à sa création. Elle semblait emplie d'une bonne humeur débordante et contagieuse. Faisant preuve d'une énergie à revendre,  elle lui proposa de se mettre en chemin immédiatement jusqu’à l’ancienne cachette des traqueurs. Peut-être qu’il trouverait des indices lui ayant échappés et pouvant permettre de deviner le sort des traqueurs.Ou bien préférait il qu'ils passent directement au casino? Cela lui semblait il nécessaire qu'ils portent l'uniforme des exorcistes ou bien serait il plus prudent de s'habiller en "civil"?
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dim 4 Oct - 10:51

Préparatifs


Hereata, Alexander, Anne et Ayden

Je regarde ma partenaire, sourire toujours aux lèvres, attendant une réponse de sa part. Mais on dirait que quelque chose ne va pas. La jeune fille a l'air bouleversée, et pâlit encore plus. Est ce que j'ai dit quelque chose qui ne fallait pas ? Ou est ce que c'est moi qui ne va pas ?

-Bonjour … Je m'appelle Anne. Enchantée de faire votre connaissance, monsieur Ayden.

Mon sourire s'aggrandit. En fait, elle doit être simplement timide.
Et pourquoi m'appeler "monsieur Ayden" ? Ah, c'est sûrement à cause de mon âge. Oui, j'ai une quarantaine d'années, et ça se voit. Mais comme on s'appele "frères" et "soeurs" dans la famille Noé, j'oublie souvent ce détail.
Mais à m'appeler comme ça, on dirait presque que je me retrouve devant l'un de mes élèves. Sauf que eux utilisent mon nom de famille. Et qu'ils sont quand même plus jeunes.
Mais Anne doit être légèrement plus âgée que ma fille. C'est vrai que si on s'attarde plus sur ce genre de détails, c'est assez difficile de l'appeler ma "soeur". Enfin, ce n'est pas comme si ça se basait sur un quelconque lien biologique.
Et puis, j'ai le droit au titre de "monsieur"... Ouh, ça me donne un air important, comme si c'est moi qui représente l'autorité~

Puis Anne se remet à parler, mais d'une voix beaucoup plus faible, hésitante. Moi qui commence à être dur d'oreille, je suis obligé de me rapprocher pour bien l'entendre.

-En toute honnêteté … je n'en suis pas sûre, monsieur Ayden. Je dois avouer que la soirée a été très confuse pour moi et, à part celui d'Esper, je ne me souviens pas précisément des visages qui m'ont entouré ce soir-là. Ce n'est pas impossible, votre visage m'est familier, mais je n'en suis pas certaine … J'en suis désolée ...

Oh, alors c'était pour ça qu'elle ne semblait pas à son aise. C'est sûr que c'était plutôt maladroit de ma part d'évoquer cette fameuse soirée. ça nous a tous tellement choqués... Sur le moment, je n'avais pas vraiment pensé que ça lui jetterait un tel froid. Avec le recul, je me rends compte que c'était stupide de ma part.

-Pas de problème gamine. C'est normal, tout le monde était chamboulé... Et on était plutôt tous concentrés sur le Comte...

Je m'arrête soudaienement. Je me rends compte que ce n'est vraiment pas le moment d'en parler en fait. ça ne fait que remuer de mauvais souvenirs, et ce n'est pas le moment d'y penser.
Surtout parce que j'ai moi même participé à plomber l'ambiance en appelant à la méfiance...
J'affiche une petite grimace gênée. Et merde, moi qui voulait commencer par installer une bonne ambiance, on dirait que c'est raté.

- Cependant, je ne suis pas certaine que ce soit le moment idéal pour parler de cela, monsieur Ayden. L'Ordre Noir a très certainement eu vent de cette étrange histoire qui nous a mené en ces lieux et, si possible, j'aimerais que nous évitions une confrontation directe avec de potentiels exorcistes. Il serait donc judicieux que nous nous mettions au travail, je pense … Mais si vous le souhaitez, nous pourrons parler de cette soirée une fois notre tâche accomplie. En attendant, avez-vous des détails sur les rumeurs qui courent ici ?

Oh, alors elle veut déjà parler du boulot. Plutôt sérieuse, hein ? Mais cette fois, le changement de sujet de conversation est bienvenue.
Je m'appuie à mon tour contre le mur, et je croise les bras, essayant de me rappeler des détails.

-T'as raison gamine, on va aller récupérer cette foutue innocence avant que les exorcistes n'arrivent. Et pour les détails... D'après le rapport des akumas et ce que j'ai moi même pu récolter, ce serait à propos d'un certain Wallas Peterson qui se ballade avec des dés en or. Et dès qu'il a ces fameux dés avec lui, c'est la victoire assurée. Il paraît qu'il les garde enfermés dans une petite boîte, comme un trésor. Et quand il les utilise, c'est les double six à volonté. Certains prétendent qu'il triche, mais  personne n'a réussi à le prouver. Et il y a tout un tas de phénomènes étranges autour de ces dés... Soi disant, certains l'auraient vu frotter ses dés contre ses cartes, et juste après, il sort une quinte flush royale. D'autres disent avoir vu les dés rouler tous seuls. Tous les ragots que j'ai pu récolter étaient à propos de ces dés.

J'arrête mon petit discours. Je pense qu'on a assez d'éléments. De toute façon, le message est bien clair: chercher ce Wallas Peterson et ses dés.

Eh bien, autrement dit, on a du boulot. Parce que même une fois dans le casino, rencontrer Wallas ne va pas être facile.

-Bon, alors, premièrement, repérer ce Wallas. Comme je passe souvent dans cette rue, j'ai déjà pu le voir. Un gros type blond avec une calvitie bien avancée, et qui pue l'opulance. En même temps, pour se la ramener avec des dés en or, il doit avoir des goûts de riche. Mais ces rois du casino n'acceptent que de voir les gagnants.

Un léger sourire en coin vient étirer mes lèvres. J'ai l'impresssion de revenir au bon vieux temps, quelques années en arrière. Sauf que cette fois, Dame Fortne est vraiment avec moi.

-Mais pour ça, on ne devrait pas avoir trop de problèmes...

Et, pour appuyer mes paroles, je laisse mes yeux prendre une teinte dorée pendant un cours instant. Je sens que Fortuna s'impatiente.
Puis je regarde Anne de la tête aux pieds. Et je comprends immédiatement pourquoi elle n'aurait pas pu faire cette mission toute seule. Ces casinos ne sont pas vraiment le genre d'endroits pour une toute jeune fille comme elle. Et c'est moi qui vais jouer le rôle du responsable légal.

-Certains peuvent me connaître à l'intérieur. Donc si on te demande, dis simplement que tu m'accompagnes.

Bien. Je crois que c'est à peu près tout. Il ne reste plus qu'une chose maintenant: entrer dans ce casino.
J'adresse un petit clin d'oeil complice à la gamine. Après avoir jeté un froid tout à l'heure, il est temps que je me rattrape. Je fais un léger signe de tête vers la porte d'entrée.

-Je pense qu'on a fait le point, sauf si tu as d'autres questions. Après toi, miss.

Quel homme galant~






Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 214 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Noah party (+10)

Total: 1122 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Mer 7 Oct - 16:23
Le compagnon que l'on avait choisi pour t'accompagner pour cette fameuse mission ne semblait pas être si mal que cela. Il avait une aura chaleureuse qui émanait de lui et qui te mettait étrangement à l'aise, toi qui étais de nature plutôt réservée, voire renfermée. Au début, il avait eu des mots un peu maladroit, qui t'avaient un peu glacé le sang et t'avaient donné envie de prendre tes jambes à ton cou, d'oublier cette mission et les mauvais souvenirs que le brun avait fait remonter en toi. Cependant, tu avais gardé le contrôle sur ta personne et chassé ton malaise d'un revers de main métaphorique, t'adressant de la manière la plus polie qui soit à ton partenaire. Monsieur Ayden. Voilà comment tu l'avais appelé. Et si cela te semblait tout naturel de lui montrer un tel respect, tu vis le sourire de l'homme s'élargir. Un peu étonnée par sa réaction, tu haussas un sourcil avant de forcer ton visage à reprendre une expression bien plus neutre. Tu avais été élevée dans un certain cadre social, mais cela ne voulait pas dire que c'était aussi le cas pour tes autres frères et sœurs, qui pouvaient parfois tomber dans la vulgarité pour certains. Peu importait la situation dans laquelle tu te trouvais, tu désirais désespérément te faire accepter et aimer par cette nouvelle famille, à un tel point que tu t'accrochais à cette éternelle politesse pour démontrer tout le respect que tu ressentais à leur égard, afin de ne pas te faire rejeter trop violemment s'ils ne t'acceptaient pas. Enfin … Tu secouas distraitement la tête, chassant ces mornes pensées de ton esprit. Tu ne pouvais pas te permettre d'être distraite pendant cette mission, aussi était-il important que tu évites la moindre distraction. Chose que tu t'empressas de signaler – de manière toujours très polie et subtile – à ton interlocuteur lorsque ce dernier fit allusion à ce qui s'était passé avec William, réclamant au passage des informations sur votre mission. Ce dernier sembla comprendre ton malaise et ne sourcilla même pas lorsqu'il te répondit. « T'as raison gamine, on va aller récupérer cette foutue innocence avant que les exorcistes n'arrivent. Et pour les détails... D'après le rapport des akumas et ce que j'ai moi même pu récolter, ce serait à propos d'un certain Wallas Peterson qui se ballade avec des dés en or. Et dès qu'il a ces fameux dés avec lui, c'est la victoire assurée. Il paraît qu'il les garde enfermés dans une petite boîte, comme un trésor. Et quand il les utilise, c'est les double six à volonté. Certains prétendent qu'il triche, mais  personne n'a réussi à le prouver. Et il y a tout un tas de phénomènes étranges autour de ces dés... Soi disant, certains l'auraient vu frotter ses dés contre ses cartes, et juste après, il sort une quinte flush royale. D'autres disent avoir vu les dés rouler tous seuls. Tous les ragots que j'ai pu récolter étaient à propos de ces dés. »

Tu haussas les sourcils, un tantinet impressionnée par les événements étranges qui s'étaient produits en ces lieux. Tu pris grand soin à bien mémoriser les détails importants de l'histoire, notamment le nom de celui qui semblait être au centre de toute cette embrouille ; Wallas Peterson. Tu hochas la tête distraitement. Il était important que vous meniez cette mission à bien ! Autant pour vous-même que pour le Comte ; si vous reveniez après un tel succès, cela lui ferait très certainement plaisir et appaiserait probablement son esprit torturé. Cette pensée sembla te motiver davantage encore, à un tel point que tu sentis l'envie de réussir et la confiance en vos capacités gonfler en toi. Mais avant tout, il fallait que tu sois attentive, observatrice. Si tu pouvais manipuler ton environnement, tu n'avais aucun doute que, en compagnie d'Ayden, tu parviendras à mener à bien la tâche qui vous avait été confiée. « Bon, alors, premièrement, repérer ce Wallas. Comme je passe souvent dans cette rue, j'ai déjà pu le voir. Un gros type blond avec une calvitie bien avancée, et qui pue l'opulance. En même temps, pour se la ramener avec des dés en or, il doit avoir des goûts de riche. Mais ces rois du casino n'acceptent que de voir les gagnants. » La description du brun te fit grimacer ; le fameux Wallas n'avait pas l'air d'être un adonis, bien loin de là même. L'image mentale que tu avais de lui n'était guère flateuse et tu te doutais que tu ne devais pas être bien loin de la réalité si tu devais en croire les dires d'Ayden. Tu réprimas un frisson de dégoût, alors que ton comparse reprenait la parole. « Mais pour ça, on ne devrait pas avoir trop de problèmes... » Tu vis les yeux de ton accompagnateur se mettre à briller d'une lueur dorée qui te semblait bien familière. De manière instinctive, la couleur de tes yeux changea aussi durant l'espace de quelques secondes. Tu clignas des yeux un moment. « Certains peuvent me connaître à l'intérieur. Donc si on te demande, dis simplement que tu m'accompagnes. »

Tu hochas la tête silencieusement alors que ton homonyme s'avança d'un pas et poussa la porte du casino. Malgré le fait que tu sois relativement anxieuse, craignant de croiser des représentants de l'Ordre noir, tu fis de ton mieux pour te donner un air détendu et à l'aise, comme si tu étais tout à fait à ta place au sein du casino. « Je pense qu'on a fait le point, sauf si tu as d'autres questions. Après toi, miss. » Un léger sourire étira le coin de tes lèvres alors que tu t'approchas du brun et passas par la porte de l'établissement. Tu attendis qu'Ayden te rejoigne à l'intérieur. Puis, une fois qu'il se trouva à ta hauteur, tu posas une main sur son bras et l'attiras avec toi, l'entrainant à ta suite. Tu lui adressas un petit sourire timide. « Je pense qu'il serait judicieux de faire le tour du propriétaire, histoire de voir où pourrait se trouver notre monsieur Wallas. Et potentiellement repérer la présence d'Exorcistes, afin que nous ne soyons pas pris au dépourvu si la situation venait à dégénérer. Qu'en pensez-vous monsieur Ayden ? » Tu t'interrompis un instant, l'air songeur alors que tes yeux bleus se perdaient sur les visages inconnus de toutes les personnes qui t'entouraient. Puis, d'une voix légère, tu repris la parole. « Après, nous pourrons peut-être nous séparer, dans le but de localiser l'Innocence le plus rapidement possible, si cela vous convient. » Tu étais à présent fort concentrée sur la situation et bien déterminée à réussir ; l'échec n'était pas possible selon toi.


Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Ven 16 Oct - 11:51
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ?
feat. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dans l'Adversité, la transformation opère A. V. Rockwell

Alexander se sentait étrange durant son face-à-face avec Hereata. Elle avait toujours été comme un fantôme du passé jusqu’ici. Une personne qui avait fait partie de sa vie et qu’il n’avait jamais revue. Pourtant, il ne l’avait pas oublié ; enfin, peut-être son visage et sa voix ; mais son nom restait intacte, tout comme l’instant vécu avec elle. Il se souvenait parfaitement que c’était lors de son arrivée à la Congrégation de l’Ombre, dans cette immense tour sombre. Ses parents venaient tout juste de mourir, et voilà qu’ils l’avaient transporté ailleurs, dans une nouvelle « maison »  –  d’ailleurs elle ne ressemblait en rien à une demeure accueillante.  Cela ne fut – donc – qu’en voyant la jeune femme qu’il su mettre un visage sur son nom et ainsi donc un nom sur son visage. Cela lui fit chaud au cœur de retrouver son amie, elle qui lui avait sauvé la vie en Italie lorsqu’il avait affronté le terrible Scar qui était venu à bout de lui.

Une fois encore, elle tombait à pic, car le jeune homme était définitivement torturée jusqu’à l’os, et il ne semblait pas pouvoir vaincre ses Ténèbres seul. Ce fut, plongé dans sa mission, qu’Alexander oublia petit à petit sa peine. Et d’autant plus lorsque son amie lui répondit, expliquant quels étaient précisément les « phénomènes étranges » décrits dans le rapport. Les deux acolytes cherchaient donc deux dés capable de renverser le jeu, capable de créer une nouvelle opportunité, de modifier le cours des choses. Capable de bouger seuls, selon des témoins. Valshe fronça les sourcils ; « Hum, oui. Il ne fait aucun doute que les dés sont l’Innocence que nous cherchons, la « brume verdâtre » en est une preuve irréfutable. »

Lorsque les émotions furent dans le sujet, Hereata ne fut pas gênée et répondit au poète tout ce qu’elle ressentait ; ce qui le rassura et le fit sourire avec son éternel regard triste. « Monsieur Alexander. Vous n’avez pas besoin de me remercier. Je suis aussi très fière de vous avoir comme ami. Je sais que vous auriez fait la même chose pour moi. N’est-ce pas ? » Elle continua sur le fait qu’il était le premier exorciste qu’elle avait rencontré et qu’elle n’oublierait jamais cette rencontre, ni cette nuit qu’ils ont passé ensemble. « Je m’en souviens très bien, je n’oublierai pas. Cette nuit a tout changé pour moi ; j’ai compris que la solitude était terminée pour moi. Grâce à vous. » Tous les deux rirent même de l’évocation de cette escapade dans les couloirs tortueux, et surtout ils rirent du fait qu’ils s’étaient perdus en chemin. Cependant, le ton de la jeune femme changea. Elle se confia, et l’anglais se fit d’autant plus à l’écoute. « J’étais anxieuse ce soir-là. Je me retrouvais loin de ma famille, de mes amis, dans un lieu inconnu, entourés de gens bizarres. Je ne me sentais pas du tout à ma place. Mais grâce à vous et votre gentillesse, je me suis sentie mieux. J’ai su que je pourrai me plaire dans l’Ordre Noir. Alors c’est plutôt moi qui devrais vous dire merci. » lui Fit-elle en lui serrant la main chaleureusement.

Alexander n’eut pas le temps de répondre ; elle changea immédiatement de sujet. Elle lui tendit alors un paquet de cookies d’une toute nouvelle saveur, remplie de mélange ; chocolat, cannelle, pomme avec des éclats de caramel. Prit au dépourvu, le jeune homme écarquilla les yeux et se saisit d’un cookie, main quelque peu crispée. « M-merci. » Hésitant, car très sensible au niveau du goût, l’anglais croqua timidement dedans avant de rester bouche bée devant la déferlante de saveurs qui envahit sa bouche. « Je. C’est vraiment délicieux ! » Lui confia-t-il avant de terminer sa gourmandise. Jamais il n’avait goûté de pareils délices et que sa mère l’en excuse !

L’exorciste reprit bien vite son esprit. « Hereata, je te propose que l’on se mette en route, peut-être devrions-nous commencer nos recherches pour trouver l’Innocence avant de potentiels ennemis ? Pensez-vous que son possesseur se cache dans le Casino à cette heure ? » Déterminé, Alexander n’avait pas oublié sa mission, ce qui lui changeait les idées.

Ils devraient se hâter. Plus ils tardaient, plus les deux acolytes avaient de chances de rater leur prise. L’Innocence ne devait pas tomber entre les mains d’ennemis et encore moins rester dans celle d’un humain innocent. Et dans le pire des cas, peut-être qu’ils ramèneraient l’odieux spécimen qui jouait avec ce pouvoir ?
Cela ferait-il donc un allié de plus ?

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Ven 16 Oct - 13:35
Quand Alexander lui demanda si elle savait s’il y avait des ennemis au casino, la fille des îles dû bien lui avouer qu’elle n’en savait rien. Et pour cause ! Jamais notre ilienne n’avait réussi à mettre un pied à l’intérieur de ce lieu interdit aux mineurs. C’est tout juste si sa présence ne faisait pas tâche dans les alentours. (Assez mal famé, il faut l’avouer) Qui plus est,  le videur du tripot avait repéré son manège et ses allées venues. Cet homme, taillé comme une armoire, l’avait arrêté à maintes reprises avant qu’elle ne puisse passer le seuil de l’établissement. Hereata ne pouvant utiliser son innocence sur un civil et devant témoins avait dû à chaque fois battre en retraite de peur de créer un esclandre.

C’est donc un peu à l’aveuglette que les deux exorcistes allaient s’aventurer sur ce territoire inconnu. Qui sait ce qui allait les y attendre, tapis dans l’ombre ? La demoiselle à la couronne de fleur ne voulait pas le montrer à son compagnon de mission, mais ses dernières expériences l’avaient rendu un peu paranoïaque. Même si la jeune fille souriait comme si de rien n’était, ce fut avec une certaine appréhension qu’elle guida l’anglais à travers les rues embrumées de la capitale écossaise, guettant le moindre comportement suspect de la part des gens qu’ils croisaient.

Pourtant leur voyage jusqu’au grand bâtiment qui abritait le casino se fit sans encombres. Rien ne vint justifier l’angoisse sourde que ressentait la vanuatane.
Au contraire,  à peine arrivaient sur les lieux, le duo d’exorcistes tomba sur un adorable chien qui semblait abandonné, là tout seul, dans le froid et l’humidité. L’adolescente ne put résister à l’envie de le caresser. Ses gémissements lui crevaient le cœur. La brave bête se laissa faire gentiment, répondant au caresse amicale de la jeune fille par de grands coups de langue baveux. Le chien se mit même sur le dos pour se faire gratouiller le ventre. Ce qu’Hereata s’empressa de faire en le cajolant de mots doux.
Comme ayant oublié sa mission, notre couronnée demanda même à Alexander :
« Oh pauvre toutou… tu crois qu’il est abandonné ? Quel être sans cœur pourrait faire ça à cette pauvre bête ? Regarde-le. Il semble réclamer qu’une seule chose : des câlins. On peut le prendre avec nous ? Dis ? Il est tellement mignon. Et je suis sûre qu’il meurt de faim.»

Mais un raclement de gorge la fit se retourner tandis qu’une ombre se dressait au-dessus de la jeune exorciste.  La fille des îles se retourna. Damned ! C’était Craig, le fameux portier. 1métre 98, au minimum deux quintaux, des bras comme ceux d’un gorille, borgne et rougeaud.  Il y avait pas à dire ce garçon-là était un beau bébé Surtout il ne semblait pas content de voir encore une fois cette gamine tournait autour du casino.. Il apostropha l’adolescente dans un anglais difficilement comprenable tant son accent était à couper au couteau :
« Qu’est-ce que tu traînes encore là. Déguerpies où t’auras l’droit à ma pompe dans le cul. »

Hereata jeta un regard inquiet à Alexander. Leur infiltration commençait mal.
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dim 18 Oct - 11:03

Mauvaise rencontre


Hereata, Alexander, Anne et Ayden

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je ne prends pas cette mission autant au sérieux que les autres. C'est sûrement parce que je suis à côté de chez moi. Ou peut être parce que Goldi m'attend juste devant l'entrée du casino. Ou encore à cause de cette nostalgie qui m'a envahi en voyant l'impressionnante bâtisse autrefois si familière.
Quoi qu'il en soit, c'est un sourire qui manque un peu de sérieux qui vient étirer mes lèvres. Finalement, je vois un peut tout ça comme un jeu -et sans doute est-ce aussi à cause de l'excitation  de Fortuna. Après tout, on est dans un casino, ici. Il suffit juste d'avoir un peu de chance pour être le roi.
Mais Anne vient me tirer de ma rêverie. Ma sœur Noé pose une main sur mon bras, et m'entraîne à sa suite. Je me laisse faire sans broncher. Elle se retourne ensuite vers moi et me sourit timidement. Je lui rends aussitôt un sourire éclatant. Je me sens drôlement de bonne humeur aujourd'hui. Et pour couronner le tout, ma partenaire m'a l'air tout à fait sympathique. Finalement, ça s'annonce pas si mal que ça  ~

Enfin, je ne dois pas baisser ma garde non plus. Des exorcistes sont susceptibles de débarquer à tout moment. Et en plus de ça, depuis le bal de charité, je dois tout le temps me méfier, même de mes alliés. Quel merdier...

-Je pense qu'il serait judicieux de faire le tour du propriétaire, histoire de voir où pourrait se trouver notre monsieur Wallas. Et potentiellement repérer la présence d'Exorcistes, afin que nous ne soyons pas pris au dépourvu si la situation venait à dégénérer. Qu'en pensez-vous monsieur Ayden ?

Je chasse mes idées noires et me reconcentre sur la proposition d'Ane. Eh bien oui, ça me semble être un plan parfait, je n'ai aucune objection.

-Oui, c'est parfait pour moi. Donc premier objectif, trouver Peterson. Et après, on improvisera.

De toute façon, je n'ai pas de meilleur plan. En fait... Je n'ai même pas réfléchi à un seul plan. Mais on dirait que la gamine est là pour ça.

-Après, nous pourrons peut-être nous séparer, dans le but de localiser l'Innocence le plus rapidement possible, si cela vous convient.

Je hoche la tête, montrant mon accord. C'est vrai que se séparer semble être une bonne solution, on ira plus vite pour repérer notre homme. Et même si elle ne l'a jamais vu, un type qui se ballade avec des dés en or, ça se voit bien.

-D'accord gamine. Dans ce cas, je vais voir du côté des tables de droite. Tu vas voir vers la gauche ? Oh, et autre chose, si des types louches viennent t'accoster, crie mon nom. Je viendrai aussitôt !

Et pour appuyer mes mots, je bombe le torse, et prends un faux air sérieux, jouant les chevaliers servants pour l'amuser.
Après tout, c'est vrai que ce genre d'endroits n'est pas fréquenté par les jeunes filles comme elle. Enfin, si elle précise quelle m'accompagne, il ne devrait pas y avoir de problème.

-Si tu trouves Peterson, viens me chercher. Je ferai pareil de mon côté. Sinon, on se retrouve ici dans vingt minutes ?

Je lui donne une tape amicale sur l'épaule, et lui adresse un petit clin d'œil, essayant de la rassurer. Je ne sais pas si elle a déjà fréquenté ce genre de casinos avant, mais elle n'en a pas l'air. Et ce genre d'établissement impressionne souvent les jeunes au début.

-Dans ce cas on se retrouve très bientôt !

Je lui adresse un petit signe de la main avant de me retourner. Bien. Que la chasse commence  ~

Traînant un peu des pieds, je me mets en route vers les tables, laissant Anne derrière moi. A cette heure là, le casino est bien fréquenté et je dois un peu forcer pour me frayer un chemin dans la foule.
Mon regard se perd sur les tables, y scrutant les visages mais ne trouvant pas le bon. Le bruit des jeux m'attire, mais je dois me concentrer sur ma mission. Un léger sourire en coin étire mes lèvres en voyant la roulette de la chance. Mes yeux reprennent à nouveau un éclat doré pendant un court instant. Ma dame Fortune se sent dans son environnement.
Mais je m'en détourne immédiatement. Pour l'instant, je dois trouver Wallas Peterson.
Et justement, en reprenant mon chemin, je remarque vers le fond une foule entière regroupée autour d'une seule table. Curieux, je commence à m'en rapprocher, mais une main se pose sur mon épaule. Je me retourne vivement craignant de tomber nez à nez avec un exorciste.

-Hé Ayden, qu'est ce que tu fais là ?

Je me détends immédiatement. Ce n'est que Andrew, un collègue de travail. J'ai fréquenté ce casino avec lui, il y a une paire d'années. J'avais oublié que lui continuait à y aller.

-Je me suis remis à flâner un peu ci.
-Ta femme va pas te tuer si elle te sait ici ?
-Pas si tu gardes ta bouche fermée.

Andrew se remet à parler, mais je ne l'écoute même pas. J'ai les yeux rivés sur la table qui se trouve juste devant moi, celle où la foule s'est rassemblée. Si seulement je pouvais m'en rapprocher, je pourrais vérifier si Wallas se trouve bien là - ou non.

-Viens, je vais te le présenter !
-Hein ?
-Mais si, Spencer, le nouveau !

Surpris, je hausse les sourcils. Je n'ai absolument rien écouté, je ne sais même pas de quoi il me parle. Andrew pose alors une mais sur mon épaule et m'entraine à sa suite. Je suis en train de m'éloigner de ma seule piste !
Pourtant je ne peux pas vraiment l'envoyer balader. Andrew est un collègue de travail que je fréquente assez souvent. Un changement brutal dans mon comportement lui mettrait la puce à l'oreille.
Je scrute alors la foule, à la recherche d'une petite tête blonde. Mais je ne vois Anne nul part. Il faut absolument que je lui dise d'aller voir cette table à ma place.
De mon côté, je dois me débarrasser des gêneurs...




Pile ou Face ? ♣

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre tranquillement avec ma famille... mais d'abord détruire l'innocence de ma fille.
Aime:
N'aime pas: avatar
Ayden HydePile ou Face ? ♣
Ayden ronfle en royalblue

▐ IRL Age : 20 ▐ Messages : 214 ▐ Autres Comptes : Soren D - Cristal G - Lavi - Louis R - Phoenix L - Éloi B
Masculin
▐ RPG Age : 43
▐ Personnalité : Paresseux-Rêveur-Insouciant-Familial-Naïf-Calme-Protecteur
▐ Parcours RP : Noah party (+10)

Total: 1122 points
Rang C

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Mer 21 Oct - 19:09

Tu étais de nature plutôt nerveuse, tu devais bien l'avouer. Tu avais la sale manie de t'en faire pour un rien, d'imaginer la pire des situations et d'angoisser au sujet de tout et n'importe quoi. Le fait que tu te trouvais présentement dans un lieu que tu n'avais guère l'habitude de fréquenter ne t'aidait pas non plus à calmer cette nature que tu avais, déjà en temps normal, du mal à dompter. Cependant, si tu étais honnête avec toi-même, tu ne pouvais nier que la présence de Ayden Hyde t'apaisait. Dans un premier temps parce que tu n'étais pas la seule embarquée dans cette galère ; si cela venait à mal tourner, tu avais un co-équipier sur lequel tu pouvais te reposer. Et vice-versa. Car quand bien même tu n'étais pas bien grande – et tu ne le seras jamais, ne nous voilons pas la face – tu avais quand même du potentiel. Ce n'était pas évident à voir et, toi-même, tu avais un peu de mal à le croire. Mais il était vrai que le Noé qui rôdait sous la surface, qui te faisait frisonner te conférait certaines capacités. Capacités qui se révèleraient plus qu'utiles si tu venais à te trouver nez-à-nez avec des représentants de l'Ordre Noir. Tu n'avais jamais vraiment eu l'occasion d'en croiser jusqu'à ce jour et tu espérais que ta chance ne te lâcherait pas aujourd'hui. Un frisson te parcourut l'échine à cette pensée, que tu t'empressas de chasser de ton esprit. Tu t'inquiétais très certainement pour rien. Tu jetas un rapide coup d'oeil à ton accompagnateur avant de regarder bien droit devant toi, l'air dur et un brin désinvolte. Tu calquas ton comportement sur celui d'Ayden ; ce dernier n'avait pas l'air de s'en faire, allant même jusqu'à faire preuve d'une désinvolture flagrante. Il ne voyait probablement aucune raison de s'inquiéter. Ou alors il était tout simplement inconscient des risques que vous courriez. Tu ne savais pas trop. Tu n'avais pas trop envie de savoir non plus.

D'une voix aussi douce qu'assurée, tu avais commencé à lui proposé un plan d'action qui te semblait des plus efficaces ; faire un tour des lieux rapidement, puis vous séparer une fois le repérage terminé afin d'avoir un maximum de chances de trouver votre cible. Tu lui avais soumis la première partie de ta proposition avec un air un peu distrait étirant les traits juvéniles de ton visage. La main encore posée au creux de son bras, tu écoutas attentivement sa réponse. « Oui, c'est parfait pour moi. Donc premier objectif, trouver Peterson. Et après, on improvisera. » Tu réprimas une petite grimace ; tu n'étais pas une fervente adepte de l'improvisation, bien au contraire. Tu avais horreur d'être prise au dépourvu, de te retrouver face à face avec l'imprévu. Tu n'avais, cependant, pas bien le choix. Vous n'aviez pas tous les paramètres de la mission en main et il était donc difficile de tout prévoir à la seconde près. Tu hochas donc la tête avant de lui proposer de vous séparer. « D'accord gamine. Dans ce cas, je vais voir du côté des tables de droite. Tu vas voir vers la gauche ? Oh, et autre chose, si des types louches viennent t'accoster, crie mon nom. Je viendrai aussitôt ! » Tu le vis, du coin de l'oeil, bomber le torse, comme pour se rendre plus impressionnant et donner plus d'impact à ses mots. Un sourire discret et amusé vint alors éclairer les traits d'habitude si tirés de ton visage. Tu ne cherchas pas à cacher ton sourire, te sentant relativement à l'aise avec ton compagnon du moment. Tu n'en avais pas envie. « Si tu trouves Peterson, viens me chercher. Je ferai pareil de mon côté. Sinon, on se retrouve ici dans vingt minutes ? » Vingt minutes ? C'était tout ce dont tu avais besoin pour mener à bien la partie de votre tâche qui t'avait été confiée. Tu hochas donc la tête, un peu plus vigoureusement, laissant ton sourire s'élargir lorsque le brun te tapa amicalement l'épaule. « Dans ce cas on se retrouve très bientôt ! »

Tu agitas doucement la main pour le saluer. « À tout à l'heure, monsieur Ayden ... » Dis-tu distraitement. Puis tu tournas les talons, partant dans la direction opposée à ton compagnon. Tu ne devais pas perdre de temps ; vingt minutes étaient tout juste ce dont tu vais besoin pour examiner ton côté de la salle, tu ne pouvais pas traîner en chemin. Prenant ton courage à deux mains, tu t'aventuras entre la vague compacte de corps, te faufilant entre les uns et les autres et observant furtivement les tables qui se trouvaient autour de toi. Tu eus l'occasion d'apercevoir des hommes te jeter des coups d'oeil aussi curieux qu'intéressés. Tu réprimas difficilement une grimace lorsque l'un d'eux – approchant très certainement de la cinquantaine, avec une ceinture graisseuse autour de son abdomen et les cheveux grisonnant – fit mine de s'approcher de toi. Tu ne perdis pas une seconde et pris tes jambes à ton cou le plus discrètement possible ; tu ne devais pas adopter un comportement trop étrange, bien que le fait qu'une jeune fille de dix-sept ans se trouve en ces lieux soit suffisamment incongru en soi. Tu ne devais pas non plus avoir l'air de fuir. Quand tu fus certaine que le bientôt-cinquantenaire ne te suivait plus, tu t'arrêtas un instant, observant plus en détail ton environnement. Tu n'avais aucune piste quant à la paire de dés en or. Et tu ignorais comment tu allais bien pouvoir obtenir la moindre information. Peu désireuse de te mêler à la foule et d'adresser la parole à qui que ce soit, tu tendis l'oreille dans l'espoir de capter un commérage intéressant à ce sujet. Tu suivis discrètement un duo qui te sembla bien émêché après avoir entendu le nom de Wallace se glisser dans leur conversation, mais tu n'obtins rien de bien prometteur.

Frustrée et bredouille, tu revins sur tes pas après avoir fini d'arpenter entre les tables de jeux. Tu ne tardas pas à revenir au point de rendez-vous convenu avec Ayden. Tu cherchas rapidement une pendule pour savoir si tu avais été trop rapide ou si ton comparse était en retard. Quand, enfin, tu en trouvas une, tu pus constater que ton compagnon était bel et bien en retard. Toi-même tu avais un peu tardé à revenir sur tes pas. Les sourcils légèrement froncés, tu hésitas un moment avant de partir dans la direction qu'avait plus tôt emprunté le brun. Tu te mis à sa recherche. Tu eus l'impression de tourner en rond pendant un long moment. Tu avais beau te hisser sur la pointe des pieds, tu n'arrivais pas à voir au dessus des épaules de tous ceux qui t'entouraient. Oh, ce que tu pouvais maudire ton petit mètre cinquante trois. Tu te mordis la lèvre inférieure et tournas sur toi-même, l'air perdu. Pendant quelques secondes, tu hésitas à crier le nom de ton aîné pour qu'il vienne te retrouver, mais tu finis par mettre cette idée de côté ; si tu l'appelais au secours maintenant, tu pouvais tirer une croix sur votre discrétion. Tu te mordis l'intérieur des joues pour te concentrer sur autre chose que l'angoisse que tu sentais monter en toi quand … tu aperçus une table où pas mal de monde s'était rassemblée. Nerveuse, tu regardas à droite, puis à gauche dans l'espoir de trouver ton aîné. En vain. Tu emplis tes poumons d'air, puis pris la décision d'aller voir ce qui se tramait vers le fond de la salle. Peut-être allais-tu y découvrir quelque chose qui ferait avancer les choses ...
Charmant Désastre ۝

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: avatar
Anne E. BrandfordCharmant Désastre ۝
Merci Malcolm pour la signature
Anne chuchote en #996699

I wanna hide the truth,
I wanna shelter you,
But with the beast inside,
There is nowhere we can hide.

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 176 ▐ Autres Comptes : Mítra A. Dýo + Johanna Coste + B. Wilma Hartmann
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : ► Détachée ✘ Angoissée ✘ Silencieuse ✘ Discrète ✘ Renfermée ✘ Peu sûre d'elle ✘ Incertaine ✘ Blessée ✘ Amère ✘ Aigrie ✘ Solitaire
▐ Parcours RP : Présentation; 50 points

wwwLily Pennyworth; 60 points

wwwXin-Yao Xhu & Phoenix Lanfredi; 50 points

www ✕ os scénario; 10 points

wwwNausicaa Böhm ; 30 points

wwwCristal Gomez; 30 points

wwwReynald; 10 points

wwwCélania Vaillant & Phoenix Lanfredi & Lily Pennyworth; 10 points

RPs Terminés/Abandonnés; 580 pts

Anniversaires; 100 pts

Total; 920 points

Rang D
Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Lun 26 Oct - 12:29
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ?
feat. H.d. Moncalm, A. Hyde
Dans l'Adversité, la transformation opère A. V. Rockwell

Ils furent fin prêt pour accomplir leur mission. Et Alexander du bien avouer que c’était sa toute première en compagnie d’une exorciste. D’habitude, il avait toujours tout accompli seul, sauf évidemment lorsqu’il avait rencontré Nora Lockwood ; ce fut un excellent bénéfice et la nuit qu’ils avaient passé ensemble à parler avait été parfaite. Ils avaient pu ouvrir leur cœur et parler comme jamais ils ne l’avaient fait avec quelqu’un d’autre. C’était une évidence pour lui ; car tout deux avaient frôlé la mort cette nuit-là. Il espérait que cela ne vaudrait pas de même pour Hereata ; Alexander se sentait étonnamment lié à elle ; car c’était elle qui avait vu dès le début à la Congrégation, c’était avec elle qui s’était d’abord lié avant qui que ce soit d’autres et cela lui faisait du bien de la revoir. C’était comme un retour à la maison…

Le chemin jusqu’au casino ce fit sans aucune encombre ; c’était même presque étonnant. C’était étrange qu’aucun ennemi n’ait fait son apparition jusqu’ici. Cela pouvait signifier deux choses ; qu’ils n’étaient pas là ou pire encore ; qu’ils étaient déjà à l’intérieur et cette hypothèse ne ravit pas le jeune homme. S’ils avaient pris de l’avance sur eux, cela rendrait les choses plus difficiles ; et s’ils avaient plus d’informations qu’eux… Cela allait être encore pire ! Et alors que l’anglais était prêt à céder à la panique ; Hereata trouva un chien. Pourquoi s’intéressait-elle à lui ? Ils étaient en pleine mission ! C’est vrai que c’était très humain et bon de sa part… Mais ils avaient autre chose à faire. Ils avaient du pain sur la plan et surtout une Innocence à récupérer. Une fois encore, le poète voulu initier une action mais se retrouver interrompu. Cette fois-ci ce ne fut pas une voix de femme, mais un raclement de gorge et une montagne qui venait d’apparaître devant eux. Un portier. Plutôt immense et même imposant. « Qu’est-ce que tu traînes encore là ? Déguerpies où t’auras l’droit à ma pompe dans le cul. » Annonça-t-il vulgairement. Alexander, du haut de son mètre soixante, eut bien du mal à reprendre ses esprits, et faire le fier.

« Je suis majeur, et je me porte garant d’elle. Pouvons-nous entrer ? » Demanda-t-il gentiment. « Papiers d’ident-… D’un coup de poing vif Alexander venait de lui frapper les bijoux de famille. Lui qui était d’habitude introverti, venait de frapper quelqu’un. Et ce quelqu’un, une fois plié, fut achevé avec un coup derrière la nuque. L’anglais regarda la jeune femme ; « Ne perdons pas de temps ; entrons vite ! » En toute galanterie, il lui tint la lourde porte et ils entrèrent. Il y avait un monde pas possible. Les gens jouaient, chahutaient ; tout le casino était bruyant, en plus de la musique qui s’y tramait.

« Séparons-nous et trouvons l’Innocence, d’accord ? » Proposa-t-il doucement, en parlant au creux de l’oreille d’Hereta pour qu’ils puissent se comprendre. Alors l’anglais partit dans son coin, et arpenta la salle principale. La salle de jeux. Tout le monde jouait, pariait de l’argent et Alexander devait avouer qu’il n’était pas franchement à l’aise avec tout ça. L’argent, il valait mieux l’économiser plutôt que de le jeter par les fenêtres. Alexander soupira. Tout ce monde-là le dépassait et soudainement, guettant avec moins d’ardeur, le poète bouscula une jeune femme blonde. « Oh, veuillez m’excuser, j’étais perdu dans mes pensées. » Fti-il poliment avant de s’incliner légèrement.

 
avatarInvitéInvité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Casino Clandestin rime-t-il avec Cristal Divin ? ft. H.d. Moncalm, A. Hyde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orpheline
» Sur une balançoire
» Q3 : La vente rime t'elle avec passion ?
» Chronomètre rime-t-il avec un mouvement à remontage manuel ou automatique ?
» 3D rime t'il avec problème de santé ?

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: