Rumeurs
Prédéfinis
Les touites
La boîte à news
Le Poulain
On sait que t'es beau
D.Gray-Man © Hoshino Katsura.

Design réalisé par Nina et Xin-Yao. L'intrégralité des textes a été rédigé par la team. Toute création d'un membre lui appartient.
Fin d'un XIXème siècle futuriste...
Le monde vit des heures sombres. Peuplé d'Akumas, machines meurtrières créées par le Comte Millénaire, l'Humanité touche à sa fin. C'est là qu'entrent en scène les Exorcistes : combattant au service du Vatican, ils se dressent sur la route du Comte et du Clan Noé dans le but de ramener la Paix dans le monde grâce à l'Innocence, une arme céleste. Cette Guerre Sainte est tenue secrète aux yeux du Monde : pour la comprendre, il faut prendre part au combat...Lire le contexte complet
Nos meilleurs alliés
Bonnie R. O'CahanPrésente MP
Nora LockwoodPrésente MP
Nína SiríussdóttirPrésente MP
Lily PennyworthPrésente MP
Célania VaillantPrésente MP
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Partagez
 

 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Mar 8 Oct - 23:13
« a ‘hello again’ after the final goodbye is sometimes harder than just keeping the goodbye as it was. »

I can see the flowers and the greenery
I take a breath of air, I feel free
Spent so long, was busy chasing happiness
When all I needed was a little peace

Célania avait dit vrai : le manoir n’était pas facile à trouver. La forêt était dense et sombre, laissant à peine filtrer la lumière du ciel, assombri par les nuages de pluie — c’était le genre de forêt que Bonnie aimait beaucoup. Calme, sans pour autant être silencieuse. Reposante, sans pour autant être endormie. La vie grouillait au milieu des fourrés — dans la terre humide qu’elle foulait, sur les arbres que le vent berçait doucement, dans les feuillages sur lesquels les gouttes de pluie glissaient, dans les hautes herbes, derrière chaque petit tas de bois et sous chaque caillou. Cette nature sauvage que la guerre et les hommes semblaient avoir épargnée, la bergère s’y sentait comme chez elle — loin du bruit de la ville, loin des obligations de son clan, loin de la matière noire et de l’Innocence. Ici, elle se sentait presque en paix, et regrettait seulement de ne pas pouvoir y perdre quelques uns de ses tourments.

Elle ferma les yeux et inspira longuement — elle ne devait pas penser à ça. Elle n’avait pas de raison d’être triste, aujourd’hui : elle allait retrouver Célania, après ce qui lui avait semblé une éternité. Elle n’avait pas vu défiler ce mois d’avril — elle avait l’impression d’y avoir vécu mille vies différentes, et la vérité n’était pas si loin. Elle l’avait commencé en tant que Lucie, puis Memora, était redevenue Bonnie puis Amorem. Elle avait affronté la fin du monde, avait même failli y perdre la vie. Elle avait combattu le Monstre de Célania, avait sauvé l’un de ses monstres à elle — Angus, ou l’histoire d’un monstre qui n’en était pas un —, et était enfin rentrée chez elle. Elle avait retrouvé ses terres natales, son Irlande adorée et la source inépuisable de son amour : ses parents. Et, surtout — elle avait retrouvé Cyclamën (son cœur se mit à battre plus fort, comme chaque fois qu’elle pensait à lui.).

La manoir était là, tout au bout du petit sentier qu’elle traversait.

Inévitablement, l’appréhension s’empara d’elle — elle avait hâte de retrouver son amie, mais ne pouvait s’empêcher de craindre les retrouvailles avec Nora. Leur dernière entrevue était chargée de regrets, et maintenant qu’elle s’en souvenait, Bonnie avait le sentiment que tout s’était passé hier : elle renvoyait encore clairement ce banc sur lequel elle s’était assise aux côtés de l’exorciste. Elle se souvenait des mots échangés (c’est surtout l’histoire d’un monstre) se souvenait aussi de ses actes — de la colère, de la haine qui l’avait animée, ce jour-là. C’est probablement ce qui la terrifiait le plus : ce qu’elle était capable de faire lorsque l’on faisait du mal à ceux qu’elle aimait.

Ce qu’elle faisait par amour.

Il y avait autre chose qui avait retenu son attention, sur la lettre de Célania : elle avait mentionné une certaine Gwenaëlle — une exorciste, probablement. Et maintenant qu’elle se souvenait de tout, le lien lui semblait évident : Gwenaëlle, c’était le prénom de celle qu’elle avait affronté en janvier. Le prénom de celle qu’elle avait injustement attaqué, qu’elle avait blessée et qu’elle avait failli tuer — le prénom de celle qui l’avait tuée, finalement. C’était d’elle, et de cette fameuse nuit qu’avait débuté le voyage qui l’amenait aujourd’hui à Sønderborg, par elle qu’avait tout commencé — être si près de la revoir lui donnait la sensation d’enfin pouvoir tourner la page, et d’entamer un nouveau chapitre après les quatre longs mois qui venaient de s’achever. Ça la rendait à la fois heureuse, nostalgique et anxieuse.

Elle ne pouvait qu’espérer que l’exorciste trouve la force de lui pardonner.

Le manoir était grand, vieux et recouvert de lierre — mais surtout, il semblait inhabité. Difficile pour qui l’ignorait d’imaginer qu’il y avait de la vie entre ces murs de pierre contre lesquels la pluie battante s’écrasait — difficile d’imaginer qu’elle n’était plus qu’à quelques pas de retrouver les fantômes de son passé.

Bonnie frissonna et resserra l’emprise sur le sac en toile qu’elle tenait — et dans lequel elle avait glissé un cadeau pour son amie. Elle prit une grande inspiration, ravala sa salive, releva la tête et se tint droite.

Puis elle frappa à la porte.
» fin avril 189x  ― célania, nora, gwenaëlle & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Mer 9 Oct - 23:32
But All We Needed Was A Little Peace




Rouge, brillant, l’odeur du bois brûlé emplissait déjà la pièce.


Crépitant paisiblement, la flambée du foyer réchauffait la vieille cuisine autant qu’elle le pouvait. Posée sur le dessus, la petite théière en fonte attendait patiemment de siffler bruyamment dès lors que l’eau serait suffisamment chaude.

Fixant les petites flammes rougeoyantes de ses yeux bleus, Célania attendait simplement, perdant son esprit dans le souvenir des derniers mois écoulés.

Quatre mois.

Quatre mois qu’elle avait quitté la Congrégation. Quatre mois qu’elle avait renoncé à son statut d’exorciste -mais pas à son rôle. Quatre mois qu’elle semblait vivre au jour le jour. Un temps qui lui semblait si long et en même temps, si court. Tout s’était enchaîné rapidement.

Trop rapidement.

Perdue dans ce vieux manoir, au fin fond d’une des nombreuses forêts du Danemark, qui étrangement semblait faire échos à ce fantôme qu’elle avait été -un simple reflet de son passé. Perdue, mais essayant d’entrevoir une suite, un futur à ces longs mois d'errance, essayant d’être utile à ses amies, les aidant autant qu’elle le pouvait, les aidant autant qu’elle s'efforçait de s’aider elle-même.

Recouvrer ses sentiments -sa conscience presque- l’avait grandement soulagée, avait refait d’elle la personne qu’elle avait toujours été, avait enfin annihilé cette horrible douleur qui ne l’avait jamais quitté.

L’avait fait vivre à nouveau.

Mais contre toute attente, vivre, lui paraissait bien plus difficile que ce dont elle s’était souvenue. Après avoir erré tant dans les ténèbres de son propre esprit -dans la douleur-, se retrouver si vite, si subitement, dans la lumière lui brûlait presque les yeux. Autour d’elle, les bruits, les couleurs, les sensations, les gens, le monde, tout lui paraissait bien plus proche qu’ils n’auraient dû l’être -trop proche-, plus colorés, plus chargé en histoire et en émotions.

Plus vivant.

Il en allait de même pour ses propres sentiments. Après avoir disparu durant ce -court ?- laps de temps, ils étaient revenu brusquement, sans crier gare, faisant tout affronter à la jeune femme avec beaucoup moins de recul, beaucoup plus d’investissement. Beaucoup plus de sensations. Les jours qui avaient suivi l’avaient vu pleurer, de nombreuses fois. Pleuré d’avoir tout quitté, d’avoir tout abandonné, d’avoir tant souffert. Mais les jours qui avaient suivi l’avaient également vu sourire, de nombreuses fois. Sourire de joie, d’amusement, de soulagement. Parfois, ils l’avaient vu pleurer et rire en même temps.

Et à présent, elle était là, se demandant ce que l’avenir lui réservait.
Se demandant ce qu’elle devait faire.
Se demandant comment le revoir.


La théière bruissa enfin, sifflant de façon aiguë toute la chaleur qui s’était emmagasiné à l’intérieur. Attrapant le tissu qui se trouvait non loin, Célania sortie l’objet du feu, non sans souligner dans un français marmonné le fait que l’anse était définitivement trop chaude, sans savoir si c’était réellement le cas ou simplement, une impression de trop.

Avec précaution, la bleue versa le contenue dans une vieille tasse ébréchée, avant de reposer l’objet en fonte sur la table en bois usée.

Un thé.

C’était ridicule. Mais c’était bien tout ce qu’elle pouvait faire à l’instant présent. Aider Gwenaëlle était difficile, encore plus avec leur installation précaire et leur manque de ressources. Il était évident qu’avec son état, la rousse aurait dû rencontrer un médecin, qu’elle aurait dû être hospitalisée. Seulement, leur fuite rendait la tâche impossible sans prendre de gros risques, obligeant l’archère à se réfugier près de la grande cheminée du salon, enroulée dans une des couvertures qu’elles avaient pu récupérer, subissant ses souffrances sans jamais se plaindre.

Que ce soit Nora, Charles ou elle-même, ils avaient tous fait leur maximum pour espérer la soulager, malgré ses refus devenus habituels, son entêtement à dire que tout allait bien. Seulement, il fallait se rendre à l’évidence : ce qu’ils pouvaient faire n’était pas suffisant. Même avec la récente cristallisation de Mérida, sa compatible était loin d’être tiré d’affaire, loin de se tenir éloignée de tout danger. Alors l’ancienne exorciste se tenait là, dans la cuisine, espérant l’aider comme elle le pouvait avec une simple tasse d’eau chaude et quelques plantes médicinales.

Ridicule.

Un soupire.
Des coups contre la porte principale.
La tasse se renversa.


« Mais c’est pas vrai… » pesta-t-elle en français toujours, la langue étant devenu une habitude dans le manoir.

Ennuyée, elle avisa un instant l’eau s’écouler sur le bois, ayant subi son sursaut, avant de tourner la tête vers l’entrée de la pièce, sur ses gardes.

Les visites étaient rares.
Les visites n'arrivaient jamais.
Les visites n'annonçaient jamais rien de bon.


Alors, avec prudence, prête à défendre ses amis, à s’expliquer, à affronter ce visiteur -ou qu’importe du moment qu’elle pouvait éviter une future catastrophe-, Célania s’empressa d’aller ouvrir la porte. Sur ses gardes. Toujours. La guerre n’était pas terminée, loin de là.

Le froid printanier effleura sa peau lorsque le battant pivota, offrant une bouffée d’air frais bienvenue face à l’appréhension qui la gagnait.

Puis un sourire, sincère, radieux.
Bonnie avait reçu sa lettre.
Bonnie était venue.


« Bonnie ! » s'exclama la bleue, sincèrement heureuse de voir la blonde sur le pas de la porte.

La joie, le soulagement, la surprise.
Tant de sentiments -aussi nouveau que familier.
Tant de sentiments difficiles à contenir.


Trop difficile à contenir.

D’un mouvement spontané, qui dû surprendre son amie autant qu’elle, Célania serra l’irlandaise dans ses bras un court instant avant de la relâcher, toujours un large sourire aux lèvres.

« Tu es… » commença-t-elle en français avant de reprendre en anglais. « Tu es venue finalement ! Ça me fait vraiment plaisir de te voir ! »

C'était bien ça qui régnait dans son cœur actuellement. La joie, la satisfaction, la gaieté.

« Oh ! Entre, entre, » reprit-elle en se souvenant enfin des bonnes manières. « Ne reste pas là ! »

Se décalant de l'entrebâillement pour laisser passer la nouvelle venue, l’ancienne exorciste l’invita par la même occasion à entrer dans le manoir délabré, accompagnant ses paroles d’un geste de la main. Refermant la porte derrière son invité, les coupant ainsi de la fraîcheur extérieure, la française s’empressa de combler le lourd silence qui régnait dans la bâtisse.

Parler était devenue tellement plus facile.

« Je t'avais prévenu, ce n'est pas le grand luxe, mais c'est mieux que rien. » dit-elle avec amusement.

Par habitude, bientôt par nostalgie peut-être, elle porta son regard sur le hall d’entrée en décrépitude, ayant perdu toute sa splendeur et sa gloire passée. À l'instar de ses occupants actuels. Mais comme pour eux, tout n’était pas encore perdu, le potentiel était toujours là, attendant un moment opportun pour se manifester.

« Alors, comment tu vas ? » lui demanda-t-elle, reportant son attention sur la blonde, espérant qu’elle se porte mieux que ses compagnons de fuite.

Tu apportes de bonnes nouvelles ?

© GASMASK


Célania's theme


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZXDOz5K
©️Destiny

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle XGJaXns - but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle V54XpHz -

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZyJ11Y6 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 2gcon0C but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Jeu 10 Oct - 19:44
« the pain of parting is nothing to the joy of meeting again. »

Breathe life into this feeble heart
Lift this mortal veil of fear
Take these crumbled hopes, etched with tears
We’ll rise above these earthly cares

Elle n’avait pas eu à attendre longtemps.

Célania se tenait là, un sourire radieux sur le visage — un sourire contagieux que Bonnie lui rendit sans même s’en rendre compte. Depuis quand ne l’avait-elle pas vue si heureuse ? Cela remontait à si loin qu’elle s’en souvenait à peine — et pourtant, rien ne semblait plus naturel que de la voir sourire ainsi, les yeux pétillant de vie. De la voir à nouveau si expressive suffit à chasser le voile d’ombre que ses craintes avaient déposé sur son cœur, et à le gonfler d’un sentiment de joie.

« Bonnie ! »

Avec une énergie qu’elle ne lui connaissait plus, la bleue attira la bergère dans une étreinte aussi spontanée que surprenante, à laquelle la blonde n’eut pas le temps de répondre.

« Tu es... » fit-elle dans un français que Bonnie comprit, avant de poursuivre en anglais, « Tu es venue finalement ! Ça me fait vraiment plaisir de te voir !
A moi aussi, » répondit-elle.
Oh ! Entre, entre, » s’exclama-t-elle en se décalant pour la laisser passer, « Ne reste pas là ! »

Bonnie ne se fit pas prier pour entrer — elle était frigorifiée. Elle poussa un soupir de soulagement et souffla sur ses mains lorsqu’elle fut enfin à l’intérieur de la bâtisse, réprimant un énième frisson quand Célania referma la porte. Elle posa le sac en toile de jute à ses pieds, puis chercha à se réchauffer quelque peu le temps que la bleue la rejoigne — ce qu’elle ne tarda pas à faire, toujours avec cet entrain qui ne semblait plus vouloir la quitter.

Pas de doute, la Célania qu’elle avait rencontré à la fête d’un village français était bien de retour.

« Je t’avais prévenue, ce n’est pas le grand luxe, mais c’est mieux que rien. »

Bonnie hocha distraitement la tête, absorbée par les lieux. Même abandonné depuis longtemps, le manoir dégageait toujours un petit quelque chose — le petit quelque chose qui le rendait agréable plutôt qu’effrayant ou triste. Elle remarqua ci et là que des efforts avaient été faits pour le rendre un peu plus accueillant, et ce malgré les immenses toiles qui pendaient encore des hauts murs. L’air était chaud, et d’ici, elle pouvait entendre le crépitement d’un feu et sentir l’odeur du bois brûlé — une odeur qui lui rappelait sa maison à elle.

« Alors, comment tu vas ? lui demanda l’exorciste.
Un peu fatiguée, » lui répondit-elle, « J’ai fait la majeure partie du voyage à pieds, pour éviter d’être suivie. Mais ça va ! J’ai tellement de choses à te raconter, tu n’as pas idée. »

Et pour une fois, il s’agissait de choses dont elle avait envie de parler — à l’exception d’une, qu’elle se garderait bien de mentionner.

« J’ai retrouvé mes parents ! Oh, tu ne vas pas le croire, Cél, » reprit-elle, un brin plus enthousiaste malgré la douce retenue dont elle faisait toujours preuve, « Ils... ils se sont alliés à l’Ordre Noir, et tout le village a suivi. Ils ne sont pas au courant de tout, mais... je pense que c’est mieux comme ça pour l’instant. »

Elle espérait pouvoir les préserver un peu plus longtemps.

« Enfin... dis, et toi ? Comment tu vas ? » conclut-elle, un sourire dans la voix mais le regard un peu inquiet.


Si son amie semblait aller bien, elle n’oubliait pas pour autant les circonstances de leur séparation.
» fin avril 189x  ― célania, nora, gwenaëlle & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Dim 13 Oct - 18:56

Paix


" Paix et tranquillité, voilà le bonheur."


Comment la jeune Lockwood s'était retrouvé ici ? Oh, c'était une bien trop longue histoire. Après les événements d’Édimbourg, la bohème au passé de fuyarde ne s'était pas fait prier de disparaître une fois de plus de la Congrégation de l'Ombre, laissant derrière elle la guerre et ses soucis tout en emportant avec elle son petit protégé. En seulement deux années passées à la Congrégation de l'Ombre, Nora avait suffisamment souffert pour une vie entière, et il lui avait été inconcevable de faire vivre la même destiné au fils d'Ellie. Ce fut ainsi suite à une main tendue et inespérée d'une ancienne alliée que la parisienne avait laissé l'Ordre Noir et son lot de souffrances derrière elle pour - espérons-le - ne jamais y retourner. La prochaine fois serait sans doute synonyme de son exécution mais, pour le moment, la jeune femme préférait ne pas y penser et se concentra sur un repos bien mérité, autant pour leur esprit que pour leur corps. La colère de l'innocence les ayant brisé mentalement et physiquement, la brunette et son petit protégé profitèrent de leur nouveau lieu de vie pour reprendre du poils de la bête.

Endormie sur un fauteuil de leur chambre dans le manoir salutaire qu'ils avaient rejoint, la Vagabonde - qui portait son nom plus fidèlement que jamais - avait laissé son esprit fureter dans le monde des rêves en cette belle journée d'Avril pendant que, dans une pièce annexe de l'étage, le petit Charles jouait dans la salle de jeu des enfants. Vraiment ?

" Aller lève-toi, c'est l'heure du goûter ! " siffla la voix bien trop enjouée d'une petite tête blonde qui sauta sur les cuisses de sa tutrice, " NoooOooraaaAaaa alleeeeer ! "

Sortie de ses songes idylliques où elle partageait un repas à l'extérieur par une étrange journée de pluie, la jeune femme ne tarda pas à poser son regard océan sur ce petit français plein de vie. Trop, plein de vie, même, surtout pour un réveil. Si la Vagabonde se surprit à grommeler et à se frotter les yeux, un sourire sincère ne manqua toutefois pas à étirer ses lèvres : Charly souriait et était heureux, cela suffisait à son bonheur, quand bien même il l'arrachait de sa sieste.

" J'suis pas sûre que les enfants qui crient et réveillent tout l'monde aient l'droit à des goûters, Charly. "
" ... Ah. "

Un silence, puis un nouveau sourire qui se dessine sur le visage de la brunette. Adieu la tendresse et bonjour la malice. Charles n'était pas des enfants les plus turbulents ou désobéissants.. mais il était toujours bon de marchander pour obtenir ce que l'on souhaite.

" Mais j'pense que je pourrais reconsidérer la question si un petit garçon cracra allait se nettoyer la frimousse.. " proposa-t-elle non sans une lueur malicieuse dans le regard, " Peut-être que je pourrais même préparer du chocolat chaud en attendant.. "

L'astuce du chocolat chaud : une technique ancestrale bohème que lui avait enseigné Nephthys, et qui marchait toujours autant avec les années. Le regard pétillant, le petit homme ne tarda pas à sauter par dessus le rebord du fauteuil avant de sautiller sur place.

" Ah ! J'y vais tout d'suite ! "

Sitôt dit, sitôt fait : le petit homme disparut sans crier gare de la chambre, laissant derrière lui une bohème aussi endormie que réveillée. Loin d'être de mauvaise humeur au réveil, la jeune femme se releva sans demander son reste tout en s'étirant de tout son long avant de se mettre en marche en direction de la porte. Une épaisse écharpe autour de son cou, les cheveux en bataille et avec sa jupe presque aussi longue que son pull était trop grand pour elle, la bohème semblait presque tout droit sortie d'une hibernation plutôt que d'une sieste. Bah, ce n'est pas comme si elle faisait attention à son apparence, ce n'était pas Gwenaëlle ou Célania qui allaient être regardantes là dessus. Ici, tout le monde pouvait vivre comme bon le semblait, tant que la vie d'autrui était respectée. Cela avait presque tout d'une idylle, d'un rêve éveillé, et pourtant - les jeunes femmes allaient reconstruire leur vie ici, pour survivre ensembles. Non, pour vivre.

La démarche lente, la brunette se mit alors en marche dans les couloirs et les escaliers, quittant le troisième étage pour rejoindre le rez-de-chaussé avant d'être stoppée dans sa course par des voix familières. L'une appartenait à Célania, et l'autre ? Ce n'était pas Gwenaëlle, ça, c'était certain. Ah. Impossible de remettre un nom dessus. La mémoire de Nora lui jouait encore des tours de temps à autres, mais elle n'allait pas non plus s'en plaindre : retrouver ses souvenirs perdus avait été une bénédiction après tout ce qu'elle avait traversé. En silence, la Vagabonde descendit les derniers escaliers menant

" Excusez-moi d'vous déranger " souffla la bohème, cette fois-ci en anglais, " J'vois que tu as de la visite et j'voulais vous prévenir que je préparais du chocolat chaud - si vous en avez envie. "

Un sourire, presque gêné, de déranger ainsi une conversation, puis, l'espace d'un instant, le cœur de la bohème loupa un battement, la forçant à s'arrêter à quelques marches du rez-de-chaussé.

Ce visage, la jeune femme le connaissait. Cette âme errante aux longs cheveux d'or.. Une descendante de Noé, celle qui cherchait les monstres, celle qui avait manqué de la tuer pour avoir attenté à la vie de Cyclamën, et celle qui l'avait pardonné. Elle, qui avait offert son pardon à l'arme humaine que Nora était devenue, à cette pauvre âme aux souvenirs arrachés, qui pourtant les avait toujours en elle le jour où ses griffes avaient transpercé le cœur du Regret. Elle, l'Amour qui avait montré ses Regrets à l'Espoir. Elle.

" Bonnie ? "



but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 7cA7w0v

I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible
Aime:
N'aime pas: Nora Lockwood
Nora Lockwood† L'Âme Errante †
but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle GUVk8mD

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle FuFNjs2

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle L37SyT5

Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 1138 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 22 ans.
▐ Personnalité : Âme libre
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
http://niutellat.deviantart.com
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Lun 14 Oct - 17:57
But All We Needed Was A Little Peace



À ses côtés, Bonnie posait un regard curieux sur la pièce. Ses yeux fatigués s’attardaient çà et là, découvrant ce qui l’entourait. La bâtisse et ses alentours respiraient l’ancienne richesse d’une famille noble, à présent tombé dans l’oubli. Les toiles d'araignées tombaient du plafond, se mêlant aux lustres qui ne brillaient plus dans les nuits calmes de la forêt. Les chandeliers de l’espace avaient été redressés et quelque peu bougies déposées dessus, trop peu pour éclairer convenablement lorsque la nuit tombait. Seul le grand escalier central semblait avoir gardé toute sa beauté et son authenticité, donnant à la pièce tout son cachet.

Si le lieu ne semblait pas habitable en l’état, c’était bien le refuge que les anciennes exorcistes avaient choisis pour s’établir. Leur maison, la vrai cette fois-ci.

« Un peu fatiguée, » finit par lui répondre Bonnie, le ton de sa voix donnant raison à ses paroles. « J’ai fait la majeure partie du voyage à pieds, pour éviter d’être suivie. Mais ça va ! J’ai tellement de choses à te raconter, tu n’as pas idée. »

Le sourire de la bleue se fit plus grand encore.

La fatigue n'était qu'une affaire passagère. Après une bonne nuit de sommeil, elle ne serait plus que de l’histoire ancienne, un problème dont il n’était pas crucial de s’occuper. Car ici, il n’y avait plus à s’inquiéter d’être trop fatigué pour sortir, trop fatigué pour faire une mauvaise rencontre, trop fatigué pour les mauvais tours du destin, trop fatigué pour les combats et pour la guerre. Ici, elles étaient toutes en sécurité, et pouvaient se reposer autant qu’elles le souhaitaient après ces longs mois d’horreur, Édimbourg ayant été l’apothéose de la Peur.

Ici, il n’y avait plus à s’inquiéter de tout ça.
Ici, il n’y avait plus à s’inquiéter de la guerre.


Bonnie allait pouvoir lui parler de toutes ces choses, sans avoir à se préoccuper du reste, et c’était bien ça qui renforçait son sourire. Cette dernière ne tarda d’ailleurs pas à reprendre, enthousiaste à l’idée de lui confier les derniers événements.

« J’ai retrouvé mes parents ! Oh, tu ne vas pas le croire, Cél, ils... ils se sont alliés à l’Ordre Noir, et tout le village a suivi. Ils ne sont pas au courant de tout, mais... je pense que c’est mieux comme ça pour l’instant. »

Des alliés ?

Le sourire de la française se fit plus hésitant, alors qu’une touche d’inquiétude prenait place sur son visage. Elle était sincèrement heureuse que son amie ait pu retrouver sa famille, leur parler et profiter de leur présence. Elle-même aurait aimé faire de même, malheureusement, les conditions actuelles -bien que calme en apparence- ne s’y prêtaient guère. Cependant, le fait que tout un village ait décidé de s’allier à l’Ordre Noir, suivant l’exemple des O'Cahan alors même que Bonnie soit une Noé, lui paraissait être une situation extrêmement délicate et sujette à problème. Et de tout cœur, elle espérait qu’elle ne fasse pas souffrir son amie qui avait déjà tant enduré.

« Je… Je suppose, oui » finit par dire l’épéiste avec une légère hésitation. « L’important, c’est que vos retrouvailles se soient bien passées. »

Et que visiblement, Bonnie n’ait pas souffert de cette rencontre et des révélations qui en découlaient.

Un village entier, partisans de l’Ordre…

Voilà qui laissait perplexe la bleue. Et si d’autres du genre existaient ? Et si elles n’étaient pas tant que cela à l’abri ? L’angoisse, la peur, toujours là, quelque part… Et l’Irlande qui s’inscrivait comme une destination à éviter pour les fuyardes qu’elles étaient.

« Enfin... dis, et toi ? Comment tu vas ? » finit par lui demander son amie.

Célania s’apprêtait déjà à lui répondre. À lui dire qu’elle n’avait sans doute jamais été aussi bien. À lui expliquer que les doutes et quelques regrets persistaient mais que malgré tout, elle avait l’impression d’aller bien pour la première fois depuis longtemps. À la rassurer, lui disant qu’elle se sentait bien auprès de ses amies, soutenue, qu’elle se sentait en sécurité, tout simplement.

Si le manoir avait des airs de lieu hanté, pour elle, il ressemblait au Bonheur.

Seulement, une voix nouvelle leur parvint du grand escalier, la coupant avant qu’elle ne puisse dire un mot. Se tournant vers la source, Célania eut la joie de voir Nora quitter le premier étage pour les rejoindre.

« Excusez-moi d'vous déranger, » dit-elle en descendant les marches, « J'vois que tu as de la visite et je voulais vous prévenir que je préparais du chocolat chaud - si vous en avez envie. »

Du chocolat chaud.

Définitivement, elle n’avait jamais été aussi bien.

« Oh ! J’en prendrais avec plaisir ! » s'exclama la bleue. « Ah, il se peut que j’ai renversé un peu d’eau dans la cuisine, » continua-t-elle en se souvenant de sa bêtise. « Désolée, je nettoierai après. Tu en veux ? » questionna-t-elle en se tournant vers Bonnie.

Elle reporta son attention sur la nouvelle venue, souhaitant lui présenter la blonde comme l’amie qu’elle était, lui expliquer sa présence ici. Elle n'eut malheureusement ni l’occasion ni le besoin de le faire. Dans les escaliers, Nora s’était figée, fixant la jeune femme qui se tenait à ses côtés.

« Bonnie ? » fit-elle incertaine.

Une grimace inconsciente apparut sur le visage de la bleue. Nul doute, ses deux amies se connaissaient déjà. D’avant. Et elle ne pouvait qu’espérer que ce soit en tant qu’amies, que connaissances même. En bien seulement. Qu’elles ne se connaissaient pas -surtout pas- en tant qu’exorciste et Noé.

Hésitante, visiblement mal à l’aise, Bonnie salua à son tour la brune, employant son prénom, mettant fin aux doutes si Célania avait pu en avoir encore.

Elles se connaissaient.
-Insidieuse, elle se répandait, elle traversait les murs.
Elle corrompait les gens-.


Au vu des réactions de chacune, peut-être pas de façon aussi positive que la française l’avait espéré. L’air semblait s’être soudainement tendu, à moins que ça ne soit-elle. Alors, avant que la suite ne puisse s’envenimer, avant que des complications ne surviennent, Célania reprit la parole.

« Vous avez l’air de vous connaître… Hem, » fit-elle après un léger raclement de gorge qui avait pour but d’éloigner l’inquiétude dans sa voix. « Bonnie est une amie, » expliqua-t-elle un peu trop rapidement -anxieuse-, à Nora. « Elle m’a aidé et même sauvé à plusieurs reprises. C’est moi qui l’ai invité à venir, si elle le souhaitait. J’espère que ça ne te dérange pas ? »

Une pointe d'appréhension dans sa voix.

La bleue craignait la suite. Elle craignait un règlement de comptes, autant qu’elle espérait que leurs réactions soient dues à la surprise et non à des ressentiments.

-Aussi insidieuse qu’elle était;
Aussi corruptrice qu’elle était;
Elle n’avait pas sa place ici.
La guerre ne pouvait pas traverser les murs et s’installer dans le manoir.
Pas de suite, pas si vite.-



© GASMASK


Célania's theme


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZXDOz5K
©️Destiny

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle XGJaXns - but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle V54XpHz -

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZyJ11Y6 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 2gcon0C but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Mer 16 Oct - 11:12
Fin


Enroulée dans une couverture, couchée auprès d’un feu de cheminée, tu dors d’un sommeil sans rêves, Gwenaëlle. Pour qui ne te jetterait qu’un coup d’oeil rapide, tu n’aurais l’air que d’une gamine épuisée. Mais ton allure n’y trompe pas, c’est plus que de l’épuisement avec lequel tu luttes. Tes cheveux sont collés à tes tempes par la sueur alors que la fièvre te fait trembloter discrètement. Ton teint a perdu de ses couleurs et es maintenant blafard – on n’en discernerait presque plus tes tâches de rousseur.

Encore une fois, l’innocence t’a tout pris, arraché, jusque tes dernières forces. Encore une fois, tu as abandonné à ce cristal que tu détestes pourtant de toutes tes forces, à cette guerre que tu avais juré d’abandonner – avant de jurer à nouveau de la mener à bout – tout ce qui te faisait toi. Plus de sourire, plus de rires, plus de lueur dans le regard. Plus qu’un corps abandonné là, sans vie ou presque, attendant que ce dernier souffle n’arrive enfin – attendant le noir et l’oubli, la fin de la souffrance.

Encore une fois, donc, tu as perdu.
Encore une fois, donc, tu vas mourir.

Ce n’est pas faute de résister, pourtant. Après tout, il ne faut pas oublier que tu as retrouvé un semblant de goût à cette vie injuste que te te traînes. Il ne faut pas oublier, non plus, que tu n’es plus seule en ces lieux. Tes amies sont à tes côtés et leur imposer ton départ serait cruel et douloureux. Elles ne méritent pas un tel sort, ne méritent pas non plus de te voir souffrir. Elles ne te méritent simplement pas comme amie, penses tu entre deux hallucinations, une grimace aux lèvres.

Les yeux maintenant entrouverts, tu regardes les flammes devant toi. Leurs mouvements irréguliers – et pourtant si harmonieux – t’apaisent un temps, te font oublier la souffrance dans laquelle tu te traînes et le bout du chemin qui t’attend. Ce n’est pas faute d’avoir résisté, pourtant. Tu as continué de sourire de toutes tes dernières forces pour faire fuir le Spectre qui t’attend. Tu as essayé de soigner ces plaies et cette fièvre. Tu as essayé de te reposer et de rependre des forces, du mieux que tu pouvais, répétant sans cesse à qui voulait bien l’entendre que tout va bien.

Ce n’est sûrement qu’un mauvais rhume.
Ce n’est sans doute qu’un peu de fatigue.
Ce n’est qu’un bête contrecoup, rien de plus.
Ce n’est qu’une vieille amie.

Des voix te sortent de ta torpeur. Malgré la cacophonique dans ton crâne – dans ton esprit – tu crois reconnaître Célania et son doux accent français. La Bleue t’a rejointe il y a peu. Ce fut difficile et douloureux, mais vous avez réussi à refermer des plaies qui étaient pourtant bien ancrées. Plus de rancune de ton côté – en avais tu seulement – juste la douceur d’une amitié retrouvée. Célania était ce qui s’approche le plus d’une meilleure amie pour toi, c’est un soulagement de l’avoir à tes côtés dans une telle situation.

Une nouvelle fois s’ajoute à la conversation, une voix que tu connais tout aussi bien, celle de Nora. La Vagabonde s’est enfuie du Royaume Uni à tes côtés pour venir se réfugier ici. Tu es si heureuse de la savoir en sécurité, loin de l’Ordre Noir mais surtout loin de Central. Tu leur en veux encore pour le traitement qu’ils lui ont imposée – traitement dont tu étais en partie responsable. Vous allez pouvoir reprendre les choses où vous les aviez laissées et, peut être, enfin rire ensembles.

Oui, les choses sont maintenant si belles et douces. Tes deux amies sont en sécurité. Elles n’ont plus besoin de toi. Tes yeux se referment doucement lorsqu’une troisième voix te parvient. Elle était pourtant présente bien avant celles de Célania et Nora, mais tu as besoin d’un peu plus de temps pour te rendre compte de sa présence. Maintenant que tu l’as distinguée, tu ne peux plus t’en détacher. Cette voix tu la connais parfaitement, pour l’avoir entendu dans tes cauchemars tant de fois. C’est la voix de l’Amour. La voix de la femme qui a failli te tuer. La voix de la femme que tu as assassinée.

Tes amies ont encore besoin de toi, Gwen. Un dernier effort, un dernier combat, un dernier souffle.

Puisant dans ce qu’il te reste de volonté et de colère, tu te redresses et te traînes misérablement jusque l’entrée. Oh, tu fais si peine à voir, Ecorchée, ainsi enroulée dans ta couverture, te retenant aux murs pour ne pas tomber – pour ne pas sombrer. Si un réel ennemi était à vos portes tu n’aurais aucune chance.
« Allez vous en. » ordonnes tu dans un murmure rauque, la couverture à tes pieds, appuyée contre le cadre de la porte. « Célania éloigne toi, cette femme est dangereuse. » Déjà tes doigts disparaissent pour laisser place à ton arc, que tu tiens maintenant fermement. « Ne me forcez pas à vous tuer une nouvelle fois. » Par pitié, ne m’imposez pas ça à nouveau. « Allez vous en. »
Ton arc maintenant bien en place dans tes deux mains, tu fais apparaître une première flèche – dernière sommation. Tu n’as pas envie de mener ce combat, encore moins de le faire ici. Mais elle ne t’en laisse, pour l’instant, pas le choix. Tu te rappelles encore de sa puissance et de sa cruauté. Tu te rappelles de la peur qui nouait tes entrailles et de celle dans sa voix, lorsqu’elle t’a suppliée de l’achever.

Puis tu ne te rappelles plus de rien. Tout devient noir et toi, Gwenaëlle, tu sombres.
© GASMASK


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle Sb6h



Gwen selon Seo
Moodboards:
 

† L'écorchée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: Gwenaëlle Roussel
Gwenaëlle Roussel† L'écorchée †

Je cicatrise dans l'alcoolisme
Au fond je crois que j'agonise


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle FRKHjIk
Nina

Gwen lutte en #ff9900
Liri fuyait en #996699

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle THMdrMB but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle RHDh2T3 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle CQzqjye

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 1168 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Annabelle – Oskar – Magdalena ⎯ Enos ⎯ Amaury ⎯ Amak – Arsène
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
14/10 : Indisponible.

wwwNausicaa [10/3]

wwwNausicaa [6]
wwwBonnie [4]
wwwWilma [5/3]

wwwCélania, Destiny, Lavi [4]
wwwAyden [3/3]
wwwPacificateurs [2]

wwwMaisie [1/3]
wwwWil [2]
wwwSoren, Maisie [1]
wwwPacificateurs [1]
wwwIvana, Célania [2]

wwwPacificateurs [3]
MultiversNausicaa (15)

Rang B
3250 pts
Rang A dans 5 conditions


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 1r2cKE9 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle VRWwpEj

Revenir en haut Aller en bas
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Mer 16 Oct - 15:49
« maybe we can’t go back. but going forward isn’t necessarily an ending. »

Quelques bruits retinrent l’attention des deux amies — quelqu’un approchait. N’attendant plus la réponse de la bleue, Bonnie tourna le visage vers la porte, là où elle pouvait apercevoir les marches de l’escalier qui menait à l’étage du dessus. Une pointe d’appréhension lui nouait l’estomac, à plus forte raison que l’Innocence qu’elle ressentait, et qui lui donnait la chair de poule, ne lui était pas étrangère — à vrai dire, elle savait parfaitement à qui elle appartenait.

Et si elle avait eu le moindre doute, la voix qui ne tarda pas à s’élever, couplée à la silhouette qu’elle entraperçut acheva ses dernières hésitations.
« Excusez-moi de vous déranger, j’vois que tu as de la visite et je voulais vous prévenir que je préparais du chocolat chaud — si vous en avez envie. »
L’intonation de sa voix était différente que celle qu’elle avait dans ses souvenirs — plus vivante, ancrée dans la réalité. Une réalité qu’elle avait pourtant oublié le jour où elles s’étaient rencontrées pour la première fois. Une réalité dont elle se souvenait aujourd’hui, tout comme elle se souvenait d’elle ; à en juger par la surprise qui l’avait clouée sur les dernières marches.

Les quelques mots de Célania, la bergère ne les entendit même pas — elle avait l’impression de ne pouvoir entendre que son cœur, tant il battait fort.
« Bonnie ?
Mh... bonjour, Nora, » salua la blonde, un semblant de sourire aux lèvres.
Nora. Ce prénom, ces quatre lettres avaient voulu dire tant de choses et revêtu tant de costumes au cours de sa vie. Nora c’était le prénom de celle qui avait tué Cyclamën. Nora c’était le prénom du la mort, du sang, d’un matin brumeux en Norvège et d’un cœur arraché. Nora c’était le prénom d’une vengeance, c’était la loi de talion, c’était œil pour œil, dent pour dent, cœur pour cœur — vie pour vie. Nora c’était le prénom de la colère aveugle, des regrets et des remords. Mais Nora c’était aussi le prénom du pardon, d’une rencontre sur un banc en France, Nora c’était surtout l’histoire d’un monstre, Nora c’était le prénom d’un miroir qui lui renvoyait ses propres fautes. Nora c’était le prénom du vide et d’une mémoire arrachée — c’était aussi le prénom d’une Mémoire (un Souvenir un Apôtre un frère), Nora c’était l’histoire d’une Sagesse amoureuse et d’un amour qui n’avait rien de sage. Nora c’était le prénom par qui tout avait commencé — Nora c’était le prénom qui lui avait inspiré la liberté et l’envie de saisir la sienne. Nora c’était quatre lettres qui voulaient dire Espoir. Nora c’était le prénom d’un millier d’autres choses encore — mais, surtout, Nora c’était le prénom d’une amie.
« Vous avez l’air de vous connaître… Hem, Bonnie est une amie, » la voix de Célania tira la bergère de ses songes. Une amie ? Oui, elle aussi — elle aussi, c’était une amie. N’est-ce pas ? « Elle m’a aidé et même sauvé à plusieurs reprises. C’est moi qui l’ai invité à venir, si elle le souhaitait. J’espère que ça ne te dérange pas ?
Ne t’en fais pas, Cél, » tenta de rassurer l’hôte d’Amorem, percevant aisément l’inquiétude dans la voix de son amie, « Nora, c’est... »
Elle sembla chercher quelque chose dans le regard de la bohème — l’approbation, peut-être. Le droit de le dire.
« C’est une amie. »
(la dernière fois que je l’ai vue ?)
(la dernière fois c’était il y a longtemps)
(la dernière fois que je l’ai vue c'était)
(c’était dans une autre vie)
(dans un autre monde ?)
« Ça fait lon—
Allez-vous-en. »
Cette voix, et cette figure si pâle qu’elle semblait revenir d’entre les morts, Bonnie la reconnu aussitôt — son cœur rata un battement, et la surprise lui coupa le souffle.
« Célania éloigne-toi, cette femme est dangereuse, » (ses mots sont comme des lames dans ton cœur) « Ne me forcez pas à vous tuer une nouvelle fois. Allez-vous-en. »
Bonnie voulu lui expliquer qu’elle n’était pas là en tant qu’ennemie, mais l’exorciste ne lui en laissa pas le temps — elle s’écroula sur le sol, désactivant par-là même son Innocence.

Sans réfléchir, la bergère se précipita aux côtés de Gwenaëlle.
« Elle est brûlante..! »
Aidée par ses deux amies, l’apôtre transporta le corps inerte et meurtri de l’archère jusque dans le salon, et l’allongea sur le canapé près du feu. Puis elle noua une longue mèche de ses cheveux d’Or autour de la main de l’exorciste, et fit appel au don d’Amorem. Sa chevelure s’illumina d’une douce lueur que beaucoup lui connaissaient désormais et, lentement mais sûrement, les blessures et lésions de Gwenaëlle — visibles ou non, externes ou internes, ouvertes ou non — entamèrent un processus accéléré de guérison et de régénération. Sa peau retrouva des couleurs, la fatigue disparut de ses traits et l’ombre de la mort qui planait au dessus d’elle fut éclipsée par la lumière du Noé.

Sachant parfaitement qu’elle devait des explications à Célania et à Nora, Bonnie se décida à briser le silence.
« Gwenaëlle et, mh, moi... enfin, Amorem... » souffla-t-elle, hésitante, toujours à genoux aux côtés de l’exorciste, « Célania, tu te souviens de ce dont je t’ai parlé ? Au sujet de ce qu’il m’est arrivé en janvier, en Allemagne ? »
Elle n’aimait pas évoquer ces souvenirs — mais il le fallait, une bonne fois pour toutes.
« Ce n’était pas Cyclamën, » reprit-elle, « c’était moi. Quand je t’ai laissée, c’est parce que j’avais peur de te faire du mal. J’arrivais de moins en moins à contrôler Amorem — et elle a fini par prendre le dessus. Quand je me suis rendu compte qu’elle pouvait décider— que je pouvais te tuer à n’importe quel moment, j’ai fui. Et sur mon chemin... j’ai rencontré Gwenaëlle. »
(mon monstre c’était moi)
(est-ce que je suis un (monstre?))

Elle prit une grande inspiration, incapable de regarder ses amies dans les yeux. Sa voix était coupable, chargée de regrets et de remords.
« Amorem... mmh, je... » pouvait-elle vraiment rejeter la faute sur l’entité qui partageait son corps ? « nous ne lui avons laissé aucune chance. Je ne me souviens pas bien du combat, mais... enfin, c’était comme toujours. Cruel et injuste. »
And you should know — war is never just. It takes and it takes and it takes (and you keep fighting anyway.).
« Je ne sais pas vraiment comment, mais... » La chance ? Le hasard ? Les destins impurs ? « j’ai réussi à reprendre le contrôle... et je l’ai suppliée de me tuer. C’était elle ou moi. »
And surely — this life was never about me.
« Enfin... voilà, » conclut-elle finalement, « c’est pour ça qu’elle a réagit comme ça. Je... je ne l’avais jamais revue. Quand j’ai appris qu’elle était ici, je... j’espérais pouvoir me faire pardonner... je suis désolée que les choses se soient passées comme ça. »
Si seulement. Si — mais seulement.
» fin avril 189x  ― célania, nora, gwenaëlle & bonnie
La bergère

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: S’extirper de son destin.
Aime:
N'aime pas: Bonnie R. O'Cahan
Bonnie R. O'CahanLa bergère
Amorem, l’Amour de Noé

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle D5usQn7

Bonnie dessine les étoiles en #D87093 ou palevioletred

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 547 Féminin
▐ RPG Age : 18 ans
▐ Personnalité : (more. more. more.)
▐ Parcours RP :
{ R P S . D A N S . L' O R D R E .
C H R O N O L O G I Q U E }

Arche ; Feilen {3}

Arche ; Cyclamën A. {12}
Angleterre ; Jodie D. {2}
Autriche ; Leander K. {5}
Intrigue Chap. II ; Côté Noés {3}
RP épistolaire ; Nína S. {1}
Kenya ; 5 Noés ; 2 Akumas {2}

† Mort †

OS Scénario ; Résurrection {1}
Norvège ; Cyclamën A. {8}
Himalaya ; Edith L. {2}
Arche ; Lena F. {9}
Arche ; Aloïs L. {9}
× Intrigue Chap. IV bis ; Côté Noé {4}
Intrigue Chap. IV ter ; Côté Noé {1}
France ; Nora L. {8}
France ; Célania V. et Emy B. {4}
France ; Liam L. {2}
Allemagne ; Sheryl K. {1}
France ; Ophelia I. {4}


× Allemagne ; Laoghaire L. {4}

∞ Amnésie ∞

OS Scénario ; Battlefield {1}
OS Scénario ; Valley Of the Dolls {1}
OS Scénario ; Truce {1}
Allemagne ; Rhian L. {8}
Angleterre ; Angus M. {5}
Angleterre ; Autonoé S. {2}
Angleterre ; Cyclamën A. {14}
Angleterre ; Destiny R. {9}
Allemagne ; Lily P. {4}
France ; Célania V. {12}
Allemagne ; B. Wilma H. {6}
Intrigue Chap. VI ; Côté Noé {2}
× Intrigue Chap. VI bis ; Côté Noé {5}
× Intrigue Chap. VI ter ; Côté Noé {4}
× Arctique ; Célania V. et Cyclamën A. {8}
× Écosse ; Ayden H. {2}
Angleterre ; Angus M. et Xuan M. {1}
OS Scénario ; Lost soul {1}
OS Scénario ; Coming home {1}
Danemark ; Cél, Gwen et Nora {3}
Arche ; Cassidy D. {3}
Russie ; Lavi B. {3}
France ; Elijah N. {1}
Arche ; Lena F. {3}
Arche ; Lily P., Cyclamën A., Wil H. et Addie von R. {2}
Norvège ; Klok {7}
Norvège ; Cyclamën A. {1}
Arche ; Siobhán H. {1}
× Angleterre ; Saphira H. {3}
× Japon ; Cloud N. {2}
Arche ; Adelheid von R. et Ada van E. {1}
× France ; 3 Exo ; 2 Noé {3}
OS Scénario ; never had a chance to be soft {1}
× Allemagne ; Rhian L. {6}
× Intrigue Chap. VII ; Côté Central {8}
× Intrigue Chap. VII p. IV ; Vatican {6}
____________

OS Event {1}
OS Event Noël {1}
Event Halloween P1 {2}
Event Halloween P2 {3}

2350 pts RP + 500 pts HRP
= 2850 pts
Rang B.
Rang A dans 4 conditions.


Conditions remplies : 5.
Conditions en cours : 6.

Revenir en haut Aller en bas
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Mer 16 Oct - 17:40

Monstre


" On est toujours le monstre de quelqu'un."


Dans un autre contexte, ces retrouvailles inopinées avec la jeune bergère auraient pu être synonymes de drame, ou de l'arrivée d'un monstre plus terrible encore que le plus féroce des loups. Mais non, Bonnie n'était pas de celles qui cherchait querelle, mais plutôt de ceux - qui cherchaient des réponses. La Vagabonde lui avait confié le monstre qu'elle était devenue afin d'affronter une autre créature de l'ombre, du sang qui avait coulé sur ses mains afin de venger celui qui avait coulé sur les siennes ; pour empêcher de nouvelles victimes d'être tuées. Ce jour-là, la bohème avait bien failli faire de l'irlandaise un monstre, parce que les monstres donnent d'autres monstres jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne à dévorer. Ensuite, le dernier monstre en serait si triste qu'il en finirait par manger ses mains. Toutefois, l'heure de la disparition des monstres n'était pas encore venu, et ce jour d'hiver, le pardon de l'arme humaine avait rendormi la bête dans le cœur de la bergère, la laissant agneau plutôt que loup.. jusqu'à la prochaine fois.

Alors, lorsque les deux amies se reconnurent, un étrange silence sembla s'installer, comme si personne n'osait parler la première. Ce fut Célania, qui, dans un acte qui se voulait sans doute gêné, tenta de faire baisser la tension. Un sourire partagé sembla suffisant pour faire s'envoler les doutes...

" Y a pas d'mal " rassura-t-elle la bleue, " J'ai juste été surprise de la voir ici. "
" Ça fait lon— " " On s'était pas vues d-... "
" Allez-vous-en. "

... avant que de nouveaux viennent prendre sa place.

A cet instant-là, la situation sembla prête à tourner au drame l'espace d'un instant. Arrachée à son sommeil, le dragon qui avait prit place dans le cœur de la bretonne sembla prêt à déverser ses flammes sur la brebis face à elle, ignorant, peut-être, le monstre qui pourrait se cacher sous sa fourrure blanche. Le cycle des monstres n'allait pas tarder à se relancer, et ce fut dans un acte désespéré que la symbiotique se précipita dans les escaliers comme pour intercepter la flèche destinée à la bergère.

" Gwen' attend !! " s'époumona la parisienne dans un vain espoir de la stopper.

Toutefois, l'ancienne Âme Errante n'eut même pas besoin d'activer son innocence que déjà le corps meurtris de la rouquine la lâchait, la faisant s'écrouler lourdement sur le sol dans un fracas monstre. Un silence, très vite comblé par des respirations paniquées et des bruits de pas précipités.

Il fallait la sauver.

***

Une fois la jeune exorciste en fuite installée sur un canapé et mise entre les mains expertes de l'Amour, la Lockwood se laissa lourdement tomber assise sur le sol, un soupir nerveux s'échappant de la barrière de ses lèvres. Charles en mettait du temps à descendre, mais, au vu de la discussion qui ne tarda pas à se lancer, mieux valait éviter de lui imposer cela. Alors, en silence, la bohème écouta l'histoire de son amie, celle de son monstre qui avait bien failli arracher la vie de la rouquine. Fort heureusement, elle était encore parmi les vivants aujourd'hui, et c'était grâce à cette réunion improbables d'âmes ayant fuit la guerre que Gwenaëlle guérirait de ses blessures passées.

" Ce n'est pas comme si t'avais réellement eut le choix. " finit par commenter la jeune femme, une fois que la blonde eut fini son discours.

Tout comme l'arme humaine qu'avait été Nora l'exorciste - l'autre, celle qui avait disparu à jamais - Amorem la descendant de Noé obéissait à des ordres.. la poussant à combattre pour une cause qu'elle n'avait pas choisi. C'était la même chose pour les exorcistes, ces êtres poussés sur le devant du combat pour prendre part à une guerre dont ils ne faisaient pas nécessairement parti. Nora, elle, se souvenait encore avoir voulu rejoindre l'Ordre Noir pour marcher dans les traces de ses géniteurs, bien loin d'imaginer que le cristal divin avait d'autres projets pour elle. Ah ! Comme elle avait pu regretter cette décision.

" Bonnie et moi nous sommes rencontrées lorsque j'étais un chien de Central " finit par préciser la brunette une fois que l'irlandaise eut fini, " elle - m'a aidé à comprendre que dans cette foutue guerre, on est tous l'monstre de quelqu'un. Peu importe le camp.. y aura toujours des innocents qui s'en prendront sur la gueule à un moment donné. "

Si Cyclamën était devenue monstre, après tout, c'était uniquement la faute de Nora et de sa haine. Elle était celle qui lui avait prit ses bras, son coeur : pire, elle était celle qui avait porté les premiers coups. Pourquoi ne l'avait-il pas tué lorsqu'il en avait l'occasion, lors de cette journée neigeuse ? Ça, la Vagabonde n'en avait pas la moindre idée. Un sourire nerveux étira alors ses lèvres.

" C'est jamais facile de pardonner quand on est du côté des victimes. "

La Vagabonde, elle aussi, avait haït ces êtres faits de mécanique qui lui avaient arraché sa famille, puis ceux à la peau grisée qui se jouaient de cette guerre. Elle avait, par deux fois, blessé la chair de sa chair pour se sauver d'un mal qu'Aloïs ne lui voulait pourtant pas. Elle avait haït, aussi, Cyclamën et ses foutues encres qui lui avaient arraché sa santé, ses amis, et sa liberté. Puis, il y avait eu ceux de Central, ceux qui avaient prit le peu de choses que la jeune femme pouvait encore espérer posséder. Tant d'existences, si peu d'années de vie, et pourtant tant de haine dans un monde qui ne demandait qu'à être découvert et dansé et chanté et bu et rit et fêté et aimé.

Aujourd'hui, Nora n'avait plus la force de haïr.



but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 7cA7w0v

I kind of hate me too
I owe you nothing. And you are nothing to me. Thank you for curing me of my ridiculous obsession with love.  ©️ by anaëlle.
† L'Âme Errante †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Mener une vie paisible
Aime:
N'aime pas: Nora Lockwood
Nora Lockwood† L'Âme Errante †
but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle GUVk8mD

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle FuFNjs2

" La plus grande vérité que l'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et, de l'être en retour. "

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle L37SyT5

Nora chante en Steelblue

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 1138 ▐ Autres Comptes : Allen W. / Aloïs L. / Beast B. / Elias B. / Elliot B. / Rusty O.
Féminin
▐ RPG Age : 22 ans.
▐ Personnalité : Âme libre
▐ Parcours RP :
Revenir en haut Aller en bas
http://niutellat.deviantart.com
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Jeu 17 Oct - 17:36
But All We Needed Was A Little Peace




Crispée,
Anxieuse.


Elle redoutait les minutes à venir, les mots qui allaient être échangés. Heureusement, les deux jeunes femmes mirent fin aux angoisses, lui indiquant qu’elle n’avait pas à s’inquiéter de leur rencontre. Elles se connaissaient certes, mais elles étaient amies.

Elle se détendit, rassurée.

Il n’y avait rien à craindre. Tout allait bien, c’était un soulagement. La guerre n’était pas entré dans leur maison.

Un nouveau bruit, et elle revient.

Dans l’encadrement de la porte menant au salon, Gwenaëlle se tenait là, difficilement, sa couverture tombée à ses pieds et un air de fatigue extrême sur le visage. Alors même que la bleue ne l’avait pas jugé capable de se lever du canapé.

« Célania éloigne toi, cette femme est dangereuse, » lui ordonna-t-elle d’une voix faible mais sévère.

La concernée ne comprenait pas. La scène se déroulait sous ses yeux et pourtant, elle la fixait avec incompréhension, les propos de la rousse ne semblant être que des divagations dues à sa fièvre. Bonnie, dangereuse ? Impossible. Du moins, pas pour les habitantes du manoir.

« Gwen ? Mais… » tenta-t-elle de questionner.

Le temps la prit de court, l’archère ne perdant pas une seconde. Déjà, Mérida prenait place dans ses mains et pointait vers la blonde, menaçante alors que l’exorciste usait des dernières forces qui lui restaient. De ses mots, pressants, elle imposa à la Noé de partir, pour ne pas la tuer à nouveau.

À nouveau ?

Célania ne comprenait toujours pas. Ou plutôt, elle ne voulait pas comprendre. Elle ne voulait pas affronter la dureté de la réalité, une fois encore, l’angoisse et l’inquiétude étant déjà en train de s’emparer d’elle. Alors elle resta là, sans bouger, incapable d’esquisser le moindre geste.

Pas encore…

Heureusement, Nora ne céda pas à la panique, s’interposant sans perdre de temps entre les deux jeunes femmes, essayant de raisonner la malade. Un geste inutile toutefois. La combattante s'effondra au sol la seconde suivante, incapable de tenir debout plus longtemps. Aussitôt, les deux autres se précipitèrent vers elle, inquiètes à leur tour, alors qu’elle, restait toujours là, regardant la scène de ses yeux incrédules.

« Elle est brûlante..! » s’exclama Bonnie, sortant la bleue de sa torpeur.

Enfin, Célania revint à elle, se précipitant à son tour vers le petit groupe, aidant à transporter le corps inerte de leur amie. Doucement, elles la déposèrent près du feu, espérant que ça l’aiderait à se réchauffer, sur le canapé usé du salon qu’elles avaient déplacé quelques jours plus tôt. Ne perdant pas une minute de plus -une minute cruciale-, Bonnie se mit immédiatement au travail, usant de son pouvoir pour sauver l’exorciste -encore une. Sans une once d’hésitation, comme elle l’avait déjà fait pour elle de nombreuses fois.

Elle n’était pas dangereuse.
Alors pourquoi, Gwen ?


Petit à petit, sous la lumière de la Noé, l’archère reprenait des couleurs, semblait s’éloigner de cette ombre sinistre qui planait sur elle depuis bien trop longtemps. Et lorsque l’opération prit fin, après de longues minutes d’inquiétudes, le silence régnait toujours. La française regardait la rousse avec crainte ; c’était terminé, certes, mais ne pouvaient-elles rien faire de plus ? Devaient-elles se contenter d’attendre qu’elle ouvre à nouveau les yeux ?

C’était dérangeant, frustrant, de se sentir aussi inutile.

Toujours au chevet de l’exorciste, à même le sol, Bonnie se tourna finalement vers les deux autres, couvrant de sa voix le bruit du feu crépitant. Elle évoqua à nouveau cette fois-là, la sienne. Elle évoqua son Monstre, lui demandant si elle s’en souvenait. Célania hocha doucement la tête, incertaine mais surtout inquiète de la suite. Elle ne pouvait pas oublier les mots qu’elles avaient eus, lorsqu’elles avaient évoqué Monstre dévoreur de mémoire, le Monstre qui avait failli la tuer.

Devant sa réponse muette, la blonde continua son récit, alors que l’angoisse griffait toujours plus les tripes de la jeune femme. Elle leur expliqua tout. Le fin mot de cette histoire horrible. Cette histoire qui les avait poussée à en arriver là. À mesure que le récit livrait ses secrets, l’angoisse mordait, se faisant plus présente.

La tristesse la suivait de près.

Bonnie détourna les yeux, honteuse peut-être, mais cela ne détourna pas ce que la bleue ressentait à présent.

Elle était là, bien installée, la tristesse.
Et derrière elle, l’horreur
.

Son amie l’avait abandonné parce qu’elle était sur le point de la tuer. Et finalement, c’était Gwenaëlle qui avait subi la rancœur d’Amorem à sa place, c’était elle, qui avait manqué de perdre la vie cette fois-là. Alors même que l’épéiste et l’archère venaient de livrer bataille l’une contre l’autre. Et puis, un nouveau coup du sort. la rousse avait riposté, sur la demande de l’hôte, achevant Bonnie et son chagrin.

Une nouvelle sensation de trop.
Ses yeux la piquaient, alors que sa gorge se nouait.


Célania avait envie de s’enfuir de la pièce, de quitter la conversation quelques instants. Juste le temps de se calmer, d'atténuer les sentiments qui prenaient le contrôle de ses émotions. Juste le temps de ne pas montrer à quel point tout cela lui faisait mal.

Elles s’étaient toutes battues, les unes contre les autres. Elles s’étaient toutes blessées, suivant les contraintes. Elles avaient toutes faillis s’entre-tuer, de façon si stupide. Et à présent, elles étaient toutes là, ensembles, essayant de trouver le pardon auprès de chacune. Pardon que l’irlandaise ne manqua pas de demander, réellement et sincèrement désolée de la tournure qu’avaient pris les événements.

Puis une autre voix, à travers ce nouveau silence.

« Ce n'est pas comme si t'avais réellement eut le choix, » affirma Nora avec compassion.

Le choix.

Aucune d’elles ne l’avaient jamais vraiment eu. Elles avaient toujours été contraintes, forcées. Il n’y avait qu’aujourd’hui, alors qu’elles étaient des parias, qu’elles avaient l’impression de l’avoir, qu’il paraissait possible de suivre ses propres choix.

Alors même que tout semblait perdu.

Célania resta là, silencieuse, immobile, alors même que sa gorge continuait de se nouer, écoutant Nora raconter sa propre histoire, essentielle pour comprendre tout ce qui était lié. Essentielle pour reconnaître l’évidence, quand bien même la bleue l’avait fui tant de temps. La brune avait raison : elles étaient toutes des Monstres. Toutes des tueuses par qui des gens avaient souffert.

Au fond, c’était bien ça qui la rendait malade. Ça qui continuait de serrer sa gorge.

Elle en aurait pleuré, de se rendre compte qu’elle avait tant fait souffrir, qu’elle continuait de faire souffrir et qu’elle ferait peut-être encore souffrir. Alors même qu’elle souhaitait tout le contraire.

« C'est jamais facile de pardonner quand on est du côté des victimes. »

Là encore, la jeune femme avait raison. La souffrance, la rancune, rendait le pardon difficile. Que ce soit pour elles-mêmes ou pour les autres. Et pourtant, c’était bien à cela, qu’elles aspiraient toutes. Elle la première. Parce qu’elle était fatiguée de tant souffrir, malade de faire tant souffrir. Parce qu’elle voulait simplement avancer, faire autre chose de toute cette souffrance.

Parce qu’elle aussi, était devenue un Monstre en quête de pardon.

« Et bien… » tenta-t-elle dans un trait d’humour douteux, la voix légèrement tremblante. « Je suppose qu’avec tous les monstres de cette pièce… Ça finit par s’annuler ? »

D’un geste inconscient -comme pour cacher l’objet des souffrances-, Célania tira sur ses manches, toujours troublée, perturbée, par tout ce qu’elle venait d’entendre. Elle aurait aimé avoir la force et les mots pour faire une sorte de discours pompeux, rassurant, mettant en évidence le fait qu’elles étaient finalement toutes ici, vivantes, prêtes à pardonner et à se faire pardonner. Mais elle n’avait pas vocation à faire de tel monologue, encore moins alors que l’état de Gwenaëlle l'inquiétait toujours.

« Tout ce qu’on a pu faire… Comme Nora l'a dit, on n'a pas eu le choix… » elle hésita un instant, ayant du mal à exprimer le sentiment qui l’habitait. L’espoir, peut-être. Toujours. « Alors, on devrait peut-être juste ne pas reproduire les mêmes erreurs… Et surtout, se pardonner ? »

Vivre pour elles et sans contrainte, cette fois.

« Merci en tout cas, » ajouta-t-elle à l’adresse de la blonde.

De l’avoir sauvé, malgré tout ce qui les opposait.

© GASMASK


Célania's theme


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZXDOz5K
©️Destiny

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle KTQkjxzU_o
©️Destiny

Cadeaux  :maug: :
 
† Aube Céruléenne †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Arrêter la guerre
Aime:
N'aime pas: Célania Vaillant
Célania Vaillant† Aube Céruléenne †
La mort est le commencement de l'espoir.
Célania combat en #009999

- but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle XGJaXns - but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle V54XpHz -

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle ZyJ11Y6 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 2gcon0C but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle GcgkP7G

▐ IRL Age : 28 ▐ Messages : 834 ▐ Autres Comptes : Klok
Féminin
▐ RPG Age : 17 ans
▐ Personnalité : Sympathique mais bornée. De mauvaise foi mais loyale. En roue libre.
▐ Parcours RP : Activité Rp : Active

Date Inconnue - Civil:
 


Phase Une - La Congrégation - Exorciste:
 



Phase Deux - L'Oublie - Exilée:
 


Phase Trois - Le Renouveau - Pacificateur:
 



Points :

3895 points
Conditions remplies : 0/??

Rang A
Revenir en haut Aller en bas
https://jointhepacis.tumblr.com/ En ligne
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Dim 27 Oct - 22:31
Second Souffle

Combien de temps restes tu ainsi, Gwen ? Dormant d’un sommeil sans rêve, d’un sommeil qui n’est ni paisible ni réparateur. D’un sommeil qui te prive de tes amies, d’un dernier sourire, d’un dernier mot que tu aurais pu leur adresser, avant de partir pour de bon. Combien de temps pendant lequel elles sont en danger, seules face à Amorem et sa colère destructrice. Tes amies avaient besoin de toi une dernière fois, mais tu n’en as plus la force.

Il est temps d’abandonner, Gwenaëlle.


Une voix te parvient et, pendant un court instant, tu te demandes si tes amies ne t’ont pas précédées dans leur fin. Ton cœur se sert douloureusement et la colère gronde dans tes entrailles. On parle de paix éternelle mais tu n’es que fureur, Gwen, à la simple idée de les retrouver dans l’au-delà – à la simple idée d’avoir été inutile, une dernière fois. Une fureur qui, si tu y croyais, t’aurais presque forcée à rester en vie pour hanter le manoir – oh que oui.

Enfin, tu n’y connais pas grand-chose en vie après la mort, mais au fur et à mesure que tes autres sens te reviennent, tu as tout de même l’impression d’être encore bien là. Pourtant tu n’as plus mal. Plus aucune douleur, plus de fièvre, plus de fatigue. Plus rien. Simplement la chaleur du feu à côté de toi et les voix des jeunes femmes autour de toi. Une scène toute simple et qui pourrait t’émouvoir si tu n’étais pas perplexe.
« Que s’est il passé. »
Les yeux toujours fermés, tu fronces des sourcils et retrouves totalement pied avec la réalité qui t’entoure. Parmi les voix et les présences autour de toi, il y a toujours celle de la Noah. Oh, ça ne va pas se passer comme ça, c’est hors de question. Oh que oui, tout simplement hors de question.
« Qu’est-ce que tu fais encore là ? » demandes tu avec une mauvaise humeur évidente, en te redressant de tout ton long. « Je t’interdis de- attends. »
Tu te tais et réalises que tu n’as vraiment mal nul part. Même pas un vague tournis. Rien du tout. Tes cicatrices sont encore là – elles font partie de toi, tu le sais, et ne pourras jamais t’en défaire – mais il n’y a plus aucune trace de brûlures, plus de bleus non plus. Tu respires à nouveau correctement, ta tête ne te fait absolument pas souffrir et ta vue n’est plus trouble.
« Je … » Tu quoi, Gwen ? Tu sens le début d’une migraine tant ton cerveau cherche à se dépatouiller dans une situation pareille ? Oh que oui. Mais surtout, tu poses ton regard partout autour de toi, à la recherche d’une réponse, lorsqu’il se pose sur la mèche de cheveux de la blonde, toujours accrochée à ton poignet. « C’est … C’est toi qui as fait ça ? » La surprise se lit autant sur ton visage qu’elle s’entend dans ta voix. « Mais … Pourquoi ? Punaise, j’ai l’impression d’avoir loupé un train entier. Qu’est-ce qu’il se passe ici ? » termines tu, en ronchonnant un peu.
Même si tu fronces les sourcils et que tu n’arrives pas à comprendre tout ce qui t’entoure, une seule pensée t’occupe l’esprit. Ça fait du bien d’être en vie.
© GASMASK


HRP:
 


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle Sb6h



Gwen selon Seo
Moodboards:
 

† L'écorchée †

Dossier Confidentiel - Central
Mon but: Vivre de nouveau
Aime:
N'aime pas: Gwenaëlle Roussel
Gwenaëlle Roussel† L'écorchée †

Je cicatrise dans l'alcoolisme
Au fond je crois que j'agonise


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle FRKHjIk
Nina

Gwen lutte en #ff9900
Liri fuyait en #996699

but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle THMdrMB but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle RHDh2T3 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle CQzqjye

▐ IRL Age : 25 ▐ Messages : 1168 ▐ Autres Comptes : Sebastian – Lily – Nour – Maxence – Æsa – Jean-Jean – Annabelle – Oskar – Magdalena ⎯ Enos ⎯ Amaury ⎯ Amak – Arsène
Féminin
▐ RPG Age : 19 ans
▐ Personnalité : Libre
▐ Parcours RP :
14/10 : Indisponible.

wwwNausicaa [10/3]

wwwNausicaa [6]
wwwBonnie [4]
wwwWilma [5/3]

wwwCélania, Destiny, Lavi [4]
wwwAyden [3/3]
wwwPacificateurs [2]

wwwMaisie [1/3]
wwwWil [2]
wwwSoren, Maisie [1]
wwwPacificateurs [1]
wwwIvana, Célania [2]

wwwPacificateurs [3]
MultiversNausicaa (15)

Rang B
3250 pts
Rang A dans 5 conditions


but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle 1r2cKE9 but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle VRWwpEj

Revenir en haut Aller en bas
Re: but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
but all we needed was a little peace — Célania, Nora & Gwenaëlle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.gray'man HEART - Le Réveil du Coeur  :: La Face Cachée :: Manoir Kierkegaard :: Le Salon-
Sauter vers: