Agrandir le chat .
Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
Khrysalis est une grande école fondé quelque temps après la seconde guerre mondiale. Construite sur une île dans les caraïbes, elle accueille les humains et les Enigma, des êtres vivant possédant des pouvoirs ou ayant une race différente des humains. Les deux races ont encore du mal à se cotoyer sans méfiance mais la directrice est bien décidé de les faire cohabiter et les aider à se respecter les uns des autres. KHRYSALIS ACADEMY
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez | 
 

 Parenthèse Inattendue || Lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Parenthèse Inattendue || Lena
Mar 24 Jan - 15:02
« Encore merci, Madame Taffard.
Je vous en prie voyons, cela me fait plaisir. Faîtes attention à vous et rentrez bien. Et mes amitiés à Monsieur Lee.
Nous n’y manquerons pas. Au revoir ! »

Sur le pas de la porte, tu regardes les hommes en uniformes partir. Ils ont l’air en meilleur santé que le soir où ils sont venus te voir, fuyant tu ne sais quel ennemi. Et cela te rassure un peu, de les voir si fringuant et souriant, presque heureux. Tu ne doutes pas qu’ils ont encore de nombreux jours devant eux malheureusement remplis de morts et de souffrances. Mais au moins, tu as pu leur offrir une parenthèse de douceur au milieu de cette guerre. Et, à ton sens, c’est aussi ça être partisan.

Après qu’ils aient disparu, au bout de la rue, tu rentres chez toi et retrouves le silence presque assourdissant de ta maison. Cela te semble toujours étrange, comme une demeure peut être d’un coup si vide.  Oh bien sûr, tu es habituée à la solitude. Mais il suffit de quelques personnes pour te faire oublier cette sensation particulière. Et il faut bien avouer que ces derniers temps, tu n’as pas vraiment eu le temps d’être toute seule.

Il y a d’abord eu Basile et ses amis, qui sont venus passer Noël avec toi. L’Inventeur était si inquiet et si triste à l’idée que tu passes le réveillon toute seule qu’il t’a invité à son repas. En vérité, c’est toi qui les as invités, ta demeure étant bien plus grande que son appartement. Mais peu importe, le geste était bien là et beaucoup important que n’importe quoi.

Puis, il y a eu cette petite rousse, qui fuyait la Congrégation. Tu aurais dû la garder enfermer et prévenir l’Ordre Noir que tu avais leur fugitive. Mais tu n’en as rien fait. Au contraire, tu as pris soin de la jeune femme et lui as donné de quoi pouvoir voyager sans soucis, elle qui voulait partir loin. Tu ne regrettes pas ta décision un seul instant, Eugénie. Pas plus que tu considères avoir trahi l’Organisation ou la mémoire de ton fils. Oh non. Tu as choisi de devenir partisane pour aider tous ces pauvres gens qui mènent une Guerre. Et aider cette petite celte à fuir, à vivre de nouveau, ça faisait partie de tes valeurs. Il était hors de question que tu la mènes sur le champ de bataille – et à la mort qui vient avec.

Enfin, il y avait eu ces trois jeunes hommes, perdus et blessés dans les rues de la Capitale, qui étaient venus toquer à ta porte. Comme à ton habitude, tu les as soignés et réconfortés. Tu leur as offert de quoi manger et se réchauffer, avant de les laisser partir. Tu espères du fond du cœur qu’ils iront bien et pourquoi pas, qu’ils reviendront te voir.

Oh oui, il y avait eu tant de monde ces derniers jours que la solitude et le silence te semblent plus pesant que d’habitude. A tel point que tu as besoin de retrouver du bruit et du monde. Et quel meilleur endroit pour le faire que de retourner dans ta boutique ? Qui plus est, ce sera aussi un bon moyen de reprendre contact avec la vie parisienne et, qui sait, déceler quelques nouvelles intrigantes – souvent synonymes de monstres. Tu n’as pas eu le temps d’y mettre les pieds depuis longtemps déjà et il faut bien reconnaître que ça te manque. Les employés vont encore râler et te demander de prendre soin de toi, mais tu t’en moques.

C’est pourquoi, d’un petit pas décidé, tu quittes ton appartement et rejoins ton magasin, juste en dessous. Il n’y a pas grand monde, ce qui ne t’inquiète pas le moins du monde. Au contraire, ça vous permettra de prendre soin de chaque client, sans être pressés par quoi que ce soit.

Après avoir salué tout le monde, et avoir déposé tes affaires dans l’arrière-boutique, tu t’approches d’une jeune femme qui semble un peu perdue. Tout doucement, tu t’adresses à elle, un sourire chaleureux sur les lèvres.
« Bonjour Mademoiselle, est-ce que je peux vous aider ? »
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Tyki ♥♥

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 106 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [5]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal et Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Mar 24 Jan - 22:48

Parenthèse inattendue ft. Eugénie




Tu n’en peux plus Lena les gloussements du  poulailler (ces dames) te font encore mal à la tête leurs gloussements incessants dans le seul et unique but d’impressionner ton partenaire (Tyki en l’occurrence) te lassait déjà alors que tu (Katrin) venais d’arriver tu as besoin de changer d’air et donc changer de pays (ce qui signifie pour toi donc) et évidemment tu choisis la France et puis tu choisis Paris parce que tu aimes Paris et puis et puis c’est tout (sale gosse) tu as juste besoin de faire une pause (ou une pause).

Et c’est reparti pour un tour Lena le cycle inlassable tu sais (tu marches tu marches tu t’arrêtes et tu marches encore (ceci répété à l’infini vous avez compris)) le seul inconvénient c’est que dans un ville aussi belle tu ne passes pas particulièrement inaperçue avec ta robe déchirée et tes pieds nus (pour eux tu n’y peux malheureusement rien (salle gosse toujours)) c’est comme si tu étais la pauvre tâche qui venait gâcher le magnifique tableau (j’aurais pu dire aussi le vilain petit canard mais je trouve ça moins joli (sale gosse encore)) avec tes cheveux en pétard et ta petite (très très précieuse) poupée.

Tu vagabondes donc (disais-je (je crois que je suis me suis perdue)) tu regardes les vitrines des différents magasins qui ornent la rue mais pas un seul ne semble digne de ton intérêt apparemment car tu ne t’arrêtes pas  tu marches (le cycle vous savez) tu finis cependant par t’arrêter devant une boutique ou plus exactement devant la vitrine de celle-ci ton souffle chaud vient marquer celle-ci d’un petit nuage de buée tu es presque tentée de faire un dessin mais tu ne veux pas laisser la trace de tes vilains doigts sur le verre.

La morsure du froid te prend par surprise alors que tu hésites encore entrer ou non ? tel un serpent des neiges il s’infiltre dans chaque ouverture que la simple loque que tu portes ne peut arrêter de plus tes pieds ne sont pas épargnés non plus et le fait d’avoir marché un certain temps par ce temps peu clément (tu es habituée pourtant) ne fait qu’aggraver les choses alors avant de finir comme un flocon (ou un glaçon) tu décides d’entrer (tu espères juste ne pas te faire jeter dehors au vu de ta tenue).

La chaleur de l’endroit se répand immédiatement dans ton frêle corps osseux (maigre très maigre) tu es complètement paumée dans un univers qui n’est absolument pas le tien et lorsque qu’une vieille dame t’aborde gentiment tu ne sais que dire tu réfléchis et te mords les lèvres inconsciemment tu finis cependant par répondre avec un parfait français (tu n’aimes pas qu’on sache que tu n’es pas d’ici trop de questions).

« Eh bien, pour tout vous avouer je fuyais le froid mais… Je souhaiterais aussi savoir si vous pouvez… » Pause tu souffles. C’est que tu n’es pas habituée à parler autant. « Si vous pouvez sauver ma robe. »

Oui « sauver » est le mot adéquat. Et un sourire crispé (méfiance).






LES KDOS :feels::
 

Après l'intrigue :lol::
 

Merci Nina :
 
☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Qui sait?
Aime:
N'aime pas: avatar
Lena K. Friedwald☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."



Lena brûle des hôpitaux en #980a31

Katrin est ton pire cauchemar en #0000ff


▐ IRL Age : 15 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Ankk Majsdotter (de Katrin)/ Aaliyah A. Attanasio (Lena)
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais.
▐ Personnalité : Nombreuses: Timides. Patientes. Impulsive/Calme. Joyeuse/Maussade.
▐ Parcours RP : Chronologiquement:

Arche ft. Bonnie (70) >En cours
Inde ft. Ava. (20) > Abandonné
Portugual ft. Izû {10/3}>Terminé
France ft. Satis et Alix (40) >Abandonné
France ft. Khan (10) > Abandonné
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (5x20+10) >Terminé

Allemagne ft. Tyki (40) >En cours
Suisse ft. Reynald (50) >En cours
France ft. Eugénie (50) >En cours
France ft. Lysandre (10) >En cours
Arche ft. Salvatore (30) >Abandoné
Arche ft. Ash (30) >En cours
Écosse ft. Soren (90) >Terminé
Epistolaire ft. Soren (10) >Terminé
France ft. Soren (120) >En cours
Pérou ft. Cutie (40) >En cours

+50 points anniv
+50 points FP

Total des points : 860

Rang D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Dim 5 Fév - 15:20
La jeune femme se montre silencieuse dans un premier temps et tu te demandes si elle n’est pas étrangère. C’est plutôt courant, Paris étant une ville qui attire des personnes du monde entier. Et c’est toujours amusant d’entendre les langues et les accents se mélanger dans ta petite boutique. Comme un tour du monde sans jamais quitter la Capitale Française.
« Eh bien, pour tout vous avouer je fuyais le froid mais… Je souhaiterais aussi savoir si vous pouvez… Si vous pouvez sauver ma robe. »
Tu jettes un coup d’œil à la robe en question et as bien du mal à garder ton sourire accroché dans le bon sens. C’est qu’elle est bien abîmée mine de rien, et tu ne sais pas comment tu peux réussir à la réparer en quelques minutes seulement. Tu vas avoir besoin de plusieurs heures au moins, pour faire de belles coutures, refaire les doublures et pourquoi pas ajouter quelques choses à droite à gauche, pour lui donner une nouvelle jeunesse.

Mais durant tout ce temps, tu ne peux pas laisser la Petite complètement nue. Déjà qu’elle ne porte pas de souliers – ce qui est inconcevable à tes yeux, il faudra que tu y remédies – alors la laisser sans aucun vêtement ? C’est un aller simple vers la pneumonie. Non, là comme ça, tu ne vois pas comment tu peux réussir tout ça. Et encore moins comment tu peux le lui dire sans la vexer. Ou du moins, tu ne sais pas comment tu peux faire ça tout en restant une bonne marchande. Mais ça fait des années maintenant que tu ne tiens plus vraiment ton commerce.
« Je dois pouvoir faire quelque chose. Mais pas ici, malheureusement. Il va me falloir du temps et vous aller attraper froid si vous restez dans la boutique. » Et puis, elle ne semble pas avoir les moyens de pouvoir acheter une autre robe et tu ne veux pas la faire culpabiliser ou quoi que ce soit. « Si vous voulez, on peut aller chez moi. J’habite juste à côté de la boutique, vous n’aurez pas à traverser la ville, ne vous inquiétez pas. Par contre, il va falloir faire quelque chose pour vos pieds nus. » Tu ne prononces pas cette dernière phrase sur un ton de reproche, mais plutôt avec une inquiétude de vieille femme. « Ne bougez pas. »
Tu lui souris une nouvelle fois et pars dans l’arrière-boutique à la recherche d’une paire de souliers à sa taille. Les employés vont encore râler, car on n’offre pas la marchandise de la sorte. Sinon, on se retrouve à devoir fermer boutique. Mais tu es la patronne, alors ils ne râleront pas trop fort. Et puis, toutes les personnes qui travaillent ici ont un grand cœur – tu t’en es assurée en les recrutant – et ils ne feront pas la tête bien longtemps. Disons qu’ils râleront surtout pour la forme.

Lorsque tu trouves ce que tu cherchais, une paire à sa taille mais également chaude et imperméable, tu retournes dans les rayons aux côtés de la jeune femme.
« Je vous ai trouvé ça. Je pense qu’ils seront à votre taille. » Lentement, tu les déposes à ses pieds et te redresses « Ne vous inquiétez pas pour le prix ou quoi que ce soit. Considérez-les comme un cadeau. Et puis, je ne peux pas vous laisser marcher pieds nus par ce temps-là, je m’en voudrais toute ma vie. »
Tu ris doucement en même temps que tu parles, alors que quelques clientes te jettent des regardes surpris. Elles aussi aimeraient bien avoir droit à des cadeaux. Mais la différence, c’est que ces dames ont les moyens de s’acheter toute ta boutique au moins trois fois. Alors elles n’auront droit qu’à un biscuit, comme les autres. Un biscuit fait maison, bien entendu. Mais ça ne vaut pas une paire de souliers à leurs yeux, c’est certain. Et ça, tu t’en moques bien.
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Tyki ♥♥

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 106 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [5]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal et Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Dim 26 Fév - 16:29

Parenthèse inattendue ft. Eugénie




Lorsque ton interlocutrice prend entièrement connaissance de ta requête, tu vois bien (dans ses yeux) qu’elle déchante un peu en effet on ne peux pas dire que le haillon qui te sert d’habit est de première qualité loin très loin de là (si loin tu sais) mais cet aussi le seul vêtement que tu n'aies jamais porté et aussi surprenant que cela puisse paraitre tu y tiens beaucoup.

Tu ne peux t’empêcher de te sentir soulagé lorsque que sa réponse réveille en toi une lueur d’espoir néanmoins elle semble s'inquiéter pour toi (pourquoi?)et tes petits pieds nus et avant que tu dises quoi que ce soit la voilà déjà partie chercher quelque chose dans le fond de la boutique et pendant ce court cet infime laps de temps tu te demandes pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ? (pourquoi ? à la puissance dix imaginez) Elle te ne connait même pas et pourtant son ton est chaleureux et gentil elle t’a même proposé d’aller chez elle alors que toute ta vie tu a été rejetée comme un malpropre (que tu es) que veut-elle donc ? La vieille femme revient enfin.

« Je vous ai trouvé ça. Je pense qu’ils seront à votre taille. »  « Ne vous inquiétez pas pour le prix ou quoi que ce soit. Considérez-les comme un cadeau. Et puis, je ne peux pas vous laisser marcher pieds nus par ce temps-là, je m’en voudrais toute ma vie. »

Décidément tu ne comprends pas la façon de réfléchir de cette Petite Mamie pourquoi t’offre t’elle donc un cadeau ? Avec hésitation cependant tu commences à glisser un premier pied dans la chaussure tu sursautes c’est bizarre (différent) c’est chaud (ça te brûle) et c’est doux (confortable) et puis tu mets le deuxième et tu esquisses quelque pas bien maladroits (c’est que tu as toujours été pieds nus) et la chaleur se répand (agréable) dans tout ton corps mais tu es bien incapable de lui donner un nom (pour l’instant)  alors juste tu dis :

«Merci».

Et puis.

« Je tiens énormément à cette robe, si vous pouvez faire quelque chose je crois que je pourrais bien vous suivre jusqu’au bout du monde». Sourire.







LES KDOS :feels::
 

Après l'intrigue :lol::
 

Merci Nina :
 
☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Qui sait?
Aime:
N'aime pas: avatar
Lena K. Friedwald☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."



Lena brûle des hôpitaux en #980a31

Katrin est ton pire cauchemar en #0000ff


▐ IRL Age : 15 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Ankk Majsdotter (de Katrin)/ Aaliyah A. Attanasio (Lena)
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais.
▐ Personnalité : Nombreuses: Timides. Patientes. Impulsive/Calme. Joyeuse/Maussade.
▐ Parcours RP : Chronologiquement:

Arche ft. Bonnie (70) >En cours
Inde ft. Ava. (20) > Abandonné
Portugual ft. Izû {10/3}>Terminé
France ft. Satis et Alix (40) >Abandonné
France ft. Khan (10) > Abandonné
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (5x20+10) >Terminé

Allemagne ft. Tyki (40) >En cours
Suisse ft. Reynald (50) >En cours
France ft. Eugénie (50) >En cours
France ft. Lysandre (10) >En cours
Arche ft. Salvatore (30) >Abandoné
Arche ft. Ash (30) >En cours
Écosse ft. Soren (90) >Terminé
Epistolaire ft. Soren (10) >Terminé
France ft. Soren (120) >En cours
Pérou ft. Cutie (40) >En cours

+50 points anniv
+50 points FP

Total des points : 860

Rang D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Dim 19 Mar - 17:14
De façon plutôt évidente, elle hésite quelques instants avant de faire quoi que ce soit. Tu comprends très bien qu’elle puisse ne pas te faire confiance et ne t’en formalises pas du tout. Après tout, elle ne te connait pas et semble être étrangère au quartier – peut-être même à la ville. Elle ne sait donc pas que ton intention était sincère et loin de tout intérêt marchand. Et puis, il ne faut pas non plus oublier le caractère de la jeune fille. Peut-être est-elle timide ou peureuse.

De nombreuses raisons qui font que tu gardes ton sourire large et doux, afin de ne pas la mettre mal à l’aise plus encore. Et il faut croire que tes efforts finissent par porter leurs fruits, car voilà que la petite inconnue met un premier pied dans les chaussures que tu lui as présentées. Elle semble surprise et tu te retiens de rire, ne voulant pas l’offenser. Et puis, tu ne peux le nier, ça a quelque chose de touchant – d’émouvant presque – de la voir faire. Comme si c’était la première fois qu’elle mettait une paire de souliers. Comme si c’était la première fois qu’on se montrait généreux avec elle.
« Merci » Tu ne dis rien et la laisses continuer « Je tiens énormément à cette robe, si vous pouvez faire quelque chose je crois que je pourrais bien vous suivre jusqu’au bout du monde » Un rire doux traverse tes lèvres « Oh le bout du monde, c’est bien loin. Ma Maison est juste à côté. »
Puis après lui avoir fait signe d’attendre quelques minutes, tu repars dans l’arrière-boutique, pour prévenir tes employés que tu quittes le magasin. Comme tu t’y attendais, ils ne tardent pas à râler, pour la forme. Alors tranquillement, tu leur expliques que les chaussures sont bel et bien offerte à la jeune fille, mais que tu refuses qu’ils fassent de même avec d’autres clientes, quoi qu’elles disent. Tu leur racontes que toutes ces femmes sont prêtes à tout pour épargner quelques pièces alors qu’elle croulent sous la fortune.

Puis lorsque les consignes sont passées, tu attrapes tes affaires, leur adresses un dernier signe de main, un dernier mot gentil, et quitte l’arrière-boutique. Tu reviens au côté de la jeune étrangère et lui demandes doucement de te suivre, avant de partir du magasin pour de bon. Comme tu lui as annoncé, ton chez-toi se trouve juste à côté – il fait d’ailleurs partie du même bâtiment. Après avoir ouvert la porte, tu l’invites à rentrer
« Il y a un chat chez moi, ne prenez pas peur s’il sort de nulle part. » Tu ris une nouvelle fois « Sagamore est un peu taquin »
Après que la jeune femme soit rentrée, tu en fais de même et te déshabilles. La chaleur de ton foyer contraste avec le froid de l’hiver, à ton grand plaisir. Tu fais de ton mieux pour que ce soit le cas, alors ce serait dommage que tes efforts soient inutiles.
« Installez vous comme vous le voulez, faites comme chez vous. Je vais aller vous chercher une robe et mon nécessaire de couture. »
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Tyki ♥♥

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 106 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [5]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal et Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Jeu 6 Avr - 20:55
 

« Oh le bout du monde, c’est bien loin. Ma Maison est juste à côté. »

Le sourire de la Vieille Dame te rassure de manière on ne peut  plus efficace tu sens la tension qui s’agrippait tenace quitter (un peu ; légèrement) tes muscles  la Gentille Mamie te fait signe d’attendre alors tu patientes tranquillement malgré le malaise qui s’insinue doucement en toi tu vois bien comment les autres te regardent tu sais ben qu’une gueuse comme toi n’as strictement rien à faire ici mais tu te tiens tout de même la tête haute tu as déjà traverser tant d’épreuves (horribles) ce n’est pas une bande de vieilles grincheuses qui va t’effrayer (c’est toi la Peur (ahahaha)) tu leur lances un regard noir (sombre (ténébreux)) et elles détournent les yeux et se mettent à chuchoter entre elles sûrement de toi (et pas sûrement en bien (mais tu t’en fiches bien)).





Ton interlocutrice revient et tu ne peux t’empêcher de pousser un profond soupir de soulagement enfin nous allons quitter cette endroit (remplie de rapaces)  vous sortez et tu te sens libérée des griffes de ces (sales) vautours comme annoncé  la maison est en effet juste à côté et même si le froid de la rue (comme les dames du magasin) ne perd pas une seule seconde avant de venir geler tes os mais tu n’y prêtes guère attention tu n’es focalisée que sur l’espoir que celle qui te précède te donne si gentiment (ne me brise pas s’il te plait) .




« Il y a un chat chez moi, ne prenez pas peur s’il sort de nulle part. Sagamore est un peu taquin »

De suite tu sens l’atmosphère chaleureuse et de suite tu t’y sens (inexplicablement) bien tu cherches le chat des yeux tu aimerais bien qu’il vienne te voir tu aimes bien les animaux (ils ne parlent pas) et en général le contraire est vrai aussi.

« Installez vous comme vous le voulez, faites comme chez vous. Je vais aller vous chercher une robe et mon nécessaire de couture. »

« Merci »





Tu t’installes sur le premier fauteuil que tu rencontres et tu ne peux retenir un petit cri de surprise quand une grosse boule de poil toute chaude vient prendre place sur tes genoux il te toise comme pour te défier de le faire descendre de son confortable perchoir tu souris et doucement tu viens poser ta main sur sa tête et lentement il commence à ronronner tu en aurais presque les larmes aux yeux (pourquoi je ne sais pas).

« Merci. »

Pourquoi c’est mouillé les larmes ?



© Kaktus pour Lena sur Heart ♥




LES KDOS :feels::
 

Après l'intrigue :lol::
 

Merci Nina :
 
☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Qui sait?
Aime:
N'aime pas: avatar
Lena K. Friedwald☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."



Lena brûle des hôpitaux en #980a31

Katrin est ton pire cauchemar en #0000ff


▐ IRL Age : 15 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Ankk Majsdotter (de Katrin)/ Aaliyah A. Attanasio (Lena)
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais.
▐ Personnalité : Nombreuses: Timides. Patientes. Impulsive/Calme. Joyeuse/Maussade.
▐ Parcours RP : Chronologiquement:

Arche ft. Bonnie (70) >En cours
Inde ft. Ava. (20) > Abandonné
Portugual ft. Izû {10/3}>Terminé
France ft. Satis et Alix (40) >Abandonné
France ft. Khan (10) > Abandonné
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (5x20+10) >Terminé

Allemagne ft. Tyki (40) >En cours
Suisse ft. Reynald (50) >En cours
France ft. Eugénie (50) >En cours
France ft. Lysandre (10) >En cours
Arche ft. Salvatore (30) >Abandoné
Arche ft. Ash (30) >En cours
Écosse ft. Soren (90) >Terminé
Epistolaire ft. Soren (10) >Terminé
France ft. Soren (120) >En cours
Pérou ft. Cutie (40) >En cours

+50 points anniv
+50 points FP

Total des points : 860

Rang D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Mer 14 Juin - 16:57
Alors qu’elle s’installe dans le salon, tu commences à grimper les marches jusque le premier étage. C’est long et fastidieux, d’autant plus que le froid n’épargne pas tes pauvres genoux. Mais à ton âge, tu as cessé depuis longtemps de te plaindre de petits tracas pareils. Ça ne mène à rien, si ce n’est à l’amertume. Et ça serait bien dommage d’avoir mené une vie heureuse pour finir comme une vieille harpie, râlent sur tout et sur rien. Ça serait bien atroce en effet.

A petits pas tranquilles – comme à ton habitude – tu te promènes à l’étage, vagabondant d’une pièce à l’autre. Dans ta chambre, tu attrapes ton nécessaire de couture ; dans celle de ta fille, tu récupères une robe qu’elle ne porte plus depuis longtemps, ainsi que des chaussettes ; dans la buanderie au fond, tu cherches de vieux draps de la même couleur que la tenue de la jeune femme. Une fois tes petites « courses » effectuées, tu peux redescendre – toujours très lentement.
« Je vois qu’il vous a déjà adoptée » Sagamore est déjà sur les genoux de ton invitée, ce qui te fait rire. Puis tu remarques les larmes. « Et bien et bien, il ne faut pas vous mettre dans des états pareils. » Ta voix est douce, rassurante tu espères.
Tu déposes tes affaires sur une chaise et t’approches d’elle. La voir dans un tel état de fend le cœur, et tu voudrais faire mille choses pour la réconforter. Mais tu as peur qu’on la touchant, tu ne fasses que la casser en des centaines de morceaux. L’Enfant te semble si frêle, si fragile – difficile de croire que c’est un Noé, habituée au combat. Malgré l’appréhension, tu te dis qu’il faut essayer – rester ainsi distante et immobile t’est insupportable. Alors, délicatement, tu viens lui caresser le dos.
« Shhht, tout va bien. » Tu ne sais pas trop quoi dire, puisque tu ne sais pas vraiment ce qui ne va pas. « ça ne vous va pas les larmes, vous seriez bien plus jolie avec un sourire » Tu sors un mouchoir de ta poche et lui essuies doucement les joues « On efface tout ça, hop hop hop. »
Tu te moques bien que ce soit une inconnue. Tout comme tu te moques bien que tes gestes puissent paraître invasifs ou étranges. S’il y avait d’autres personnes dans la pièce, elles seraient peut-être en train de te réprimander, de te dire de laisser cette pauvre fille toute seule.
On ne peut pas s’occuper de toute la misère du monde. Tu ne sais pas qui elle est, peut-être qu’elle est dangereuse. Et t’as vu son état, qui te dit qu’elle n’est pas échappée d’un asile pas loin ? Tu dois faire plus attention Eugénie, à ton âge ce n’est pas raisonnable.
Oh oui, tu serais sûrement en train de te faire gronder. Il n’y a bien que tes enfants qui te laisseraient tranquille, habituée et confiant maintenant.
« Je ne me suis pas présentée au fait, je m’appelle Eugénie. Et vous ? »
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Tyki ♥♥

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 106 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [5]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal et Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Dim 2 Juil - 17:28

Parenthèse inattendue ft. Eugénie




C’est bizarre ça Lena dis, dis, dis, pourquoi est ce que tu pleures ? hein gamine ? pourquoi ? C’est étrange c’est un évènement bien curieux c’est intriguant (surprenant et cetera.) Tu ne comprends pas très bien c’est une chose inconnu que la Vieille Dame te fait découvrir c’est comme. Je (Tu) crois. Attendez je cherche. Comme cette porte oui je parle bien de celle là ne fais pas celle qui n’a pas compris celle que (la porte (ne perdez pas le fil)) il y a longtemps (la relativité des choses n’oubliez pas « longtemps » (ahahah quelques mois (rien))) j’ai scellé avec précaution car cette porte ne fait que m’apporter le malheur et, la mort et, la douleur donc (elle est noire) je la maudis je ne veux pas la rouvrir (si tu savais sale gosse (le futur)).

« Et bien et bien, il ne faut pas vous mettre dans des états pareils. »

La douce voix te fait sursauter, ta mauvaise habitude, de te laisser couler dans le terrible, océan de tes sombres pensées, t’a encore empêché de prêter correctement attention à ton environnement, elle te l’a dit pourtant des centaines de fois (elle K) de faire attention être prudente (méfiante). La Vieille Dame remarque aussitôt tes larmes (ce n’est rien) évidemment (qui ne les aurait pas vu ?).  Délicatement sa main vient te caresser le dos (non) tu te crispes immédiatement à ce contact aussi soudain qu’inattendu (non arrêtez) tu n’aimes pas trop ça (pas du tout) mais la Vielle Dame ne te semble pas hostile (méfiance dit le serpent). Elle sort un mouchoir (c’est magique) et elle essuie patiemment tes larmes.

« On efface tout ça, hop hop hop. »

Bizarrement tu ne peux que sourire à ces mots « hop hop hop » dans ta tête tu ne peux t’empêcher de voir un petit lapin sauter dans tous les sens « hop hop hop » et dans ton esprit malade, l’image est drôle et, l’ascenseur (de ce que vous appeler émotions) remonte aussi vite qu’il est descendu et tu rigoles franchement :

« Tut mir leid. Es gibt ein Kaninchen, das springt so. Ach. Entschuldigen Sie bitte. Pardon. Je suis bizarre désolée. Merci. Vous êtes étonnamment gentille contrairement aux autres. Moi c'est Lena.»

Pour la volonté de passer pour une pure française c’est raté Lena (nicht schlimm)  mais bon tu commences doucement à accorder ta confiance. Qui sait ? Peut être qu’ils (les humains) ne sont pas tous pareils.



LES KDOS :feels::
 

Après l'intrigue :lol::
 

Merci Nina :
 
☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Qui sait?
Aime:
N'aime pas: avatar
Lena K. Friedwald☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."



Lena brûle des hôpitaux en #980a31

Katrin est ton pire cauchemar en #0000ff


▐ IRL Age : 15 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Ankk Majsdotter (de Katrin)/ Aaliyah A. Attanasio (Lena)
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais.
▐ Personnalité : Nombreuses: Timides. Patientes. Impulsive/Calme. Joyeuse/Maussade.
▐ Parcours RP : Chronologiquement:

Arche ft. Bonnie (70) >En cours
Inde ft. Ava. (20) > Abandonné
Portugual ft. Izû {10/3}>Terminé
France ft. Satis et Alix (40) >Abandonné
France ft. Khan (10) > Abandonné
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (5x20+10) >Terminé

Allemagne ft. Tyki (40) >En cours
Suisse ft. Reynald (50) >En cours
France ft. Eugénie (50) >En cours
France ft. Lysandre (10) >En cours
Arche ft. Salvatore (30) >Abandoné
Arche ft. Ash (30) >En cours
Écosse ft. Soren (90) >Terminé
Epistolaire ft. Soren (10) >Terminé
France ft. Soren (120) >En cours
Pérou ft. Cutie (40) >En cours

+50 points anniv
+50 points FP

Total des points : 860

Rang D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Dim 6 Aoû - 18:28
En voilà un étrange chagrin. Mais même si tu ne peux en trouver l’origine, il doit être pris au sérieux. Un chagrin, c’est toujours quelque chose de sérieux. Alors tu fais de ton mieux, Eugénie, pour mettre fin aux larmes et aux sanglots. Ce serait bien triste si la jeune femme ne retrouvait pas son sourire. Bien triste, oui.

Mais on dirait que tes petits gestes, tes habitudes de Mamie, fonctionnent. Et bien vite, l’inconnue semble retrouver sa bonne humeur. Elle se met d’ailleurs à rire, dessinant un sourire sur ton visage ridé. Ce n’était pas un chagrin si grave, on dirait. Sûrement un peu de fatigue.
« Tut mir leid. Es gibt ein Kaninchen, das springt so. Ach. Entschuldigen Sie bitte. » Tu lèves un sourcil étonné. Ta jeune invitée est donc allemande. « Pardon. Je suis bizarre désolée. Merci. Vous êtes étonnamment gentille contrairement aux autres. Moi c'est Lena. »
Doucement, tu secoues la tête, avant d’aller t’asseoir en face d’elle. Comment ça, tu es « étonnement gentille » ? Qu’as donc connu la Petite Lena pour dire des choses pareilles ? Sûrement rien de bon, tu le crains fort. Et ça te pince le cœur de savoir une chose pareille. A son âge, on ne devrait pas avoir connu la tristesse et la douleur, oh non. Ce sont des choses qui arrivent après, quand on est adulte ou âgé. Pas quand on est encore un enfant.
« Il n’y a rien de bizarre, ne vous en faites pas. Même si je dois bien avouer que ne parlant pas allemand, je ne sais pas ce qui vous a fait rire. » Tu lui souris, encore une fois, avant de reprendre « Mais je suis certaine que ça n’était pas bizarre. » Ce n’est pas son ton toit qu’on jugera autrui « Et Lena, c’est un très joli prénom. »
Tu ne crois pas avoir rencontré de française s’appelant ainsi – ta mémoire commence à te faire défaut – et tu trouves que c’est bien dommage. Cela changerait un peu de tous ces prénoms bien trop répandus, comme ceux des Reines ou de Impératrices ou même des Saintes. Oh, tu n’as rien contre cette dernières. Mais il faut bien avouer que ces noms sont couverts de poussière, et vont bien mieux à des Mamies comme toi qu’à des nouvelles nées. Peut-être que tu devrais le souffler à ta famille, pour que l’un de tes Petits Enfants porte ce nom. Voilà une très bonne idée.
« J’ai retrouvé cette robe dans les affaires de mes filles. Elle devrait être à votre taille. Et d’ailleurs, si elle vous plaît vous pourrez la garder. Je préfère la voir porter plutôt qu’elle prenne la poussière dans une armoire ! Je vous ai ramené des chaussettes aussi, pour vous réchauffer. » Tu sors tout ça de ton panier et le poses sur la table entre vous « Il ne vous reste plus qu’à vous changer, pour que je puisse réparer votre robe. Il y a une salle d’eau à côté de l’entrée, mais je crains qu’elle ne soit un peu fraîche. Vous devriez aller dans l’une des chambres à l’étage, vous serez mieux. C’est comme vous préférez »
Non, ça ne te dérange pas qu’elle déambule chez toi alors que tu ne la surveille pas. Tu n’as pas peur qu’elle te vole – il n’y a rien à voler de toute façon – ou tu ne sais quoi. A ton âge, on ne s’inquiète plus vraiment de ces choses-là. Ou alors ce n’est que toi, Eugénie. Tu as vu tant de choses graves que tu n’as plus de vraie notion du danger. Oui, ce doit être ça. Enfin, peu importe.
« Pendant ce temps, je vais nous préparer quelque chose à boire. Vous aimez le thé ? »
Mamie Gâteau

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Aider l'Ordre pour honorer la mémoire de mon fils.
Aime:
N'aime pas: avatar
Eugénie TaffardMamie Gâteau
Eugénie radote en #990066

Avatar made in Tyki ♥♥

▐ IRL Age : 21 ▐ Messages : 106 ▐ Autres Comptes : Liri & Cie
Féminin
▐ RPG Age : 60 ans
▐ Personnalité : Une gentille petite Mamie
▐ Parcours RP :
6/4 Indisponible

wwwGuillaume [5/3]
wwwLouis [5]
wwwElliot [8]
wwwLena [5]
wwwMaugrim, Nau et Basile [3/3]

wwwCristal et Mary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Sam 26 Aoû - 23:26

Parenthèse inattendue ft. Eugénie




Elle vient s’asseoir en face de toi, tu l’observes de plus près (parce que oui l’autre aime observer les gens). Son visage est naturellement ridé par l’âge et l’expérience et la sagesse et la maturité et (que sais je encore ? réfléchissez un peu vous aussi ) et pourtant tu lui trouves un « je ne sais quoi » de rassurant (inexplicable).

« Il n’y a rien de bizarre, ne vous en faites pas. Même si je dois bien avouer que ne parlant pas allemand, je ne sais pas ce qui vous a fait rire. Et Lena, c’est un très joli prénom. »

Si vous saviez à quoi tu pensais, tu te dis que vous n’auriez pas trouvé ça banal du tout. « Hop hop hop ». Et tu vois des lapins sauter c’est un original dirons nous oui original car (restons dans le politiquement correct c’est mieux oui c’est mieux n’est ce pas ?) Tu ne sais pas trop comment les personnes normales ( ne débattons pas de la normalité et de l’anormalité) font usuellement, tu te contentes d’un petit sourire donc tu testes (l’alchimie et la chimie (les affections et les relations) et dans ta tête comme un chercheur (vous savez le savant un peu fou, complètement obnubilé par ses travaux et leurs fameux résultats incertains ; celui qui ne mange pas et ne boit pas temps qu’il ne trouve pas la solution de l’équation le « x » ou le « y » ou encore cette lettre qui le nargue de par sa hauteur sur le célèbre tableau noir (celui des cauchemars), marquée à la craie blanche mais mais. Je diverge). En bref. Juste. Un sourire.

« J’ai retrouvé cette robe dans les affaires de mes filles. Elle devrait être à votre taille. Et d’ailleurs, si elle vous plaît vous pourrez la garder. Je préfère la voir porter plutôt qu’elle prenne la poussière dans une armoire ! Je vous ai ramené des chaussettes aussi, pour vous réchauffer. »

Tu ouvres (un) des grand(s) yeux (œil) rond(s) devant cette cascade de tissu. Pour toi qui n’as jamais eu autre chose que cette vieille guenille défraichie tu aurais presque l’impression que la Vieille Dame cherchait à refaire entièrement ta garde robe. Les mains qu’elle prononce ensuite te sorte de l’état de torpeur dans lequel tu étais entrée.

« Il ne vous reste plus qu’à vous changer, pour que je puisse réparer votre robe. Il y a une salle d’eau à côté de l’entrée, mais je crains qu’elle ne soit un peu fraîche. Vous devriez aller dans l’une des chambres à l’étage, vous serez mieux. C’est comme vous préférez »

Une bouffée de gratitude t’envahit mais tu ne veux surtout pas déranger plus que tu ne le fais déjà.

«  La salle d’eau me conviendra très bien merci. »

De toutes façons vous savez je n’aime pas trop la chaleur ce n’est pas trop mon truc à moi, je préfère le vent je préfère le frais. Je préfère le froid. Tu avises le chat tout ronronnant sur tes genoux, doucement tu le pousses tentant de lui faire comprendre qu’il va devoir bouger. Il pousse un miaulement indigné et te lance un regard outré, il consent  néanmoins de bien mauvaise grâce à descendre de son confortable perchoir, il s’en va la queue bien en l’air ultime preuve de son agacement. Tu l’aimes bien ce chat. Tu prends délicatement ce qui a été posé sur la table, tu ne voudrais surtout pas abîmer.

« Merci ».

Rien ne pourrait sonner plus sincère.


« Pendant ce temps, je vais nous préparer quelque chose à boire. Vous aimez le thé ? »

« Eh bien…euh… En fait…Oubliez je ne voudrais pas vous déranger davantage ; Mais…comment dire…. Vous n’auriez pas plutôt…..euh un…. Euh… chocolat chaud ? »






LES KDOS :feels::
 

Après l'intrigue :lol::
 

Merci Nina :
 
☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Qui sait?
Aime:
N'aime pas: avatar
Lena K. Friedwald☆ EINE KLEINE PUPPE ☆

"La peur est la chambre noire où le négatif se développe."



Lena brûle des hôpitaux en #980a31

Katrin est ton pire cauchemar en #0000ff


▐ IRL Age : 15 ▐ Messages : 130 ▐ Autres Comptes : Ankk Majsdotter (de Katrin)/ Aaliyah A. Attanasio (Lena)
Féminin
▐ RPG Age : 14 ans à jamais.
▐ Personnalité : Nombreuses: Timides. Patientes. Impulsive/Calme. Joyeuse/Maussade.
▐ Parcours RP : Chronologiquement:

Arche ft. Bonnie (70) >En cours
Inde ft. Ava. (20) > Abandonné
Portugual ft. Izû {10/3}>Terminé
France ft. Satis et Alix (40) >Abandonné
France ft. Khan (10) > Abandonné
Intrigue: Chap IV bis ft. Tyki ; Soren ; Caem (5x20+10) >Terminé

Allemagne ft. Tyki (40) >En cours
Suisse ft. Reynald (50) >En cours
France ft. Eugénie (50) >En cours
France ft. Lysandre (10) >En cours
Arche ft. Salvatore (30) >Abandoné
Arche ft. Ash (30) >En cours
Écosse ft. Soren (90) >Terminé
Epistolaire ft. Soren (10) >Terminé
France ft. Soren (120) >En cours
Pérou ft. Cutie (40) >En cours

+50 points anniv
+50 points FP

Total des points : 860

Rang D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Parenthèse Inattendue || Lena
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Parenthèse Inattendue || Lena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parenthèse inattendue Episode 1
» Parenthèse inattendue Episode 5
» La parenthèse inattendue du mercredi 20/2/2013
» musique parenthèse innatendue du 20/03
» Musiques Parenthèse Inattendue

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: France-
Sauter vers: