Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 always try to be nice but never fail to be kind — klok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
always try to be nice but never fail to be kind — klok
Ven 17 Jan - 6:36
« tell me about the moon »

Les températures fraîches de la Norvège étaient agréables, à cette période de l’année — du moins, elles l’étaient pour Bonnie, qui retrouvait dans l’air humide et salé un peu de son Irlande natale. Depuis qu’elle avait retrouvé ses parents, elle n’y étais plus retourné — son village la pensait toujours morte, et la bergère avait jugé bon que les choses restent ainsi pour le moment. Si l’Ordre Noir apprenait que la fille des O’Cahan était une apôtre de Noé, cela ferait courir un risque trop grand à ses parents — elle savait que certaines instances liées à la congrégation de l’Ombre ne reculeraient devant rien pour gagner la guerre qui les opposait à son clan. C’est pourquoi elle avait pris la décision de s’éloigner quelques temps de chez elle, le temps que les choses se tassent — le souvenir d’Édimbourg était encore dans toutes les têtes, et elle ne doutait pas d’avoir attiré l’attention sur elle en affrontant un exorciste maréchal (bien que guérie, la blessure qu’il lui avait infligée sur le front avait marqué son âme au fer rouge. Restait parfois une douleur fantôme qui allait et venait, ravivée par le souvenir de cette interminable journée.)


Emmitouflée dans un manteau beaucoup trop grand pour elle, Bonnie avançait doucement au cœur de la forêt de Nordmarka. Si elle avait ouvert le portail dans un endroit sauvage et peu fréquenté, c’était avant tout pour ne pas risquer d’être aperçue par les habitants — mais à présent, elle aimait flâner au milieu des cèdres, pins et autres résineux qui faisait des lieux un véritable refuge pour les créatures sauvages... et quelques akumas isolés, cachés ici dans l’espoir de pouvoir se soustraire à leurs pulsions meurtrières. L’endroit était calme et paisible, animé par les vents frais des printemps nordiques — le genre d’endroit où elle pouvait rester des heures, simplement à contempler le paysage, assise dans un coin, crayon et calepin en mains. Pour sûr, un jour, elle prendrait le temps d’esquisser un pan de ce petit paradis terrestre — pourquoi pas un jour où Cyclamën serait avec elle, pensa-t-elle en souriant.

Cyclamën.

C’est pour lui qu’elle était ici, aujourd’hui — précisément, elle venait lui rendre visite. Le destin — et quand bien même le leur était impur — leur avait accordé une deuxième (et même plus, en vérité) chance de se retrouver : celle-ci, Bonnie avait décidé de la saisir et ne voulait pas la gâcher (l’horloge continuait de tourner, et l’amoureuse pouvait entendre le bruit du pendule dans un petit coin de sa tête, là où elle ne voulait pas se retrancher. Là où se trouvaient les choses qu’elle ne voulait pas admettre, les choses qui l’effrayaient et les choses inévitables et terribles qui l’attendaient. Là où les murs étaient noirs de l’ombre d’Amorem, là où le pacte qu’elle avait passé avec elle était écrit en lettres lumineuses sur chacun de ces murs. Là où sa fin prochaine planait au dessus d’elle comme un corbeau aux ailes déployées.)

Une sensation désagréablement familière tira soudain la bergère de ses pensées — l’Innocence. Son sang se mit à bouillonner, tandis qu’Amorem s’agitait déjà — mais un marché était un marché, et Bonnie ne voulait pas se battre aujourd’hui (mais elle y serait probablement obligée — si elle n’avait pas envie de se battre, il y avait quelque chose d’autre dont elle avait encore moins envie : que Cyclamën se batte.) Prudente et sur ses gardes, elle avança doucement, laissant son instinct — et la soif de vengeance de Noé — guider ses pas vers le cristal divin.

La créature se tenait-là, juste devant elle.

Ses traits rappelaient vaguement ceux d’un renard, mais la ressemblance s’arrêtait là : du reste, il était vêtu d’un morceau de tissu noué autour de son coup et tombant sur son corps — l’irlandaise remarqua avec surprise qu’il se tenait debout sur deux pattes, ce qui le faisait ressembler davantage à un être sorti d’un conte (ou de la plume de Cyclamën) qu’à un véritable animal. Méfiante, la bergère s’arrêta et examina la bête d’un œil farouche, prête à se défendre s’il le fallait.

« ... mh, hello ? »

are you afraid of the big bad wolf too ?
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Lun 20 Jan - 23:50
???
Forme Altérée
Petit renard bipède aux oreilles qui entendent le monde. Chapardeur et curieux, selon certains mais ce ne sont que des ragots éhontés. Son pelage aussi noir que la nuit, il se cache sous ce manteau usé par les voyages, par les explorations, et sous cette écharpe qui doit le tenir au chaud, dans ces pays au climat peu clément. Un sac sur le dos, il n’y range jamais rien mais peut tout en sortir, alors que sa voix en échos, caverneuse de l’originelle et glapissante du renard se moquera des surprises.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



Ses petits pieds de charbon dans l’eau aussi clair que la glace de printemps et aussi froide que le Vent du Nord, Klok écoute. Juste à côté de lui, il y a cette grosse pierre grise, à la voix aussi grave qu’un tonneau, qui n’arrête pas de ronchonner parce que la mousse -soit disant copine qu’avec les sapins- s’amuse à lui monter dessus, juste pour l’embêter selon lui, parce que ça serait drôle de l’entendre râler alors que pas du tout. Mais ce n’est pas lui que Klok écoute. Klok écoute la Rivière Sifflante. Parce que la Rivière Sifflante lui raconte une histoire qu’elle n’a pas entendu depuis trop longtemps, qu’il a finit par oublier avec sa mémoire aussi creuse que son crâne et qu’elle n’a pas raconté à la Lune depuis bien trop de Soleil.

Dans la forêt, tout se fait aussi silencieux qu’une nuit de neige pour écouter l’histoire de la Rivière Sifflante. Les grands pins verdoyants, fiers de se dresser aussi haut que le ciel, les épines qui s’orgeuillissent de ne jamais tomber au sol pour ne pas l’embêter et qui sont bien plus gentilles que les feuilles du Milieu du Monde -parce qu’elles au moins ne se moquent pas de sa démarche -qui est très bien au passage--, le vent, qui se fait aussi discret que les grenouilles d’Hiver et même les animaux, qui sont venu écouter pour certains et qui regardent l’eau d’un oeil curieux. Il n’y a que le rocher qui continue de parler pour ne rien dire et qui coupe la Rivière Sifflante. Alors Klok le fait taire en sautant dessus, et il se réinstalle sur la grève, trempant ses cornes dans l’eau froide qui la réchauffe.

Et la Rivière Sifflante reprend son histoire, d’un bruit de clapotis et de ploc, d’un bruit de ruissellement et de plic, pour que Klok puisse la raconter à son amoureuse avec des Si, mais surtout, telle que l’histoire doit être racontée -et Klok ne fait qu’écouter, parce qu’il est attentive.

D’un son de clochettes d’automne, l’eau raconte, sillonnant son récit d’anecdotes et d’explications parce que Klok pose beaucoup de questions, parce que Klok aime bien ce conte, et parce que Klok et la Rivière Sifflante ne perçoivent pas le Temps. Klok remarque seulement que certains animaux partent, des fois, et que d’autres les remplacent, parce qu’ils ont à faire et que l’histoire devient trop longue pour eux. Mais aucun récit n’est trop long et Klok se réjouit déjà de pouvoir la raconter pendant plusieurs Ciels Étoilés à la Lune.

Alors, toujours sans un bruit, Klok écoute l’histoire d’un Ours Blanc qui tombe amoureux d’une humaine, et Klok trouve ça rigolo que l’Ours aime une humaine parce que d'ordinaire, les humains n’écoutent pas les ours. Il continue d’écouter quand l’histoire parle du Château de Glace de l’Ours dans lequel il emmène l’humaine et Klok est jalouse parce qu’il aimerait voir ce joli château fait d’eau mais l’ours ne l’a pas invité, elle. Klok écoute toujours quand la malédiction s’abat sur le joli couple et que l’Ours doit partir dans un pays qui n’existe pas, un pays qu’aucune route ne peut rejoindre, et Klok trouve ça étrange, parce que lui connaît tous les pays, même s’ils changent très vite et qu’elle a du mal à suivre parfois. Alors Klok se demande si cette histoire est vraie ou si la Rivière Sifflante se moque de lui. Mais dans le doute, Klok écoute toujours quand la Rivière lui parle d’une Pomme d’Or et…

Klok se redresse, car elle n’écoute plus, ses petites cornes ruisselantes des enfants de l’eau. Klok a entendu un bruit. Un bruit étrange, qu’il n’a jamais entendu avant. Alors Klok remercie la Rivière Sifflante en retirant le petit bout de bois qui était coincé dans un remou et qui la faisait éternuer, et part en trottinant vers la chose qu’elle a entendu. Car en réalité, ce n’est pas un bruit que Klok à entendu. Klok a entendu l’air se fissurer pendant quelques respirations et qui s’est plaint de ce phénomène. Alors Klok veut vérifier si l’air va bien et ce qui a pu faire ça, parce que Klok est beaucoup trop curieux.

Mais Klok n’est pas assez rapide, avec ses petites jambes, pour courir entre les mousses paresseuses et taquines et les racines endormies. Pas assez rapide pour arriver là où l’air à eu mal. Parce qu’avant d’y parvenir, Klok rencontre un humain, en pleins milieu des bois. Et Klok n’est pas très contente de rencontrer un humain ici -Klok ne sait jamais reconnaître les humains des humaines- parce qu’il écoutait une jolie histoire et que l’humain lui a déjà donné une nouvelle forme avec ses yeux de la couleur du Ciel de Printemps et ses cheveux comme les Blés du Soleil. Et en le voyant, l’humain ne s’enfuit pas. Il lui parle avec une petite voix hésitante, comme celle des loutrons.

« ... mh, hello ? »

Klok s’approche d’un pas, curieuse. Le Loutron des Blés ne semble pas lui vouloir de mal et surtout, il ne semble pas apeuré de la voir. Peut-être qu’il s’agit de l’humaine de l’histoire et qu’elle n’a pas peur parce qu’elle est amoureuse d’un Ours -Klok ne veut pas avoir de problème avec un ours- ? C’est sans doute ça, se dit Klok, contente de son raisonnement. En plus, Klok aime bien les jolis tissus que porte l’humain -du coup, ça doit être une humaine. Klok ne les trouve pas aussi beaux que ceux de la Nommeuse mais il les aime bien quand même. Alors il se dit que la Rivière Sifflante n’aura pas à terminer l’histoire, puisque le Loutron des Blés va le faire, et qu’elle lui racontera en même temps ce qu’elle fait dans les Bois du Ciel Vert.

« Hello ? » répète Klok sans savoir ce qu’il doit répondre.

Un nouveau pas et Klok se perche sur un tronc tombé parce qu’il était trop prétentieux -il y a deux années d'après les autres arbres mais Klok ne sait pas comment compter les années- pour mieux fixer l’humaine.

« C’est toi, l’Amoureuse de l’Ours ? »

Parce que Klok a très envie d’entendre la fin de l’histoire.


© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mar 21 Jan - 3:05
« tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé »

« Que signifie “ apprivoiser ” ?
— C’est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie “ créer des liens ”...
— Créer des liens ?
— Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.
— Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur... Je crois qu’elle m’a apprivoisé... »
— Le Petit Prince, A. de Saint-Exupéry.


Malgré sa petite taille, la créature ne prit pas la fuite lorsque Bonnie lui adressa la parole. Au contraire, cela sembla éveiller sa curiosité et elle s’approcha davantage, avec la démarche d’un petit homme et la prudence d’un petit animal sauvage. La bergère l’observa plus en détail, prête à réagir s’il le fallait — cependant, le drôle de renard ne dégageait rien d’offensif, sinon la présence de l’Innocence qu’il portait en lui. Il ne paraissait pas vouloir se battre, semblait tout juste conscient de sa condition — et Bonnie se demanda s’il était originellement un renard que le cristal maudit avait rendu chimère. Savait-il ce qu’il était réellement ? Pouvait-il seulement se battre, maîtrisait-il le pouvoir qui était sien ? Et comment réagirait-il si l’amoureuse le lui demandait ? Pouvait-il la comprendre ? Pourrait-il lui répondre ? Autant de questions qui l’aideraient à déterminer si oui ou non la petite créature représentait une menace. Et, surtout : lequel des deux était le plus en danger, en parcourant ces forêts norvégiennes. Les Encres n’étaient jamais loin.


« Hello ? » répéta-t’il, et l’irlandaise su que si il ne pouvait pas la comprendre, il pouvait au moins lui parler. Celui qu’elle nomma mentalement « Fripon » se dressa sur le tronc d’un arbre juché non loin de là, comme pour mieux l’apercevoir de haut de ses petites pattes touffues. « C’est toi, l’Amoureuse de l’Ours ? »

Alors il pouvait communiquer. Bonnie le regarda un instant sans comprendre, et sans savoir ce qu’elle devait répondre — sa question ne faisait pas de sens, mais il l’avait appelée l’Amoureuse ; et la bergère se demanda s’il s’agissait d’un hasard ou s’il s’adressait à Amorem. Était-ce un piège ? Un test ? L’avait-t’on suivie ? Était-elle attendue ? Chaque seconde qui s’écoulait donnait naissance à plusieurs questions dans l’esprit de la blonde, qui finit par s’accroupir pour se mettre au niveau du Fripon. Si elle n’avait aucune certitude quant à la nature de ses intentions, elle était au moins sûre des siennes : elle ne lui voulait aucun mal. Et elle ne lui en ferait aucun, s’il ne l’y forçait pas.

« L’amoureuse... de l’ours ? » répéta-t’elle, d’une petite moue intriguée. Puis elle se désigna du doigt, afin d’être sûre d’être comprise. « Moi ? Oh non, désolée... ce n’est pas moi. » avoua-t’elle sans en être sûre pour autant — elle avait bien hérité de quelques sobriquets plus ou moins similaires au sein de l’Arche, mais elle n’avait jamais eu vent de celui-ci. « Je m’appelle Bonnie, » reprit-elle en souriant, véritablement attendrie par le drôle de petit être qui se trouvait devant elle. Elle le désigna du doigt. « et toi ? »

Le Fripon la fascinait autant qu’il l’effrayait. Son apparence, ses grands yeux lumineux qui contrastaient avec son pelage couleur de la nuit, la vieille fabrique usée qu’il avait sur les épaules et le sac-à-dos qui semblait avoir vécu autant d’aventures qu’il y avait d’étoiles dans le ciel... c’était un mélange d’appréhension et de curiosité qui faisait battre le cœur de l’irlandaise, qui gardait néanmoins un visage amical.

« Est-ce que tu attends quelqu’un, dis ? » lui demanda-t’elle — lui n’avait aucun moyen de savoir qu’il se trouvait face à une apôtre de Noé, et Bonnie devait en profiter pour s’assurer qu’aucun exorciste n’était en mission ici.

Parce qu’elle était amoureuse d’une fleur, et qu’elle voulait la protéger.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mar 21 Jan - 12:20
???
Forme Altérée
Petit renard bipède aux oreilles qui entendent le monde. Chapardeur et curieux, selon certains mais ce ne sont que des ragots éhontés. Son pelage aussi noir que la nuit, il se cache sous ce manteau usé par les voyages, par les explorations, et sous cette écharpe qui doit le tenir au chaud, dans ces pays au climat peu clément. Un sac sur le dos, il n’y range jamais rien mais peut tout en sortir, alors que sa voix en échos, caverneuse de l’originelle et glapissante du renard se moquera des surprises.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



En face de Klok, le Loutron des Blés s’accroupit et une brindille s’indigne sous sa botte, craquant sèchement. Mais l’Amoureuse de l’Ours n’a surement pas fait exprès ou attention et ne voulait pas volontairement lui faire du mal. Klok voit bien que le Soleil perce les grandes branches légères de la forêt terreuse juste pour couvrir le Loutron des Blés d’un halo clair et réconfortant, que pour elle. Parce que le Soleil n’éclaire pas de la même façon le rocher qui râle, Klok l’a bien remarqué. Alors Klok pense que l’Amoureuse de l’Ours est quelqu’un d’important et quelqu’un de gentil -ou que le Soleil aussi a peur d’avoir des ennuis avec un ours. Et si l’Ours est amoureux d’elle, alors c’est que ça doit forcément être quelqu'un de gentil parce que les ours n’accordent pas leur confiance facilement -d’ailleurs Klok n’a aucun ami ours.

Alors, comme le Soleil est là pour elle et qu’il ne veut pas vexer l’Ours, Klok l’écoute, elle, perché sur son arbre cassé -l’histoire de l’arbre tombé, ses anciens amis la lui ont raconté. Il était le plus grand de la forêt, aussi grand que le Ciel. Il était aussi le plus prétentieux parce qu’il disait qu’il pouvait toucher les nuages. Alors le Ciel, avec une colère que lui seul peut faire, lui a fait comprendre qu’il ne devait pas rabaisser les autres et, pour le punir, il l’a fait tomber au sol, et maintenant, il aide les champignons rouges à pousser, ceux qui rigolent quand on les chatouilles.

Klok dresse ses nouvelles oreilles, tandis qu’elle se fait attentif, vérifiant avec un enthousiasme non dissimulée si le Loutron des Blés est bien l’Amoureuse de l’Ours.

« L’amoureuse... de l’ours ? »

Le Loutron des Blés hésite, toujours. C’est normal, les loutrons hésitent toujours. Alors Klok attend, et il écoute. L’humain désigne quelque chose, avec l’une de ces choses qu’on les humains au bout de leurs pattes et que Klok voudrait bien avoir, et Klok regarde ce qu’elle désigne mais ne comprend pas. Pourquoi le Loutron des Blés lui montre ses jolis tissus ? Elle veut le rendre jalouse ? Klok s’assoit sur le tronc, agacé. Ce n’est pas très gentil, ni même amusant.

« Moi ? Oh non, désolée... ce n’est pas moi. »

Klok soupire parce que Klok n’est pas très contente. Parce que du coup, comme le Loutron des Blés n’est pas l’Amoureuse de l’Ours, Klok n’aura pas la fin de l’histoire -sauf si elle retourne voir la Rivière Sifflante. Parce que du coup, le Loutron des Blés ne l'amènera pas voir le Château de Glace -sauf s’il le trouve tout seule. Parce que du coup, le Loutron des Blés n’est pas l’humaine qui aimait le Prince Ours et que du coup, ce n’est peut-être même pas une humaine -sauf si Klok lui demande mais pour le moment, elle ne veut pas.

« Ah. » dit-il simplement, déçu.

A côté de Klok, il y a cette timide pomme de pin qui ose lui faire une suggestion, attristée de voir Klok aussi déçue. Si le Loutron des Blés n’est pas l’Amoureuse de l’Ours, alors le Loutron des Blés à sûrement une autre histoire à lui raconter. Une histoire que Klok n’a encore jamais entendu. Alors Klok se redresse d’un bon -mais surtout sans un bruit pour ne pas réveiller le tronc prétentieux parce qu’il n’a pas envie de l’entendre se plaindre lui aussi, elle en a eu assez avec le rocher- sur ses pattes, de nouveau enjoué à l’idée d’entendre un autre récit. Klok remercie la petite pomme de pin en retirant soigneusement la poudre de fleur qui s’est échouée sur elle, tâche qui occupe toute son attention. Mais en face d’elle, toujours éclairée par le Soleil, comme le signe d’une future histoire resplendissante, le Loutron des Blés s’adresse de nouveau à Klok.

« Je m’appelle Bonnie, et toi ? » dit-elle en montrant ses dents comme les loups.

Heureusement, Klok sait que les humains ne sont pas comme les loups et que eux, quand ils montrent leurs dents, c’est pour montrer qu’ils sont gentils et non qu’ils veulent dévorer la personne avec qui ils parlent. C’est un peu bizarre mais Klok fait avec parce qu’elle sait que c’est une manie courante chez les humains et pour montrer qu’il est gentille aussi, elle imite le Loutron des Blés, dévoilant toutes ses jolies canines blanches.

« Beau Nid, » répète-elle pour s’en souvenir.

Ce nom, Klok le trouve bizarre. Parce que Beau Nid serait davantage le nom d’un des habitants de la forêt que celui d’un humain. Parce que les humains, en plus de montrer leurs dents sans raison, ont toujours des noms étranges. Mais Klok ne juge pas, parce que lui ne se souvient même pas de son nom.

« Donc, Beau Nid, tu n’es pas l’Amoureuse de l’Ours. C’est dommage, je voulais la rencontrer. Mais je crois que la Rivière m’a menti et qu’en fait, elle n’existe pas. Tu l’as déjà vu toi, l’Amoureuse de l’Ours ? »

Klok repose la petite pomme de pain là où elle l’a prise et sourit toujours au Loutron des Blés, espérant qu’il réponde à toutes ses -trop- nombreuses questions. Klok a toujours -trop- de question.

« Moi, je suis moi. »

Et du coup, Klok n’a pas besoin de nom. Elle est lui et c’est tout ce dont Klok a besoin. Parfois, certains le nomme, comme Écorce qui l’appelle Nuit Curieuse, ou encore la Nommeuse qui l’appelle Klok. Mais Klok n’a pas de nom parce qu’elle n’en a pas besoin.

« Est-ce que tu attends quelqu’un, dis ? »

Le sourire de Klok disparaît et elle plisse ses grands yeux brillants, songeur. Klok attend la Lune, tous les jours. Klok attend la pluie aussi, des fois. Klok aimerait revoir la Nommeuse, parfois. Mais elle, il ne l’attend pas vraiment parce qu’elle ne sait pas où la Poupée de Givre danse et chante. Alors comme Klok est seul, toujours seule. Klok n’attend personne en réalité. Klok aurait aimé attendre l’Amoureuse de l’Ours mais en réfléchissant, il pense vraiment que la Rivière Sifflante lui a menti. Alors non, Klok n’attend personne -et personne ne l’attend non plus. Parce que Klok est toujours seul.

« Non. Pourquoi ? Je devrais attendre ? »

Mais si le Loutron des Blés lui demande, c’est parce qu’il sait que quelqu’un d’autre va venir ? Parce que lui même est venu ici, dans la forêt du Ciel Vert, et qu’il n’est jamais venu avant. D’ailleurs, d’où vient le Loutron des Blés ? La pomme de pin lui a suggéré de le lui demander, de lui demander son histoire, alors Klok pense que c’est le bon moment pour le faire.

« Pourquoi tu es là, toi, Beau Nid ? »

© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mar 21 Jan - 23:26
« on ne voit bien qu’avec le cœur »

« Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
— L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
— C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
— C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose..., fit le petit prince, afin de se souvenir.
— Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose... »
— Le Petit Prince, A. de Saint-Exupéry.


Le temps passait, et la créature ne faisait que gagner en étrangeté. Il lui parlait d’ours et d’amoureuse, semblait déçu qu’elle ne soit pas celle qu’il voulait rencontrer. Bonnie l’écoutait attentivement, grimaçait parfois face à l’incompréhension à laquelle elle se heurtait — la sienne, et celle du Fripon, qui lui parlait à présent d’une Rivière qui lui aurait menti. Elle avait l’impression de faire face à l’un de ces êtres magiques et féeriques qui peuplaient les forêts et les bois d’Irlande, et qui vivaient en harmonie avec la nature. Bonnie plissa les yeux, observant le petit être sous toutes ses coutures — il n’avait vraiment rien d’un exorciste. Et plus elle l’observait, plus elle trouvait qu’il ressemblait à un esprit appartenant à un peuple ou un royaume sylvestre. En faisait-il réellement partie ? N’était-ce qu’un hasard si l’Innocence avait choisi son corps comme réceptacle ? Que lui arriverait-il, si elle essayait de la retirer ?


« Non. Pourquoi ? Je devrais attendre ? » demanda à son tour le Fripon, après un moment de réflexion. La bergère fut prise de court par la question — ce n’était généralement pas ce que l’on répondait, d’habitude. Alors elle réfléchit, songea aux raisons qui la poussaient à attendre. « Seulement si tu espères la venue de quelqu’un. » lui répondit-elle doucement. Ça lui semblait être une bonne raison d’attendre. Peut-être même la seule bonne raison d’attendre, en vérité.

L’amoureuse observa la réaction du Fripon, guettant le moindre petit changement sur sa petite frimousse expressive — elle le vit plisser les yeux et prendre un air songeur, comme s’il décortiquait mentalement la réponse qu’elle venait de lui donner. Enfin, si elle était tout à fait honnête, le petit renard lui donnait surtout l’impression d’être attentif au silence autour de lui ; comme s’il était capable d’entendre et de comprendre les sons de la forêt. Rien de surprenant pour la blonde, désormais persuadée d’avoir face à elle une créature venue tout droit du folklore et des légendes des pays du nord. Ça n’avait rien d’irréel, rien d’impossible pour elle qui y croyait de tout son cœur depuis ses plus jeunes années. Et s’il lui était parfois arrivé d’en douter, faute de n’en avoir jamais croisé avant aujourd’hui ; l’éveil de Noé avait achevé de la convaincre de la nature magique du monde dans lequel elle vivait. De sa beauté.

« Pourquoi tu es là, toi, Beau Nid ? » reprit le renard, tirant la bergère de sa contemplation intérieure.

La question de la créature de nuit était légitime — c’est elle qui était arrivée au beau milieu de la forêt, et à présent, elle craignait d’avoir troublé la paix et la quiétude des lieux. Pouvait-il ressentir la matière noire qu’elle portait en elle ? Est-ce que sa présence pouvait nuire d’une façon ou d’une autre aux êtres vivants qui peuplaient cette forêt ? Elle se rassura en se disant que le Fripon n’aurait probablement pas hésité à le lui dire, si tel était le cas. Tous les livres qu’elle avait lu décrivaient les esprits de la forêt comme des êtres protecteurs, sauvages et craintifs ; qui n’hésitaient pas à défendre leur sanctuaire contre les intrus. Et celui qu’elle avait devant lui ne lui semblait pas agressif — il avait même tenté de lui sourire, bien que le résultat ait été plus terrifiant qu’autre chose.

« Je suis venue voir quelqu’un, » lui répondit-elle honnêtement. Bonnie n’aimait pas mentir, et ne le faisait que lorsque la situation l’exigeait — pour se défendre, ou protéger ceux qui lui étaient chers. Mais le Fripon ne représentait plus vraiment une menace à présent, et elle était persuadée qu’il était capable de déceler la sincérité de ses intentions. Alors elle ajouta, d’un regard tendre. « Quelqu’un qui compte beaucoup pour moi. »

Quelqu’un qui l’avait apprivoisée.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Lun 27 Jan - 17:54
???
Forme Altérée
Petit renard bipède aux oreilles qui entendent le monde. Chapardeur et curieux, selon certains mais ce ne sont que des ragots éhontés. Son pelage aussi noir que la nuit, il se cache sous ce manteau usé par les voyages, par les explorations, et sous cette écharpe qui doit le tenir au chaud, dans ces pays au climat peu clément. Un sac sur le dos, il n’y range jamais rien mais peut tout en sortir, alors que sa voix en échos, caverneuse de l’originelle et glapissante du renard se moquera des surprises.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



« Seulement si tu espères la venue de quelqu’un. »

Klok plisse ses grands yeux blancs comme la neige des jours froids -ceux qui font fuir le Soleil et qui font venir son Amoureuse plus tôt qu’elle ne le doit-, tel deux feux follets d'une obscure légende oubliée -ceux qui guident les âmes perdues-, et réfléchit aux paroles du Loutron des Blés. Le Loutron des Blés pense qu’il faut attendre lorsque l’on espère que quelqu’un vienne. Ça, Klok ne le savait pas et avant Beau Nid, personne ne le lui avait jamais dit -même pas Loupé qui pourtant sait beaucoup de choses, sauf se poser-. Mais peut-être que le Loutron des Blés, malgré ses mots aussi bas que la tonalité de l’Eau Lointaine, dit vrai. Parce que Klok attend toujours que la Lune vienne, dès lors qu’elle disparaît derrière l’horizon qu’il ne parvient jamais à atteindre, pour se reposer après avoir veillé sur le Monde durant tout le temps où elle prend la place du Soleil. Parce que Klok attend toujours que la Lune vienne, et qu’elle finit toujours par venir. Et Klok se demande si elle vient juste parce qu’elle l’attend. Et en pensant à cela, Klok voudrait se réjouir à l’idée de se dire que son Amoureuse vient juste pour lui mais Klok n’est pas -si- naïve et elle se demande aussi si le Loutron des Blés ne serait pas en train de lui mentir comme l’a fait la Rivière Sifflante.

Parce que si le Loutron des Blés dit vrai et que Klok attend, est-ce que quelqu’un d’autre pourrait venir la voir, un jour ? Venir juste pour lui ? Klok voudrait voir le grand Château de Glace, alors si elle attend, est-ce que l’Amoureuse de l’Ours viendra le trouver jusqu’ici ? Klok pense que tout cela à l’air bien compliqué en finalité et elle a dû mal à saisir ce que veut dire le Loutron des Blés par ses mots. Parce que Klok sait que parmi tout ce qui se trouve dans ce Monde, jamais rien ne sait qu’on l’attend ailleurs. Surtout pas les humains. Parce que Klok sait que les humains ne pensent souvent qu’à eux, rarement aux autres et qu’ils ne savent jamais qu’ils manquent à d’autres humains, des humains qu’ils doivent rejoindre ou des humains qu’ils doivent rencontrer pour la première fois. Parce que les humains, Klok le sait, ils n’écoutent pas.

Alors si Klok attend l’Amoureuse de l’Ours ici, comment depuis son grand Château de Glace, elle saura où la trouver ? Décidément, tout cela est bien trop compliqué et Klok ne parvient pas à comprendre le sens des mots de Beau Nid. Et Klok reporte son attention sur le Loutron des Blés et décide de lui demander ce que cela signifie. Klok veut que le Loutron des Blés lui explique -lui explique tout-. Parce que le Loutron des Blés semble savoir des choses mais il ne les dit pas correctement. Parce que le Loutron des Blés parle avec ses mots d’humains -malgré son nom qui ne lui en donne pas l’air- et non avec son cœur et ses sentiments. Alors le Loutron des Blés ne dit pas vraiment ce qu’il devrait dire. Et ça, Klok le sait, parce que c’est toujours ce que font les humains.

« Mais si j’attends, » reprend Klok, toujours aussi curieux, « comment sait-on que j’attends ? Je voudrais voir le Château de Glace. L’Amoureuse de l’Ours y habite, » explique-t-il parce que Beau Nid n’était pas là quand la Rivière Sifflante a raconté l’histoire. « enfin, je crois. Parce que je ne sais pas si la Rivière a dit vrai. Mais si c’est le cas et que j’attends, comment l’Amoureuse de l’Ours saura que j’attends ici ? »

Klok pose des questions. Toujours. Beaucoup trop. Bien trop pour pouvoir y répondre une par une. Le Loutron des Blés essaie pourtant, il lui explique à présent ce qu’il fait dans la Forêt du Ciel Vert mais là encore, Klok ne comprend pas. Le Loutron des Blés dit venir voir quelqu’un, quelqu’un qui compte pour lui. Mais ici, dans la Forêt du Ciel Vert, personne ne compte pour les humains. Ni les arbres, qu’ils soient petits ou grands, ni les animaux, qu’ils soient peureux ou drôles, ni la mousse, qu’elle soit au sol ou sur les autres habitants de la Forêt, ni les épines, qu’elles les protègent des larmes de l’Eau Lointaine ou du Soleil parfois trop présent, ni les cailloux, qu’ils s’amusent à rencontrer leurs pieds pour capter leur attention ou qu’ils observent simplement sans bouger, ni la Rivière Sifflante, qui pourrait leur raconter tant d’histoires ou les conduire jusqu’à leurs habitations qui cachent tant d’objets étranges. Non. Personne pour les humains dans la Forêt du Ciel Vert.

Klok se dit que le Loutron des Blés s’est peut-être perdu. Parce qu’il n’y a personne qui attend le Loutron des Blés ici et ça, Klok le sait bien. Alors Klok descend d’un nouveau bon du tronc prétentieux et atterrit à côté d’une branche qui dormait là, et qui est beaucoup trop surprise de le voir gagner le sol à côté d’elle, et qui tressaille. Et Klok se sent coupable de lui avoir fait peur alors elle ramasse la branche pour la rassurer et, pour s’excuser, la repose contre le tronc, pour qu’elle ait une plus jolie vue qu’en étant allongée par terre -et puis, c’est dommage de toujours rester par terre-. Et Klok s’avance vers le Loutron des Blés, d’un pas prudent, avant de s’arrêter à quelques mètres d’elle, curieuse et attentif.

« Tu es bizarre, Beau Nid, » dit Klok sans une once de méchanceté mais par pur constat de ses yeux solitaires. « Il n’y a personne qui t’attend dans cet endroit, tu sais. Tu as dû te tromper. Ou alors la personne qui t’attend ne t’attend pas assez fort et tu ne l’entends pas assez bien. »

Peut-être que c’est ça, le problème du Loutron des Blés ; il n’écoute pas assez. Il n’écoute pas assez et du coup, il n’entend pas bien la personne qui l’attend et donc s’est perdu ici. Il n’écoute pas assez son cœur et du coup, ses mots l’empêchent de bien parler. Il n’écoute pas assez parce qu’il ne sait pas ce qui compte vraiment et du coup, il perd du temps ici, avec Klok. Il n’écoute pas assez ce qui est vraiment important et du coup, n’entend pas tout ce qui se passe et se dit autour de lui. Ni le Soleil qui continue de veiller sur lui, ni l’arbre qui a déplacé sa branche exprès pour qu’il reste éclairé, ni la mousse qui voudrait qu’il reste, ni les deux petits yeux qui le fixe au loin. Il n’écoute pas assez, et du coup, n’entend pas ceux qui l’attendent.

« Est-ce que tu écoutes assez, Beau Nid ? »


© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mar 28 Jan - 5:00
« je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres »

Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :
« S’il te plaît... apprivoise-moi ! dit-il.
— Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n’ai pas beaucoup de temps. J’ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.
— On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !
— Que faut-il faire ? dit le petit prince.
— Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t’asseoir un peu plus près... »
— Le Petit Prince, A. de Saint-Exupéry.


Bonnie semblait avoir éveillé la curiosité du Fripon, qui ne s’arrêtait plus de parler et de poser des questions — toujours plus de questions, et qui ne faisaient pas toujours sens aux oreilles de la bergère, du moins pas tout de suite. Cela lui demandait d’y réfléchir, et de se poser véritablement les questions que lui adressaient le petit être ; une chose qu’elle ne prenait plus le temps de faire. L’irlandaise s’était habituée à ce que l’on lui pose toujours les mêmes questions, alors elle-même avait pris l’habitude de toujours donner les mêmes réponses. Mais le petit renard rusé venait bouleverser sa routine — comme un caillou que l’on jette dans l’eau tranquille d’un étang. Il lui parlait de Rivière, de Château de Glace, d’Ours et d’Amoureuse ; et Bonnie avait le sentiment de se trouver au beau milieu de l’un des contes qu’elle aimait tant lire. Était-elle l’héroïne de cette histoire ? Le Fripon était-il son acolyte, celui qui la conseillerai et l’aiguillerai tout au long de leur aventure ? Allait-il l’emmener au cœur d’un royaume enchanté ? Juste pour aujourd’hui, juste pour cette fois-là, elle avait envie d’y croire.


« Tu es bizarre, Beau Nid, » dit la créature après être descendue du tronc sur lequel elle se trouvait. L’irlandaise l’a laissé approcher sans trembler — elle ne le craignait plus, à présent. Elle n’avait aucune raison d’avoir peur d’un Esprit de la forêt, se disait-elle. « Il n y a personne qui t’attend dans cet endroit, tu sais. Tu as dû te tromper. Ou alors la personne qui t’attend ne t’attend pas assez fort et tu ne l’entends pas assez bien. » ajouta le Fripon. « Est-ce que tu écoutes assez, Beau Nid ? »

Bonnie ouvrit grand les yeux, surprise par cette nouvelle question — décidément, le Fripon ne s’arrêtait plus. Est-ce qu’elle écoutait assez ? Plus depuis longtemps, songea-t’elle tristement, malgré le discret sourire qui ornait ses lèvres. L’espace d’un instant, son regard se voila d’une profonde nostalgie. Elle se remémorait son enfance, et la petite fille innocente et insouciante qu’elle était alors. Ses parents avaient toujours tout fait pour la préserver des difficultés qu’ils traversaient — les séquelles de la grande famine qui avait touché l’Irlande étaient toujours présentes, lorsque Bonnie était venue au monde. Ils lui avaient permis de grandir sans se soucier des lendemains — et à présent, ceux qui l’attendaient n’avaient jamais été aussi incertains qu’aujourd’hui. Comme le temps avait passé... un temps qui ne reviendrait pas, un temps qu’elle avait perdu pour toujours ; et qui avait emporté avec lui l’enfant qu’elle ne serait plus jamais.

« J’ai oublié comment faire... il y a bien longtemps, » avoua-t’elle naturellement. Pour une raison qu’elle ignorait, se confier au Fripon était facile — sans doute parce qu’il n’était pas humain. Parler aux humains était toujours si compliqué. « Mais... je crois que je commence à me souvenir, maintenant, » ajouta-t’elle, d’un sourire tendre. « Dis, tu voudrais bien me montrer comment bien écouter ? Je pense que j’ai besoin d’un peu d’aide pour me rappeler, » reprit-elle, après s’être finalement assise dans l’herbe. « Et puis, la Rivière doit être fâchée après moi pour l’avoir ignorée pendant si longtemps. Peut-être qu’elle ne voudra plus me parler... mais je suis sûre que si tu lui expliques, elle comprendra. Les humains font parfois bien mal les choses... »

Elle avait prononcé ces derniers mots la gorge nouée — elle n’imaginait pas avoir tant de regrets. Elle posa délicatement son sac à côté d’elle, puis étendit doucement les jambes devant elle en inspirant profondément l’air frais du matin. Elle décida de rester un peu en compagnie du Fripon, du moins aussi longtemps qu’il voudrait d’elle — de toute façon, il était hors de question qu’elle aille trouver Cyclamën avec le cœur si lourd.

« Tu sais, moi je pense que rien n’arrive par hasard, » reprit-elle soudainement. « Peut-être que je suis venue ici parce que tu m’attendais ? Parfois, on attend beaucoup de choses à la fois, alors on n’a pas le temps de penser à chacune d’elles. Mais ce quelque chose vient quand même, parce que les étoiles sont là pour y penser et veiller à ce que les choses qui doivent se rencontrer se rencontrent. C’est pour ça qu’elles sont si nombreuses ! Et quand deux choses vouées à se rencontrer se rencontrent enfin, alors l’étoile file dans le ciel. » raconta-t’elle, les yeux brillants d’innocence. Elle hésita un instant, puis reprit timidement. « Je... je n’ai pas de Château de Glace, mais je peux te montrer un Château de Lumière, si tu veux ! Dans mon histoire, l’humaine qui y vit est amoureuse d’une fleur... »

Elle souriait tendrement — son cœur était plus léger, à présent que la tristesse s’en était allée.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mer 29 Jan - 15:57
???
Forme Altérée
Petit renard bipède aux oreilles qui entendent le monde. Chapardeur et curieux, selon certains mais ce ne sont que des ragots éhontés. Son pelage aussi noir que la nuit, il se cache sous ce manteau usé par les voyages, par les explorations, et sous cette écharpe qui doit le tenir au chaud, dans ces pays au climat peu clément. Un sac sur le dos, il n’y range jamais rien mais peut tout en sortir, alors que sa voix en échos, caverneuse de l’originelle et glapissante du renard se moquera des surprises.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



Pas un bruit ne se fait entendre, sous ses petites pattes noires comme la nuit. Klok sait que la Forêt du Ciel Vert aime sa tranquilité et son silence. Klok sait que la Forêt du Ciel Vert n’aime pas être surprise. Ceux qui la peuple non plus. Alors Klok fait attention. Elle fait attention à ne pas marcher sur ce qui parcours le sol froid et humide, parce qu’il sait que tout ce qui s’y trouve n’est pas là sans raison et que  tout ce qui s’y trouve est souvent vexé qu’on puisse lui marcher dessus sans lui adresser une excuse. Et Klok, ça la rend toujours un peu triste de savoir ça, alors Klok fait toujours très attention lorsqu’il marche. Mais Klok ne fait pas de bruit, parce qu’en réalité, Klok ne marche pas vraiment, avec ses pieds qui n’existent pas et qui lui manquent malgré tout.

Et Klok continue d’attendre, curieuse, de savoir si le Loutron des Blés entend et écoute assez bien. Parce que Klok pense que le Loutron des Blés s’est perdu, là, dans une forêt et dans un chemin trop grand pour lui, et qu’il n’entend et n’écoute pas assez bien pour s’en sortir seul. Beaucoup ici voudrait aider le Loutron des Blés. Mais le Loutron des Blés n’écoute pas.

« J’ai oublié comment faire... il y a bien longtemps. » Et Klok hoche sa grande tête de renard parce qu’il sait que ça, c’est vrai. Les humains n’écoutent plus depuis bien longtemps. « Mais... je crois que je commence à me souvenir, maintenant. » Et Klok secoue sa grande tête de renard parce qu’il sait que ça, ce n’est pas vrai. Le Loutron des Blés ne peut pas se souvenir, parce qu’il n’a jamais écouté et ça, ça rend Klok un peu triste.

Mais Klok est un peu contente aussi. Parce que Klok sait que le Loutron des Blés veut bien essayer d’écouter et qu’il s’intéresse. Il sait que le Loutron des Blés dit vrai et qu’il essaie vraiment. D’ordinaire, les humains ne se préoccupent pas d’écouter, ils n’écoutent qu’eux, à peine les autres eux. Mais le Loutron des Blés, lui, veut savoir, même s’il ne peut pas se souvenir. Car s’il se souvenait, il entendrait. Il entendrait le Vent du Haut qui annonce un nouveau Coton de Larmes, il entendrait les deux yeux lointains qui se rapprochent, il entendrait la boule d’épines qui se propose de le reconduire vers la fin de la Forêt du Ciel Vert, il entendrait que Klok sait qu’il n’entend pas.

« Dis, tu voudrais bien me montrer comment bien écouter ? Je pense que j’ai besoin d’un peu d’aide pour me rappeler. Et puis, la Rivière doit être fâchée après moi pour l’avoir ignorée pendant si longtemps. Peut-être qu’elle ne voudra plus me parler... mais je suis sûre que si tu lui expliques, elle comprendra. Les humains font parfois bien mal les choses... »
« Tu as déjà parlé à la Rivière Sifflante ? » demande Klok en regardant le Loutron des Blés s'asseoir. Klok ne savait pas que Beau Nid avait déjà parlé à la Rivière Sifflante, surtout que la Rivière ne lui a jamais dit qu’elle avait déjà parlé avec un humain. La Rivière Sifflante ne dit pas tout, Klok commence à le comprendre alors Klok pense qu’elle ne pourra pas être fâchée, parce qu’elle cache trop de secrets. « Elle n’est pas fâchée, elle sait que les humains ne l’écoute pas. Comme tout ce qui se trouve ici. Comme moi. »

Klok est toujours aussi curieux mais maintenant, Klok est aussi étonnée. Parce qu’avant le Loutron des Blés, aucun humain ne lui avait jamais dit avoir parlé à la Rivière Sifflante. Et aucun humain ne lui avait dit vouloir parler à la Rivière Sifflante. Ou peut-être que Klok ne s’en souvient pas, après tout. Mais ce n’est pas très grave en fait, parce que ça, Klok s’en souvient. Klok se souvient que ça a toujours été comme ça. Klok se souvient qu’elle est seul, seule avec sa mémoire creuse comme les maison des Grandes Oreilles.

Alors Klok fait un pas de plus vers le Loutron des Blés, qui maintenant, à l’air de vouloir rester ici -qui n’écoute plus la personne importante qui ne l’attend pas assez fort pour qu’elle t’entende assez bien- pour lui dire des mots qui n’ont pas de vrai sens. Klok regarde le Loutron des Blés qui s’est installé à côté d’une maison qu’elle aurait dû éviter et se dit que vraiment, le Loutron des Blés n’entend pas. Mais Klok oublie de prévenir le Loutron des Blés qu’il devrait s’installer ailleurs parce qu’autre chose traverse déjà son esprit creux. Klok est -trop- curieux mais aussi -trop- rapide. Et voilà que Klok est déjà à côté du tissu que les humains appellent un sac et qu’elle l’ouvre sans retenue, examinant tout ce qui pourrait se trouver à l’intérieur, trouvant deux bouts de tissus qu’il aime bien et qu’il sort du sac.

« Tu sais, moi je pense que rien n’arrive par hasard. Peut-être que je suis venue ici parce que tu m’attendais ? »

Klok regarde le Loutron des Blés, jolies tissus tressés dans ses pattes, écoutant pourtant le sac, qui semble outré que la créature qu’elle est ait osé poser ses pattes sur lui, et Klok trouve que le Loutron des Blés est de plus en plus étrange. Parce que Klok sait qu’elle ne l’attendait pas. Parce qu’il ne le connaît pas. Parce qu’elle écoutait déjà une histoire et qu’il était occupé lorsque le Loutron des Blés est arrivé. Alors Klok sait qu’il n’attendait pas.

Mais voilà, le sac lui dit qu’il ment. Elle ment lui aussi, parce qu’en fin de compte, Klok est seule. Et comme elle est seul, il attend toujours quelque chose ou quelqu’un. Et que pour ça, il est encore plus bizarre que Bonnie. Alors Klok regarde le sac et est vexée. Vexé qu’il lui parle si mal et si rudement car d’ordinaire, on ne lui parle jamais comme ça. Alors Klok attrape le sac et le lance loin et c’est une branche -qui elle est gentille- qui l’attrape pour le mettre hors de portée de Klok. Klok ne garde que le joli tissu tressé, parce que lui, même s’il est intimidé, il ne lui parle pas mal.

« Il est méchant, tu sais ? » explique Klok au Loutron des Blés. « Mais elles, elles sont gentilles. Dis, tu crois vraiment que je t’attendais ? »
« Parfois, on attend beaucoup de choses à la fois, alors on n’a pas le temps de penser à chacune d’elles. Mais ce quelque chose vient quand même, parce que les étoiles sont là pour y penser et veiller à ce que les choses qui doivent se rencontrer se rencontrent. C’est pour ça qu’elles sont si nombreuses ! Et quand deux choses vouées à se rencontrer se rencontrent enfin, alors l’étoile file dans le ciel. »

Et cette fois, Klok n’écoute plus les tissus tressés. Klok écoute l’histoire du Loutron des Blés. L’histoire incroyable qui parle des Lumières de Nuit et qui captive toute son attention. Parce que jamais, les Lumières de Nuit ne lui ont dit qu’elles servaient à faire rencontrer les gens. Jamais elles ne lui ont dit qu’elles veillaient sur eux. Klok pensait juste qu’elles étaient jalouses de son Amoureuse qui est beaucoup plus belle qu’elles. Alors Klok redresse la tête vers le Bleu. Klok pensait tout savoir. Mais Klok devra parler avec les Lumières de Nuit quand elles viendront. Pour voir si le Loutron des Blés dit vrai.

« Elles ne m’ont jamais dit qu’elles faisaient rencontrer les gens, » dit Klok, pensive. « Comment tu le sais ? »

Mais le Loutron des Blés parle beaucoup lui aussi, surtout pour un humain. Et au fond, Klok commence à penser qu’il n’en est pas vraiment un. Surtout que le Loutron des Blés continue de lui parler de choses que Klok ne connaît pas mais qu’elle trouve intéressantes et surtout, que Klok veut voir, veut savoir et veut entendre. Alors Klok s’approche toujours plus du Loutron des Blés et maintenant, elle est à côté de lui. Et le Loutron lui parle de Château de Lumière et d’humaine amoureuse d’une fleur. Klok trouve que c’est une idée un peu saugrenue d’être amoureuse d’une fleur parce que les fleurs sont belles, mais les fleurs ne durent pas pour toujours et surtout, les fleurs se cachent, beaucoup.

« Pourquoi l’humaine est amoureuse d’une fleur ? » demande Klok pour comprendre. « Les fleurs ne restent pas assez longtemps pour les aimer et quand elles partent, elles sont toujours tristes et abîmées... »

Klok regarde un instant les tissus qu’il tient toujours dans ses pattes noires et se dit qu’ils lui iraient bien, lui qui a pour seul tissu ce que la Nommeuse lui a gentiment offert. Alors doucement, pour ne pas faire mal aux tissus tressés, Klok passe ses pattes dedans et elle trouve ça tout doux et tout chaud. Et Klok sourit au Loutron des Blés, avec ses canines toujours aussi blanches.

« Je veux que tu me montres le Château de Lumière, » dit enfin Klok. « Que tu me racontes l’histoire de l’humaine qui aime la fleur. En échange, je t’apprendrai à écouter. Parce que tu sais, l’arbre là, il te rendra le méchant sac que si tu lui demande. »


© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Sam 1 Fév - 6:28
« four walls and a roof »

Le Fripon écoutait Bonnie tout en s’amusant avec les mitaines qu’il avait dérobé dans le sac en toile de cette dernière — elle l’avait laissé faire, bien trop absorbée par tout ce qu’il était en train de se passer. De la laine, elle en avait plus qu’il n’en fallait pour tricoter et tresser des centaines d’autres paires de mitaines — mais ce moment-là, l’instant magique qu’elle était en train de vivre, c’était peut-être la rencontre d’une vie. Et le petit renard rusé semblait au moins aussi intrigué qu’elle, captivé par ce que racontait la bergère. Ce qu’il avait dans les mains ne l’intéressait plus, subitement — toute son attention était portée à l’amoureuse.


« Elles ne m’ont jamais dit qu’elles faisaient rencontrer les gens, » lui fit remarquer le Fripon, étonné. « Comment tu le sais ? » demanda-t’il alors. « Elles me l’ont murmuré il y a bien longtemps... » répondit l’irlandaise sur un ton nostalgique. Elle observa la créature, puis ajouta d’un sourire : « Je faisais à peu près la même taille que toi. »

Toujours aussi intéressé par les mots de Bonnie, le Fripon s’approcha un peu plus encore, les oreilles dressées et tournées en sa direction. Sa curiosité innocente lui rappelait celle d’un enfant, lui rappelait la sienne autrefois. Tendrement, elle posa son regard sur la silhouette touffue du renard ; véritablement pleine de bons sentiments envers la petite créature. Leur rencontre ne pouvait pas être le fruit du hasard — elle ne croyait simplement plus en ce genre de choses. Quel message cherchait-il à lui faire passer ? Que devait-elle y voir, qu’avait-elle à comprendre ? Était-ce une façon de parler à l’enfant qui sommeillait en elle, de lui révéler qu’il n’avait en vérité jamais disparu ? Bonnie en parlait tout le temps au passé, persuadée qu’il appartenait à une époque révolue. Le regard qu’elle portait sur le monde avait changé — non, c’est elle qui avait changé. Elle était devenue ce que la guerre avait fait d’elle.

« Pourquoi l’humaine est amoureuse d’une fleur ? » demanda le Fripon, tirant la bergère de ses pensées. « Les fleurs ne restent pas assez longtemps pour les aimer et quand elles partent, elles sont toujours tristes et abîmées... » lui dit-il en enfilant les gants de laine — le contraste entre la profondeur de ses mots et la désinvolture de ses gestes fit sourire la blonde. Il n’y avait bien que les créatures féeriques pour se comporter de façon aussi énigmatique. « Peut-être qu’elles sont tristes et abîmées parce que tout le monde pense qu’elles ne restent pas assez longtemps pour être aimées... tu ne crois pas ? » répondit l’amoureuse.

Le petit renard rusé sembla satisfait de la réponse de la blonde, à laquelle il offrit son plus beau sourire — à nouveau, le résultat était plutôt effrayant, mais Bonnie fut attendrie face à un tel geste. Il essayait de communiquer avec elle, d’une façon qu’elle était capable de comprendre — et il le faisait de son plein gré, simplement parce qu’il le voulait.

« Je veux que tu me montres le Château de Lumière, » demanda-t’il finalement, impatient. Les rôles semblaient s’être inversés. « Que tu me racontes l’histoire de l’humaine qui aime la fleur. En échange, je t’apprendrai à écouter. Parce que tu sais, l’arbre là, il te rendra le méchant sac que si tu lui demandes. » expliqua-t’il en désignant l’arbre en question, à la branche duquel son sac en toile était encore accroché. « Promesse alors ? » lui demanda Bonnie, en se levant. « Suis-moi, je vais te montrer le Château de Lumière. »

Veillant à ce que le Fripon la suivre, la bergère se mit en chemin. Elle avançait doucement, tranquillement ; laissait courir son regard sur la végétation alentours. Précisément, elle essayait d’écouter — loin des hommes, la forêt regorgeait de vie ; en particulier de si bon matin. Les créatures s’éveillaient avec le soleil, dont les rayons lumineux filtraient à travers le dense feuillage des arbres et des conifères. Et si Bonnie était à peu près sûre de ne pas écouter aussi bien que le renard, ni de la façon que lui l’entendait, renouer avec des sensations oubliées l’apaisait. Il y avait longtemps, trop longtemps qu’elle n’avait plus pris le temps d’admirer la beauté du monde qu’elle aimait tant... L’esprit de la forêt avait décidément bien raison : les hommes n’écoutaient jamais.

Ses pas finirent par la mener à la rivière, qu’elle longea en silence. Le doux clapotis de l’eau, le bourdonnement des insectes et le délicat parfum des fleurs printanières étaient agréable — si agréable qu’elle aurait pu s’y assoupir. Un peu plus loin, elle finit par trouver l’endroit idéal : une petite clairière au cœur de la forêt, bordée par le cours d’eau.

« Dis... je peux t’appeler Fripon ? Je trouve que ça te va bien. Chez les hommes, c’est comme cela que l’on nomme les personnes espiègles. Et toi, tes yeux brillent de malice ! » dit-elle au rusé renard. Ses mains s’illuminèrent. « Bien alors..., regarde là-bas, » lui dit-elle en désignant la clairière. Elle y fit apparaître une maison de lumière. Hormis sa luminosité, elle n’avait rien d’exceptionnel — il s’agissait en réalité d’une réplique de la maison de ses parents. La maison de son enfance. Elle y ajouta quelques tours, pour lui donner un aspect hérité des châteaux irlandais. « Voilà le Château de Lumière, » dit-elle une fois son oeuvre terminée, elle-même émerveillée par sa propre création. C’était l’une des première fois qu’elle n’utilisait pas ses pouvoirs en situation critique. « C’est un endroit cher au cœur de l’Amoureuse, tu sais... c’est ici... » elle inspira, submergée par l’émotion. Il s’était passé tant de choses, entre ces quatre murs. « C’est ici qu’elle a grandit. »

Ici que tout avait commencé.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Ven 7 Fév - 23:57
Fripon
Forme Altérée
Petit renard bipède aux oreilles qui entendent le monde. Chapardeur et curieux, selon certains mais ce ne sont que des ragots éhontés. Son pelage aussi noir que la nuit, il se cache sous ce manteau usé par les voyages, par les explorations, et sous cette écharpe qui doit le tenir au chaud, dans ces pays au climat peu clément. Un sac sur le dos, il n’y range jamais rien mais peut tout en sortir, alors que sa voix en échos, caverneuse de l’originelle et glapissante du renard se moquera des surprises.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



« Suis-moi, je vais te montrer le Château de Lumière. »

Ses oreilles noires se dressent d’impatience et frémissent, alors que le Loutron des Blés se relève sur ses longues jambes semblables à celle de la poupée dansante. Le Loutron des Blés lui a parlé de tant de choses que Klok essaie de se souvenir de tout. Car le Loutron des Blés a évoqué les Lumières du Ciel qui lui ont parlé il y a bien des Soleils et Klok a été surprise parce que Klok pensait qu’elles ne parlaient qu’à lui. Car le Loutron des Blés a évoqué les fleurs qui ne seraient pas assez aimées et Klok a aussi été surpris parce que Klok pensait que les fleurs ne voulaient pas être aimées et qu’elles se fanaient, qu’elles se faisaient discrètes et timides, pour ne pas attirer l’attention des humains et des animaux. Mais les mots du Loutron des Blés remettaient en question beaucoup de choses que Klok pensait savoir. Alors Klok va devoir poser de nouvelles question autour de lui car visiblement, elle ne sait pas assez.

Mais tout ça, toutes ces trop nombreuses questions, seront pour plus tard.

Car pour le moment, Klok suit le Loutron des Blés à travers la Forêt. Le Loutron des Blés ne marche pas très vite alors Klok doit suivre sans se presser, derrière lui. Et Klok remarque que si le Loutron des Blés ne marche pas très vite, c’est parce qu’il se fait attentif. Parce qu’il essaie de faire attention à la Forêt du Ciel Vert et à ses habitants, comme s’il espérait entendre les arbres lui parler du Sous Terre, comme s’il espérait comprendre les murmures du Vent. Et Klok comprend que c’est très important pour le Loutron des Blés. Car avant il y arrivait mais plus maintenant et apparemment cela le rend triste. Et peut-être que c’est pour ça qu’ils se sont rencontré aujourd’hui, du moins, c’est ce que commence à penser Klok dans sa tête creuse. Heureusement pour le Loutron des Blés, Klok va bientôt lui montrer comment faire pour entendre la Forêt.

Mais avant ça, avant de réapprendre, Klok veut voir.

Klok ne sait pas ce qu’est une promesse mais le Loutron des Blés lui a dit qu’il lui montrerait un Château de Lumière et avant toute chose, Klok veut voir ce Château, Klok veut rencontrer cette humaine qui aime une fleur qui se fane et qui est discrète. Alors Klok continue de suivre le Loutron des Blés, sautillant à ses côtés.

Le Loutron des Blés mène Klok jusqu’à la Rivière Sifflante qu’elle a quitté quelques temps plus tôt et marche à côté. Alors Klok en profite pour questionner la Rivière, pour lui demander si son histoire de Château de Glace et d’Ours était bien réelle ou si elle l’a inventé. La Rivière lui répond que l’histoire est réelle, l’Amoureuse de l’Ours aussi. Mais la Rivière lui dit qu’il ne s’agit pas de cette fille qui l’accompagne mais d’une autre. Car celle qui l’accompagne est amoureuse d’une fleur étrange dont il faut s’occuper avec patience.

Alors Klok reporte ses grands yeux lumineux vers le Loutron des Blés car Klok comprend enfin ses mots sur les fleurs. C’est elle l’Amoureuse de la Fleur dans son Château de Lumière. Et Klok se sent un peu triste d’avoir été si méchant envers les fleurs, car elle ne savait pas. Alors, pour se faire pardonner, Klok se fait une promesse -sans savoir ce que c’est-, et se dit qu’il fera entendre la Forêt au Loutron des Blés, parce que ça semble important pour lui et surtout, parce qu’il doit pourvoir parler avec la Fleur, il doit l’écouter.

Enfin, le Loutron des Blés stoppe ses pas, là où les arbres ont laissé de la place aux herbes et aux fleurs du Nord, là où ils aiment observer le Ciel Vert. Klok s’arrête à côté du Loutron des Blés et regarde autour de lui, toujours aussi curieux. Klok ne voit pas de Château de Lumière, elle ne voit que la lumière du Soleil qui continue de couvrir le Loutron des Blés, et il se demande si ils sont au bon endroit.

« Dis... je peux t’appeler Fripon ? Je trouve que ça te va bien. Chez les hommes, c’est comme cela que l’on nomme les personnes espiègles. Et toi, tes yeux brillent de malice ! » lui demande le Loutron des Blés.

Klok ne comprend toujours pas pourquoi il est important de nommer tout ce qui est animé et même ce qui ne l’est pas. Klok ne comprend pas non plus pourquoi on veut toujours le nommer. Mais Écorce et Loupé font ça aussi alors Klok trouve que c’est normal que le Loutron des Blés fasse de même. Lui-même a fait pareil en nommant le Loutron des Blés. Et puis, Klok songe. Elle songe au fait que, peut-être, il y a de nombreux Soleils, il avait un nom, elle aussi.

« Je ne crois pas être espiègle, » lui répond Klok. « Mais tu peux m’appeler Fripon si tu le veux. Moi, je t’appelle Loutron des Blés. Je trouve que ça te convient mieux que Beau Nid. Mais quand je t’ai appelé comme ça, » continue Klok, parce qu’il parle toujours trop, « je ne savais pas que tu étais une fille. C’est la Rivière qui vient de me le dire. »

Mais le nom semble lui convenir, à elle aussi. Alors Klok se poste à côté du Loutron des Blés et continue de regarder autour d’elle, à la recherche du Château de Lumière. Au sol, une fleur bleue est d’accord avec lui, Loutron des Blés lui convient mieux. Et au loin, les deux yeux les ont suivi.

« Bien alors..., regarde là-bas, » dit le Loutron des Blés.

Klok regarde là-bas. Et devant ses yeux surpris, Klok voit apparaître une maison d’humain, petite, avec une construction comme Klok n’en a jamais vu, un peu étrange. Mais malgré tout, Klok est impressionnée. Très impressionné. Parce que la maison est là, devant ses yeux, mais sans être là, réellement. La maison brille de la lumière dorée du Soleil mais elle n’émet pas la même chose. La maison se montre mais ne parle pas. Alors Klok ne comprend pas, même si elle reste émerveillé. Klok fait un pas vers la maison, curieux mais prudente. Klok sent quelque chose, quelque chose de bizarre avec la maison, quelque chose qu’elle n’a jamais senti auparavant. La maison est belle, la maison brille mais surtout, la maison l’intimide.

« Voilà le Château de Lumière. C’est un endroit cher au cœur de l’Amoureuse, tu sais... c’est ici... »

Klok remarque que la voix du Loutron des Blés tremble un peu et Klok ne comprend pas bien pourquoi. Alors Klok redresse la tête vers le Loutron des Blés et Klok le voit regarder la maison, lui aussi. Cette maison qui est là sans être là. Klok voit le Loutron des Blés la regarder comme s'il s'agissait d'un souvenir qui venait de prendre vie et Klok comprend enfin. Klok comprend que c'est ça que l'on ressent -sans savoir ce qu'est ce « ça »- lorsque l'on se souvient et Klok trouve ça beau. Klok voudrait se souvenir lui aussi.

« C’est ici qu’elle a grandit. » termine le Loutron des Blés dans un murmure.
« C'est ici que tu as grandi, » corrige Klok. « La Rivière m'a aussi dit que c'est toi l'Amoureuse de la Fleur. C'est un beau souvenir, Beau Nid… Tu sais, moi aussi j'aimerais me souvenir mais je n'y arrive pas. »

Klok aurait presque été jalouse de ne pas avoir de souvenir aussi brillant que celui du Loutron des Blés mais il est heureuse d'en voir un de ses yeux lumineux. Car Klok le trouve magnifique. Alors Klok s'assoit et continue de regarder le Château de Lumière. Klok aurait voulu entrer à l'intérieur et écouter toutes les histoires qui auraient dû s'y trouver mais Klok ne le fait pas car elle sait qu'il ne s'agit que d'un reflet muet. Alors Klok ne fait que l'observer et finalement, il trouve ça suffisant. Car au fond, c'est peut être la plus belle chose -après la Lune- qu'elle ait jamais vu.

Un souvenir brillant.

« Tu m'as montré plus que le Château de Lumière, Beau Nid, » finit par dire Klok. « Alors je vais faire plus que de te faire écouter la forêt. Je vais te la faire entendre. Assieds-toi avec moi. »

Et autour d'eux, les deux yeux se rapprochent, toujours plus curieux. Et autour d'eux, la Forêt attend, le Vent se suspend, les bruits des habitants cessent, comme pour voir si Klok dit vrai. Comme pour voir s'ils allaient enfin être entendu par un humain.

© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Jeu 20 Fév - 1:28
« listen and silent are spelled with the same letters »

Le Loutron des Blés. C’était un surnom qui lui plaisait, à Bonnie — elle trouvait qu’il sonnait joliment, et qu’il avait un parfum d’été et de vent chaud, un bruit d’abeille et de cours d’eau. Il était différent de tous les autres surnoms que l’on lui avait donné, et plus original, aussi. Il ne ressemblait à aucun autre et surtout il lui ressemblait à elle, au moins à travers les yeux de l’esprit sylvestre, et cela suffisait à la faire sourire. C’était bien plus recherché et plus beau que Fripon, songea-t’elle avec amusement. Enfin, cela n’avait pas eu l’air de le déranger. Et puis. En dépit de ce qu’il lui avait dit, il avait l’air terriblement espiègle.


« C’est ici que tu as grandi, » la reprit le rusé renard, surprenant la jeune fille par cet éclat de lucidité. « La Rivière m’a aussi dit que c’est toi l’Amoureuse de la Fleur. C’est un beau souvenir, Beau Nid... Tu sais, moi aussi j’aimerais me souvenir mais je n’y arrive pas. » Oh. Voilà quelque chose qui parlait terriblement bien à l’amoureuse. Ne pas se souvenir. « Tu sais... j’étais un peu dans le même cas que toi, avant... et j’ai appris une chose. Les souvenirs ne disparaissent jamais. Ils sont toujours là, à l’intérieur de nous, » dit-elle. « Parfois, on les enferme dans une boîte et on perd la clef. Ou alors, on ne retrouve plus le chemin de notre mémoire... mais les souvenirs, eux, sont toujours là. Ils font partie de nous, même quand on n’y pense pas... comme les étoiles font partie du ciel, même quand on ne les voit pas. »

Et comme tous ceux qu’elle avait continué d’aimer, même lorsqu’elle les avait oubliés. Le Fripon s’approcha du château de lumière mais, curieusement, n’essaya pas d’y entrer — l’irlandaise se demanda si c’était l’Innocence qu’il portait malgré lui qui le poussait à craindre naturellement la matière noire ; mais n’osa pas aborder le sujet. C’était une guerre d’humains, et puisqu’elle semblait éternelle, alors elle devait rester le fardeau des Hommes.

Une ombre passa dans son regard.

L’esprit de la forêt ne sembla pas le remarquer, tout absorbé qu’il était par la création de la bergère. Il avait fini par s’asseoir non loin de cette dernière, ses yeux vides — grands, blancs, presque lumineux — accroché au château de lumière comme un papillon de nuit par l’éclairage d’une lampe à huile. L’hôte de l’Amour l’observait avec une tendresse non dissimulée, mêlée de fascination pour ce petit être mystique. Il se dégageait de lui quelque chose d’étrangement humain, derrière sa frimousse de renardeau et sous son épaisse fourrure de nuit. Il donnait l’impression d’une créature transcendée par ce qu’elle incarnait et par tout ce qui la traversait — l’immensité de la forêt, et l’infini des façons qu’elle avait de se décliner et de s’exprimer à travers les êtres qui la peuplait. Le Fripon semblait être un condensé de tout ça, et à la fois un tout petit rien ; à peine plus haut que trois pommes.

Bonnie était fascinée.
C’était un rêve d’enfant qui se réalisait — de ces rêves que le cœur soupire mais que la raison n’ose pas formuler. De ces rêves qui n’étaient pas faits pour être réalisés. Et pourtant...

« Tu m’as montré plus que le Château de Lumière, Beau Nid. Alors je vais faire plus que de te faire écouter la forêt. Je vais te la faire entendre. Assieds-toi avec moi. » demanda le Fripon. Bonnie s’exécuta sans attendre, à la fois curieuse et impatiente — il y avait bien une petite pointe d’appréhension dans son regard, mais l’attente était trop grande pour qu’elle puisse lui faire de l’ombre. « Me faire entendre la forêt ? » répéta-t-elle, étonnée.

Elle n’entendit que le son de sa propre voix — autour, tout le reste s’était arrêté, comme suspendu dans le temps. Les oiseaux avaient cessé de chanter, les insectes ne bourdonnaient plus, le crissement du feuillage ne résonnait plus et le vent même semblait s’être tut. Bonnie n’entendait plus rien.

Comme s’il lui fallait d’abord être sourde.
Afin d’entendre pour la première fois.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Ven 21 Fév - 0:16
Fripon ?
Forme Altérée
Petit feu follet aussi étrange que lumineux, il semble être une forme aussi bien altérée par l’Innocence qu’il abrite que par les yeux qui le fixent. Plus proche qu’on ne peut le penser de sa forme originelle, elle reste toutefois bien différente car non consistante, comme s’il n’était plus qu’un amas, un rassemblement d’énergie pure, capable de former et de donner vie à une créature à l’air féerique et irréel. Si sa voix caverneuse originelle se trouve toujours là, tel un écho lointain, il se trouve au-devant un tintement de clochette automnale.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



« Tu sais... j’étais un peu dans le même cas que toi, avant... et j’ai appris une chose. Les souvenirs ne disparaissent jamais. Ils sont toujours là, à l’intérieur de nous. Parfois, on les enferme dans une boîte et on perd la clef. Ou alors, on ne retrouve plus le chemin de notre mémoire... mais les souvenirs, eux, sont toujours là. Ils font partie de nous, même quand on n’y pense pas... comme les étoiles font partie du ciel, même quand on ne les voit pas. »

Klok écoute attentivement -toujours lorsqu’on lui explique quelque chose qu’elle ne sait pas- mais il ne comprend pas vraiment les mots et les pensées du Loutron des Blés. Klok ne comprend pas parce qu’elle ne se souvient pas d’avoir mit ses souvenirs dans une boîte -d’ailleurs, la Lune le lui aurait dit si ses souvenirs étaient si proches, seulement rangés, depuis les jours où Klok veut se souvenir- et elle n’a jamais trouvé un chemin vers son passé, aussi bien caché soit-il. Car Klok a déjà beaucoup parcouru le Monde et il n’a jamais trouvé ce fameux chemin.

Alors Klok pense que le Loutron des Blés parle du fonctionnement des souvenirs des humains et qu’il dit ça sans savoir comment la mémoire de Klok fonctionne -d’ailleurs, personne ne le sait vraiment, et personne ne sait comment Klok fonctionne non plus-. Klok n’en veut pas au Loutron des Blés de ne pas avoir une vraie solution -une clé invisible pour une boîte qui n’existe pas- pour qu’il puisse se souvenir de ses anciens jours, puisque le Loutron des Blés parle seulement de ce qu’il connaît ; il parle seulement de la mémoire des humains.

Klok est tout de même étonnée par les mots et les pensées du Loutron des Blés. Parce que Klok ne savait pas que les humains se souviennent grâce à des boîtes qu’ils ont dans leurs têtes ou bien des chemins qui ont l’air bien caché. Mais en y réfléchissant, Klok se dit que c’est sans doute de cette boîte que le Loutron des Blés à sorti son souvenir du Château de Lumière alors elle pense que c’est vrai. Et que c’est dommage qu’on ne le lui ait jamais dit avant. Klok aurait peut-être moins de mal à comprendre les humains en sachant qu’ils ont des boîtes dans la tête.

Mais pour le moment, Klok doit penser à autre chose que ses souvenirs qui n’ont jamais trouvé leur boîte puisque le Loutron des Blés vient de le rejoindre et qu’il s’assoit à côté de lui. Klok le regarde faire et lui sourit, contente de pouvoir lui rendre service à son tour, content d’avoir eu la chance de voir un souvenir aussi brillant, même si ce n’est pas le sien. Et à côté de Klok, le Loutron des Blés a l’air aussi impatient qu’elle, même si ses yeux ne sont pas aussi brillants que son souvenir, comme si quelque chose les empêche de vraiment bien briller. Et en y pensant, Klok se dit que c’est peut-être la faute du Soleil qui est toujours sur le Loutron des Blés puisqu'il a pour habitude de cacher ce qui brille dans le Ciel Noir. Alors pourquoi pas dans les Yeux Océans.

« Me faire entendre la forêt ? » demande le Loutron des Blés.
« Ça sera mieux que de seulement l’écouter comme tu le voulais, » explique Klok avec son sourire étrange.

Klok sait que, quand les humains écoutent, ils ne le font jamais vraiment comme il faut et surtout, ils écoutent seulement ce qui les intéresse, jamais le reste. Comme si le reste n'avait pas assez de valeur pour eux. Alors qu’en entendant, le Loutron des Blés n’écoutera pas que ce qui l’intéresse, il entendra tout. Et c’est bien différent, selon Klok. Et maintenant que le Loutron des Blés est assis, Klok sait qu’elle doit tenir sa promesse -même s’il ne sait toujours pas ce qu’est une promesse-. Alors Klok réfléchit. Car Klok ne sait pas vraiment comment bien faire entendre le Forêt du Ciel Vert au Loutron des Blés, mais Klok sait qu’il fera de son mieux avec tout ce qu’elle sait et tout ce qu'il connaît.

« Pour commencer, tu dois être comme moi, » dit Klok, comme s’il s’agissait d’une évidence.

Parce que Klok se dit que, puisque les humains lui donnent l’apparence qu’ils veulent avec leurs yeux, en fonction de ce qu’ils cherchent et de ce qu’ils veulent, Klok doit faire pareil avec le Loutron des Blés et lui donner une apparence qui lui permettra d’entendre la Forêt. Son raisonnement étant logique, Klok s’empresse de se relever d’un bond rapide et de faire le tour de la clairière en trottinant, ramassant tout ce qu’elle peut trouver sur le sol devenu soudainement très curieux, lui aussi, alors que tout est toujours aussi silencieux.

De ses petites pattes chapardeuses, Klok ramasse deux branches, qui ont l’air très amusées par la situation, enthousiastes même, de pouvoir aider. De ses petites pattes chapardeuses, Klok prend un peu de mousse curieuse et sceptique de la proposition de Klok au Loutron des Blés. De ses petites pattes chapardeuses, Klok attrape un caillou, qui lui saute presque dans les pattes tellement il semble se réjouir de l'expérience. De ses petites pattes chapardeuses, Klok trouve quelques pommes de pin qui dorment encore et donc, qu’elle prend délicatement pour ne pas les réveiller -leur surprise à leur réveil sera drôle, pense Klok-. Et, toujours en courant, Klok retourne enfin auprès du Loutron des Blés, très heureux de ses trouvailles.

Sans attendre, Klok passe la mousse septique sur les épaules du Loutron des Blés. Klok coince ensuite les deux branches -qui veulent bien tenir toutes seules pour l’expérience- de chaque côtés de la tête du Loutron des Blés, dans ses cheveux aussi brillants que le Soleil, pour qu’elles ressemblent aux cornes des cerfs prudents. Klok continue en déposant les pommes de pin de façon hasardeuse et délicate -pour ne pas les réveiller, toujours-, dans la chevelure du Loutron des Blés. Pour finir, Klok termine son travail en posant le caillou juste sur le haut de la tête du Loutron des Blés. Très fière de lui -parce que Klok fait toujours du bon travail-, Klok recule de quelques pas et admire son oeuvre. Et son sourire s’élargit : le Loutron des Blés ressemble enfin à quelqu’un qui entend la Forêt.

« Voilà ! » déclare Klok toujours aussi fier. « Tu vas pouvoir entendre la Forêt maintenant ! »
D’un bond -toujours-, Klok retourne à sa place, faisant un tour sur elle-même tellement il est impatiente, et s’assoit à nouveau en face du Loutron des Blés.

« Et maintenant, Loutron des Blés, tu dois fermer les yeux, » dit Klok.

Quand le Loutron des Blés a bien les yeux fermés, Klok se relève à nouveau pour tendre ses petites pattes vers le Ciel Vert qui aujourd’hui est bleu comme les yeux du Loutron des Blés. Et d’un coup, autour de Klok et du Loutron des Blés, tout semble différent. Tout ce qui vit, habite, et côtoie la clairière semble plus coloré. Comme si tout reste semblable mais que tout devient plus vivant, grâce à la Lumière Bleutée que Klok peut utiliser, parfois. Et d’un coup, autour de Klok et du Loutron des Blés, tout est plus vivant car tout est plus bruyant. Même pour Klok, qui pourtant a l’habitude d’entendre en permanence le Monde et ses habitants. Mais à ce moment, à cet instant, le Monde est plus bruyant que d’ordinaire, car une humaine peut l’entendre et que tous veulent lui parler. Alors Klok parle plus fort, pour réussir à se faire entendre à travers tout ce qui se dit dans la clairière.

« Tu peux ouvrir les yeux, Loutron des Blés. Tu entends la Forêt, dis ? » lui demande Klok, curieuse de savoir s’il a réussi.

Car Klok entend, elle. Klok entend le Vent d’en Haut qui murmure pour rapporter des nouvelles des Neiges Éternelles. Klok entend et voit les arbres plier leurs branches pour saluer le Loutron des Blés, impatients de pouvoir parler avec lui. Klok entend l’Herbe verte et les Fleurs toutes pleines de couleurs, chanter tout bas d'anciennes comptines oubliées de tous. Klok entend et voit le Soleil continuer de veiller sur le Loutron des Blés. Klok entend, plus loin, la Rivière Sifflante, prête à continuer son histoire pour la raconter à Klok et au Loutron des Blés. Klok entend et voit les deux yeux, qui à présent sont à côté d’eux, tendant une autre pomme de pin au Loutron des Blés. Parce que l’animal a bien vu que le Loutron des Blés est triste et qu’il souhaite l’aider à aller mieux.

© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mer 26 Fév - 16:27
« i hear you »

Bonnie n’était pas sûre de comprendre ce que le Fripon voulait véritablement lui dire, mais elle ne demandait qu’à apprendre. Écouter, ou simplement entendre... dans la gueule du renard, ces mots prenaient un sens mystique, presque magique ; et sonnaient comme des promesses que la bergère avait hâte de découvrir. Retombée en enfance, son esprit avait complètement éclipsé la misère et l’horreur de sa triste vie. Ne comptait plus que le petit esprit et ses grands yeux lumineux, qui semblaient abriter autant de savoir et de trésors que le ciel portait d’étoiles.


« Pour commencer, tu dois être comme moi, » lui dit le Fripon, comme s’il attendait que l’amoureuse sache exactement ce qu’il entendait par cela. Évidemment, elle n’en avait aucune idée ; et ne lui adressa qu’un regard intrigué. « Comme... toi ? » répéta-t’elle, mitigée.

L’air convaincue de ce qu’elle devait faire, la créature s’éloigna un peu plus loin, visiblement à la recherche de quelque chose de précis. Bonnie l’observa faire, curieuse autant qu’elle appréhendait ce qui allait se passer — non pas qu’elle avait peur, mais l’irlandaise n’avait jamais été une grande amatrice de surprises. Le renard de nuit, de son côté, ramassait tout un tas de branchages et de feuillages ; prenant parfois le temps de se décider très sérieusement entre deux bouts de bois qui, aux yeux de la blonde, semblaient pourtant identiques. C’est les bras chargés de ses trouvailles qu’il revint en courant vers la gardienne de moutons, toujours absorbé par la mission qu’il s’était donné. Et sa mission, visiblement, c’était de couvrir Bonnie de tout ce qu’il avait apporté : deux branches d’arbre sur la tête, des pommes de pin dans les cheveux, de la mousse sur les épaules et enfin, un petit caillou pour la couronner. L’apôtre le laissa faire, amusée par l’image qu’elle se faisait de l’allure qu’elle devait avoir, grimée de la sorte. Pour sûr, elle se sentait véritablement comme une habitante de la forêt, à présent — des pieds à la tête. Elle ne laissa paraître de son amusement qu’un vague sourire et des yeux brillants de malice, craignant de briser la magie de l’instant si elle donnait l’impression de ne pas le prendre au sérieux. Après tout, il s’agissait probablement d’une sorte de rituel pour appartenir aux êtres qui peuplaient les bois, ou quelque chose comme ça... C’est ce dont son cœur d’enfant était persuadé.

« Voilà ! Tu vas pouvoir entendre la Forêt maintenant ! » déclara le Fripon, fier de son oeuvre. Puis il s’assit en face de l’amoureuse, tenant à peine en place — et Bonnie de se demander qui du petit être sylvestre ou d’elle était le plus impatient. « Et maintenant, Loutron des Blés, tu dois fermer les yeux. »

Alors Bonnie ferma les yeux.
Et autour d’elle, tout changea.

Cela commença par un murmure, si petit, si bas qu’elle cru d’abord à la caresse du vent. Puis les sons, les chuchotements et les voix s’intensifièrent, devinrent plus nombreux, plus bruyants. Des centaines de sonorités et de rythmes différents s’allièrent pour ne former qu’un brouhaha indéchiffrable, indiscernable pour la jeune fille. C’était à la fois doux et puissant, apaisant et troublant, semblant venu d’un monde onirique et pourtant bien réel. Mais, surtout — c’était bouleversant, presque suffoquant. Le cœur de la bergère battait à tout rompre et sa respiration suivait le rythme tandis qu’elle essayait d’attraper des petits bouts de phrases, quelques notes de musiques qui s’échappaient de la nature tout autour d’elle. Beaucoup trop proche, et à la fois si loin. Aussi oppressant que la mélodie était insaisissable, aussi étouffant qu’elle gonflait ses poumons d’une joie émue. Le flot d’émotions — les siennes, mais aussi celles de la forêt, à travers les récits qu’ils lui faisaient —  qui la traversera lui fit verser quelques larmes.

Elle n’avait jamais rien ressenti de tel — d’aussi fort, d’aussi vrai, d’aussi pénétrant. Elle ne s’était jamais sentie vivante qu’en cet instant, n’avait jamais soupçonné la portée de ce qu’elle était capable d’éprouver. Elle avait le sentiment d’être transcendée, d’avoir franchi les frontières du réel, du possible.

Pourtant, rien ne lui semblait plus vrai.
Et elle n’avait même pas encore ouvert les yeux.

« Tu peux ouvrir les yeux, Loutron des Blés. Tu entends la Forêt, dis ? » lui demanda le Fripon, d’une voix qui semblait plus perçante que toutes les autres, d’une voix qu’elle parvenait à comprendre parmi toutes celles qu’elle entendait.

Alors Bonnie ouvrit les yeux.
Et plus que jamais, c’est elle qui avait changé.

Le Fripon aussi avait changé, et n’avait plus rien d’un renard — était-elle enfin capable de voir sa véritable apparence ? Sa première réaction fut de rire — un tout petit éclat de rire, mais qui renfermait tout ce qu’elle ne parvenait pas à exprimer.

« Je... » Comment trouver les mots ? Il y en avait trop — dans sa tête, dans son cœur, et tout autour d’elle. Elle ne pouvait simplement pas choisir, elle ne pouvait que subir le poids écrasant de la vérité. Celle d’un monde qu’elle avait toujours rêvé, et dont elle n’avait fait qu’effleurer la surface. « ... oui, » souffla-t’elle d’un sourire larmoyant. « Oui, je l’entends... »

Elle avait le sentiment d’avoir été sourde toute sa vie —
et d’entendre enfin, pour la première fois.
» le 07 mai 189x ― klok & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

always try to be nice but never fail to be kind — klok D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Mar 3 Mar - 16:19
Fripon ?
Forme Altérée
Petit feu follet aussi étrange que lumineux, il semble être une forme aussi bien altérée par l’Innocence qu’il abrite que par les yeux qui le fixent. Plus proche qu’on ne peut le penser de sa forme originelle, elle reste toutefois bien différente car non consistante, comme s’il n’était plus qu’un amas, un rassemblement d’énergie pure, capable de former et de donner vie à une créature à l’air féerique et irréel. Si sa voix caverneuse originelle se trouve toujours là, tel un écho lointain, il se trouve au-devant un tintement de clochette automnale.




ALWAYS TRY TO BE NICE BUT NEVER FAIL TO BE KIND



Et Klok attend. Pas patiemment du tout. Car Klok est impatiente. Elle est impatiente que le Loutron des Blés ouvre ses yeux identiques au Ciel, qu’il découvre le Monde et la forêt du Ciel Vert tels qu’ils sont vraiment. Tels que les humains ne les voient jamais. Alors Klok attend, mais Klok trouve que le Loutron des Blés prend un peu trop son temps, alors Klok saute sur ses petites pattes, trépignant.

Mais enfin, le Loutron des Blés ouvre ses jolis yeux que ne sont pas obscurci par les nuages et Klok sent sa forme changer. Un instant, Klok espère. Mais Klok ne se fait pas de fausse idée, car elle sait que le Loutron des Blés, malgré toutes ses bonnes intentions, ne pourra jamais le voir tel qu’elle est réellement. Si tant est que la Tête Creuse soit bien sa véritable forme car ça, même Klok ne le sait pas.

Alors Klok ne se vexe pas quand le Loutron des Blés lui donne une nouvelle apparence. Klok fait avec, car il a l’habitude. Et Klok ne peut pas être vexée de toute façon car Klok est heureux d’entendre le Loutron des Blés rire. Car si le Loutron des Blés rit, si le Loutron des Blés sourit autant, c’est qu’il entend la forêt, non ? Alors Klok s’empresse de lui poser la question et le Loutron des Blés lui répond ce qu’elle voulait entendre.

« Je... oui, » dit enfin le Loutron des Blés, avec toujours son hésitation de loutron. « Oui, je l’entends... »

Et Klok est vraiment fière de lui. Car Klok a réussi -Klok réussit toujours tout ce qu’il fait, sauf se souvenir, mais cette fois-ci, elle n’était pas sûr-. Mais Klok ne comprend pas ce qu’un changement pareil signifie pour le Loutron des Blés. Alors si le Loutron des Blés a besoin de temps pour se familiariser avec ce nouveau Monde, Klok ne lui en laisse que peu. Pas, en fait.

Sans attendre, Klok attrape la main du Loutron des Blés pour le forcer à se relever, alors qu’il se trouve toujours habillé avec l’apparence qu’il faut pour entendre la Forêt du Ciel Vert. Car Klok veut présenter le Loutron des Blés comme il se doit, à tout ce qui est vivant ou non dans la Clairière. Et Klok veut même lui montrer comment les Fleurs aiment se cacher.

Mais avant ça, Klok désigne de son doigt qu’il n’a pas, le petit écureuil qui se montre enfin, pomme de pins dans ses pattes griffues. D’un geste timide, l’animal tend la pomme de pins au Loutron des Blés, un petit mot réconfortant pour lui. Avec la pomme de pins, tout ira bien mieux et sa tristesse disparaîtra, c’est ça, qu'il veut lui faire comprendre. Et le Loutron des Blés prend la pomme de pins dans ses mains, et, sur son épaule, Klok murmure à ses oreilles.

« Attention, les Comme Lui sont gentils mais ils oublient, » le prévint Klok. « Il pourrait revenir te voir tout à l’heure, parce qu’il pensera que tu as volé son repas qu’il voulait cacher. »

Ça lui est déjà arrivé, à Klok. Les Touffus comme lui sont toujours pleins de bonne volonté mais ils oublient beaucoup trop vite. Et après, ils accusent et se lamentent. Et ça, Klok n’aime pas trop. Alors Klok n’accepte plus de cadeau des Touffus.

« Loutron, » reprit alors Klok pour ne pas vexer le Touffu et le Loutron des Blés, « tu veux rencontrer quelqu’un en particulier ? » Tout le monde voulait parler au Loutron des Blés alors il n’aurait aucun mal à trouver un ami avec qui discuter ou chanter. « Dis Loutron, tu veux bien rester plus longtemps ? J’aimerais te montrer mon amoureuse. »

© GASMASK



always try to be nice but never fail to be kind — klok PPuC8wX


Une chanson du vent en Si:
 
Hollow Spirit
KlokKlokHollow Spirit
Klok chuchote avec les feuilles en #330066


always try to be nice but never fail to be kind — klok RgMWUB5 always try to be nice but never fail to be kind — klok IlDXQW8

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 28 ▐ Autres Comptes : Célania
Masculin
▐ RPG Age : Peut-être le même que la Lune. En tout cas, Klok aimerait bien.
▐ Personnalité : Distante, farceur, observateur, curieuse
▐ Parcours RP : Activité Rp : Actif

Listing RP:
 


Points :

220 points

Rang E dans 180 points

Rang F
Revenir en haut Aller en bas
Re: always try to be nice but never fail to be kind — klok
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
always try to be nice but never fail to be kind — klok
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Scandinavie-
Sauter vers: