Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le Deal du moment : -24%
LG OLED55CX6 – TV OLED UHD 4K – 55″ ...
Voir le deal
1099 €

Partagez
 

 Programme Lilith — Phase I || Célania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Programme Lilith — Phase I || Célania
Dim 30 Mai - 18:47
Cible

Accroupi, parfaitement immobile — malgré tes muscles qui t’ordonnent de bouger tant la position se fait douloureuse après ces longues heures passées — tu observes d’un air absent la foule d’inconnus passer en dessous de toi. Il leur suffirait de lever les yeux pour, peut être, t’apercevoir, mais tous sont bien trop concentrés sur leur chemin pour se permettre de gâcher quelques secondes en flâneries — ce qui n’est pas pour te déplaire (après tout, tu te dois de n’être qu’une ombre) — et encore moins pour apercevoir quelque chose qui ne devrait être là. Si cela t’empêche de distinguer correctement leur visage, tu ne doutes pas un seul instant que tu sauras repérer ta cible.

Le golem posé à côté de toi est reste silencieux, t’informant que les corbeaux postés dans la ville n’ont, eux non plus, pas aperçu la jeune femme. Tu sais, pourtant, qu’elle ne tardera pas à venir, qu’elle ne peut laisser passer une occasion telle que celle-là, elle qui semble continuer à combattre parfois. Une occasion — une mission — que vous avez montée de toute pièce, répandant des rumeurs, faisant disparaître des enfants au coin des rues — autant de nouvelles recrues pour les programmes du Vatican — ou des adultes, prétextant quelques motifs les forçant à partir au plus vite sans même se retourner. Si vous aviez allumé une étincelle, la poudre s’était enflammée d’elle-même, se répandant plus vite que ce que vous aviez espéré, jusque les frontières voisines.

Et, bien vite, ce qui n’étaient sans doute que des fugues étaient devenu un mangeur d’enfants ; un esprit vengeur, happant toute âme qui traîne dans les rues la nuit ; un grand loup monstrueux, aux dents plus longues que des couteaux et aux yeux rouges comme le sang, entrant dans les maisons et dévorant leurs hôtes dans leur lit. Les dires allaient bon train et, avec chaque nouvelle personne qui les racontaient, ils se modifiaient, légèrement, tordant toujours plus la réalité pour faire frissonner son auditoire.  

C’est là quelque chose qui te dépasse, Arsène, toi qui es fondamentalement attaché à la vérité — et qui, de plus, est bien trop terre à terre pour te laisser emporter par de telles descriptions et métaphores — mais tu ne peux te permettre d’y trouver quelque chose à redire. Après tout, c’est grâce à toutes ces commères, tous ces colporteurs et journaux peu scrupuleux que votre piège avait pu se tendre …. pour se refermer, aujourd’hui.

Tes yeux se plissent alors que tu aperçois le visage de ta cible. Célania Vaillant, Exorciste exilée, mouton noir aux yeux de Central, que vous vous devez de ramener dans le droit chemin sans tarder. Enfin, sans doute pas aujourd’hui, tu le sais bien, votre objectif étant tout autre. Voir, d’abord, si elle allait mordre à l’hameçon. La confronter, ensuite, la cerner pour ne pas lui laisser d’autre choix que celui de vous attaquer. Évaluer alors ses capacités et récolter le plus d’informations possibles pour, la prochaine fois, être prêts à la capturer — mais, aussi, la tourmenter (lui faire monter sa garde et la priver de tout repos (car, à chaque recoin de rue, dans chaque ombre, elle croira vous voir)).
« Ici Hanabusa. La cible vient de passer devant moi. Elle se dirige vers la place centrale, là où se trouve le clocher. »
Puis, sans perdre plus de temps, tu te mets en mouvement, sans la quitter des yeux, attendant le bon moment pour te manifester.
© GASMASK
Le Protagoniste

Dossier Confidentiel - Central
Mon but:
Aime:
N'aime pas: H. Arsène Hanabusa
H. Arsène HanabusaLe Protagoniste
Tu apprends, tu apprendras
(je sens ton cœur)


Arsène incante en #009966

Programme Lilith — Phase I  || Célania 6xj0w9E Programme Lilith — Phase I  || Célania FQ6KHDY Programme Lilith — Phase I  || Célania NBTI1sh

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 19 ▐ Autres Comptes : Sebastian ; Gwen ; Lily ; Aesa ; Jean-Jean ; Maxence ; Annabelle ; Oskar ; Magdalena ; Enos ; Amaury ; Amak
Masculin
▐ RPG Age : 16 ans
▐ Personnalité : Figurant
▐ Parcours RP :
Disponible 5/6

Prologue ; Boys don't cry
wwwViggo [1]

I. You can become a Hero
wwwNehal
wwwPsyché [1]
wwwMaé [1/3]
wwwCélania [1]

Rang F
80 pts
Rang E dans 320 pts

Revenir en haut Aller en bas
Re: Programme Lilith — Phase I || Célania
Mar 1 Juin - 17:12
PROGRAMME LILITH — PHASE I




C’était toujours.
Toujours.
Comme.


Un cycle -et c’était sans doute ce qui semblait le mieux s’adapter à ce qu’elle ressentait même si ce n’était pas tout à fait exact -mais jamais grand-chose semblait exact alors ça n’avait pas réellement d’importance -et ce qui en avait été toujours bien plus important---. Un cycle. Parce que ça se répétait inlassablement. Encore et encore alors que. Ils voulaient -devaient- changer les choses, désamorcer le cycle. Il y avait toujours -non, ça commençait toujours par- une rumeur -et elle découlait toujours d'événements horribles qu’il était préférable d’oublier mais qui restaient à jamais, cachés- qui arrivait péniblement jusqu’aux bonnes -ou mauvaises parfois- oreilles. Il y avait ensuite un voyage -et c’était toujours le moment qui semblait le plus calme -comme un paisible prologue- même s’il était important de faire attention à tout, de scruter, de surveiller parce qu’il ne fallait pas oublier un des points importants-. Et après. Après, c’était toujours une horreur, d’une façon ou d’une autre -un combat, des monstres, des peurs, d'innombrables problèmes- qu’il fallait affronter.

C’était toujours ainsi.
Un cycle.
Continue.
Immuable.


Dont on en sortait toujours perdant.
D’une façon ou d’une autre.


Et. Aujourd’hui. C’était un nouveau commencement. Il y avait eu la rumeur. Une bête terrifiante -et de ses yeux coulait les flammes l’enfer, et de sa gueule sortaient des miasmes putrides, et ses dents étaient comme des lances diaboliques -et vaguement, elle se disait que ça promettait d’être soit décevant soit extrêmement dangereux -alors pourquoi elle était partie seule déjà ? -parce que ça serait sûrement décevant--- qui hantait les maisons et engloutissait les familles. Difficile de passer inaperçu pour un monstre pareil et bientôt -inexorablement- les mots avaient trouvé échos dans les murs du manoir. Il y avait eu -une discussion, d'abord- un voyage -et Brême n’était heureusement pas éloigné alors ça n’avait pas été compliqué et dans un sens, ça permettait presque de se reposer en observant les paysages -et pour les personnes qui ne souffraient pas de la présence de la bête ou de la guerre, ça semblait si tranquille--, seule -et c’était mieux ainsi, il fallait que ses amis se reposent, ils avaient suffisamment souffert dernièrement -et elle ce n’était pas pareille -et de toute façon, elle se doutait qu’ils trouveraient tout de même une façon de se mettre en danger--- où le train avait soufflé en entrant en gare.

Alors.
Un cycle.
Qui enclenchait bientôt.
Le pire des engrenages.


Et. Brême. Loin d’être si petite qu’elle ne l’aurait imaginé. C’était une ville bien plus grande que celles dans lesquelles elle se rendait habituellement pour ce genre d’histoires -d’habitude, les bêtes et les monstres préféraient un lieu où les rumeurs étaient plus lentes à se répandre mais celle-ci paraissait alors orgueilleuse et confiante-. Et. Les villes si grandes, elle ne les appréciait pas -parce qu’il était si facile de s’y cacher -pour absolument tout et n’importe quoi -alors il fallait redoubler de prudence -c’était bien différent de cette mission avec Gwen où elles avaient même été accueillies---. Et. Dans cette ville si grande, la rumeur devait circuler facilement -alors trouver des informations serait aussi facile que difficile -car tout le monde voudrait parler mais les mots se transformaient au fil des récits--.

Alors.
Le cycle.
Qui s’annonçait déjà bien plus compliqué qu’il n’aurait dû l’être.


Alors. L’évidence. Commencer -et pourquoi toujours s’affairer alors que la fatigue -parce que c’était important, très important-- par un endroit peuplé, central, où les informations ne seront pas compliquées à récolter et circuleraient aisément -et pourquoi -ça semble presque étrange, non ?- les habitants n'étaient pas terrés chez eux, avec un visage inquiet et horrifié -enfin si, certains l'étaient mais beaucoup trop de gens dehors, non ?- c’était presque comme si -la peur ne se répandait pas aussi vite que la rumeur- quelque chose n’allait pas-. Alors. Une étrange sensation. Inexplicable. Et rester davantage sur ses gardes. Il y avait quelque chose d’étrange -il y avait toujours quelque chose d’étrange- avec cette bête -et elle avait déjà vu beaucoup de choses étranges et celle-là, elle semblait -trop ?- différente-.

Et sur la place de la ville.
C’était.
Du bruit.
De l’agitation.
De la vie.
Des mots qui circulaient toujours.
Mais moins de peur qui, pourtant, aurait dû inquiéter les cœurs.


Et. Sur le marché qui se tenait, ça semblait presque habituel -et peut-être qu’elle n’était simplement pas au bon endroit -après tout, c'était une grande ville -et il y avait cette femme qui achetait des légumes avec son fils, et il y avait ce gamin qui venait de voler du pain, et il y avait ce vieillard qui discutait vivement avec ce qui semblait être son ami, et il y avait ce chien qui aboyait beaucoup trop -et Melchior qui jusqu’ici avait été si calme qu’il aurait été possible de l’oublier redressa ses oreilles----, et il y avait beaucoup trop d’agitation pour une ville tenue entre les griffes d’un monstre sorti d'un des cercles de l’enfer.

« Reste aux pieds, » souffla-t-elle à l’imposant chien.

Car. Il fallait commencer. Pour chercher. Pour comprendre. Ce que cette Bête causait réellement ici.


© GASMASK


Célania's theme


Programme Lilith — Phase I  || Célania ZXDOz5K
©️Destiny

Programme Lilith — Phase I  || Célania KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- Programme Lilith — Phase I  || Célania XGJaXns - Programme Lilith — Phase I  || Célania V54XpHz -

Programme Lilith — Phase I  || Célania ZyJ11Y6 Programme Lilith — Phase I  || Célania 2gcon0C Programme Lilith — Phase I  || Célania GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/
 
Programme Lilith — Phase I || Célania
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: Le Monde :: Europe :: Allemagne-
Sauter vers: