Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP

Partagez
 

 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Dim 27 Oct - 20:41
« flashbacks from things (we don’t want to remember) »

I’ve lived a lot of different lives
been different people many times

Lorsque Bonnie avait passé le portail de l’Arche noire, elle s’était attendu à tout (au pire) — mais pas à ça. De tous les endroits du monde, de tous les lieux où le Regret aurait pu se réfugier, la banquise semblait, à première vue, être la pire des idées. Et si l’hôte n’avait pas été si surprise par le brusque changement d’environnement (d’air de sonorité de décor de luminosité de température) elle aurait probablement entendu memora se fendre d’un rire mémorable.


Mais la bergère n’avait pas envie de rire — en avait-elle seulement la force —, pas plus que l’exorciste qui l’accompagnait. La bourrasque glaciale qui les avait accueillies avait laissé une morsure brûlante sur ses joues, séchant — gelant presque — les quelques larmes parvenues à s’y frayer un chemin. Et maintenant que le choc était passé, elle commençait à comprendre (et son cœur battait de plus en plus fort à mesure qu’elle réalisait (qu’elle prenait conscience de ce qui était sur le point de se passer (elle ne pouvait plus faire marche arrière désormais (désormais elle ne pouvait que (regretter?))))) pourquoi Feilen avait choisi de se rendre ici.

L’endroit était désertique — ici, personne ne viendrait les chercher (les aider (les sauver?)). L’air était glacial, à l’opposé de la mer brûlante et des nuages de cendres et de carbone qu’ils venaient de fuir — et les tenues qu’elles portaient les protégeaient bien mal du froid auquel elles étaient désormais confrontées. Les vêtements de Bonnie, particulièrement, étaient encore imbibés de l’eau poisseuse des égouts d’Édimbourg ; si bien qu’à la fièvre qui lui brûlait le front s’ajoutaient maintenant des grelottements de froid. Des paramètres, des variations et des mécanismes auxquels les Encres étaient insensibles.

Feilen avait compris (depuis le début?) — et sa destination n’avait rien d’un choix précipité.

Bonnie prit une grande inspiration et gonfla ses poumons d’un air pur plus que nécessaire, qu’elle put expirer sans tousser pour la première fois depuis ce qui lui semblait être une éternité. La Mémoire de Noé avait beau s’être éveillée en elle, elle n’en demeurait pas moins humaine — pouvoir respirer sans étouffer au milieu des cendres redonna quelques couleurs à son visage blême.

« Cél... » appela-t-elle doucement, « regarde... là-bas... »

Plantée là, au milieu du paysage monochrome, une silhouette — et, vraiment, ce n’était rien de plus qu’une silhouette. Un aspect vaguement humain, des traits imprécis comme un brouillon, une esquisse à laquelle on aurait donné vie. Une ombre lumineuse, fardée d’une blancheur angélique qui semblait étrangement à sa place dans ce décor immaculé.

Et la créature souriait d’un sourire en demi-lune, de l’un de ces sourires qui vous disait « je sais » (que les regrets (le sang rouge et le sang noir et les larmes salées) allaient couler sur la glace).

« Est-ce que... c’est lui..? »

A en juger par l’expression de la bleue (quelque chose de terrible quelque chose comme de la colère et du désespoir) — en vérité, la réponse ne faisait aucun doute.

Et memora riait toujours.

I have been told
that I must take the forsaken road
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Lun 28 Oct - 15:36
les Encres apparaissant pendant ce post :
Méduse
Enregistrée
Personnalité : Méduse a été pensée comme l’incarnation d’une divinité oubliée — dans la croyance du peuple qui l’animait, elle symbolisait le passage — c’est elle qui guidait les âmes vers le repos, sur un grand océan de sable brûlant — elle est la passante, la passeuse, le moyen de passage et la juge — grande navigatrice — ne comprend pas complètement le concept d’émotions ou de sentiments — très objective — injuste et juste — sans pitié — sauvage — affamée, elle adorait les sacrifices — divine — incompréhensible — brûlante — adore se promener pieds nus — adore le soleil et la couleur orange — parle d’une façon très directe — ne peut dire que la vérité, rien que la vérité — appelle Feilen « le grand père » — aime le parfum de la terre brûlée — arrogante — andmore.
Description : Grande gorgone aux milles serpents en cheveux brûlants — la peau charbon marquée par des inscriptions incandescentes — un oeil entièrement blanc pour juger les vivants — un oeil avec une croix pour les condamner — chaleur corporelle très haute — un corps athlétique et des mains de travailleuse de la mer — quelque chose de très ancien dans le regard — des habits bien maigres pour dissimuler ses formes — osseuse — décrépie — va nus pieds — une façon de marcher comme un tambour — andmore.


Capacités et notes annexes : —(i see you) : de son oeil droit, Méduse voit si une personne est coupable ( coupable = vouloir du mal à Cycla).
                                                       —(i judge you ) : de son oeil gauche, Méduse désigne les bons et les mauvais.
                                                       —(divine destinée) : de ses deux yeux, Méduse peut projeter un galion espagnol victime d’un incendie, le galion du passage vers l’au delà. Il ne possède pas d’armes et l’un des mats est cassé mais Méduse le contrôle par sa simple volonté. Ceux qui ont été désigné « bons » par l’oeil gauche ne craignent rien du bateau et peuvent le parcourir librement. Les « mauvais » subissent passivement une brûlure en étant présent dans ou sur le bateau : elle est graduelle (du simple assèchement général jusqu’à la calcification pure et simple après une trop grande exposition). Pour ce qui est du déplacement, le bateau est capable de se déplacer sur la terre ferme en la faisant en fait « fondre » localement.
                                                     

–––––

(croyance)
Sylaë
première Encre
Personnalité : Sylaë est curieuse, sans pitié, parfois un peu cruelle, joueuse, un peu poète, capable de sursaut de bienveillance qui sont toujours étonnant pour Cyclamën, surprenante, intelligente, lucide, patiente, joyeuse, rancunière, querelleuse, elle aime le combat, obéissante, elle aime les Noés et le Comte, elle aime Cyclamën et les autres regrets, calculatrice, protectrice. De tous les regrets imaginés par Cyclamën, c'est sans doute elle pour le moment qui a la personnalité la plus complète. Elle s'est donnée elle-même son prénom, et a aussi donné un nom à un certain nombre des autres regrets. Elle aime le thé au miel, également.

Description : Sylaë est littéralement l'alter égo féminin de Cyclamën.

Capacités et notes annexes : —(Volonté de Feilen) : Sylaë est la version féminine de Cyclamën, comme Noé. De la sorte, elle a accès à la manipulation de Lund et à toutes les capacités que le Regret peut offrir à son hôte. De même, son corps est celui d'un Noé, capable de prendre le teint cendrée, les stigmates et les yeux dorés si connus et caractéristiques d'un tel état — ainsi que les capacités physiques qui accompagnent une telle constatation.
–––––

(naissance)
Truth
j'Accorde-Sa-Vérité
Personnalité : Neutre. Objectif. Ne semble pas d'avoir d'avis sur quelque chose, ou bien s'il en a un, le cache bien. Même s'il est capable de parler et de se mouvoir, ne semble pas avoir de volonté propre. N'existe que pour répondre aux questions. Un sourire grand comme une demi-lune, toujours sur la figure. Ne semble pas être du côté de Cyclamën. Semble être juste là pour "s'amuser". Mythologique et divin. Tout puissant et omniscient.

Description : Silhouette d'un adulte de petite taille, comme dessinée. Entièrement blanc, d'une lumière angélique qui est aveuglante. Pas de visage, si ce n'est un grand sourire. Pas de traits, seulement des contours.

Notes et capacités annexes : — (j'accorde) : lorsqu'on lui pose une question, Truth répond forcément par la vérité. Truth a aussi réponse à tout. Par contre, quand on lui pose une question, il prend quelque chose en échange. Cela peut être tout et n'importe quoi (un souvenir, une capacité, une ombre).

— (je reprend) : il est possible de récupérer ce qui a été pris par Truth. Pour cela, il suffit de lui demander pourquoi il a pris ce qui a été pris. Truth restitue alors ce qui a été pris, mais il reprend aussi l'information qui a été donné ainsi que toutes informations concernant Cyclamën ou les Encres.  

ft. Soren, Oskar, Célania et Bonnie

time heals nothings it just replaces memories.

anger makes you stupid
(stupid gets you killed)


regarde moi et à mes travers yeux  tu peux voir et alors transcende ce monde
transcende cette petite existence insignifiante
transcende la tristesse et la souffrance
voit plus loin que tu ne pensais pouvoir voir et seulement alors
seulement alors tu pourras comprendre ce sombre dessein seulement alors tu comprendras que (les Encres)
regarde à travers mes yeux la scène et le galion qui sombre dans la terre alors que tu fais disparaître ta projection, ô Méduse
et maintenant ?
maintenant que faisons-nous ?
patience patience
patience je me suis occupée de tout
patience maintenant rentrons
à l’Arche
voir les autres ?
les Autres ?
les autres sont des faibles voyez
voyez l’amoureuse voyez les souvenirs
incapable
ils ont oublié la guerre
ils ont oublié les regrets
ils ont oublié le véritable coup des choses regardez les rentrez tristes et penauds
ils n’ont pas répandu suffisamment de souffrance pour certains
ils ont perdu beaucoup pour d’autres
les autres
sont faibles (je veux cracher ses mots)
voyez les je ne veux pas rentrer
mais le Comte ne sera pas content
le Comte n’est jamais content
au diable le Comte
ne rentrons pas
ils vont sûrement nous suivre si l’amoureuse voit que le portail ne nous amène pas —

Méduse se penche soudainement sur le sol, pour poser ses yeux brûlants sur un corps (apparemment sans vie) — la scène est une rue dévastée — elle s’est éloignée depuis bien longtemps de ces « alliés » de circonstance, de Oskar, de Soren et de l’Amoureuse et des deux autres, on lui souffle dans la tête qu’il s’agit de la Possibilité et d’Adélaïde (elle sourit, Méduse aime Adélaïde). « T’es r’ien mort hé tyo, j’le voi’bien.  » D’une main elle attrape l’humain à qui elle parle — guère plus qu’une carcasse souffletante et brûlée à ce stade, et il est même impossible de déterminer le sexe de la personne. Elle est encore en vie cependant, ça, Méduse le voit bien — elle fait un sourire alors que l’oeil droit (le juste) scrute et analyse — encore une victime de l’innocence et de la guerre voilà un simple humain en fait. « Ç’bien ça hé. Encres s’en vont’donner une deu’chance. » Et d’une main qui n’est pas la sienne, une phrase est écrite. Ensuite les serpents s’enroulent autour du corps brûlé — le feu est une grande blague réconfortante pour la gorgone — et d’une force insoupçonnée, le corps est hissé sur l’épaule de la divinité sifflotante. Et d’un mouvement la voilà près d’une faille d’un autre la faille est re-programmée d’un dernier voilà la méduse et son butin qui disparaissent.

soyez en colère
c’est bien
soyez sourdes et énervées
c’est encore mieux (et en disparaissant un millions d’oeil de serpents vous toisent de loin)

« le carillon de ses pas est l’écho du changement. »

et maintenant que faisons-nous ?
maintenant on attend
maintenant nous aiguisons nos armes et nous patientons (nous aiguisons nos armes vraiment oui et la grande Encre de se condenser dans le froid polaire)
le (réveil) approche (encore une phrase est écrite) et si on pouvait pas me voir ?
l’Imbrûlée disparaît
et la vérité et son grand sourire (son ombre) maintenant

———

Once upon a time it was… Il était une fois une personne enfermée dans une grande bibliothèque — on la disait (la bibliothèque, pas la personne) contenir tous les souvenirs de tous les humains qui avaient un jour existé sur Terre. Cheveux était amnésique depuis toujours — Cheveux, c’était son nom, mais cela n’avait pas d’importance car elle ne s’en souvenait plus. Qui était-elle ? Comment sortir de la pièce ? Pourquoi restait-elle dans la pièce ? Sans doute la réponse à cette question devait être contenue dans l’un des livres de la bibliothèque, c’était l’intime conviction qui résonnait dans le coeur de Cheveux. Cheveux ne s’était pas toujours appelé Cheveux : Cheveux vivait dans un orphelinat à la vérité — dans ce monde petit mais cruel, les enfants prenaient des surnoms en arrivant dans la maison, toujours en lien avec une particularité. Cheveux haïssait que l’on touche à ses cheveux, qu’elle avait d’ailleurs bien trop longs, c’était de là que venait son surnom — c’était Empire qui l’avait trouvé, mais cela n’avait pas d’importance pour la suite de l’histoire. Est-ce que la bibliothèque faisait partie de l’orphelinat, cela n’avait pas d’importance non plus — la donnée sur laquelle il fallait s’arrêter était clairement celle-ci : un jour, Cheveux était tombée sur cette salle en errant la nuit, cette salle, cette bibliothèque, et depuis, elle ne pouvait plus en sortir (fascinée). Empire avait un jour dit que c’était l’ombre qui lui avait piqué sa mémoire, mais ça, ce n’était pas possible. Dans la bibliothèque, il y avait un grand lampadaire et la lumière tremblotante d’une bougie. Alors d’une craie qu’elle avait dans sa poche et avec la lumière tremblotante de la bougie, Cheveux commença à lire un livre et le marqua d’une petite croix : c’était l’histoire d’une jeune fille qui se retrouvait enfermée dans une histoire et qui tentait d’en sortir par tous les moyens possibles.

sourire
bien
parfait
elle continua d’écrire
malgré la neige
malgré le froid
malgré l’Amoureuse et la Possibilité qui venait d’arriver
sur son bras luisait la phrase écrite pour modifier la réalité
bien il lui restait du temps encore
beaucoup de temps

Truth fut appelé alors il vint. Il ne sentait pas la neige ni le temps, pour lui ces concepts n’avaient pas de sens : il contemplait sans rien dire les deux êtres qui le regardaient. Il attendait la question, tout sourire. Truth ne vivait que pour répondre. Sylaë, quelque part, souriait en écrivant, très concentrée — chant de bataille ? À deux pas de Truth, il y avait aussi le corps choisi par Méduse, sur lui la phrase écrite s’agrandissait (le carillon de ses pas est l’écho du changement il est la main guidant le grand Ancien elle est la figure dansante ils sont incapables du moindre mal rapide comme les étoiles dorés comme le soleil) et commençait à mordre sa peau. Bientôt, iel serait sauvé.e — bientôt, iel deviendrait encre. (vous n’y êtes pas du tout, vous n’êtes pas des héros, vous n’êtes pas malignes et vous n’êtes en contrôle de rien — soyez en certaines.)
Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Mar 29 Oct - 22:03
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age



Nouvel adversaire, nouveau champ de bataille.
Après la désolation et l’enfer d’Édimbourg, le désert de glace et le froid de la banquise sans fin.

Nouveau mais semblable.
La neige, le froid, étaient semblables.
Seul point de retour, seule preuve tangible de leur précédent emplacement, la faille derrière elles qui continuait de montrer un monde détruit et des ruines sous la lave.

Avant de traverser la faille, avant de suivre les Encres, son amie lui avait assuré de l’accompagner jusqu’au bout, avait soigné toutes ses blessures. Alors elles étaient là, toutes les deux, dans le froid polaire, prêtes à en finir avec leur Monstre commun.

Le froid.

Il l’avait obligé à réajuster son manteau, il la faisait frissonner légèrement. La différence de températures entre la ville brûlant sous le magma infernal et la terre pétrifiée sous le froid éternel était difficile à assimiler. Trop pour un être humain, anodin pour les Encres.

L’histoire avait commencé dans le froid, elle se terminerait également ainsi.

« Cél... » l’interpella la blonde. « regarde... là-bas... »

Elle redressa la tête, s’étant assurée que son manteau était bien fermé, même s’il ne protégeait que peu de la morsure glaciale.

Là-bas.
Là-bas il y avait [cette fois-la].


Non loin d’elles, attendant patiemment dans l’étendue blanche, grand sourire sur son visage, l’être informe qui se voulait humain. Celui qui lui avait tout pris. Et à côté de lui, ce qui anciennement avait été quelqu’un, ce qui n’était à présent qu’une victime de plus de l’Apocalypse, corps brûlé méconnaissable, calciné.

Truth.
Et si un sentiment pouvait l’atteindre, alors ils étaient deux.


La peur, d’abord. Pas la peur de l’être, bien qu’il n’inspirait aucune confiance ou sympathie. Pas non plus la peur de ce qu’il pouvait infliger, des blessures. Mais la peur de ce qu’il pouvait prendre. De ce qu’il pouvait s’approprier. Une mémoire entière, un reflet, une ombre, un sourire. Il pouvait se servir, prendre ce qu’il souhaitait, pour se construire lui-même. C’était cela qui la terrifiait. Se battre à nouveau et risquer de se perdre, définitivement. Risquer de rester ici, dans ce désert blanc. Pour toujours.

Elle frissonna et recula d’un pas.
C’était à cause du froid.
Elle voulait s’en convaincre.


La colère, ensuite. Celle de se retrouver face à cette chose qui avait osé faire d’elle un pâle reflet d’elle-même, qui avait osé lui voler tant de choses, qui l’avaient obligé à quitter ses amis, à errer tant, qui l’avaient rendue différente, qui avaient fait d’elle une autre personne. Qui l’avait fait passer pour le Monstre auprès de toutes ces personnes qu’elle aimait.

Mais le Monstre, ce n’était pas elle.
Le Monstre, c’était celui qu’il fallait tuer.

-Elle n’entendit même pas la question de l’amnésique, focalisé sur l’autre-

Dans sa main, l’arme apparut sans qu’elle n’y songe réellement.
Il était temps de récupérer ce qui leur appartenait.
Une mémoire et une identité.

Elle se tourna vers son amie, ne perdant pas une seconde. Chaque instant comptait. Tout était dorénavant crucial. Tout avait une importance démesurée contre Elles. Et elle lui attrapa le bras.

Ça allait fonctionner.
Ça devait fonctionner.


« Fais-moi confiance. »

Doucement, consciente que le contact avec l’Innocence serait nocif pour l’Irlandaise, elle apposa le métal rendu froid par l’atmosphère glaçante, à même la peau. Une légère lumière bleutée, rien de plus. Mais c’était fait.

Au tour de l’autre.

Il n’avait pas bougé, toujours là, dans ce décors irréel, attendant son dû. Alors elle s’avança vers lui. Un pas pour la peur qui l’aurait fait reculer. Un pas pour la colère qui la faisait avancer. Deux pas. Pour la vengeance.

Falchion se planta dans la glace, droite, traversant la poitrine du cadavre. Et cette fois-ci, ce n’était pas elle. Car cette fois-ci, ce n’était pas [cette fois-la]. Le voilà immobilisé, l’entité aussi. Elle se tourna, s’adressant à elle, restant prudemment prêt de son arme.

« Je suis venue reprendre ce qui m’appartient. »


© GASMASK



Techniques utilisées dans ce post:
 


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Mer 30 Oct - 2:14
« bad memories (do not open) »

if only you knew, my dear
how I live my life in fear

Bonnie les avait vu — les tremblements. La dernière fois qu’elle avait vu son amie dans un tel état ne remontait pas à si longtemps — c’était dans ce petit village français, quelques semaines plus tôt. C’était lorsqu’elle avait dû évoquer le monstre et ce qu’elle avait perdu cette fois-là. L’amnésique ne pouvait pas savoir, ne pouvait pas comprendre — pouvait à peine imaginer — ce que ressentait la bleue derrière son visage quasi-inexpressif. Et pourtant, elle aurait voulu, elle aussi, être animée par autre chose que la nécessité de venger — d’aider — son amie. Elle aurait voulu que sa colère, sa peur et sa haine trouvent leur origine dans quelque chose de plus personnel, quelque chose que son cœur ne pouvait pas pardonner — et memora grinca des dents, car vraiment, sa brebis égarée avait le coeur trop grand (mais tu sais bonnie le monde est affamé il te mangera) — enfin surtout elle aurait voulu que ses doutes et ses questions ne fassent pas trembler sa détermination autant que le froid faisait frisonner son corps fiévreux.


« Fais-moi confiance. »

Une légère lumière bleutée, rien de plus. Rien de plus ? Rien de plus et pourtant ça fait dix-neuf, quatre ou soixante-sept fois que tu es morte exorciste soixante-sept fois que je t’ai tuée que j’ai arraché déchiré le sang maudit qui entoure tes poignets soixante-sept fois que je t’ai coupé tranché les mains ces mains que j’ai enfin qu’elle a si souvent trop souvent soignées je n’ai pas oublié exorciste je n’ai rien oublié ni la neige ni le sang ni les regrets ni le verre brisé ni le bleu (de tes cheveux de l’Innocence) j’étais là tu sais j’aurais pu te tuer mille fois c’est par ta faute que je —

« Je suis venue reprendre ce qui m’appartient. »

Bonnie passa une main tremblante sur son front — là, juste à l’instant, il lui avait semblé que la douleur s’était intensifiée. Célania n’était plus à ses côtés mais se trouvait face au monstre, l’épée plantée dans ce qu’il restait de ce qui avait été autrefois une personne. Le temps de rejoindre son amie, elle vit le corps changer d’apparence et prendre celle d’une jeune femme — et lorsqu’elle arriva aux côtés de l’épéiste, l’Encre se divisa en cinq petites créatures qui, à première vue, semblaient inoffensives.

« Cél, attention ! » et la blonde d’écarter du pied l’un des petits êtres qui avançait vers l’exorciste.

Elle concentra assez de lumière entre ses mains pour se préparer à réagir, et observa leurs mouvements. L’un se dirigeait vers elle, un autre vers l’Encre blanche — qui n’avait pas prononcé le moindre mot ni tenté quoique ce soit depuis qu’il était apparu, et l’amnésique trouvait ça plus qu’inquiétant — et les deux dernières semblaient intéressées par l’Innocence.

« Mh, ton épée... regarde... »

Par précaution, elle dressa un petit mur de lumière entre elles et les petites encres, à peine plus haut que ces dernières — simplement pour s’assurer qu’elles ne pourraient pas les atteindre, et qu’elle et Célania auraient au moins le temps de les voir arriver.

Du reste, elle se sentait bien impuissante — et memora ne le supportait pas, à plus forte qu’elle se trouvait face à Feilen. La situation était assez pénible comme ça — elle n’aimait pas ce qu’elle faisait, n’aimait pas devoir faire du mal au Regret de Noé, n’aimait pas non plus devoir blesser le corps de l’hôte qu’il s’était choisi. memora n’avait pas vraiment d’avis sur Cyclamën, mais elle savait que le cœur d’artichaut qui lui servait de frère s’y était attaché — et c’était une raison suffisante pour ne pas lui vouloir de mal.

Mais je n’ai pas ta chance, Feilen
Mon hôte n’a pas renoncé à la vie
Elle ne me laisse pas le choix
(En vérité toi non plus.)


Alors d’un tout petit rien, et l’air de tout ; memora s’immisça dans les pensées de sa bergère.

« Trois... »

Et cette voix n’était pas vraiment celle de Bonnie.

« Mh... Cél ? » memora avait disparu, « on n’est pas seule — je veux dire... je crois qu’on nous observe, d’un peu plus loin... restons sur nos gardes. »

Puis elle posa son regard sur l’Encre lumineuse, les yeux plissés qui lui donnaient un air à la fois songeur et méfiant — et se rendit compte, avec étonnement, qu’elle ne l’effrayait pas tant que cela.

Parce qu’elle voulait la connaître, elle.
La Vérité.

(longtemps j’ai attendu de pouvoir—)

if only you knew, my dear
how I know my time is near
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Mer 30 Oct - 23:11
les Encres apparaissant pendant ce post :
Lora
Encre bourdonnante
Personnalité : adore ne pas être morte — insolente — insupportable — toujours heureuse — toujours positive — insupportablement positive — adore bavarder — adore contre-dire Sylaë — adore Pomme — adore contre-dire Méduse — admire secrètement Méduse, et l’aime bien parce que quand même c’est elle qui l’a sauvé — adore contre-dire tout le monde en fait — amoureuse de Cyclamën — grave jalouse de Bonnie — un sens de la mode aigu — peur panique des flammes, même maintenant qu’elle y est invulnérable — égocentrique — malicieuse — égoïste — fabuleuse — dramatique — mauvaise actrice — andmore.

Description : c’est la première Encre issue d’un véritable être vivant — elle a gardé son apparence de quand elle est humaine, seul un de ses yeux a été altéré par la transformation — des cheveux noirs beaucoup trop longs qu’elle ne coupe pas — un oeil bleu comme la banquise — un oeil doré comme l’or liquide des forges — fine et flottante — plutôt petite — un air assez enfantin — une poitrine inexistante — des vêtements toujours trop grands — sous sa forme fragmentée, les fragments ont l’air de petits feu follets dorés et grelottant — quand elle bouge, des bruits de grelots — un air cosmique — un sourire très chouette — andmore.


Capacités et notes annexes : —(murmure du changement) Lora est pensée comme une extension de Lund, de ce fait, elle peut écrire avec toutes les parties de son corps comme si elle était une extension de la relique.

—(fragmentation) Lora est pensée comme une extension de Lund pour écrire partout à la fois en même temps : de ce fait, elle peut diviser son corps en « Fragment » qui agissent comme de petites extensions de elle-même. Les fragments ont une intelligence relativement limitée mais peuvent exécuter des ordres. Ils ne savent pas parler mais s’expriment en faisant des bruits de grelot. Ils sont également invulnérable à toutes altérations d’eux-même (blessure, malus, etc): si Lora est attaquée, elle se fragmentera automatiquement.                  

–––––

(sauvetage)
Sylaë
première Encre
Personnalité : Sylaë est curieuse, sans pitié, parfois un peu cruelle, joueuse, un peu poète, capable de sursaut de bienveillance qui sont toujours étonnant pour Cyclamën, surprenante, intelligente, lucide, patiente, joyeuse, rancunière, querelleuse, elle aime le combat, obéissante, elle aime les Noés et le Comte, elle aime Cyclamën et les autres regrets, calculatrice, protectrice. De tous les regrets imaginés par Cyclamën, c'est sans doute elle pour le moment qui a la personnalité la plus complète. Elle s'est donnée elle-même son prénom, et a aussi donné un nom à un certain nombre des autres regrets. Elle aime le thé au miel, également.

Description : Sylaë est littéralement l'alter égo féminin de Cyclamën.

Capacités et notes annexes : —(Volonté de Feilen) : Sylaë est la version féminine de Cyclamën, comme Noé. De la sorte, elle a accès à la manipulation de Lund et à toutes les capacités que le Regret peut offrir à son hôte. De même, son corps est celui d'un Noé, capable de prendre le teint cendrée, les stigmates et les yeux dorés si connus et caractéristiques d'un tel état — ainsi que les capacités physiques qui accompagnent une telle constatation.
–––––

(naissance)
Truth
j'Accorde-Sa-Vérité
Personnalité : Neutre. Objectif. Ne semble pas d'avoir d'avis sur quelque chose, ou bien s'il en a un, le cache bien. Même s'il est capable de parler et de se mouvoir, ne semble pas avoir de volonté propre. N'existe que pour répondre aux questions. Un sourire grand comme une demi-lune, toujours sur la figure. Ne semble pas être du côté de Cyclamën. Semble être juste là pour "s'amuser". Mythologique et divin. Tout puissant et omniscient.

Description : Silhouette d'un adulte de petite taille, comme dessinée. Entièrement blanc, d'une lumière angélique qui est aveuglante. Pas de visage, si ce n'est un grand sourire. Pas de traits, seulement des contours.

Notes et capacités annexes : — (j'accorde) : lorsqu'on lui pose une question, Truth répond forcément par la vérité. Truth a aussi réponse à tout. Par contre, quand on lui pose une question, il prend quelque chose en échange. Cela peut être tout et n'importe quoi (un souvenir, une capacité, une ombre).

— (je reprend) : il est possible de récupérer ce qui a été pris par Truth. Pour cela, il suffit de lui demander pourquoi il a pris ce qui a été pris. Truth restitue alors ce qui a été pris, mais il reprend aussi l'information qui a été donné ainsi que toutes informations concernant Cyclamën ou les Encres.  

ft. Soren, Oskar, Célania et Bonnie

time heals nothings it just replaces memories.

that was fucking stupid.

le carillon de ses pas est l’écho du changement
étoile cosmique grelot rond courbe un sourire en cascade avec
rire terrible en renard je

et pendant que Cheveux lisait
l’ombre de Cheveux la regardait en souriant et en riant
dans la Maison il y a l’Envers des choses l’Envers des choses de Cheveux c’est son ombre
pour sortir de la pièce Cheveux devait se rendre compte que l’ombre c’était elle qui dévorait ses souvenirs c’est ce que Empire lui avait pourtant dit
mais en lisant les livres Cheveux se perdait en ajoutant des croix et l’ombre grandissait
Empire était un petit garçon à la beauté froide comme une vitre et à l’air vaguement malade
à son arrivé on lui avait donné un surnom comme la tradition voulait mais Empire avait décidé que non ce surnom ne lui allait pas et que désormais il voulait qu’on l’appelle Empire et pour faire bonne mesure il avait cassé le bras de celui qui lui avait donné un surnom en premier lieux
Empire était de ceux rare qui choisissaient ce qu’ils voulaient être
Cheveux l’admirait
ils étaient amis
à la vérité Cheveux pensait être prisonnière d’un genre de rêve
elle ne se souvenait pas comment se réveiller c’était peut-être ça
élément de résolution
un jour Cheveux décida qu’elle en avait marre
elle éteignit la lumière et la bougie
sans bougie plus d’ombres plus de voix pour lui murmurer dans l’oreille
et les souvenirs lui furent rendus les souvenirs c’est une métaphore
tu te souviens ? c’est que lui demanda Empire en la voyant arriver dans le dortoir
il n’avait pas l’air surpris de la voir comme si c’était la chose la plus naturelle du monde
oui je me souviens
Empire lisait un livre et il fit un sourire lui qui ne souriait jamais
bien
il fit ce sourire et il se re-concentra sur son livre
je ne veux plus m’appeler Cheveux maintenant
ah oui vraiment et comment tu t’appelleras alors si tu n’es plus Cheveux
maintenant je suis —

la première Encre hocha la tête et fit un sourire.
bien. c’était une première étape.
elle re-garda les points au loin, et soupira.
Amorem voilà qui était bien problématique elle a toujours été comme ça enfin tu pourrais quand même lui dire quelque chose enfin
arrête de hausser les épaules
Sylaë se mit à écrire un deuxième texte.

lorsque Lora ouvrit un oeil, ce fut l’oeil gauche, et il était doré comme de l’or liquide dans un forge en fusion. lorsqu’elle ouvrit son oeil, ce fut pour voir l’épée de Célania s’abattre sur sa poitrine : elle ouvrit la bouche pour balancer une bonne malédiction mais fut coupé par la fragmentation.
bien alors bande de débiles
numéro 1 tu vas aller sur Bonnie
numéro 2 sur la Bleue
numéro 3 vers Truth
numéro 4 et 5 arrêtez de tripoter cette épée enfin
un coup a été donné
bien
l’épée a été touché bien murmure murmure je lis ton texte bien bien je
oh alors Truth ne peut pas bouger ah mais attend
là un des fragments compte sur les mains qu’il n’a pas
numéro 4 et 5 donnent des petits coups à l’épée
trois Encres
c’est bien trop héhéhé

deux choses se produisent après le mur de lumière
d’abord les fragments se rassemblent et Lora se re-condense en particules dorées dans un « tadam » artistique et raté
« VIVANTE. Wouhou !  »
elle désigne Bonnie — et Bonnie de disparaître enfin c’est comme si à la base de son pied des lettres puis des mots puis des phrases qui se condensent et d’un coup elle n’a jamais été là
« tu m’as touché par contre. pouf. »
elle désigne Truth — lui il se liquéfie et le liquide noir se met bouger vers le lointain (en vérité là où il y a Sylaë
« et lui, il prend trop de place, pouf aussi. »
elle désigne finalement Célania
« alors comme ça ça immobilise les gens mais tu peux pas attaquer ? c’est intéressant comme technique. » les fragments savent lire les textes des objets, oui
« alors comme ça ça immobilise les gens mais tu peux pas attaquer ? c’est intéressant comme technique. enfin pas sur moi, évidemment. » là elle se montre avec un air triomphant
que fait Lora
elle gagne du temps
maintenant la vraie bataille commence.

XXX

vois bergère ton corps transformée maintenant tu n’es plus Bonnie
ni Lucie
ni Amorem
tu es Cheveux et son Ombre
piégés dans une histoire piégés dans un rêve
un rêve en forme de bibliothèque
tu ne te souviens plus comme te réveiller
pour sortir du rêve ou de l’histoire il te faut
te souvenir ?

« Cheveux ? » Empire, te regarde, l’air vaguement inquiet — il a même posé son livre sur le tapis.

Note a écrit:
— Sylaë est actuellement très loin du combat, elle a utilisé le rang C de Cycla pour se rendre invisible ; son camouflage dure encore un post.
— Méduse et Sylaë ont utilisé le rang D de Cycla sur Lora dans le rp précédent, aussi le texte a largement eu le temps de s'écrire et Lora d'être transformée en Encre. Lorsque Célou la plante, ça trigger son pouvoir et ça la "fragmente".  
— La finalisation de la transformation de Lora provoque un déséquilibre dans les pouvoirs de Feilen parce que trois Encres enregistrées sont présentes en même temps, ce qui n'est pas encore à la portée du corps de Cycla. L'Encre la plus vieille a avoir été appelée est donc liquéfiée et cherche à ré-intégrer le corps principal, ici en l'occurence c'est Truth. L'Encre sous forme liquide se dirige donc vers Sylaë.
— En shootant dans un des fragments de Lora, Bonnie a permis à Lund d'être en contact avec elle, donc Sylaë active son rang B sur elle et l'envoie dans une histoire. Dans cette histoire, Bonnie est "Cheveux" et Amorem est son "Ombre" — la condition de résolution de l'histoire est "se souvenir". Il faut que Bonnie retrouve tous ses souvenirs pour sortir de l'histoire.

Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Jeu 31 Oct - 16:39
« sad birds still sing »

Everyday I feel the same
Stuck and I could never change
Sucked into a black balloon
Spat into an empty room

Tout s’était passé trop vite — trop vite pour que Bonnie ait le temps de comprendre ce qui était en train de lui arriver, trop vite pour que memora ait le temps de réagir.


₪₪₪

Cheveux ouvrit brusquement les yeux, l’air paniqué — juste à l’instant, elle avait eu l’impression d’être transportée dans un autre monde, dans une autre vie. Un monde à ciel ouvert et aux milliers d’étoiles incandescentes, comme celui qu’elle avait toujours rêvé — le monde qui l’attendait probablement si elle parvenait à sortir de cette bibliothèque. Le monde qui l’attendait... si elle parvenait à retrouver la mémoire.

Cheveux avait plus ou moins abandonné l’idée de se souvenir — elle avait essayé de se rappeler, pourtant, plusieurs fois. Elle avait reconstitué toutes les choses qui lui étaient arrivées, depuis son arrivée à l’orphelinat jusqu’au jour où elle était entrée dans la bibliothèque. Pour ne pas oublier, elle avait pris soin d’associer les choses entre elles : par exemple, elle savait qu’elle était entrée à l’orphelinat un mardi parce qu’elle n’avait pas tellement aimé le jour de son arrivée et qu’elle n’aimait pas non plus les mardis. Pourquoi est-ce qu’elle n’aimait pas les mardis ? Ça, elle ne s’en souvenait plus. Tous les matins, elle se répétait les mêmes questions, encore et encore : où est-ce que j’étais ? à quoi je pensais ? qu’est-ce que je faisais ? qu’est-ce que je voulais faire ? (qui je suis ?) Tous les matins, elle se réveillait en espérant avoir la réponse à ces questions. Et tous les matins, son existence lui filait un peu plus entre les doigts.

C’est pour ça qu’elle était ici, dans cette pièce qui contenait tous les souvenirs de l’humanité. Les siens devaient forcément s’y trouver aussi. Et petit à petit, au fil des jours et de fil en aiguille ; ce qui n’était qu’un souhait devint une nécessité. Comme un monstre affamé, comme une Ombre avide, l’envie de retrouver la mémoire avait dévoré ce qu’il restait de Cheveux — si bien que c’en était devenu un besoin. Et de ce besoin était née la conviction que la réponse à toutes les questions qu’elle se posait se trouvait ici, entre les pages de l’un de ces livres.

Le rêve était devenu une prison.

Parfois, il arrivait à Cheveux de penser que si elle avait oublié toute sa vie, c’était peut-être parce qu’elle l’avait voulu. Elle se disait qu’elle était partie dans un rêve, qu’elle avait fui le véritable monde (celui avec un ciel et les millions d’étoiles incandescentes et les mardis qu’elle n’aimait pas) pour venir se réfugier ici, à la lumière rassurante d’une bougie, bercée par le bruit des pages qui se tournent et la caresse des doigts sur le vieux papier.

Parfois, elle pensait qu’elle s’était simplement assoupie quelque part, et qu’elle finirait par se réveiller.

Parfois, elle pensait qu’elle était morte (morte ça voulait dire partir seul dans un autre monde et ne jamais revenir, c’est ce qu’on lui avait dit une fois et elle ne comprenait pas vraiment pourquoi ça rendait les gens tristes parce qu’elle, elle trouvait ça drôlement chouette comme idée).

Mais elle ne se souvenait pas d’avoir voulu partir, ni d’être partie, elle se souvenait simplement d’être arrivée un jour. Elle ne se rappelait pas non plus s’être endormie, ni d’avoir voulu fuir quoique ce soit — et puis, Cheveux n’était pas peureuse, d’abord. Cheveux était curieuse, c’est-à-dire qu’elle se posait toujours plus de questions, c’est-à-dire qu’elle cherchait toujours plus de réponses, c’est-à-dire qu’elle avait toujours plus de raisons de lire tous les livres de la bibliothèque.

« Cheveux ? »

Elle sursauta — est-ce qu’elle venait encore de rêver tout ça, à l’instant ? Un rêve dans un rêve, est-ce que c’était possible ? Est-ce qu’elle allait devoir quitter tous les rêves qu’elle faisait avant de pouvoir rentrer chez elle ? Et c’était où, chez elle, d’abord ? Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Pourquoi lisait-elle tous ces livres ? Pourquoi est-ce qu’elle ne pouvait pas sortir — comment savait-elle qu’elle ne pouvait pas sortir ?

Est-ce qu’elle avait encore tout oublié ?

« Je crois que j’ai encore fait un rêve, » répondit-elle comme si cela n’avait rien d’étrange, « ou peut-être que c’était celui de quelqu’un d’autre. »

Cheveux ne le vit pas, mais son Ombre avait bougé.

« Dis, Empire, » appela-t-elle vaguement, plongée dans son livre, « tu ferais quoi, toi, si tu faisais un rêve et que tu avais oublié comment te réveiller ? »

Voudrais-tu seulement te réveiller ?

Got bubble wrap around my heart
Waiting for my life to start
But everyday it never comes
Permanently at square one
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Lun 4 Nov - 18:29
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age



Une fissure dans la glace, aucune trace de sang pourtant.
Pas encore.

L’arme s’était planté avec violence, clouant le cadavre à même la banquise. Mais rien ne s’était passé comme prévu. Jamais, avec les Encres. Le brûlé s’était fragmenté de lui-même au contact du métal et cinq êtres aussi petits qu’étranges s’étaient répandu entre les combattants restants. Inoffensifs à première vu, non agressif, ils s'animèrent et parcoururent le sol glacé.

Curieux.

Son amie la rejoignit à cet instant, restée en arrière jusque-là. L’autre, avec son sourire, n’avait pas bougé, incapable d’esquisser le moindre mouvement. D’un geste du pied, la blonde écarta un des êtres qui se rapprochait légèrement trop d’elle, absorbant le coup sans même se défendre ou broncher. Un second fit de même vers la bleue. Elle se recula d’un pas, mettant de la distance avec la créature.

« Mh, ton épée... regarde... » lui fit remarquer Bonnie.

Deux créatures s’étaient approchées de l'arme toujours plantée dans la glace. Leurs petites mains eurent à peine le temps de toucher le métal que déjà, l’irlandaise faisait apparaître un mur de lumière pour protéger l’Innocence, sa compatible revenant vers elle, soucieuse.

Quelque chose n’allait pas.

La Vérité était toujours bloquée. Mais ce n’était pas suffisant et cette nouvelle Encre semblait trop étrange pour n’être que cinq parties curieuses et pacifistes. Alors la bleue restait sur ses gardes, prête à retirer l’épée de la fissure si besoin.

« Trois... »

Trois ?

Célania se tourna vers Bonnie, ne comprenant pas la signification de son souffle. Il y avait cinq êtres, pas trois. Il y avait deux ennemis, pas trois.

N’est-ce pas ?

« Mh... Cél ? » reprit la jeune femme, « on n’est pas seule — je veux dire... je crois qu’on nous observe, d’un peu plus loin... restons sur nos gardes. »

Trois. Trois ennemis, en fin de compte.
Quelqu’un d’autre se trouvait là, caché dans la lumière aveuglante de la banquise.
Invisible.


Du regard, Célania chercha ce troisième protagoniste à travers l’étendue polaire. Mais rien ne retint son attention. Celui qui était là se cachait, ne voulait pas se faire remarquer. Elle fronça les sourcils, soucieuse toujours. Tout était trop calme, trop silencieux pour être anodin. Ce qu’elle connaissait des Encres était bruyant, violent, en contradiction avec ce qu’elle pouvait observer pour le moment.

Quelque chose se préparait.
Attendait pour frapper.


Les créatures se reformèrent alors, reprenant leur aspect initial, celui de la femme brune, non calcinée. Reprenant son apparence de nouvelle personne, trop heureuse d’être à nouveau vivante, de ne plus être qu’un corps sans vie, elle désigna Bonnie d’un geste assuré.

Et elle disparut sans que la bleue ne puisse faire quoi que ce soit.

Une série de mots, de phrases, puis plus rien, comme si la blonde n’avait jamais été à ses côtés. Et la peur dans ses yeux alluma quelque chose. Elle était à nouveau seule, face à eux. La situation leur avait échappé, bien trop rapidement, bien trop facilement.

« Tu m’as touché par contre. Pouf, » clama la brune.

Un geste vers la forme humanoïde à présent, toujours immobilisée. Sous ses yeux effrayés, il changea à son tour de forme, devenant liquide, à même le sol.

C’était à son tour de disparaître.

Semblable à de l’encre noire, il se répandit, ne formant plus qu’une flaque informe, mobile cette fois. Il se déplaça, s’éloigna, parti, loin d’elle, emportant avec lui ce qu’elle était venue chercher, se dirigeant vers autre chose. Vers quelqu’un. Incapable de l’arrêter, incapable de les faire revenir, elle posa une main sur l’épée. Elle ne retenait plus rien à présent.

« Et lui, il prend trop de place, pouf aussi, » déclara la femme.

Un nouveau geste, vers celle qui restait, cette-fois.
Elle, elle ne pouvait pas disparaître.

« Alors comme ça ça immobilise les gens mais tu peux pas attaquer ? c’est intéressant comme technique. enfin pas sur moi, évidemment. »

Alors voilà, à quoi elle a affaire. Une nouvelle Vantarde, qui se proclamait presque invincible. La deuxième de la journée. Cela commençait à faire beaucoup. Comme les informations qu’elle avait données, qui complétaient celles de Bonnie.

Trois. Pas sur elle.

Ni sur anciennement Truth, qui se dirigeait toujours vers cette chose que lui seul pouvait voir.
Vers Trois. Vers cette autre personne qui se trouvait ici.
Qui n’avait pas été affecté par le pouvoir de l’épée, désormais inutile.

D’un geste vif, l’ancienne exorciste la retira de l’emprise de glace. La garder ainsi ne servait plus à rien. Elle n’immobilisait et ne blessait personne. Surtout pas Lora ; elle l’avait dit : pas sur elle. Alors c’était simple. Sur Trois. Avant que les choses n’empirent à nouveau. Car Bonnie avait disparu et qu’elle était seule, encore, face aux Encres.

Et qu’elle avait peur.


Il fallait voir ce qui était invisible, blesser ce qui ne semblait pas être là, ce qui était distant mais présent. Il fallait viser et espérer tuer. Il fallait planter, dans le torse de l’invisible. File, vers le troisième.

« Pas sur toi alors, » dit-elle à Lora.

Et elle lança l’arme. Vers Trois.
Car si elle ne le voyait pas, Falchion la trouverait.


L'Innocence n'eût qu'à faire quelques mètres. Quelques mètres cruciaux pour heurter l'invisible, pour se couvrir d'un sang noir. Pour rendre visible l'invisible. Le troisième, Sylaë, venait d'apparaître, l'épée plantée dans sa main et dans son torse.

La neige se couvrait de sang, enfin.
Et Falchion disparut, ne laissant qu'une plaie béante, pour se matérialiser dans les mains de la bleue et abandonner le corps de l'Encre.

Truth et Bonnie devaient revenir.
Sylaë devait disparaître.


© GASMASK


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Lun 18 Nov - 14:33
les Encres apparaissant pendant ce post :
Lora
Encre bourdonnante
Personnalité : adore ne pas être morte — insolente — insupportable — toujours heureuse — toujours positive — insupportablement positive — adore bavarder — adore contre-dire Sylaë — adore Pomme — adore contre-dire Méduse — admire secrètement Méduse, et l’aime bien parce que quand même c’est elle qui l’a sauvé — adore contre-dire tout le monde en fait — amoureuse de Cyclamën — grave jalouse de Bonnie — un sens de la mode aigu — peur panique des flammes, même maintenant qu’elle y est invulnérable — égocentrique — malicieuse — égoïste — fabuleuse — dramatique — mauvaise actrice — andmore.

Description : c’est la première Encre issue d’un véritable être vivant — elle a gardé son apparence de quand elle est humaine, seul un de ses yeux a été altéré par la transformation — des cheveux noirs beaucoup trop longs qu’elle ne coupe pas — un oeil bleu comme la banquise — un oeil doré comme l’or liquide des forges — fine et flottante — plutôt petite — un air assez enfantin — une poitrine inexistante — des vêtements toujours trop grands — sous sa forme fragmentée, les fragments ont l’air de petits feu follets dorés et grelottant — quand elle bouge, des bruits de grelots — un air cosmique — un sourire très chouette — andmore.


Capacités et notes annexes : —(murmure du changement) Lora est pensée comme une extension de Lund, de ce fait, elle peut écrire avec toutes les parties de son corps comme si elle était une extension de la relique.

—(fragmentation) Lora est pensée comme une extension de Lund pour écrire partout à la fois en même temps : de ce fait, elle peut diviser son corps en « Fragment » qui agissent comme de petites extensions de elle-même. Les fragments ont une intelligence relativement limitée mais peuvent exécuter des ordres. Ils ne savent pas parler mais s’expriment en faisant des bruits de grelot. Ils sont également invulnérable à toutes altérations d’eux-même (blessure, malus, etc): si Lora est attaquée, elle se fragmentera automatiquement.                  

–––––

(sauvetage)
Sylaë
première Encre
Personnalité : Sylaë est curieuse, sans pitié, parfois un peu cruelle, joueuse, un peu poète, capable de sursaut de bienveillance qui sont toujours étonnant pour Cyclamën, surprenante, intelligente, lucide, patiente, joyeuse, rancunière, querelleuse, elle aime le combat, obéissante, elle aime les Noés et le Comte, elle aime Cyclamën et les autres regrets, calculatrice, protectrice. De tous les regrets imaginés par Cyclamën, c'est sans doute elle pour le moment qui a la personnalité la plus complète. Elle s'est donnée elle-même son prénom, et a aussi donné un nom à un certain nombre des autres regrets. Elle aime le thé au miel, également.

Description : Sylaë est littéralement l'alter égo féminin de Cyclamën.

Capacités et notes annexes : —(Volonté de Feilen) : Sylaë est la version féminine de Cyclamën, comme Noé. De la sorte, elle a accès à la manipulation de Lund et à toutes les capacités que le Regret peut offrir à son hôte. De même, son corps est celui d'un Noé, capable de prendre le teint cendrée, les stigmates et les yeux dorés si connus et caractéristiques d'un tel état — ainsi que les capacités physiques qui accompagnent une telle constatation.
–––––

(naissance)

ft. Soren, Oskar, Célania et Bonnie

time heals nothings it just replaces memories.

time heals nothing
it is a lie
it just replaces memories.

Dans la Maison, vous allez perdre vos repères, votre nom et votre vie d’avant.
Dans la Maison, vous vous ferez des amis, vous vous ferez des ennemis. D
ans la Maison, vous mènerez des combats, vous perdrez des guerres.
Dans la Maison, vous connaîtrez l’amour, vous connaîtrez la peur, vous découvrirez des endroits dont vous ne soupçonniez pas l’existence, et même quand vous serez seul, ce ne sera jamais vraiment le cas.
Dans la Maison, aucun mur ne peut vous arrêter, le temps ne s’écoule pas toujours comme il le devrait, et la Loi y est impitoyable.
Dans la Maison, vous atteindrez vos dix-huit ans transformé à jamais et effrayé à l’idée de devoir la quitter.
la Maison dans Laquelle, Mariam Petrosyan.

XXX


Et avant que Lora ne puisse répondre quoi que ce soit, la Bleue prit son arme et la lança vers Sylaë. « NON ! » Lora s’écria furieuse, et se précipita sur Célania pour la rouer de coup (règle écrite enfreinte : Lora ne peut causer de mal directement à une personne, la réalité va maintenant être modifiée pour entrer en adéquation avec la règle écrite) « NON ! » Lora s’écria furieuse, en laissant tomber mollement sur contre son ventre son poing serré en une sphère condensée et colérique — sérieusement ? Feilen ? « Non mais sérieusement ! Même ça, je peux pas ? » Lora ne s’adressait à personne en particulier, et gesticulait sur place, mais elle avait l’air vraiment en colère et inquiète. L’arme terrible était déjà ré-apparue dans les mains de la Bleue. Et Lora de jurer et de prendre un air vraiment en colère et de se diviser en 5, encore.

très bien alors
voyons voyons
nous sommes énervés
Lora la voyageur va te montrer comment nous procédons
humain

XXX


Avant de pouvoir répondre, Empire cracha du sang : un sang noir comme l’encre de sèche. Il observa en sourire doux les bulles noires s’échapper de ses lèvres et rouler en l’air pour monter vers le haut de la pièce, apparemment ignorantes des lois de la physique les plus élémentaires. Le Foyer est deux faces : il y a le Foyer, et son Envers. Dans l’Envers, personne ne vous entend crier. Dans l’Envers, il ne faut présager de rien. Empire regardait Cheveux avec tendresse, alors qu’elle était plongée dans son livre — un écrivain met toujours de lui-même, un peu, dans chacun de ses personnages — Cheveux en avait-elle conscience ? Il lui semblait qu’elle commençait à le voir (le voir dans son Ombre vivante, le voir dans cette pièce sans fin le voir dans son Envers en forme de tour d’ivoire pleine de livres). Cheveux était tombée dans son Envers, et elle ne pouvait plus en sortir. Empire piqua du doigt distraitement une des bulles charbonnées que son être avait produit, et observa la flaque tomber brusquement à ses pieds et tacher — marque indélébile — le beau tapis poussiéreux et épais. Ce morceau de son propre Envers ne pourrait pas longtemps subsister ici — l’Envers de Cheveux était imprenable. Il avait déjà essayé, évidemment, pour pouvoir en sortir Cheveux — imposer son Envers à lui. Impossible labyrinthe — sa tentative s’était soldée par un échec. Il venait la voir alors, régulièrement. Parfois, il amenait un des autres occupants du Dortoir avec lui (la plupart des Loirs était des Sauteurs, et n’avait aucun problème à suivre Empire dans l’Envers). Cette fois il était venu seul : il aimait bien ces moments silencieux, où Cheveux et lui conversaient en lisant, sans échanger un mot. Pourquoi ne pas lui dire ? Il ne pouvait pas — un Tombant devait trouver le chemin du retour seul, ou ne jamais réussir. Le Foyer était égoïste avec ses enfants — on ne pouvait pas enfreindre ses lois.

« Impossible. » Il répondit le plus sérieusement du monde, de ses yeux pales comme le brouillard qui lui donnait toujours un air impassible et mystérieux. « Moi, je sais exactement où je suis et quand je suis. Si ce rêve ne me plaisait pas, je me contenterai d’arrêter d’y être, d’arrêter de rêver. » Il haussa les épaules — la tache d’encre sur le tapis avait disparu, évaporée.


XXX


Elle avait tendu la main, en pensant que la cible s’était elle. La cible s’était sa poitrine, et l’épée d’un point A en un point B vers la scission et le croisement des courbes, l’avait percé de part en part : percée sa peau, percée sa paume, percée sa poitrine. Elle redevint visible, et cracha du sang, rouge vivant foncé, un rouge presque noir, un rouge vivant foncé, le rouge des gens qui souffrent, le genre de rouge des gens qui peuvent mourir. Vague sourire — ce n’est pas encore suffisant. Le mot innocence de la paume de son bras jusqu’à son sein meurtri qui tord et détourne la peau — qui marque comme le fer blanc et la lave fumante. Sylaë crache du sang, encore, alors qu’elle tombe à genoux et laisse s’échapper de sa main le stylo de l’apôtre. Ce n’est pas encore suffisant pour risquer de mourir — elle sourit en un sourire terrible et rouge et le sang obscurci sa vision — elle referme sa main trouée contre la neige et la glace pour atténuer la brûlure. L’histoire tremblote mais tient bon — elle redresse doucement la tête, la Bleue approche. Plus loin Lora, qui écrit. Bien. De sa main valide et d’une force qui ne tient pas de l’humain mais bien de Noé, elle perce la glace et la broie, se l’applique sur la blessure qui ne cicatrise pas. Gèle le sang. Gèle la plaie. La douleur est terrible, et la chair va mourir, mais le sang ne partira plus. Cyclamën n’est pas encore réveillé — ainsi est la vérité que je dis et qui ré-intégre mon corps. Sylaë regarde le texte qu’elle a commencé mais qu’elle n’a pas terminé et elle regarde sa main : sa main tremble, la plume tremble. Encore du sang qui s’échappe par sa bouche, encore. Comment faire pour modifier — la Bleue approche comment modifier le texte pour

le texte était ainsi
c’était — elle n’aura pas le temps
et la douleur est trop grande
et l’innocence trop forte
et pas assez forte en même temps
trop forte pour agir
pas assez forte pour le faire revenir
je

XXX


Une ouverture : la porte du donjon s’était ouverte. La porte de la tour bibliothèque s’était ouverte : l’Envers de Cheveux en expansion concrète. Derrière la porte lourde ouverte, Grelot qui les regarde. « Ben quoi. » Elle a sa forme de l’Envers, on dirait un petit lutin tout en or gorgé, avec un oeil rouge orange et un oeil bleu vert. Les deux autres ne savent pas quoi répondre : cette porte, on est pas censé pour l’ouvrir. Voilà.

XXX


ne t’inquiète pas grande soeur
j’écrirais
j’écrirais pour nous et pour lui
j’écrirais pour la Bleue
deux fragments vont vers elle en se dodelinant en clochette
trois fragments écrivent
trois regrets
l’un parle d’un jeune homme déplacé dans le temps
un autre d’un démon à la voix grésillante
le troisième est un souvenir — un souvenir d’elle
et le sang continue de tomber
et Sylaë lutte contre la morsure de l’innocence
et le sang continue de tomber
et le sang continue de tomber (noir-sang).


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 60405_s
Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Lun 18 Nov - 23:22
« based on true events »

Ever since I can remember
Life was like a tipping scale
Like an abacus I played with
Counting every win and fail

Empire se mit à cracher du sang et Cheveux tourna le visage vers lui, les sourcils froncés, l’air vaguement troublée. Elle l’observa un moment, comme si elle attendait qu’il lui dise quelque chose — n’était-ce qu’expliquer pourquoi de l’encre sortait de sa bouche en petites bulles noires flottantes — puis, le voyant s’amuser avec l’une d’elles, reporta machinalement son attention au livre qu’elle avait posé sur ses genoux. Elle ne s’en fit pas davantage : il se passait des choses bien plus étranges que cela, ici.


Et alors que Cheveux était à nouveau absorbée par sa lecture, Ombre regardait toujours le garçon, silencieuse.

Ombre n’était pas comme les autres — elle était en cela différente qu’elle avait une certaine compréhension innée du monde dans lequel elle se trouvait et des règles qui le régissait. Cela s’arrêtait malheureusement là : dans l’état actuel des choses, et parce que Ombre n’était finalement que Ombre — c’est à dire un personnage soumis aux fluctuations de la plume de l’Écrivain — elle était incapable de comprendre d’où lui venait ce savoir.

C’était néanmoins suffisant pour l’agacer — parce qu’elle se faisait une vague idée du comment dans « comment sortir d’ici » (parce que les dés étaient pipés (parce qu’ils l’étaient depuis le début et qu’elle ne le réalisait que maintenant (because she never stood a chance against him))).

« Impossible, » répondit finalement Empire — Cheveux l’écouta sans quitter son livre des yeux, « Moi, je sais exactement où je suis et quand je suis. Si ce rêve ne me plaisait pas, je me contenterais d’arrêter d’y être, d’arrêter de rêver.
Mh-hm, » fit l’enfant en poursuivant sa lecture, visiblement peu intéressée par la réponse de son ami.

Un moment s’écoula durant lequel la jeune fille n’ajouta rien, et prit le temps de finir tranquillement les dernières pages de son livre. Lorsqu’elle eut enfin terminé, elle referma l’ouvrage dans un « clap » sonore et poussiéreux et le posa doucement à côté d’elle. Silencieuse, elle se tourna vers Empire et s’assit en face de lui en tailleur, l’air passablement embêtée.

« Moi, je sais exactement où je suis et quand je suis, » répéta-t-elle en essayant d’imiter sa voix et en prenant de grands airs exagérés, « parce que moi je sais tout mieux que tout le monde moi et même que d’abord Empire ça veut dire que je domine tout ici et même que tout le monde est soumis à mon autorité suprême et absolue et bla bla bla. »

Elle pouffa de rire face à sa propre imitation peu réaliste de son ami, et dut se retenir pour ne pas éclater de rire — mais elle se rappela ce qu’elle voulait lui dire, et retrouva un semblant de sérieux.

« Dis, puisque ça a l’air si facile, tu voudrais pas me montrer comment on fait ? » demanda-t-elle, un sourire mutin aux lèvres — mais elle ne parvint pas à dissimuler la tristesse dans sa voix, « parce que ça fait longtemps que j’essaye mais je suis toujours coincée ici. »

Dans son dos, Ombre vit la porte de la bibliothèque s’ouvrir et s’agita, incitant Cheveux à se retourner aussi.

« ... c’est ta réponse ? » demanda-t-elle à Empire, étonnée.

Sans attendre de réponse, elle se releva et se précipita vers l’entrée — ou la sortie, peu importe — ce qui importait, c’est qu’elle était ouverte, maintenant. Ombre la suivait toujours, visiblement moins enthousiaste que son double amnésique. Cheveux adressa un vague sourire à Grelot.

« C’est toi qui as fait ça ? »

L’accès donnait sur une autre pièce qui paraissait immense. Tout en trompe-l’œil, il était difficile d’estimer la superficie de l’endroit : les murs et le plafond étaient faits de miroirs et de glaces de tailles et de formes variées, qui faussaient la perception et la perspective. Déformants, rapetissant, grossissants... l’endroit semblait tantôt d’une profondeur infinie, tantôt tout juste assez grand pour y entrer à trois. Seul le sol, jonché des milliers de feuilles blanches, permettait de donner une idée de la grandeur des lieux dans lesquels Cheveux s’apprêtait à s’aventurer.

« Tu viens, Empire ? » lança-t-elle à l’intention du garçon.

Elle se pencha et ramassa une des nombreuses pages étalées à ses pieds. Des inscriptions figuraient dessus à l’encre noire, dans une langue et un alphabet qu’elle ne connaissait pas.

« Tu saurais lire ça, dis ? » demanda-t-elle à Grelot en lui tendant le papier, « j’ai jamais rien vu qui y ressemble et pourtant j’ai lu beaucoup de livres. »

Elle ne faisait même que ça, en vérité.

I’m gonna leave the past behind
I’ve had enough, I’m breaking through
No pressing stop, erase, rewind
That chain of thought that followed me
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Jeu 21 Nov - 13:55
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age



Une fissure dans le corps. Une nouvelle fissure dans la glace.
Et cette fois-ci, du sang.


Lora s’était écroulée, à même le sol, lorsqu’elle avait lancé l’épée en direction de Trois. Mais elle n’y avait pas prêté attention. Parce que Lora ne pouvait rien faire pour l’en empêcher, rien faire pour protéger l’Autre. Elle était inutile, pour le moment.

Vraiment ?

La voilà qui se divisait à nouveau en cinq petits êtres étranges. Les mêmes qui avaient enfermé Bonnie dans les mots, quelques minutes auparavant -Bonnie, qui n’était toujours pas revenue. Bonnie, dont l’absence se faisait cruellement ressentir, parce qu’elle était seule face à son Cauchemar, sur un champ de bataille aussi glacial que son cœur-. Mais qu’importe les farfadets, elle n’avait pas le temps d’y prêter attention pour le moment.

Il y avait l’Autre.
Et elle était plus importante.
Trois.
Elle était sa cible et celle de l’Innocence.


Trois, ou plutôt Sylaë, était la plus dangereuse. Mais elle était blessée. Elle se trouvait là, couverte de sang, crachant du sang, tombant au sol -comme Lora-, alors que l’arme revenait déjà dans ses mains -couvertes de sang sans l’être réellement-. Alors elle ne pouvait pas laisser passer sa chance. Malgré les cinq.

Mais Sylaë souriait.
Et ça ne lui plaisait pas.


Pourquoi, ce sourire ? Parce qu’elle préparait quelque chose. Parce qu’elle se moquait. Si elle se moquait. Était-ce parce qu’elle la jugeait toujours trop faible. Était-ce parce qu’elle ne pourrait pas redevenir elle. Son sourire, ce qu’il éveillait et évoquait, était insoutenable. Son sourire, éveillait autre chose, chez la bleue. Il éveillait la colère. Il éveillait la rancœur. Il éveillait la rage. Il éveillait la vengeance. Elle voulait -elle devait. Elle allait.- effacer son sourire de son visage.

Pour toujours.

D’un geste inutile, Sylaë tenta d’utiliser le blanc de l’Arctique, contre le rouge presque noir de son corps, pour cicatriser la blessure infligée par l’épée. Inutile. La blessure sera là. Pour toujours. De leur côté, les farfadets écrivaient, s’approchaient. Mais toujours, elle ne leur porta pas attention. Des nouvelles Encres, sans doute, viendront fouler la terre de glace. C’était une raison de plus pour détruire Sylaë. Pour faire revenir son amie. Elle avait besoin d’elle, car elle devait être à ses côtés maintenant. Pas dans les histoires. Mais dans le froid, comme elle l’était, aux côtés de la troisième Encre.

L’épée se planta, à nouveau, dans la glace. Car si elle n’était pas efficace contre Lora, elle l’était contre Sylaë qui ne pouvait dorénavant plus se mouvoir. L’Encre était coincée, elle ne pouvait plus bouger. Elle ne pouvait plus fuir. Elle demeurait, à genoux, l’Innocence empêchant toute cicatrisation.

Ça aurait dû être horrible, dans un sens.
C’était horrible, en réalité.
Parce qu’elle ne le voyait pas.
Mais elle prenait la place du Cauchemar.
Froide, cruelle, sans pitié.


Mais c’était juste, non ? Le Cauchemar, le Monstre, ce n’était pas elle. Elle, elle se défendait, seulement. On l’avait forcé à faire ça, simplement. Le Monstre, ce n’était pas elle. N’est-ce pas ?

Elle s’agenouilla à son tour, devant l’Encre, la fixant. Fixant ce sang qui ne coulait plus mais qui était là. Fixant celle qui ne bougeait plus mais qui était là. Celle qui ne pouvait plus fuir. Celle qui était incapable.

« C’est ça, que tu voulais ? » lui demanda-t-elle vaguement.

Elle ne cherchait pas à comprendre, en réalité. Du moins, elle ne cherchait plus à comprendre. Certains voulaient se battre pour des causes justes, pour des personnes importantes, pour des raisons qui leur étaient chères. Elle, elle voulait seulement récupérer ce qu’on lui avait dérobé. Retrouver Bonnie, se retrouver elle-même.

Alors rendez-les-moi.

Elle posa sa main contre Sylaë. En dessous de la blessure déchirante déjà présente, contre son ventre, humide du sang et de la glace qui fondait sous la chaleur. Parce qu’elle était vivante. Mais pour combien de temps. C’était le Cauchemar qui allait l’emporter dans son monde de ténèbres et de désolations. Parce qu’il emportait toujours tout. Le Monstre dévorait, parce qu’il se cachait en chacun, et qu’il suffisait simplement d’un os intéressant pour le faire sortir de sa tanière.

« Rends-moi Bonnie. Rends-moi ce que vous m’avez pris. »

Laisse ta place.

À côté, Falchion disparaissait, l’entrave avec elle. Mais ça ne serait pas suffisant pour l’Encre. Pas suffisant pour s’échapper. L’Innocence reprenait déjà sa forme, dans la main de la bleue, dans sa main, posée contre la blessée. Elle manquait de place, entre la main et la blessée. Alors elle s’enfonça dans la chair. Elle empala -comme on l’avait empalé, elle-. Elle s’enfonça, encore et encore, jusqu’à avoir repris sa forme. Elle empala, jusqu’à devenir un Monstre. Mais serait-ce suffisant pour la faire disparaître ? Impossible à dire, à prévoir. Les Encres étaient fortes, vieilles pour la plupart. Il fallait s’assurer que ça serait suffisant. La blessure s’en assurerait. Elle allait se multiplier, se répandre sur le corps de Sylaë, tel un virus néfaste, qui devait l’emporter et l’accompagner jusque dans la tombe. Cette fois-ci, c'était suffisant. Sylaë ne pourrait pas s'en relever.

La lame se trouvait dans la chair, toujours, dans sa main, toujours. Elle se releva, l’emportant avec elle dans un geste sec, sans peine et sans pitié. Avec cruauté. Car c’était ça, devenir un Monstre. Tapi là, en chacun, attendant patiemment -ombre ou pas- pour devenir un Cauchemar, qui ne laissait place ni aux peines, ni aux regrets, ni à l'humanité.

© GASMASK



Techniques utilisées dans ce post:
 


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Sam 23 Nov - 23:34
les Encres apparaissant pendant ce post :
Lora
Encre bourdonnante
Personnalité : adore ne pas être morte — insolente — insupportable — toujours heureuse — toujours positive — insupportablement positive — adore bavarder — adore contre-dire Sylaë — adore Pomme — adore contre-dire Méduse — admire secrètement Méduse, et l’aime bien parce que quand même c’est elle qui l’a sauvé — adore contre-dire tout le monde en fait — amoureuse de Cyclamën — grave jalouse de Bonnie — un sens de la mode aigu — peur panique des flammes, même maintenant qu’elle y est invulnérable — égocentrique — malicieuse — égoïste — fabuleuse — dramatique — mauvaise actrice — andmore.

Description : c’est la première Encre issue d’un véritable être vivant — elle a gardé son apparence de quand elle est humaine, seul un de ses yeux a été altéré par la transformation — des cheveux noirs beaucoup trop longs qu’elle ne coupe pas — un oeil bleu comme la banquise — un oeil doré comme l’or liquide des forges — fine et flottante — plutôt petite — un air assez enfantin — une poitrine inexistante — des vêtements toujours trop grands — sous sa forme fragmentée, les fragments ont l’air de petits feu follets dorés et grelottant — quand elle bouge, des bruits de grelots — un air cosmique — un sourire très chouette — andmore.


Capacités et notes annexes : —(murmure du changement) Lora est pensée comme une extension de Lund, de ce fait, elle peut écrire avec toutes les parties de son corps comme si elle était une extension de la relique.

—(fragmentation) Lora est pensée comme une extension de Lund pour écrire partout à la fois en même temps : de ce fait, elle peut diviser son corps en « Fragment » qui agissent comme de petites extensions de elle-même. Les fragments ont une intelligence relativement limitée mais peuvent exécuter des ordres. Ils ne savent pas parler mais s’expriment en faisant des bruits de grelot. Ils sont également invulnérable à toutes altérations d’eux-même (blessure, malus, etc): si Lora est attaquée, elle se fragmentera automatiquement.                  

–––––

(sauvetage)
Sylaë
première Encre
Personnalité : Sylaë est curieuse, sans pitié, parfois un peu cruelle, joueuse, un peu poète, capable de sursaut de bienveillance qui sont toujours étonnant pour Cyclamën, surprenante, intelligente, lucide, patiente, joyeuse, rancunière, querelleuse, elle aime le combat, obéissante, elle aime les Noés et le Comte, elle aime Cyclamën et les autres regrets, calculatrice, protectrice. De tous les regrets imaginés par Cyclamën, c'est sans doute elle pour le moment qui a la personnalité la plus complète. Elle s'est donnée elle-même son prénom, et a aussi donné un nom à un certain nombre des autres regrets. Elle aime le thé au miel, également.

Description : Sylaë est littéralement l'alter égo féminin de Cyclamën.

Capacités et notes annexes : —(Volonté de Feilen) : Sylaë est la version féminine de Cyclamën, comme Noé. De la sorte, elle a accès à la manipulation de Lund et à toutes les capacités que le Regret peut offrir à son hôte. De même, son corps est celui d'un Noé, capable de prendre le teint cendrée, les stigmates et les yeux dorés si connus et caractéristiques d'un tel état — ainsi que les capacités physiques qui accompagnent une telle constatation.
–––––

(naissance)

ft. Célania et Bonnie

time heals nothings it just replaces memories.

once again

run boy, run
this world is not made for you
run boy, run
they’re trying to catch you
bam bam bam
bam bam bam
c’est le bruit des milliers de tambours de guerre dans le sang
le sang obscurci et noir
le sang douloureux et noir dedans il y a le bruit
le bruit
le sang
Sylaë
bam bam bam
dans les tempes de la Première
c’est le sang qui bat le sang des vivants elle a
elle a toujours ce sourire, alors que l’espace est comme pour elle — glacé.
ce que je voulais
sourire bam bam bam sourire qui tord les tempes et les visages
ce que je voulais
tu ne comprendrais pas.

X X X

Les miroirs, partout. Empire et sa couronne griffonnée sur la tête, alors que l’Envers se fait oppressant et oblige les tous et les chacun à sa loi impitoyable. Empire lève la tête, comme s’il dardait l’air et la pression ambiante (des miroirs, partout, et Ombre est déformée dans son sourire) «  Tout ce rêve va s’effondrer, je le sens. » Il ne s’adresse à personne en particulier — Grelot lève les yeux au ciel, c’est très dans le style de Empire que de dire ce genre de phrase, sortes de déclarations chamaniques et inspirantes qui ne servent à rien car elles sont incompréhensibles. L’instant d’après : ils disparaissent

Exactement comme on se réveille d’un mauvais rêve.

X X X

run boy run  
(running is a victory)
run boy run !
(beauty lays behind the hills)

« Merci. » Sylaë s’est relevée, malgré les blessures et malgré le gouffre dans son histoire. Malgré le sang qui coule et les couleurs mélangés. Malgré le mot iNnOcEnce qui déchire sa poitrine et son ventre. Malgré son oeil droit, noir comme la nuit sans lune. Elle tend une main tremblotante vers la Bleue. « C’est... Nous... Je voulais qu’il revienne... » Elle s’arrache du corps et voilà les blessures guéries maintenant (non elles sont restées sur le corps le corps avec un oeil droit noir comme la nuit il ne tombe pas ? ) « Il fallait une âme suffisamment forte. Il fallait de la colère. » Sourire désolé. « Il fallait du regret. »

regret d’agir
regret de s’abandonner
regret de ne pas agir
regret de ne pas pouvoir agir
regret de ne pas avoir agi
regret d’impuissance
regret fatal
regret regret
regret
regret d’avoir succombé
regret d’être un monstre
regret de constatation
regret de pardon
regret regret
regret
(goudron)

Et le corps qui te tombe pas, il a de longs cheveux. Un air squelettique et désolé. De l’encre, du sang, et tout cela flotte, suspendu. Lora arrive, en courant, essoufflée. « Elle a lancé son épée j’ai voulu l’en empêcher mais ! Ah. — Oui. — C’est bon alors ? — Oui, je crois. Il attend plus que nous, je pense. » Lora de regarder la Bleue. « Merci dites ! » Et elle fait coucou tout en marchant et en s’enfonçant dans le corps en suspension et l’air souffle encore un peu plus et cet oeil est encore plus noir encore plus noir comme un air de violon un solo pour violon. Et Sylaë de disparaître aussi alors il ne reste plus qu’un corps, seul. Il flotte, il y a le sang et le noir et l’encre et les longs cheveux et la peau blanche.


trois fois le bruit d’une balle qui sort de son chargeur, qui tombe sur le sol et se brise
trois fois le bruit d’une balle qui sort de son chargeur, qui tombe sur le sol et se brise
trois fois le bruit d’une balle qui sort de son chargeur, qui tombe sur le sol et se brise

Cyclamën ouvre les yeux : il voit la neige, il voit le sang et il voit l’horreur dans les yeux de Célania. Il a mal, et il crache du sang. De longs cheveux, avec des noeuds. Un oeil noir qui se dissipe pour redevenir de ce marron si sombre qu’il en est presque rouge. Une main sur sa poitrine, alors que l’innocence le brûle. De l’autre main, qui tremble, il
les souvenirs affluent
Bonnie
Célania
les Encres
Sylaë
la souffrance
la survie
la lâcheté
et les restes des choses de quand on est vivant.

Et Cyclamën ne veut pas se battre. « Tu es... Célania. N’est-ce-pas ? » Il s'essuie du sang qui coule sur sa lèvre avec la manche qui cache son autre main. Il a l'air perdu, vaguement désolé, mais son regard ancien et douloureux ne trompe pas. Cyclamën Animae n'entend pas mourir ici.
Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Dim 24 Nov - 5:10
« oh ! (cruel fate) »

ever since my dreams have changed
I’m crashing down like a paper plane

Empire avait fini par la rejoindre dans la salle des miroirs — mais Cheveux n’y avait pas tellement prêté attention. Elle naviguait doucement sur l’océan de papier à ses pieds, absorbée (fascinée) par les images qui se reflétaient tout autour d’elle. Tête penchée, sourcils froncés et lèvres pincées ; elle contemplait l’intérieur des miroirs comme autant de possibilités — comme autant de réalités. Et la question qu’elle se posait, à présent : laquelle était la sienne ? De tous ces reflets, lequel était vrai ?


« Tout ce rêve va s’effondrer, je le sens. »

Évidemment elle ne l’entendit pas — ou plutôt elle ne voulu pas l’entendre parce qu’elle avait l’impression d’être sur le point de découvrir (de comprendre (de se rappeler ?)) quelque chose et qu’elle avait le sentiment que c’était quelque chose d’important. Elle voulait quitter ce rêve oui — après tout, c’était ce qu’elle avait demandé à Empire lorsqu’elle s’était réveillée (endormie ?) dans cette étrange bibliothèque. Cheveux ne savait pas depuis combien de temps exactement elle était enfermée ici — l’on perdait rapidement la notion des secondes et des minutes et des jours qui passent, à la lueur constante d’une bougie. Alors elle avait pris l’habitude de compter en livres — et ça faisait, ça faisait... six cent trois livres qu’elle était ici, et maintenant elle se disait qu’elle aurait dû souffler la petite flamme de la bougie il y a bien longtemps.

Enfin elle voulait quitter ce rêve oui — pas y être arrachée.

(pas avant de (pas sans (...)))

Et au moment où elle posa le bout de ses doigts contre la surface lisse et réfléchissante du miroir qu’elle avait devant elle — avec la prudence qu’ont les gens lorsqu’ils pensent toucher quelque chose de brûlant — le sol se mit à trembler.

Et l’océan de pages blanches de se déchaîner et les millions de feuilles de s’élever dans les airs en forme de spirale et de créer un gigantesque tourbillon comme un ouragan furieux et merveilleux au son des fibres de papier qui se plissent et qui se froissent et qui sifflent — un bruit terrible alors que tout s’effondre et que Cheveux est emportée par la tempête.

tout est sombre autour d’elle
elle a l’impression de flotter dans le vide
(le vide c’est une sensation familière)
elle l’avait presque oubliée, ici
(au milieu des livres et des ombres)
mais ici n’existe plus maintenant
et elle ? elle, c’est—
elle se souvient à présent
elle se souvient et c’est terrible
(Cheveux espérait redevenir Bonnie)
(Bonnie ?)
(Bonnie elle ne souhaitait rien en particulier)
(en vérité elle n’était pas si mal ici)

enfin c’est terrible :
la seule chose dont elle se souvient
c’est...

(...)

Perdue. Désorientée. Déphasée — Bonnie nageait encore entre deux réalités, le regard lointain, qui semblait se perdre bien au delà de l’étendue glacée. Elle se souvenait — de Célania, des Encres et d’à peu près tout ce qui s’était passé depuis qu’elle avait passé le portail et avant qu’elle ne disparaisse. Mais surtout, elle se rappelait Cheveux, se rappelait son Ombre, se rappelait Empire — et en particulier elle se rappelait de ses mots (et de ceux-là précisément) et à présent elle ne savait plus quoi penser.

Elle se sentait un peu triste — triste parce que c’était la fin d’un rêve, triste parce qu’elle avait l’impression (la conviction) de ne pas en avoir saisi le sens. Triste parce que la réalité lui échappait une fois de plus, triste parce que le passé lui filait encore entre les doigts (triste parce qu’il lui semblait qu’elle n’avait jamais été aussi proche de la vérité).

« Désolée, Cheveux... » murmura-t-elle avec un sourire vaguement désenchanté — et sa voix lui permit de s’ancrer à nouveau dans la réalité, « tu n’as vraiment pas eu de chance... d’être moi... »

Elle chercha des yeux son amie et l’identifia rapidement — elle se tenait debout un peu plus loin, face à ce qui semblait être une autre Encre. Une seule — les autres avaient disparu, et Bonnie grinça des dents à l’idée que Célania avait probablement dû les affronter seule.

« Cél ! » et l’amoureuse de rejoindre son amie à toute vitesse, les mains chargées de lumière, « est-ce que tu vas— »

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase, le souffle coupé par la stupeur et l’horreur. La neige était gorgée de sang rouge et noir, et l’odeur métallique la prit aussitôt à la gorge ; déposant un goût de fer sur sa langue. L’atrocité de la scène lui donna la nausée : son amie se tenait là, droite et impassible sur son trône vermeil — et son arme, plus menaçante que jamais, maculée d’un sang qui n’était pas le sien.

« Célania..? »

Et en face, il y avait lui.

Lui, avec ses longs cheveux et ses pleins de nœuds. Lui, avec son air un peu malade et son teint blême. Lui, avec ses yeux de sang séché et sa main sur la marque de l’Innocence et le sang qui continuait de souiller la banquise et lui qu’elle—

Lui qu’elle connaissait.

« Que... que s’est-il passé ? » et une part d’elle espérait que son amie lui réponde qu’elle n’était pas responsable et qu’elle n’était pas devenue précisément le monstre qu’elle cherchait à tuer. « Cél... il faut que je te dise quelque chose... écoute-moi s’il te plait. »

Elle ouvrit la bouche pour parler mais la referma aussitôt en se rendant compte de l’absurdité de ce qu’elle s’apprêtait à dire. Comment pouvait-elle justifier de connaître quelqu’un qu’elle n’avait vu qu’en rêve ?

« Vous... vous souvenez ? » demanda-t-elle au fossoyeur (car c’est ainsi qu’elle se le rappelait) en désignant le nœud qu’elle avait dans les cheveux, « je crois que... je peux vous aider. »

Elle avait conclut sa phrase d’un regard appuyé à l’exorciste, comme pour s’assurer d’avoir son accord.

(memora ?)

nothing ever stays the same
but all I know is life is strange
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Jeu 28 Nov - 15:09
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age




Et le blanc qui devenait rouge.
Et le rouge qui devenait noir.
Et le noir qui devenait de l’encre.
Et l’encre qui devenait regret.


C’était ça à présent. C’était là, à présent.

Les Encres avaient eu ce qu’elles voulaient, elles avaient aussitôt cessé le combat. Les Encres avaient disparu comme elles n’auraient jamais dû apparaître, et un autre prenait leurs places maintenant. Mais elle, elle restait là, au milieu du sang et de la glace, parce qu’elle n’avait pas eu ce qu’elle voulait. Sylaë et les autres avaient joué avec elle, avait monté de toute pièce ce spectacle macabre empli de larmes et de ressentiments pour en arriver là, précisément. Mais elle, n’avait toujours pas récupéré ce qu’elle était venu chercher, et n’avait que faire de ses explications, et encore moins de ses remerciements.

Des remerciements, pour quoi ?
Pour la douleur ?
Pour la tristesse ?
Pour les larmes salées ou métalliques ?
On ne remerciait pas pour de telles choses.
On ne remerciait pas les Monstres, quand bien même ils regrettaient.


Le squelette blême lui, semblait souffrir, parce qu’il avait hérité de toutes les blessures que Sylaë avait acceptées. Il n’allait pas la remercier et il aurait raison. Mais ce qu’il voulait, ça, c’était différent. Allait-il abandonner, mettre fin à tout ça ? Allait-il attaquer, continuer de jouer la scène de mort ? Elle s’en fichait un peu, du moment qu’il lui rendait ce qu’elle voulait. Et pour ça, elle était prête à tout. Même à répandre à nouveau le sang.

L’homme qui venait de prendre forme lui adressa enfin un regard, elle resta sur ses gardes. Mais il semblait davantage déboussolé que déterminé, en essuyant le sang qui coulait le long de ses lèvres.

« Tu es... Célania. N’est-ce pas ? »

Elle hocha vaguement la tête. Elle ne savait pas trop. Elle ne savait plus trop, en réalité. L’était-elle ? Ou plutôt, l’était-elle toujours ? Non, la bonne question, c'était : l’était-elle depuis ?

Depuis qu’elle avait perdu une part d’elle.
Depuis qu’elle errait tel un fantôme en quête de vengeance.
Depuis qu’elle tuait et répandait le sang sans même un regret.
Depuis que toute culpabilité l’avait quitté.



Non.


Voilà la réponse à la bonne question. Elle ne l’était pas. Parce qu’elle ne l’était plus. Mais elle voulait l’être à nouveau. Et c’est lui, le Noé à l’air aussi blanc que la banquise, qui détenait son identité. Et elle comptait bien la reprendre. Sa main se serra à nouveau sur la garde de l’épée. Ce n’était plus qu’une question de temps, maintenant.

« Tu sais ce que je veux, non ? » demanda-t-elle, déjà prête à user de l’Innocence, à nouveau.

Mais une voix se fit entendre et désamorça ce qui aurait dû être une nouvelle neige écarlate. Elle tourna la tête, incertaine, quittant des yeux à regret le blessé. Pour découvrir son amie, à nouveau présente sur le champ de bataille, un air inquiet sur le visage. Mais elle était sortie de l’histoire, elle était revenue, on lui avait rendu. Et c’était déjà bien. Même si elle ne paraissait pas avoir récupéré ce que le Monstre lui avait pris, à elle aussi. Alors le combat n’était pas terminé.

« Célania...? » dit-elle, comme hésitante.
« Tu es revenue, » constata-t-elle simplement, soulagée qu’elle ne souffre d’aucune blessure.
« Que... que s’est-il passé ? »

L’évidence s’imposait sans doute d’elle-même. Répondre à cette question lui semblait inutile. L’absence des Encres, la présence de Cyclamën, parlaient pour elle. Le sang, parlait pour elle.

« Cél... il faut que je te dise quelque chose... écoute-moi s’il te plaît. »

L’écouter ? Toujours.

Son absence et ce qui en avait découlé n’avait rien changé, n’est-ce pas ? Et qu’est-ce qui pouvait être si important pour interrompre ce qui aurait dû être. Bonnie n’en dit cependant pas plus, comme si elle savait ce qu’elle faisait, comme si elle savait ce qui devait être fait. Et cette fois, ce fût au rachitique, qu’elle s’adressa.

« Vous... vous souvenez ? Je crois que... je peux vous aider. »

L’aider ?
L’aider, lui ?
Pourquoi ?


Elle ne comprenait pas. Ou peut-être qu’elle ne voulait pas comprendre. Parce qu’il n’était pas question d’aider le Monstre, il était question de le tuer. N’est-ce pas, Bonnie ? Alors que faisait-elle ?

Elle ne comprenait pas.
Et pourtant, elle ne fit rien. Elle ne dit rien.

Elle attendait.

Parce qu’elle lui faisait confiance.
Si Bonnie savait, alors elle attendrait de voir.

Mais dans tous les cas, elles se débarrassaient du Monstre.
N’est-ce pas, Bonnie ?

© GASMASK


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Dim 15 Déc - 17:30

ft. Célania et Bonnie

i’ll never be that me (again). i’ll never be that me (again). i’ll never be that me (again). i’ll never be that me (again). i’ll never be that me (again).

i’ll never be that me (again).

everybody knows that the dice are loaded
everybody rolls with their fingers crossed
everybody knows the war is over
everybody knows the good guys lost
everybody knows the fight was fixed
the poor stay poor, the rich get rich

that’s how it goes

Cyclamën tentait de rassembler les souvenirs et les décisions mauvaises et bonnes qu’il avait fait dans le passé et pendant qu’il n’était plus là — c’était difficile dans le brouhaha inquiet ou colérique ou rageur ou plein d’autres adjectifs de toutes ses nouvelles voix (chut, taisez-vous un peu). Il regardait sa main : blanche, douce et propre, c’était la main nordique d’un libraire. L’autre main, dans ses cheveux, faisait se tourner en un noeud serré une mèche. L’exorciste... Célania. Elle cherchait quelque chose de lui (il l’a regardait mais tout était pour lui comme une grande brume tournant au ralenti, et le froid et sa blessure béante lui faisait tournoyer un peu la tête, tête déjà bien confuse pour un réveil d’un long sommeil sans rêves et sans mots), son ombre ? Il pencha la tête en lui faisant face oeil pour oeil canine comme dans une toile. « Évidemment. » Elle n’avait pas pu s’en empêcher, il comprenait maintenant (il hoche la tête Sylaë tu - oui -évidemment sombre idiote). Maintenant la question qui se posait c’était : était-il bon que l’exorciste récupère ce qui était sien ? Cyclamën fixa un moment sa blessure, pensif et silencieux dans la neige, ignorant visiblement la main tremblante de Célania et sa résolution écarlate dans ses yeux. L’homme donnait l’impression d’une grande lassitude et d’une absence de surprise, et dans les yeux ternes et fatigués qui lui servaient à voir, il y avait une lumière terrible, froide, logique et implacable.

everybody knows, everybody knows
(that’s how it goes)
everybody knows

Et la main de Cyclamën (la main droite c’est un droitier) doucement se fond de noir et d’encre en goudron comme s’il l’avait plongé dans un seau et lui aussi il se prépare au combat et — une voix. Il tourne sa tête et écarquille les yeux — je me souviens d’un gigantesque champ de blé doux et calme comme ( ... ). Il baisse sa main et l’encre disparaît. Dans un murmure, comme pour lui-même, il souffle : « Bonnie. »

elle ne souvient pas, grand frère.
(amorem)
elle ne souvient pas
elle l’aide
(une histoire (Cheveux))
c’est elle Bonnie ?
elle ne souvient plus, grand frère
tu te promets beaucoup de tristesse en lui parlant comme tu la connaissais
elle ne te reconnaît pas (grand frère)
je t’en prie ne
(tu sais qu’on ne lutte pas contre le pouvoir des souvenirs)

Et d’un geste de main, Cyclamën dissipe les voix des Encres dans sa tête. Combien de temps est-il resté là à observer le visage de l’irlandaise ? Une infinité de temps, ou bien quelques secondes seulement — les personnages se sont déplacés cependant, les Encres ont dit vrai, les deux personnes se connaissent (cela n’étonne pas le norvégien, Bonnie a toujours été gentille et incapable de blesser la moindre personne) et parlent. Maintenant, elles le regardent. Il ne sait pas quoi répondre. Il avance et de son corps se forme Truth et son sourire terrible, il regarde Célania en hochant la tête et en attendant. Cyclamën, comme dans un rêve comme un somnambule continue à avancer il s’approche de elle. De l’irlandaise. Il hoche la tête cependant, il ne sait pas quoi dire, alors il hoche la tête comme s’il était muet à nouveau — il hoche la tête, oui, je me souviens.


le sang gèle dans le froid grand du nord
i remember all of them
memories
what have you become
what have i become
i remember all of them
memories
Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Lun 16 Déc - 6:43
« we’ll never be those kids again »

(memora)
(qui est-ce ?)
Tu l’as rencontré en rêve quelques semaines plus tôt.
(je le connais...)
C’est l’hôte de Feilen.
(non, je... je le connais, lui.)
Tes souvenirs se mélangent avec les miens, Bonnie.
(mais ces yeux, je)
(je connais ces yeux)

Concentre-toi. N’oublie pas pourquoi tu es ici.  
(...)
Souviens-toi de ce qu’il a fait à ton amie.
(... mais je le connais.)

i know you

Pour la première fois depuis qu’elles s’étaient retrouvées, Bonnie doutait de la sincérité de memora — et elle s’en voulait pour ça, parce qu’elle lui avait été d’une grande aide, parce qu’elle l’avait sauvée et parce que c’était grâce à elle si Célania était encore en vie aujourd’hui et sur le point de récupérer ce que le monstre lui avait pris. Célania... elle lui devait des explications. Elle n’avait rien dit et rien fait mais son regard parlait pour elle, et l’irlandaise avait lu l’incompréhension dans ses yeux. L’incompréhension... et la confiance. Une confiance que Bonnie pensait ne pas mériter et qu’elle ne se serait probablement pas accordé à elle-même : elle était bien trop indécise, bien trop incertaine pour se considérer comme quelqu’un de fiable. Mais une confiance dont elle s’était juré de prendre soin comme d’un précieux trésor (vestige de ce que avait un jour été Célania, vestige de ce que avait un jour été Bonnie). Elle ne pouvait pas la trahir, ne pouvait pas décider seule de faire exactement l’inverse de ce qu’elles avaient prévu en venant ici.


Et pourtant, au moment où elle avait croisé ces yeux — ces yeux qu’elle connaissait — elle avait su.
Su qu’elle était incapable de (le) tuer.

De l’homme se dégageait une grande impression de calme, quelque chose d’étrangement paisible qui n’était pas en accord avec ce qu’il se passait, à la manière d’une fleur au milieu d’un champ de flammes. Bonnie observa l’un des pétales se détacher de la fleur jusqu’à redevenir cette ombre plus blanche qu’un rayon de soleil, celui-qui-détient-la-Vérité.

Et l’irlandaise de contempler un instant la possibilité (terrible tentation) de lui poser une question — cette question — puis de se raviser : il n’était pas question d’elle, mais de Célania. L’homme s’approcha lentement d’elle, hocha la tête, et Bonnie fut incapable de détacher son regard du sien : ces yeux, elle les connaissait, ces yeux qui avaient la couleur de l’eau, et particulièrement la couleur de l’eau teintée par la peinture rouge sur le bout du pinceau que l’on y plonge. La couleur du sang gelé, un peu comme celle qui maculait la neige devant elle. Mais surtout, la couleur d’un souvenir, comme la vague sensation que le ciel rougeoyant de ses yeux avait déjà transpercé ses deux océans oculaires par le passé.

i know you

Et c’était douloureux de ne pas se rappeler. Véritablement douloureux : son cœur et sa tête lui faisaient mal (et son front brûlait toujours) et lui donnaient la désagréable impression de s’enliser dans une marée boueuse, de suffoquer au milieu d’un brouillard trop épais et d’un air trop humide. Et l’oxygène qui lui manquait c’était la réponse qu’elle cherchait, et à cet instant précis, il lui semblait qu’elle se trouvait dans les yeux de Cyclamën.

« Je... Je te connais, » et son air confus et désolé semblait dire : aide-moi à me souvenir. « d’avant. » Avant le volcan d’Edimbourg (et son cœur se serra car le souvenir était encore chaud (brûlant — à vrai dire les braises grésillaient encore et la lave coulait probablement toujours dans les rues de la ville)) avant le rêve de Londres avant Lucie et avant la neige interminable de janvier. « Je te connais, Cyclamën... » et ses sourcils froncés et ses lèvres pincées et ses yeux plissés parlaient pour elle — elle avait mal.

Et Bonnie de tendre un main incertaine, tremblante vers l’apôtre ; puis de la laisser couler, glisser le long de son corps comme si toute force l’avait quittée. Célania. Elle lui devait toujours des explications. Encore plus maintenant.

« Je crois, mh... » la bleue était sûrement davantage préoccupée par la présence de Truth que par ce qu’elle avait à lui dire, mais l’amnésique parvint tout de même à capter son regard. « je crois que ça peut se passer autrement... » Ce qu’elle voulait dire, c’était : je crois que je me suis trompé. Sur moi. Sur Elle. Et surtout sur lui. « sans verser plus de sang. » Et à présent : elle avait peur de se tromper une deuxième fois.

Malgré tout, elle se tourna à nouveau vers l’hôte du Regret, bien décidée à mettre un terme à ses souffrances — mais pas de la façon initialement prévue. Ses mains étaient faites pour soigner, pour sauver — pas pour ôter la vie. Prudemment, elle avança en direction de l’homme aux longs cheveux, sans le quitter des yeux — à la fois par méfiance, mais aussi pour lui assurer qu’elle n’avait pas (n’avait plus) d’intentions cachées.

« Je peux te soigner, » et un souvenir — une bribe de souvenir comme un éclair dans la nuit comme une idée que l’on essaye de saisir au vol sans y parvenir — s’échappa de l’esprit de memora, et Bonnie pensa : encore une fois. Encore une fois ? Et le temps de chercher la réponse elle avait déjà oublié la question et ne restait plus qu’un air troublé sur son visage. « Mh... Je ne te veux aucun mal, tu sais... » Le plus troublant, pourtant : ça n’était pas un mensonge.


(ces mots je)
(j’ai l’impression de les avoir déjà prononcés autrefois)
(c’est comme une boucle une mécanique rouillée qui se répète c’est)
(comme un destin (impur))

i know you

Bonnie leva à nouveau sa main droite et l’approcha doucement du corps meurtri de l’apôtre, là où les blessures continuaient de se propager en répliques identiques. Elle stoppa son geste l’espace de quelques secondes — et à quelques centimètres de la blessure —, appréhendant le contact avec l’Innocence alors même que son poison se répandait toujours dans son corps. Puis elle posa la paume de sa main contre la plaie béante sur le torse du Noé, et au même moment, ses cheveux se gorgèrent de lumière.

Les blessures étaient profondes, et purger l’Innocence de Célania lui demanda plus d’effort que prévu — des efforts imperceptibles, mais qui la forcèrent à se mordre l’intérieur de la joue. L’entaille sur son front la faisait souffrir, comme ravivée par le contact d’un autre cristal divin (maudit). Évidemment, elle n’en montra rien ; mais ne put retenir un soupir de soulagement lorsque toutes les lésions sur le corps de Cyclamën disparurent enfin.

Murée dans un confortable silence (qui lui épargnait de devoir expliquer des choses qu’elle même ne comprenait pas), elle recula de quelques pas une fois la tâche achevée, les yeux fixés sur sa main — elle n’osait adresser de regard ni au Regret ni à l’Exorciste.

Et à présent : elle avait peur de s’être trompé une deuxième fois.

but i know you.
» le 10 avril 189x ― célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Sam 18 Jan - 14:28
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age




Et à la lumière du soleil de glace,
il resplendissait tant il semblait immaculé,
définie seulement par cette ombre voluptueuse,
qui n’aurait pas dû être si obscure.


Et elle le regardait, pleine de mépris, de peur, d'appréhension. Et elle décrochait difficilement ses yeux de la Vérité, car elle savait.

À ses côtés, Bonnie semblait préoccupée, mais surtout, curieuse, face à celui qui manipulait les Encres et qui montrait enfin son véritable visage -pas aussi terrifiant qu’un monstre aurait dû avoir. Ses mots, bien que hésitants, ne laissaient que peu de place au doute : tous deux se connaissaient. Rien d’inquiétant, puisqu'elle l’a déjà rencontré, puisqu’il était aussi son démon -celui qui lui avait pris sa mémoire. Rien d’autre.

Rien d’autre, n’est-ce pas.
Un mauvais pressentiment, toutefois.


Quelque chose n’allait pas. Elle le voyait bien. Bonnie ne le craignait pas -pas parce qu’elle l’avait oublié-, Bonnie ne lui reprochait pas -parce qu’elle avait oublié-, Bonnie ne l'attaquait pas -mais la promesse ne pouvait s’oublier-. Pire, bien pire. Bonnie voulait l’aider. L’aider ? Le destin lui jouait encore -et toujours- un mauvais tour et elle ne se rendait compte que trop tard que rien n’allait se passer comme ce qui avait été dit.

Elle faisait confiance à Bonnie, oui.
Mais elle se rendait compte, trop tard.
Qu’elle se trouvait seule, en présence de deux Noés.
Rien n'allait se passer comme ce qui avait été dit.


Le temps, était devenu une valeur précieuse, qu’elle ne pouvait se permettre de gaspiller. Son amie ne l’avait pas trahi -elle ne pouvait pas- mais la situation allait empirer, d’une façon ou d’une autre. Alors elle ne pouvait pas perdre de temps. Elle devait récupérer ce qu’elle était venue chercher, et fuir s’il le fallait. Le problème du Monstre attendrait, même si cela la révolterait.

Un nouveau regard vers la Vérité Scintillante.
Et l’Irlandaise capta de nouveau son attention.


« Je crois, mh... » Elle hésitait. Parce qu’elle devait savoir. Elle devait savoir qu'elle, elle ne voulait pas entendre les mots qui allaient suivre. Ne les dit pas. « je crois que ça peut se passer autrement... » Arrête. « sans verser plus de sang. »

Son visage était toujours impassible mais elle comprenait.
Elle comprenait que Bonnie.
Avait menti.
Parce qu’elle ne voulait plus tuer le Monstre.
Car si leur sang ne devait plus être versé, ce n’était pas le cas de l’autre.


Bonnie, qu’est-ce que tu fais ?

Pourquoi agissait-elle de cette façon, d’un coup ? Elle avait promis de l’aider à le retrouver et à l’affronter. Elle avait vécu l’Apocalypse pour en arriver là. Et maintenant, elle ne voulait plus -elle la trahissait- ? Pourquoi ? Était-ce dû à l'histoire qu’elle venait de vivre ? À son Souvenir ? À ses souvenirs ? Elle ne savait pas. Mais le dénouement qui se miroitait sur la glace ne lui plaisait pas. Alors le temps était compté.

« Je peux te soigner, » Pire. Elle allait le faire. « Mh... Je ne te veux aucun mal, tu sais... »

Voilà, la promesse était brisée.
Rien n’allait.
Rien ne se passait comme ce qui avait été dit.
Une fois de plus.


Les Cauchemars auraient dû cesser de se répandre. Le Regret aurait dû être cristallisé ici, au milieu du désert blanc, à jamais. Or, elle le soignait. Bonnie soignait leur ennemi. Et même si elle était sans doute pleine de bons sentiments, même si elle espérait retrouver le reflet de la personne qu’elle avait été dans sa mémoire effacée, elle ne faisait qu’aider le destin à prendre un tournant catastrophique. Car si elle ne voulait pas verser plus de sang, serait-ce le cas du Regret ?

Non. Elle le savait. Guéri de ses blessures, il ne partirait pas par le portail, évitant un combat. C’était une évidence. Mais elle, le pourrait. Car elle, ne pouvait pas prendre le risque de l’affronter seule -pas alors qu’elle était si proche de son objectif. Si elle le devait, elle fuirait, quitte à en terminer lors d'une future rencontre.

Alors le temps était compté.

Profitant -le devait elle- de l'accalmie qui régnait sur la banquise, le temps nécessaire à Bonnie pour soigner l’homme, elle s’éloigna, se préoccupant de l’important pour le moment. Truth. Elle ne pouvait pas perdre plus de temps, car sa chance -après des mois de recherches, de douleur, de solitude- était enfin là, devant elle, à sa porté. Enfin.

Enfin.

Elle le fixait d’un œil méfiant. Il était toujours aussi détestable, avec sa forme humaine sommaire et son sourire en demi-lune, bien trop grand et bien trop terrible pour être rassurant. Bien trop moqueur pour être annonciateur de la fin. Mais cette fois-ci, pas d’erreur. Pas de question irréfléchie. Pas de demande stupide. Juste une. Importante. Obligatoire. Salvatrice. Juste une, dont elle connaissait déjà la réponse mais qu’elle devait tout de même poser.

« Pourquoi tu m’as pris mon ombre et mon reflet ? »

Sa voix était hésitante. Elle l’avait posé. Et elle peinait à réaliser.

Et son cœur se gonflait d’un léger espoir.
Et elle en aurait presque oublié le Monstre.

Ça y est ? C’est terminé ?

© GASMASK


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Sam 4 Avr - 23:43
i lied

« Bonnie O’Cahan. » Et la voix de Cyclamën avait la rugosité d’un millier de champs de coquelicots et d’un désert aride, comme si cette voix là n’était pas habituée à parler ou plutôt comme si elle avait cessé de parler pendant très longtemps. Et la voix de Cyclamën avait la violence et le désespoir d’un champ vidé par la guerre, comme celle d’un mourant qui a du mal à respirer (c’était le cas). « Tu me reconnais, mais tu me connais pas, en même temps. » (c’est elle c’est le souvenir c’est l’Amoureuse-furieuse-rose-rouge-sang) Et Cyclamën de hocher la tête en la tournant vers Célania, et Truth. Les mots avaient été prononcés. (tu me soignes, mais tu ne sais pas pourquoi tu me soignes, c’est ce que Cyclamën voulait dire, alors que la douleur se dissipait dans sa poitrine, et que sa respiration devenait plus régulière). « Je peux te rendre ses souvenirs, Bonnie. » Il savait ce qu’il devait faire, et il n’aimait pas ça.

alors Truth parla
et les paroles qui furent prononcées
mais un reflet est un reflet
une ombre une ombre
un couteau un couteau
un souvenir, un souvenir
les paroles qui furent prononcées il n’y eu personne pour s’en souvenir puisque
personne n’écoutait ce jour là
personne n’observait ce jour là
il n’y avait que Célania et les paroles ne pouvaient être entendues que par elle
ainsi parla la Vérité et ainsi les faits et personne aujourd’hui ne peut répondre à cette question
pourquoi l’ombre
et pourquoi le reflet
et une fois que la vérité fut formulée elle imprima la réalité comme
comme un marteau imprime une forme sur une presque-épée-en-devenir
comme un goutte d’eau modèle la surface d’un lac
comme le goudron que l’on verse dans un moule pour faire une brique ou un morceau de chose
et alors Cyclamën toucha Truth et il décida que désormais
ce morceau de lui même terrible et triste
il n’en aurait plus besoin alors Cyclamën lui aussi
il oublia Truth et l’Encre s’évapora doucement (dans un endroit une ligne se rajoute sur un livre mais c’est une autre histoire pour une autre incarnation)
et la forme dieu-parmi-les-hommes-tout-sourire condense et disparaît
comme un mauvais rêve
comme la poussière quand on ouvre la porte d’un tombeau
comme le brouillard après la pluie
Truth n’exista plus — plus précisement, c’est comme s’il n’avait jamais existé.

et si Bonnie se souvenait de tous les souvenirs qui lui sont cachés ?
c’est ce que Cyclamën écrivit délicatement sur la main de la bergère
pendant que Truth parlait.

« Célania. Tu ne me donneras pas ton Innocence. Cela m’attriste beaucoup. » Pour la deuxième fois de sa nouvelle vie, Cyclamën contempla la visage de Célania (et sa rage sa puissance et sa colère). Elle était puissante, et le serait encore plus dans le futur — était-il raisonnable de la laisser partir aujourd’hui ? La réponse, naturellement, le peinait au plus profond de son coeur ; mais il n’avait pas le choix. C’était sa condition d’apôtre et le regret n’y pouvait rien. Pour ce qui était de Bonnie — la phrase suffirait pour le moment. « Lora ? — Oui, chef ! — Tu sais ce que nous avons à faire. »

et le corps de Cyclamën de se modifier
Lora d’en sortir en gloussant (elle fait un petit salut militaire) et de courir (vers le portail) et les textes
et le corps de Cyclamën de se modifier et Lund dans sa main (comme une épée)
il regarde Célania.

« Je vais quand même te poser la question. S’il te plaît, laisse moi détruire ton Innocence. » Il la regarde avec un air triste, celui qui connaît la réponse à la question, mais très sérieux. Cyclamën pense toujours ce qu’il dit. « Je t’en prie. »
le 10 Avril 189x — cold heart shaped like a knife


Encres apparaissant pendant ce post :

Lora
enregistrée.
Personnalité : adore ne pas être morte — insolente — insupportable — toujours heureuse — toujours positive — insupportablement positive — adore bavarder — adore contre-dire Sylaë — adore Pomme — adore contre-dire Méduse — admire secrètement Méduse, et l’aime bien parce que quand même c’est elle qui l’a sauvé — adore contre-dire tout le monde en fait — amoureuse de Cyclamën — grave jalouse de Bonnie — un sens de la mode aigu — peur panique des flammes, même maintenant qu’elle y est invulnérable — égocentrique — malicieuse — égoïste — fabuleuse — dramatique — mauvaise actrice — andmore.

Description : c’est la première Encre issue d’un véritable être vivant — elle a gardé son apparence de quand elle est humaine, seul un de ses yeux a été altéré par la transformation — des cheveux noirs beaucoup trop longs qu’elle ne coupe pas — un oeil bleu comme la banquise — un oeil doré comme l’or liquide des forges — fine et flottante — plutôt petite — un air assez enfantin — une poitrine inexistante — des vêtements toujours trop grands — sous sa forme fragmentée, les fragments ont l’air de petits feu follets dorés et grelottant — quand elle bouge, des bruits de grelots — un air cosmique — un sourire très chouette — andmore.


Capacités et notes annexes : —(murmure du changement) Lora est pensée comme une extension de Lund, de ce fait, elle peut écrire avec toutes les parties de son corps comme si elle était une extension de la relique.

—(fragmentation) Lora est pensée comme une extension de Lund pour écrire partout à la fois en même temps : de ce fait, elle peut diviser son corps en « Fragment » qui agissent comme de petites extensions de elle-même. Les fragments ont une intelligence relativement limitée mais peuvent exécuter des ordres. Ils ne savent pas parler mais s’expriment en faisant des bruits de grelot. Ils sont également invulnérable à toutes altérations d’eux-même (blessure, malus, etc): si Lora est attaquée, elle se fragmentera automatiquement.                  

–––––

(sauvetage)
Truth
enregistré et oublié
Personnalité : Neutre. Objectif. Ne semble pas d'avoir d'avis sur quelque chose, ou bien s'il en a un, le cache bien. Même s'il est capable de parler et de se mouvoir, ne semble pas avoir de volonté propre. N'existe que pour répondre aux questions. Un sourire grand comme une demi-lune, toujours sur la figure. Ne semble pas être du côté de Cyclamën. Semble être juste là pour "s'amuser". Mythologique et divin. Tout puissant et omniscient.

Description : Silhouette d'un adulte de petite taille, comme dessinée. Entièrement blanc, d'une lumière angélique qui est aveuglante. Pas de visage, si ce n'est un grand sourire. Pas de traits, seulement des contours.

Notes et capacités annexes : — (j'accorde) : lorsqu'on lui pose une question, Truth répond forcément par la vérité. Truth a aussi réponse à tout. Par contre, quand on lui pose une question, il prend quelque chose en échange. Cela peut être tout et n'importe quoi (un souvenir, une capacité, une ombre).

— (je reprend) : il est possible de récupérer ce qui a été pris par Truth. Pour cela, il suffit de lui demander pourquoi il a pris ce qui a été pris. Truth restitue alors ce qui a été pris, mais il reprend aussi l'information qui a été donné ainsi que toutes informations concernant Cyclamën ou les Encres.  
Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Dim 5 Avr - 5:07
cold
Bonnie l’avait vue — la déception, dans le regard de son amie. Les yeux de Célania n’étaient pas très expressifs, mais ils ne (pouvaient) savaient plus maquiller le peu de vérité que le monstre ne lui avait pas dérobé. Et cette vérité silencieuse (elle ne lui avait pas répondu) lui hurlait toute l’incompréhension et l’amertume de la voir agir ainsi — de la voir briser leur promesse (une fois de plus). Bonnie l’avait vue — et elle avait détourné le regard, honteuse et coupable. Elle était incapable de donner la moindre explication logique et sensée à l’Épéiste — elle n’était même pas capable de s’expliquer à elle-même pourquoi le Fossoyeur qu’elle avait un jour vu en rêve se tenait aujourd’hui devant elle (elle se rappelait seulement qu’elle voulait le retrouver (et cela constituait une énigme en elle-même — principalement parce qu’elle ne s’était jamais demandé pourquoi avant aujourd’hui)). Mais il était là à présent et « Je peux te rendre ses souvenirs, Bonnie. » et l’amnésique de répondre, avec un empressement craintif et démuni (comme si elle avait eu peur qu’il revienne subitement sur sa proposition (comme si elle avait eu peur que son passé lui échappe à nouveau — et dans sa hâte elle n’avait pas remis en question la possibilité évoquée par le garçon (comme les restes d’une confiance acquise (aveugle)))) « S’il te plait. » Et cette main qu’elle n’avait cessé de fixer (cette main faite pour sauver — et cette main impure, pourtant) le gardien des tombes écrivit dessus (des mots qu’elle ne comprenait pas dans une langue qu’elle ne connaissait pas) et soudain ce fut comme si elle n’avait jamais oublié c’est-à-dire que ce fut

inévitable
terrible
douloureux
tendre
effrayant
doux
écrasant
amoureux
glacial
sanglant
chaud
tremblant
peureux
fragile
inévitable surtout et

beaucoup trop grand et beaucoup trop lourd pour la bergère qui s’écroula sous le poids des souvenirs — elle se tenait la tête entre ses mains tremblantes et (elle avait l’impression qu’elle allait imploser tant sa mémoire lui semblait trop petite pour contenir autant de vies en si peu de temps) et gémissante et frissonnante (prise d’une fièvre terrible (l’Innocence la faisait souffrir c’était comme si le Souvenir cherchait à purger le poison maintenant qu’il était pleinement redevenu lui-même mais (Amorem elle))) elle posa son front brûlant contre la glace et enfonça ses doigts dans la neige comme si sa vie en dépendait — et peut-être bien qu’elle en dépendait un peu, à la vérité (son ombre n’attendait que la nuit pour l’engloutir et (la clarté de la banquise lui donnait l’impression de pouvoir s’y soustraire (encore un peu))). Un moment passa (une seconde ou bien l’éternité et peut-être même un peu plus) et Bonnie ne se releva pas. La douleur fit place à une immense tristesse, qui elle-même se changea lentement en un sentiment de culpabilité et d’impuissance qui lui parut insurmontable. Elle avait envie de s’enfoncer dans la neige et de disparaître, de cacher sa honte comme elle cachait ses larmes, de se laisser glisser tout au fond de la profonde mélancolie qui étreignait son cœur — et que personne, plus jamais, n’essaye un jour de l’en sortir. Mais le destin se moquait bien de la bergère et de ses plaintes (elle s’en souvenait à présent (elle s’en souvenait terriblement bien)) et il prit ici la plus cruelle des formes : celle d’un dilemme impossible, d’un jeu dont elle sortirait inévitablement perdante. Et la peur était trop grande et les regrets trop nombreux et les émotions trop fortes et elle — elle était bien trop faible pour y faire face bien trop sincère pour l’accepter bien trop douce pour n’était-ce que l’envisager. Alors elle se redressa, fébrilement (trop faible encore pour se lever) le regard aussi noir que les larmes sur ses joues (ce n’était pas le noir de la nuit (pas celui qui dissimule — c’était le noir du vide et du rien et de l’absence et du froid, le noir qui s’opposait très exactement à la lumière qu’elle incarnait)). Et de ce regard vide elle contempla l’horizon, comme si deux silhouettes (aimées) ne s’étaient pas trouvées là, juste sous ses yeux.

Elle avait envie de
partir
hurler
s’enfuir
se cacher
pleurer
faire du mal aussi ou bien
dormir elle
(ne ressentait plus rien).
» le 10 avril 189x — célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Jeu 9 Avr - 19:42
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age




Terminé ?
Quoi au juste.
Rien.
Absolument rien.


Elle avait posé la question -quelle question ?- et la Chose -qui était-ce ?- avait répondu. Quoi, en réalité ? Rien, absolument rien, en finalité. Il avait parlé -qu’avait-il dit ?- mais ses mots s’étaient perdus dans le froid et dans l’air et rien n’avait subsisté. Car rien ne restait jamais. Et l’homme qui était apparu -comment ?- avait bougé, avait touché -pourquoi ?- et la Chose s’était volatilisée -où ?-.

Elle pensait l’avoir su, pourtant.
Non.
Sinon, elle n’aurait pas oublié.


Mais elle n’y avait pas -tellement pas- prêté attention. Car incapable de la focaliser. Car elle était. Trop.

Car la lumière sur la banquise l'éblouissait. Avait-elle toujours reflété si fort ?
Car la fraîcheur de l’atmosphère la faisait trembler. Avait-elle toujours été si froide ?
Car les bruits alentour -pourtant si calmes- résonnaient. Avaient-ils toujours été si présent ?
Car le gouffre sans fond -celui qui faisait si mal- n'absorbait plus. Avait-il seulement existé un jour ?

Et tout était trop. Bien trop. Et c’était comme se noyer dans le monde, dans tout ce qui vivait et existait, dans les sentiments, les ressentiments, la culpabilité, les regrets, le bonheur, la peur, l’ignorance, les doutes, la joie et tellement d'autres qu’elle peinait à les distinguer et les à nommer. Et tellement d’autres que c’était trop.

Et des larmes.
Comme du soulagement ?
Et son regard vers le sol.
Elle était de retour ?
Elle était là.
Tout comme elle.
Revenue.


Alors bien du soulagement. Elle était revenue. Elle avait réussi. Et les larmes n’étaient pas vaines.
Ça y est ? C’est terminé ?

Non.

Car si elle se perdait, si elle oubliait, si elle tentait de lutter contre le trop, on ne l’oubliait pas. Et l’Autre -n’avait-il jamais eu de nom ?- parla -sa voix avait-elle toujours été si cassée ?-.

« Célania. Tu ne me donneras pas ton Innocence. Cela m’attriste beaucoup. »

Attrister ? C’était quelque chose qu’elle avait ignoré pendant trop longtemps mais ça, elle se souvenait. Et alors elle savait, qu’il mentait. Parce qu’elle se souvenait. Qu’il avait été -et était toujours- le Monstre qu’elle pourchassait et que les Monstres ne sont pas -jamais- tristes. Et si ça l’attristait réellement -car c’était un sentiment si -incroyablement- puissant- alors il ne demanderait pas une telle chose, alors la fille ne serait pas apparue. Alors elle savait. Qu’il mentait.

Mais quelle importance ?
Ses mensonges et ses paroles résonnaient de -bien trop- loin.


Car ses yeux -enfin éclairés par une étincelle de vie- s’étaient posés sur Bonnie -sa si chère amie-. Sur Bonnie et son visage figé. Sur Bonnie et ses yeux mornes. Sur Bonnie et son absence. Sur Bonnie et ses larmes.

Sur Bonnie et sa douleur.
Encore.
Encore une fois.
À cause du Monstre.


Et tout semblait toujours si fort, toujours si présent. Mais rien ne pouvait égaliser -rivaliser-. Avec cette colère qui naissait au fond de son cœur, qui serrait sa gorge et qui crispait sa main sur l’épée. Cette colère qui luisait dans son regard désormais -bien- trop expressif. Cette colère qui avait fait taire tout le reste -tout ce qu’il pouvait y avoir de bon- et qui se muait, progressivement mais sûrement, en haine.

Car il avait osé.
Lui faire du mal.
À nouveau.
Et c’était plus fort que tout.
Plus fort qu’elle.


Et elle se souvenait. Pourquoi elle était venue. Pourquoi elle était ici. Ce qu’elle devait faire.

« Je vais quand même te poser la question. S’il te plaît, laisse-moi détruire ton Innocence. Je t’en prie.
Qu’est-ce que tu lui as fait ? » Elle se fichait de sa demande, de ses mensonges -à ce vil serpent- car seule Bonnie comptait. Et la haine qui sifflait entre ses mots, cette haine qui s’infiltrait dans son cœur et qui n’avait pourtant jamais été si présente. Mais elle ne pouvait pas -ne pouvait plus- rester calme, pas alors que tout était si fort, par alors que son amie était si mal.

Et si réponse fût donnée, elle ne l’écouta pas -ou si peu-. Car seule la vengeance, seule l'animosité, seule la colère, résonnaient à ses oreilles. Et tout. Tout ça. Disparaîtrait en même temps que lui.

« Tu veux détruire mon Innocence ? » Détruire Falchion ? Vraiment ? Mais. Mais elle coulait sans ses veines. Mais elle avait toujours été là, à ses côtés, quoi qu’il advienne. Mais elle l’avait toujours aidé, autant que possible. Mais elle ne disparaîtrait pas. Pas ou que. Que lors de sa propre mort. Et ça lui convenait. « Il aurait fallu le faire avant. » Il aurait fallu le faire [cette fois-la]. À présent, il était trop tard. Car à présent, elle était à nouveau elle. Et Bonnie avait déjà soigné les blessures de ses précédents combats. « Je ne te laisserai plus faire souffrir qui que ce soit. Éloigne-toi d’elle. »

Ne t’avise pas.
Surtout pas.
De la toucher à nouveau.


Mais il n’en aurait pas l’occasion. Pas une nouvelle fois. Car elle mettrait fin à sa vie, ici et maintenant.

Car le combat était désormais inévitable.
Car il détestait -bien- trop l’Innocence.
Et qu’elle, le haïssait -bien- trop.

© GASMASK


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Mar 21 Avr - 0:45
gris

mais tu ne connais pas qu’une moitié de fragment de la Bonnie que je connais
Célania tu penses connaître Bonnie
mais Bonnie n’est pas Bonnie
tu connais une humaine
Bonnie est bien plus (qu’une humaine)

« Qu’est-ce que tu lui as fait ? » Et lui, il avait penché la tête, il ne comprenait pas, évidemment — elle semblait penser qu’il lui avait fait du mal ? Lui ? Il aurait pu réprimer un rire si ce n’était pas si triste — pour qui est-ce qu’il la prenait ? Et Cyclamën avait fait comme ça avec sa main, il avait fait un geste en langage de signe cela avait une signification très simple

humain
trop humain

« Vous n’avez pas changé. » Vous, les humains — vous ne voyez jamais plus loin, vous ne lisez pas le texte derrière le texte, la réalité derrière la réalité. Comment vous en vouloir ? Cyclamën pouvait parfaitement comprendre Célania — Cyclamën avait l’habitude depuis fort longtemps d’être le Monstre dans l’histoire et la narration. C’était ainsi, mais un coeur était un coeur et un couteau un couteau et Cyclamën Cyclamën. Il faisait ce qui devait être fait — pour que Noé ne ( ). « Vous, les humains, émotions et colères et passions condensées. » C’était beau et triste, comme un lac et un regret — Feilen comprenait ça, et Cyclamën également.

le faire avant ?
oh ?
Sylaë et Lewis je vois
les petits tricheurs

« Éloigne-toi d’elle. » Cyclamën avait relevé la tête — les yeux dorés et les stigmates brûlants.

et le regard de Cyclamën avait été froid et méprisant
humain, trop humain
tu sembles croire que
tu sembles penser que
mais Célania tu ne sais rien
et lorsque Cyclamën se mit à parler
il y avait quelque chose d’infininement ancien qui parlait avec lui
quelque chose qui murmure gravement dans l’ombre de la poussière au fond des livres
quelque chose de multiples comme un essaim

« Tu ne sais rien, Célania. » Il hoche la tête, et le fond de son oeil doré est un puit — une abysse. «  Mais il semble que tu penses savoir ce qui est bon  ou mauvais pour Bonnie. Lorsque je t’aurai soulagé du poids de ton épée, tu pourras lui demander directement. »

et il s’élança vers elle
et à travers son corps qui s’élançait il y avait un corps pour sortir de lui-même
ce corps là à un drapeau dans la main et un sourire heureux et simple (Lewis)
et Lewis attaqua le flanc gauche de la Bleue
et dans l’élancement du Cyclamën une autre main qui déchire la réalité dans la main de Cyclamën
un simple stylo
noir
de matière comme un minéral sombre taillé dans
et Cyclamën d’attaquer le flanc droit de la Bleue
et plus loin
Lora de finalement arriver au niveau des trois textes abandonnés
il y a un texte grésillant, un texte sur le temps qui passe et un texte sur un souvenir de elle
bien (et Lora de sourire en pointe)
par où commencer ?
le 10 Avril 189x — cold heart shaped like a knife


Encres apparaissant pendant ce post :

Lora
enregistrée.
Personnalité : adore ne pas être morte — insolente — insupportable — toujours heureuse — toujours positive — insupportablement positive — adore bavarder — adore contre-dire Sylaë — adore Pomme — adore contre-dire Méduse — admire secrètement Méduse, et l’aime bien parce que quand même c’est elle qui l’a sauvé — adore contre-dire tout le monde en fait — amoureuse de Cyclamën — grave jalouse de Bonnie — un sens de la mode aigu — peur panique des flammes, même maintenant qu’elle y est invulnérable — égocentrique — malicieuse — égoïste — fabuleuse — dramatique — mauvaise actrice — andmore.

Description : c’est la première Encre issue d’un véritable être vivant — elle a gardé son apparence de quand elle est humaine, seul un de ses yeux a été altéré par la transformation — des cheveux noirs beaucoup trop longs qu’elle ne coupe pas — un oeil bleu comme la banquise — un oeil doré comme l’or liquide des forges — fine et flottante — plutôt petite — un air assez enfantin — une poitrine inexistante — des vêtements toujours trop grands — sous sa forme fragmentée, les fragments ont l’air de petits feu follets dorés et grelottant — quand elle bouge, des bruits de grelots — un air cosmique — un sourire très chouette — andmore.


Capacités et notes annexes : —(murmure du changement) Lora est pensée comme une extension de Lund, de ce fait, elle peut écrire avec toutes les parties de son corps comme si elle était une extension de la relique.

—(fragmentation) Lora est pensée comme une extension de Lund pour écrire partout à la fois en même temps : de ce fait, elle peut diviser son corps en « Fragment » qui agissent comme de petites extensions de elle-même. Les fragments ont une intelligence relativement limitée mais peuvent exécuter des ordres. Ils ne savent pas parler mais s’expriment en faisant des bruits de grelot. Ils sont également invulnérable à toutes altérations d’eux-même (blessure, malus, etc): si Lora est attaquée, elle se fragmentera automatiquement.                  

–––––

(sauvetage)
Lewis
enregistré.
Personnalité :  Bien trop bavard. Charmeur amoureux de Sylaë, et dragueur à ses heures perdues. Charismatique. Exalté et exaltant. Très fort pour faire des discours pour redonner le moral. Aime jouer avec la nourriture avant de la manger. Combattant dans l'âme. Ne tolère pas la lâcheté. Ne tolère pas l'abandon. Ne tolère pas la reddition. Ne fais jamais de prisonnier. Se prend pour l'Incarnation de l'Exaltation. Fais ce qui doit être fait, et le fait rapidement. Travailleur méthodique. Déteste faire des heures supplémentaires. On l'imagine bien porter des lunettes, comme un genre de secrétaire discret et poli, ce qu'il n'est absolument pas. Déteste les enfants. N'aime d'ailleurs pas vraiment Pomme, ni Treize. Bouclier armé de Cyclamën.

Description :  Grande armoire souple et osseuse en smoking discret. Porte-drapeau blanc qui flotte dans le vent. Des yeux dorés et charmeurs, un grand sourire et des dents blanches. Une peau cendrée et les stigmates — une parodie de Noé. Cheveux courts et bien coiffés, une mèche rebelle pour le style. Chemise blanche souvent tachée de sang. On peut le prendre pour une genre de grosse statue sculpté de loin. Un nez en trompette. Des muscles de panthère, des tendons comme une rivière en crue. Parfois, un petit chapeau.

Capacités et notes annexes : — (combot breaker) :  L'arme de Lewis — son drapeau — augmente la force de ses coups lorsqu'ils sont enchainés. Plus la taille de l'enchaînement est grande, plus les coups deviendront forts et puissants. Lorsqu'un enchaînement est rompu, ce pouvoir se désactive pendant deux posts.

— (drapeau des Exaltés) : Lewis peut brandir son drapeau et utiliser ses pseudo pouvoirs de souvenir de l'Exaltation en combat pour réconforter le coeur de ses alliés, leur donner une ardeur renouvelée, augmenter leur force d'attaque et soigner partiellement leurs plaies. Ce pouvoir est cependant soumis à une condition : il est activable si et seulement si le camp de Lewis est en train de perdre.

Les Encres

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: s'isoler de l'humanité ;
Aime:
N'aime pas: Cyclamën Animae
Cyclamën AnimaeLes Encres
○ l'Incarnation du Regret ○

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 954967rift

•• Fiche de présentation
•• Fiche technique
•• Fiche Relationship

« Cyclamën écrit dans son coin en #996699 »

▐ IRL Age : 23 ▐ Messages : 374 ▐ Autres Comptes : — Caleb (mort) — Sept — Autonoé
Masculin
▐ RPG Age : 18 ans.
▐ Personnalité : scellée et endormie.
▐ Parcours RP :
{Memento Mori}

— Abandonnés ;
étraNGE ? {10}
(neige) {20}
folie (douce). {80}
chat (perché ?) {20}
Tourisme. {20}
vacances (à l'étranger). {10}
Contrary. {60}
Rêverie. {10}
alcohol is bad (bad (bad)) {30}
boom. {40}
boom. {30}

— Apéritif ;
Liquéfaction ; ‘Norvège {50}
Sublimation ; ‘Autriche {70}
Ionisation ; ‘Arche {120}
{Intrigue} ; Solidification ; ‘France {40}
{Intrigue} ; Condensation ; ‘France {20}
Fusion ; ‘Arche {20}
Contamination ; ‘Irlande {10}
{Intrigue} ; Vaporisation ; ‘Allemagne {60}
Déionisation ; ‘Norvège {130}

— Amuse-bouche ;
Transfusion ; ‘Norvège {10}
Injection ; ‘Norvège {70}
Surjection ; ‘Islande {80}
Extraction ; ‘Arche {10}
Récupération ; ‘Tibet {20}
Libération ; ‘Irlande {20}
Glaciation ; ‘Irlande {10}
Démémorisation ; ‘Angleterre {40}

Points RPs : 1110
Points hors-RPs : 50 + 100 + 10 + 50 + 50 + 50 + 50 + 50 = 410
Points totaux : 1520 {rang C}
Rang suivant {rang B} dans 2 combat.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Mar 21 Avr - 23:29
soft is the wind
memories like voices that call in the wind
whispered and tossed on the tide coming in
dreams like the memories once born on the wind
dreams like the castles that sleep in the sand
slip through the fingers or held in the hand
medhel, oh, medhel an gwyns.


Tu es loin Bonnie, très loin. Tu dérives sur un océan de souvenirs, seule. Le ciel est bleu, la mer est calme. Tu as l’impression de flotter, de voler peut-être — tu ne sens plus vraiment ton corps, ni la douleur, ni le froid. Tu ne ressens plus rien. Tu es vide, Bonnie, comme un humain au début de sa vie. Tu es vide, et ta mémoire te tend les bras, là, juste sous tes yeux. Tu n’as qu’à te pencher pour la saisir, tu n’as qu’à tendre la main pour attraper les souvenirs qui ondulent doucement à la surface de l’eau, comme autant de joyaux écumés. Tu les vois dans ton reflet, tu les écoutes qui te parlent — et tu reconnais les voix, les visages, les endroits. Tu es sûre de les entendre t’appeler. Tu es loin Bonnie, très loin. Tu dérives sur un océan de souvenirs, seule. Et tu te penches un peu trop, tends une main bien insouciante. Et comme tous les imprudents avant toi, comme tous les chasseurs de sirènes, la mer t’engloutit.

X X X

Et tu ouvres les yeux avec la détresse de celui qui se noie et cherche désespérément de l’air (tu les ouvres en grand et au sens figuré des choses c’est-à-dire que (tes yeux n’étaient pas fermés Bonnie tu refusais simplement de voir (la Vérité) parce que la voir c’était la rendre réelle et (la réalité est trop douloureuse Bonnie elle est (inévitable surtout tu ne peux pas la fuir tu ne peux que essayer de courir un peu plus vite (prendre un peu d’avance avant qu’elle ne te rattrape enfin (tu ouvres les yeux : ce n’est pas que tu crains moins la douleur (ce n’est pas que tu as accepté quoique ce soit, Bonnie c’est juste que (elle t’a rattrapé)))))))). Tu ouvres les yeux — et tu as peur, et tu as mal, et tu as froid. Le vent glacé qui souffle sur la banquise a cristallisé tes larmes sur tes joues rougies et abîmées, mais tu as froid en dedans. Tu as l’impression que ce froid qui te paralyse émane de toi, comme un poison qui te ronge petit à petit, comme un serpent qui grignote des petits bouts de ton cœur, comme un ver creusant un trou dans une pomme — et ton cœur a froid, ton cœur se gèle (et c’est tout ton corps qui tremble). Tu ouvres les yeux — et tu n’as plus le temps de voir, tu ne peux plus te contenter d’observer la réalité à travers le prisme des souvenirs. Tu n’as plus le temps, Bonnie (et s’il t’en restait un peu tu aurais probablement pris quelques secondes pour sourire (mauvais) ou rire (amer) parce que vraiment : le temps, tu ne l’as jamais eu). Tu ouvres les yeux — et tu te lèves, doucement (rien n’est doux (c’est l’orage et la tempête de sable à l’intérieur de toi mais (tu as mal et tu es fatiguée et tu as peur et (ton front brûlant te fait toujours souffrir alors (tu es bien obligée de (de quoi, hein ? Prendre ton temps ? Mais tu n’en as plus Bonnie (Bonnie il te faut ()))))))) « CYCLAMËN ! » et ta voix a repris la couleur des souvenirs et du sens que l’on donne aux mots (de l’importance que l’on donne aux autres enfin (surtout la sienne, à la vérité)). Et à celui du sang et des regrets vient se mêler le goût salé des larmes sur tes lèvres, « Elle est dans son sang ! » tu cours pour le rejoindre mais ton corps (trop faible (trop fatigué)) n’est pas assez rapide (ou est-ce ta volonté qui ()) enfin tu hasardes ces mots sans savoir s’ils sont les bons (sans savoir s’il les entendra (sans savoir s’il les écoutera (sans savoir s’ils changeront quoique ce soit enfin (tu es désespérée, vraiment)))). « Son Innocence... elle est dans son sang. Tu... tu ne pourras pas la détruire sans... » sans la tuer — c’est ce que tu ne parviens pas à dire (et tu vois les Encres (et tu vois Célania (et tu vois les blessures et le sang et la douleur et la guerre))). « S’il te plait ne... » ne lui fais pas payer mes fautes — et ça c’est ce que tu aurais voulu lui dire, mais tu n’es pas en position d’exiger quoique ce soit de lui, Bonnie et (la honte et la culpabilité te rendent muette et (tu as mal (tu es fatiguée et (tu as peur)))).

(cauchemar).
» le 10 avril 189x — célania, cyclamën & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Dim 25 Oct - 13:33
We Should Not Be This Kind Of Tired At Our Age




Si la glace et l’air.
Désespérément froids -gelés, glacés, figés-.
Elle avait l’impression.


De brûler. Et ses larmes -si chaudes qui réchauffaient ses joues si froides- qu’elle voulait ignorer. Et ces choses qu’elle avait oubliées mais que l’on appelait des sentiments -la colère, la peur, la haine, l’angoisse-, qui serraient son cœur, comme un horrible étau ardent. Et elle avait oublié. Que ça faisait aussi mal de ressentir. D’être humain. Et ça, c’était les mots de l’homme. Et ça, cette chaleur brûlante et dévorante qui faisait battre son cœur bien plus fort, il le lui reprochait.

Et elle ne comprenait pas.
En quoi.
S’estimait-il meilleur.


Meilleur. Alors que. Qu’il était à l’origine de tant et tant de misères, de cauchemars, de vies -de rêves et d’espoirs- achevées dans la douleur et dans les larmes  -mais. Au fond. Est-ce qu'ils étaient si différents ? Les protagonistes. Ils étaient tous. Le cauchemar d’un autre-. Meilleur ? Alors que Bonnie. Non. Mais. S’il l’était. Alors elle ne comprenait pas en quoi. Et le voilà, qu'il la fixait -et ce doré infini, il la faisait frémir et c’était une impression glaçante qui s’écoulait, le long de son dos- et que ses mots, pour la faire se sentir encore plus misérable. Inutile -et au fond, elle l’avait toujours été. Et au fond, c’était bien ça, qui la répugnait et qui l’obligeait à combattre. À ne jamais abandonner-.

« Tu ne sais rien, Célania. »

Non.
Rien.
Inutile.


Et ça ne faisait que serrer davantage son cœur -et cette frustration qui se transformait bientôt en rage -et elle était bien trop forte -dévorante-, comme alimentée par la peur qu’il suscitait-. Ça ne faisait que davantage le haïr. Parce qu'au fond. Elle savait qu’il avait raison. Qu’elle était inutile. Et qu’elle n’aidait sans doute pas Bonnie autant qu’elle l’avait aidé. Et c’était comme une insupportable douleur de le savoir -et elle aurait préféré la laisser cacher, l'oublier- mais lui le répétait et c’était horrible -atrocement irritant- de l’écouter. Et sa main. Sur son épée. Tremblante. De frustration. De rage. De déception -et ça avait toujours fait si mal de ressentir ?-.

Mais.
Bientôt remplacé.
Par la terreur.


De revoir celui qui la terrifiait tant. Celui et son horrible étendard. Celui qui, cette [fois-là]. Alors, l’effroi -l’épouvante- dans ses veines -comme un poison glacé qui se répandait -insidieux- plus vite que la haine l’avait réchauffé-, dans ses muscles, dans ses gestes. Non. Pas dans ces gestes. Juste dans ses muscles. Et alors. Paralysée -incapable du moindre mouvement- devant le traumatisme qui reprenait vie -et c’était ce sourire qui se cachait derrière les ombres et c’était encore pire de voir que pour lui c’était. Amusant ?-.

Alors.
Sans aucune résistance -car la chair se découpait toujours si facilement-.
Le sang.
À nouveau. Sur la neige -comme un horrible souvenir-.
Et la douleur.


La douleur. Entre ses côtes. Comme un choc -il fallait se réveiller, ce n’était pas le moment de rêver et de s’enfermer dans les cauchemars-. Comme une décharge -il fallait survivre- pour la forcer à reculer. À s’éloigner. Du danger -ça ne pouvait pas se terminer maintenant. Pas comme ça-. Des deux hommes -et lequel était le plus effrayant finalement-. Portant une main -rouge, toujours plus rouge et poisseuse- aux blessures. Deux. Alors toujours plus de sang sur la neige. Il fallait se ressaisir. Sinon. Non. Il fallait. Se ressaisir. Et la voix de Bonnie -tu es vraiment de retour ?-, comme un espoir, plus loin, dans le silence de la glace.

Un espoir.
Réduit en quelques mots.
À néant.
À une trahison ?


« Elle est dans son sang ! » Et elle venait -difficilement- vers eux mais quelle importance avec ses mots qui faisaient toujours plus couler le poison glaçant. « Son Innocence... elle est dans son sang. Tu... tu ne pourras pas la détruire sans... »

Sans.
La tuer.


Et ça. Il n’avait pas besoin -non, il n’aurait pas dû- de le savoir. Mais Bonnie l’avait dit. Et son souffle qui se coupait en l’entendant, comme si l’évidence -ça ne pouvait pas en être une, non, ça ne pouvait pas- avait simplement aidé l’effroi à œuvrer un instant -sous l'incompréhension, sous l’incrédulité-. Bonnie. L’aidait lui. Bonnie. Ne l’aidait pas elle. Et Bonnie. Venait de la condamner ? Alors, toujours cette stupéfaction, en comprenant -bien trop tard- que ce n’était pas elles contre lui. Mais eux contre elle -alors l’horreur qui devenait de plus en plus grande et qui prenait de plus en plus de place dans son cœur et dans ses entrailles-. Et pourtant, elle lui avait promis de l’aider, et pourtant elle l’avait déjà aidé, et pourtant elle lui avait fait confiance, et pourtant.

Et pourtant.
Il était temps de comprendre.
Qu’il était -déjà- presque trop tard.
Qu’il n’y avait plus rien à espérer.
Et qu’il était temps.
De fuir.
Pour survivre.



© GASMASK


Célania's theme


we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZXDOz5K
©️Destiny

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën XGJaXns - we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën V54XpHz -

we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën ZyJ11Y6 we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën 2gcon0C we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
we should not be this kind of tired at our age — célania & cyclamën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Afrique et reste du Monde :: Arctique et Antarctique-
Sauter vers: